AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
OUVERTURE DE LA VERSION 2 DU FORUM!
Tout se passe donc désormais ici -> http://karnevale-avenue2.forumactif.org !
(Si vous êtes membre d'ici et que vous n'avez pas encore pensé à votre fiche, etc,
ne vous faites pas de soucis, vous pouvez vous inscrire
et on pourra tout arranger après !)

 

 [Event] I. The March of the Kings

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Raziel O'Connor
✦ I'm just a PNJ ✦

♦ Inscription le : 21/02/2011
♦ Mes messages : 38
♦ Etoiles ★ : 279

MessageSujet: [Event] I. The March of the Kings   Ven 9 Mar - 20:48


C'était un Empereur véritable qui se dressait, fièrement, au sommet de la gigantesque Tour du Savoir, de laquelle il pouvait admirer d'un frisson tyrannique son œuvre magnifique. Ses démons étaient derrière-lui et le sang de son corps vibrait de la puissance retrouvée. Il se savait grand, il se savait puissant, et aujourd'hui plus que jamais, il se sentait invincible.

Cette journée serait un test. Le plus important de son règne, de sa vie. C'était la fin d'une histoire qui durait depuis trop longtemps et à laquelle il allait enfin mettre un point final. Cela serait magnifique de domination, écrasant de supériorité, si bien que plus aucune personne sur cette planète n'oserait remettre en doute son autorité toute puissante. Il en était convaincu, et toutes les cartes étaient dans ses mains. L'élite de ses traqueurs détruirait chaque misérable karnevalien qui oserait s'aventurer ici ou vers l'un des dispositifs de sa chère Alzen. Et lui, sur ce toit divin, il pourrait se régaler de la scène de sa victoire.

Évidemment, il savait qu'il devait également remercier Howard, lequel l'avait mis au courant, quelques jours plus tôt, de la date exacte à laquelle ces fous de karnevaliens viendraient profaner ses terres avec l'improbable idée de faire chuter sa ville parfaite. Même si au fond de lui il ne savait toujours pas quoi penser des agissements de son ami, il devait avouer que sans lui, ces insectes auraient peut-être pu parvenir à leurs fins.

Mais plus maintenant.

Maintenant, ils allaient arriver à une fin, oui, mais à leur fin. La fin d'années de provocations qui seront enfin punies, la fin d'un jeu dont Raziel se serait bien passé. Ils verraient enfin qu'ils s'attaquaient à bien plus puissant qu'eux.

Ses fauves étaient lâchés dans la cité et dans son ombre, dans la forêt. Et à n'en pas douter, le festin serait royal.

Une brise vint lui caresser les joues alors qu'il levait les yeux vers un ciel sans nuages.

Quelle belle journée pour le renouveau de son règne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Vladimir Tchaïka
♥ Dream of Freedom...

♦ Inscription le : 05/11/2011
♦ Mes messages : 13
♦ Etoiles ★ : 135

MessageSujet: Re: [Event] I. The March of the Kings   Ven 9 Mar - 23:28

Une ombre grise, enveloppée d'un panache légèrement cramoisi, se faufila sur le balcon de la Tour du Savoir. Le vent faisait légèrement dévier sa trajectoire, l'entraînant comme un nouveau compagnon de jeu dans une danse quelque peu macabre. Ses yeux, deux fentes rouges luisantes contre l'obscurité de son corps impalpable, toisaient d'un regard indifférent le monde qui s'étendait sous son immatérialité malsaine.

L'invocation sans mémoire traversa le corps de l'Empereur avant de stagner à la hauteur de son visage princier, pourrissant son air de son aura putride. Un liseré rouge fendit l'ombre, avant de s'étirer en une bouche sarcastique, de laquelle filtra une voix d'outre tombe.

-Bonjour Raziel.


Un clignement et l'ombre se volatilisa comme un nuage de poussière qu'on balayait sauvagement pour le chasser d'une maison. Le claquement digne des bottes cirées de Vladimir retentit sur le plateau de métal. En quelques secondes, Vladimir dévora trois mètres. Le balcon était petit mais il était encore séparé de Raziel de quelques dizaines de centimètres.
Son père lui tournait le dos, comme il l'avait fait alors qu'il n'était encore un embryon dans le ventre d'une mère oubliée.

Pour la première fois de sa vie, il le voyait donc de ses propres yeux. Les compliments et les reproches que l'on avait fait à l'égard de l'Empereur de Sphéra se mélangèrent brutalement dans son cœur et il fut pris d'une migraine irrépressible. S'il apparaissait calme devant la loque qu'avait été Raziel, dans ses yeux froids ne brillait que la lueur corrosive de la vengeance, alimentée par le doux anesthésiant de son courage qui repoussait toutes les craintes.

Vladimir fit quelques pas pour rejoindre l'Empereur. Lorsqu'il fut arrivé à sa hauteur, il constata avec horreur à quel point il lui ressemblait. Pourtant, leurs idéologies étaient tellement différentes et son crime tellement dégoûtant qu'il ne pouvait que l'abhorrer de tout son corps.
Il déglutit difficilement, observant ses traits calqués sur les siens, ou peut-être l'inverse. Durant quelques secondes, il comprit pourquoi son idiote de mère avait fini par tomber amoureuse de cet homme. Raziel avait donné son charme à l'un de ses bâtards qu'il devinait bien nombreux.

-Enfin on se rencontre. Tu n'imagines même pas à quel point j'attendais ce moment.

Il recula afin de se tenir à distance de cet homme qu'il méprisait et donc la seule odeur lui donnait envie de rendre ses tripes.

-Père.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Raziel O'Connor
✦ I'm just a PNJ ✦

♦ Inscription le : 21/02/2011
♦ Mes messages : 38
♦ Etoiles ★ : 279

MessageSujet: Re: [Event] I. The March of the Kings   Sam 10 Mar - 0:06

«Bonjour...»

Les yeux dans les yeux. Comme un miroir qu'on aurait préféré voir brisé, comme pour mieux le laver des erreurs immondes du passé. Une image qu'on aurait voulu froisser, déchirer, comme pour mieux l'oublier. Mais Raziel, à ce moment précis, n'allait pas faire que vouloir. Il allait agir en Roi, il allait agir en Empereur, il allait agir en Dieu.

«...Fils.»

Ouvrant ses bras sur le Monde, ouvrant ses bras sur des abysses qui perforent sa poitrine depuis des années, laissant paraître un cœur vide et froid, il offrait toute sa noirceur à ce morceau de gênes qui venait de son corps, un sourire déjà victorieux sur les lèvres.

«Je vois que tu t'es fait des amis à ta hauteur, j'en serais presque fier !»

Ses bras s’affaissèrent, claquant sur son corps paré de ses armoiries impériales, le regard, pétillant d'une adrénaline retrouvée, perforant toujours celui de Vladimir.

«Presque... Si seulement je n'étais pas aussi déçu d'avoir fait l'erreur de te laisser prendre la tête de ces déchets.»

Croisant les bras, il se dirigea d'un pas clinquant vers le vide qui s'étendait sous les plusieurs centaines d'étages de sa Tour. Sous ses pieds, il pouvait deviner les mouvements de ses pions et de ceux de Vladimir. Ah ! Quelle émotion l'envahissait. Entre retrouvailles et faits d'armes futurs, une journée glorieuse s'ouvrait à lui.

Il se retourna, une bourrasque soudaine faisant voleter son lourd manteau.

«Mais les erreurs sont faites pour être réparées, et je compte bien le faire.»

Avec l'assurance d'un Monarque à l'apparence de phœnix, il se rapprocha de nouveau de ce corps qui aurait pu être le sien, allant jusqu'à se retrouver face à lui, les yeux éloignés des siens de seulement quelques battements de cils.

«Toutefois, si ce sang qui est le mien voulait bien se rallier à moi, cela m'éviterait la douleur de devoir le faire couler, Vladimir.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Vladimir Tchaïka
♥ Dream of Freedom...

♦ Inscription le : 05/11/2011
♦ Mes messages : 13
♦ Etoiles ★ : 135

MessageSujet: Re: [Event] I. The March of the Kings   Sam 10 Mar - 22:54

Vladimir se détourna aussitôt, ne pouvant regarder dans les yeux ce reflet abject de lui-même. Il voulait cracher au visage de l'Empereur toute sa haine, sa rancœur, ses envies de vengeances. Il voulait lui envoyer en pleine poitrine, comme des milliers de flèches, tous les reproches immondes qu'il avait à lui faire. Il ferma les yeux. Malgré tout, le regard de Raziel trônait dans son esprit comme du haut de la Tour du Savoir. Il serra les poings, trahissant sa colère.

-Tu appelles donc ainsi tous les bâtards qui se disent tes fils ? Te rappelles-tu seulement d'Elle ?


Il tourna la tête dans sa direction. Dans ses yeux ne brillait que le miasme du mépris.

-Tu n'auras aucun scrupule à voir mourir le reflet de toi-même. Tous tes fils engendrés ne sont que les débris d'un miroir que tu ne veux même plus reconnaître. Il fallait te rallier à moi quand je n'étais encore qu'un pauvre embryon ; maintenant, c'est trop tard.

Le Révolutionnaire ne savait s'il devait prendre comme un compliment ou un reproche la remarque que Raziel avait fait sur ses alliés. Il ne les protégeait pas comme ses enfants. Ils pouvaient bien tous crever s'ils se battaient pour le même idéal que lui. Il n'étaient pas encore une famille, pas tant que la guerre régnerait sur ces terres, tant que chacun se battrait plus par désir de vengeance que par volonté de liberté.
Tout comme lui, en somme...

-Il va de toute façon falloir que l'un de nous deux abdique, très cher. Il n'y a plus assez de place dans le royaume de Sphéra pour ton idéologie putride et agonisante. Plus personne ne veut de toi, ici. Tu les as tous déçus. Ils t'en veulent et pourtant trouvent encore dans leur cœur la folie de te respecter encore...Comme je les admire !

Tout à coup, un sifflement.
Des cris. Un temps de silence. Un temps qui s'arrête.
Un obus de la taille d'un aéronef se fracassa dans le quartier des sciences. La terre vibra jusqu'à leurs cœurs, produisant sur le visage de Vladimir un simple sourire satisfait.

-Ta négligence m'a pourri la vie ; je vais désormais poursuivre ton enfant comme un virus. Je vais détruire de l'intérieur la fille que tu as osé préférer à moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Raziel O'Connor
✦ I'm just a PNJ ✦

♦ Inscription le : 21/02/2011
♦ Mes messages : 38
♦ Etoiles ★ : 279

MessageSujet: Re: [Event] I. The March of the Kings   Mer 21 Mar - 20:24

La bourrasque créée par l'explosion s'éleva jusqu'à leur niveau et fit s'envoler les mèches de cheveux et le manteau de l'Empereur qui se tenait toujours droit, Tyran au Trône inébranlable, ce sourire toujours aussi ignoblement triomphale sur les lèvres alors que Vladimir s'était éloigné de lui.

Comme un geste qu'il attendait déjà depuis une éternité, comme un geste qui l'autorisait à tirer un trait sur ce reflet qui lui faisait face, comme un geste qui l'autorisait à tout oublier. Comme un geste qui lui permettait de mettre fin à toute cette mascarade.

«C'est dommage. J'ai au moins le mérite d'avoir essayé.»

L'expression de Raziel se fit plus sombre, comme le masque marquant le début d'une nouvelle scène. Comme un masque marquant la fin d'un temps déjà trop ancien.

«Alors, tout est clair maintenant. Je pense que le temps de la conversation est terminé. Vous n'êtes de toute façon pas venu pour cela, n'est-ce pas, Vladimir ?»

Cet homme n'était désormais plus qu'un étranger, c'est ce qu'il venait de décider. Raziel s'en contenterait et allait même s'en satisfaire. Son changement de ton était là pour le lui faire comprendre. Entre eux, la distance était bien plus que de quelques mètres. Elle était de plusieurs années qui n'avaient jamais pu exister et qui seraient désormais derrière eux, à tout jamais. Tout allait se terminer maintenant. Tout devait se terminer maintenant.

Une dernière bourrasque décida de balayer les derniers instants des scènes qui venaient de précéder pour mieux préparer ce nouveau départ qui se profilait. Son sombre regard toujours planté dans celui de ce fils rebelle, Raziel décida de prendre les devants, son bras tendu, sa paume ouverte crépitante d'étincelles invisibles.

«Montrez-moi ce que sait faire la quintessence de la résistance Karnevalienne...»

Un éclair d'une vive lumière sembla traverser l'air alors que l'électricité qui se formait dans la main de l'Empereur s'étirait jusqu'à prendre la forme compacte d'une longue lance électrifiée, brillante d'un sombre éclat.

«...Je n'attends que ça.»

L'électricité dans ses mains palpitait autant que son être tout entier, dans son désir croissant d'enfin en finir.

Il allait montrer tout ce dont l'Empereur était capable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Maitre du Jeu
✖ On ne m'envoit pas de MP! ✖

♦ Inscription le : 21/02/2010
♦ Mes messages : 95
♦ Etoiles ★ : 549

MessageSujet: Re: [Event] I. The March of the Kings   Sam 14 Avr - 17:57

Alzen toute entière sembla pousser un terrible cri de douleur, alors que ses cœurs palpitants s'éteignaient progressivement.

Sous les pieds des malheureusement alzeniens, la terre trembla pendant plusieurs minutes. Mais c'était toute la cité volante qui était parcourue de spasmes d'une agonie prochaine et inévitable.

Trois mécanismes étaient déjà décédés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Vladimir Tchaïka
♥ Dream of Freedom...

♦ Inscription le : 05/11/2011
♦ Mes messages : 13
♦ Etoiles ★ : 135

MessageSujet: Re: [Event] I. The March of the Kings   Dim 15 Avr - 13:02

Why so serious ?


Un monde les séparait.
Cette vérité avait toujours été mais désormais, le rideau de fer qui les séparait depuis la conception de Vladimir semblait avoir pris forme physique. Vladimir recula lorsque celui qui avait autrefois été son père manifesta les quelques signes de folie qui précédaient l'éclatement d'un puissant Karnevale, les quelques signes de folie qui l'avaient sans doute agité lorsqu'il avait compris qu'il ne serait pas le seul spectateur privilégié de ce terrible spectacle.

Alors que des étincelles électriques voletaient dans l'air, les emprisonnant dans la bulle la plus intime de leur existence, Vladimir laissa un dernier sourire étirer ses lèvres. Si Raziel semblait désireux d'en finir, lui comptait bien profiter du premier et dernier combat qu'il pourrait avoir l'honneur - ou le malheur – de partager avec l'Empereur. Une sorte de jeu entre dirigeants, à l'échelle d'un Monde déjà à l'agonie.

L'Homme de rébellion sortit alors son joker. Comme une vengeance et une démonstration de ce qu'un peu de la semence de Raziel dans le ventre d'une femme avait pu engendrer. L'aura sombre qui flottait autour de Raziel trouva son miroir autour du corps de Vladimir. C'est alors que son invocation trouva le costume qu'elle souhaitait endosser.

A Little Anarchy


Tout à coup, un spasme violent, portée de frissons irréfutables, secoua les entrailles de la sœur de Vladimir. L'enfant de Raziel, qui avait toujours été son préféré, au grand dam de Vladimir, poussa un gémissement de souffrance tandis que sa peau de métal se craquelait sous les pieds des Alzéniens. Vladimir eut une brève pensée pour ses comparses, dissimulés dans la Forêt d'Orphée. Il s'accrocha à cet espoir pour s'avancer en direction de son père et briser la frontière qui les séparaient. Désormais, ils allaient devoir s'affronter.

Le choc fut brutal. L'ombre tournoya autour de Vladimir avant d'ouvrir de grands bras, cherchant autour de lui les objets les plus coupants à attraper.
Le Karnevale de Roxanne d'Essling se matérialisa dans l'invocation. D'un charme dévastateur, d'une force féline, d'une unité bandante.

A Dark Knight


Les éclats de la peau d'Alzen s'élevèrent lentement dans les alentours, tels des fragments d'âmes qui regagnaient le ciel pour un éternel repos, souvenirs des décédés aux combats. La panique s'éleva en une clameur froide en dessous des deux rois. Le toit de la Tour du Savoir allait bientôt devenir trop petit pour deux.

Les éclats tranchants du métal, telles de gigantesques armes, s'élevèrent comme les rayons d'un soleil infernal. Limites d'une arène, ils entourèrent bientôt les deux combattants, créant bientôt un univers d'une force symbiotique qui n'appartiendrait qu'à eux.

Le cœur battant, Vladimir resserra son étau.
Une trentaine de fragments aiguisés foncèrent droit sur Raziel.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Raziel O'Connor
✦ I'm just a PNJ ✦

♦ Inscription le : 21/02/2011
♦ Mes messages : 38
♦ Etoiles ★ : 279

MessageSujet: Re: [Event] I. The March of the Kings   Dim 15 Avr - 15:25

Alzen souffrait sous ses pieds. Alzen agonisait, sous les fondations de la Tour du Savoir. Raziel le savait. Mais Raziel allait vaincre. Il porterait du bout des doigts, seul, le renouveau d'un Monde qu'il reconstruirait, encore une fois. Il soulèverait, seul, Alzen. Il la sauverait. Ne comptant que sur lui-même, il leur montrerait à tous, plus que jamais, qu'il était seul divinité dans ce Monde à son image. Ils gesticuleraient tous devant lui, sous lui, sous ses pieds. Ils se tordront dans leurs tombeaux creusés de ses mains. Et il se contenterait de rire, Monarque à la puissance plus que jamais retrouvée.

Dans ses oreilles, au fond de son crâne tyrannique, résonnaient déjà trompettes et tambours. Il se tenait, fier et victorieux, sur son cheval blanc de guerre. Il traversait, la tête haute, les Champs-Élysées d'un firmament rayonnant bordés de drapeaux et de bannières qui chantaient et scandaient son nom. Raziel expira, comme une délivrance venant du fond de ses entrailles bouillonnantes. Les yeux fermés sur ses rêves de grandeur qui deviendraient bientôt réels et palpables, il sentait sous ses pieds vaciller sa haute tour. Mais elle et Vladimir seraient les seuls à chuter, aujourd'hui. Son heure n'était pas venue.

D'un ample geste du bras il fit dessiner à sa foudroyante lance un cercle parfait. Ses paupières se rouvrirent pour assister au merveilleux ballet des arcs électriques qui l'entouraient. L'électricité ria un instant dans les airs, crépitante, avant de faire déferler sur la chaire de la défunte Alzen un apocalyptique orage. Les os d'acier, brûlants sous la puissance de l'électricité pure et concentrée, filèrent à toute vitesse en sens inverse, crépitants et implosant parfois.

Le regard fou de l'Empereur se posa, vibrant, sur l'être humain, sombre inconnu, qui lui faisait face. Convulsant dans ses veines, il sentait son pouvoir, terrible et puissant, s'impatienter de plus en plus. Un tonitruant éclat de rire déchira la gorge de Raziel alors que le toit de la Tour du Savoir trembla puis vacilla, s'inclinant bientôt de plusieurs degrés. Il restait bien évidemment au-dessus de tout, au sommet, comme un présage, une ultime illumination.

Son trident de foudre se volatilisa. Ou plutôt, disparu pour crépiter dans le reste de ses membres. Des étincelles entourèrent bientôt ses poings fermés, gants de puissance vers une victoire prochaine. Son adversaire pouvait bien être plusieurs ou autant mime qu'il le voulait, cela ne changerait rien. Plus rien. Prenant une impulsion électrique sur ses jambes tendues, l'Empereur fonça, entouré de son électrique aura.

Et, face à ce fils qu'il n'avait déjà plus, il resta impassible, le visage éclairé d'un presque illuminé, le regard foudroyant d'un homme que la folie rendait invincible. Et de son poing puissant et implacable, il le frappa. Un coup puissant dans son abdomen qui relâcha une forte vague d'électricité dans ses os fragiles.

Radieux dans son manteau foudroyant, il regarda cet inconnu qu'il imaginait déjà mort reculer, entraîné par sa force inéluctable.

Et sous leurs pieds, les dalles vacillaient, se craquelaient, disparaissaient parfois. Mais leur combat lui, restait figé dans le temps, bien loin des considérations de la Tour du Savoir qui penchait dangereusement et commençait à s'écrouler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Vladimir Tchaïka
♥ Dream of Freedom...

♦ Inscription le : 05/11/2011
♦ Mes messages : 13
♦ Etoiles ★ : 135

MessageSujet: Re: [Event] I. The March of the Kings   Dim 15 Avr - 16:37

Extraction Point

Le choc, d'une violence rare, le foudroya dans tous les sens du terme. Le temps se figea, une seconde, deux secondes, dix secondes, trente secondes, pendant lesquelles sont souffle fut brutalement coupé, l'arrachant à la réalité. Des éclairs irisés dansèrent devant ses yeux soudain humidifiés par la douleur. Sa vue se troubla. Ses pieds décollèrent du sol et il se sentit transporté par la gravité mourante du bébé de Raziel.

Au même moment, sous ses pieds, des lézardes affaiblissaient la structure sur laquelle ils s'étaient autrefois défiés avec tant de fierté. Son sourire quitta ses lèvres, remplacé par un remugle métallique, aux couleurs de la grenadine.
Un jet de sang carmin jaillit de la source de chair qu'était devenue sa bouche. Aucun son n'ajouta à cette délivrance la note pathétique qu'elle méritait. Les pupilles injectées de sang du Révolutionnaire se dilatèrent. Tous les sons qui parcouraient cette ambiance s'évanouirent autour de lui. Il ne resta plus que le néant.

Seige


Le pouvoir d'un certain prisonnier dont il se souvenait encore se déclencha pendant les quelques secondes de conscience qui lui restaient. Il disparu de la surface du toit de la tour. Son corps, soudain transparent, traversa purement et simplement le plateau d'acier, dont les larmes voletaient déjà autour de Raziel, pour s'écraser contre les bâtiments alentours.
Les cris des victimes ébranlaient les murs de la tour et traversèrent la tête de Vladimir dont les veines palpitaient furieusement, cherchant désespérément de l'air.

Son corps chuta de deux mètres, avant de s'écraser avec violence dans l'un des couloirs qui menait aux plus hautes cellules de prison de la tour. Pendant quelques secondes, il regretta. Profondément. Il regretta ses volontés, ses investigations. Il regretta ses espoirs, ses plans. Il regretta d'avoir mené des centaines de personnes directement à la Mort, sachant que lui même commençait déjà à la côtoyer depuis que son père l'avait frappé.
C'était la première fois qu'il le touchait.
Durant la minute qui suivit sa réanimation, Vladimir regretta sa naissance.


Deadline

Son invocation ne se réveilla que parce que sa haine se réanima. Il ne voulut pas utiliser ses forces pour emprunter le Karnevale de Lhaar ; il se passerait de sa vitalité d'antan.
Il ne regretta pas d'avoir provoqué Raziel. Les choses sérieuses allaient enfin commencer.

Il se redressa, ferma les yeux. Ses souvenirs s'assemblèrent au creux de son crâne douloureux, parfois entrecoupés de gémissements de souffrance. Son humanité, qu'il bénissait parfois, le répugnait désormais.

Une forte détonation retentit. Le toit de la tour s'écroula une seconde fois. Vladimir recula, se plaquant contre un mur, tandis que son Karnevale, vêtu d'images et de paroles, recueillies, gênes irréfutables comblant les détails, prenait lentement possession de lui. Lorsque ses yeux s'ouvrirent, il avait légèrement rapetissé, ses pupilles avaient viré au gris. Mais il conservait les mêmes cheveux bruns de son père.

-Hello.

Il abandonna son masque. Des filaments argentés se propulsèrent hors de ses doigts, et s'entre-filant, créèrent une lance virtuelle mais dont les dégâts seraient bien réels.

-Tu seras ravi que je prenne une dernière fois exemple sur mon père, non ?

Essyant ses lèvres d'un revers de manche, il fit basculer la lance par dessus son épaule, avant de la lancer en direction de Raziel.
Car le Karnevale qu'il utilisait n'était autre celui de l'Empereur, qu'il retournait contre son possesseur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Raziel O'Connor
✦ I'm just a PNJ ✦

♦ Inscription le : 21/02/2011
♦ Mes messages : 38
♦ Etoiles ★ : 279

MessageSujet: Re: [Event] I. The March of the Kings   Dim 15 Avr - 21:14

Ses souliers brillants glissèrent sur les gravas, au rythme de la déchéance de la Tour du Savoir, et chuta gracieusement deux étages en-dessous. Le spectacle y était bien différent. C'était un tout autre Monde. Un Monde gris et ébranlé, un Monde sombre de destruction. Un Monde où la logique n'avait plus sa place. Un Monde où leurs pieds étaient peut-être plantés sur un reste de plafond. Un Monde où leur vision était à un angle de quarante-cinq degrés. La lumière du jour qui filtrait entre les fissures était masquée par le dense nuage de poussière qui asphyxiait l'air. Un paysage froid et triste, sombre et désespéré. Qui n'allait sûrement pas être son tombeau.

Mettant son bras musicalement crépitant d'électricité devant son visage en guise de bouclier, il fit en sorte d'en être réellement doté d'un. Les charges électriques qui tournoyaient autour de lui se concentrèrent en un point précis avant de déplier leurs ailes jaunes pâles, formant un bouclier brillant d'une puissance électrique pure.

«Il faudrait que la copie arrive à la hauteur de l'original...»

Ses paroles résonnèrent et semblèrent presque s'enrouler autour de la lance qui fonçait vers lui, donnant à la scène un somptueux côté tragique, alors que les deux hommes étaient plus que jamais seuls au milieu de toute cette froide souffrance.

Le bruit qui résulta du choc des deux puissances électriques fut assourdissant et proportionnel à la puissance colossale des deux attaques. Un large sourire illumina le visage de Raziel alors que tout autour de lui disparaissait dans une aveuglante lumière blanche. Son adversaire était à la hauteur de la dimension théâtrale qu'il voulait donner à ce combat. Sa victoire ne serait donc pas ridicule. Il serait presque fier de cet être humain qui fut un temps son fils.

Une puissante déflagration envahit l'étage où ils se trouvaient, achevant de réduire en poussière fenêtres et murs encore debout. Le sol sous leurs pieds se scinda en deux et des abysses épouvantables se dessinèrent sous eux. Et ils chutèrent encore, son manteau déchiqueté par les flammes évaporées voletant derrière-lui. Dans les airs, ses yeux toujours figés sur son adversaire qui le poursuivait dans son inéluctable chute, l'Empereur joignit la paume de ses mains avant de les écarter, une sphère d'électricité concentrée et instable y prenant progressivement naissance.

La paix n'était pas une éventualité pour ceux qui se dressaient face à lui. Pas un temps mort ne les sauverait. D'un revers de main, il laissa déferler la puissance de la sphère qu'il tenait jusque là. Celle-ci fila à toute vitesse en direction de Vladimir, alors que leurs jambes retrouvaient enfin l'appui d'un sol toujours instable, encore une fois deux étages plus bas.

Et tout continuait de trembler autour d'eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Vladimir Tchaïka
♥ Dream of Freedom...

♦ Inscription le : 05/11/2011
♦ Mes messages : 13
♦ Etoiles ★ : 135

MessageSujet: Re: [Event] I. The March of the Kings   Dim 15 Avr - 21:43

Les chocs des deux puissances se révélaient tous plus démoniaques les uns que les autres, engageant à la fois souffrance et excitation. C'était comme si la douleur, au lieu de l'honneur, donnait à Vladimir l'envie de continuer. Peut-être parce que ce martyr qui lui cinglait l'abdomen et les reins lui faisait pleinement prendre conscience qu'il était en vie.

Ils n'étaient que des microbes insignifiants dans la gorge du bâtiment agonisant, qui ne prenait même pas la peine de les raccrocher avant de s'évanouir, en ruines. Même les barreaux des cellules, touchés par les importantes secousses, ne résistaient pas, chutant en produisant le couinement sinistre des sanglots vains. Même l'extérieur était plus sûr que les couloirs de la tour qui, agités de spasmes, semblaient prêts à vomir tous les débris du monde.

En conséquence, lorsque les deux créations de Raziel se rejoignirent, les aveuglant d'une lumière mortuaire, il crut qu'ils avaient rejoint l'au delà. La déflagration fut si puissante que toutes les fenêtres du couloir volèrent en éclats. Presque aussitôt, le sol se scinda, comme pour accueillir ces deux victimes dans un Enfer plus insoutenable, nouveau défi pour ces deux êtres à l'égo sur dimensionné.

La chute les emporta dans une tornade défiant la gravité. Tandis que Vladimir se cognait contre les débris de métal, Raziel préparait sa première attaque.
Il n'eut pas le temps de parer l'attaque à l'aide d'un Karnevale. Il saisit un débris de métal qu'il retourna contre la sphère d'électricité qui fonçait droit sur lui.

Ses pieds décollèrent du sol. Projection en arrière. Le bouclier de métal vole en éclats. Vladimir traverse la vitre de derrière. Vole comme un oiseau durant quelques secondes, à l'air putréfié par les cris de panique et de souffrance.
Lui n'a pas le temps de crier. Il chute inexorablement dans le vide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Raziel O'Connor
✦ I'm just a PNJ ✦

♦ Inscription le : 21/02/2011
♦ Mes messages : 38
♦ Etoiles ★ : 279

MessageSujet: Re: [Event] I. The March of the Kings   Dim 15 Avr - 22:07

Les chaussures de l'Empereur glissèrent sur le sol alors qu'il se mettait à courir, prenait un élan aux allures d'instant final. Depuis le début, tout avait déjà été décidé. Sa victoire, imminente, ferait basculer le Destin dans ses faveurs malsaines. Raziel sauta dans le vide, à la suite d'un Vladimir impuissant face à ses assauts.

L'air s'engouffra dans ses cheveux et dans les trous de son manteau alors que la vitesse l'entraînait inexorablement vers son adversaire, poupée silencieuse et désarticulée. Sous leurs pieds, le vide disparaissait pour laisser place à un sol de plus en plus proche. L'Empereur hurla pour combler le néant restant, laissant aux échos le plaisir de porter sa voix dans toute la ville volante. Il hurla comme pour s'assurer de ce qui était déjà acquis. Il hurla comme pour remplir son ego déjà débordant.

«LA VOILÀ... MA VICTOIRE !»

Malgré la pression de l'air, il trouva la force de créer une nouvelle sphère électrique au cœur de ses deux paumes. L'action sera brève, l'assaut aussi rapide que leur chute. Les flux électriques débordèrent entre ses doigts. Puis il la lança. Cette sphère, jumelle de sa propre planète, jumelle de sa sphère volante. Comme un ultime symbole qui allait vaincre. Comme des mots impalpables qui seraient à jamais gravés dans l'Histoire qu'il corrigeait et achevait. Elle fonça entre les particules d'air avant d'atteindre sa cible. Une nouvelle fois.

Une sphère électrique, encore une, se dessina autour de l'Empereur, comme une cage dorée qui protégeait sa fière personne. Il ne voulait pas subir le même sort que Vladimir. Les arcs électriques déchirèrent le sol et les gravas au moment où ils les frôlèrent. Et au milieu du nuage de poussière ainsi engendré, Raziel se tenait debout, impassible, satisfait et se sachant déjà victorieux.

Quelques dernières étincelles achevèrent de crépiter sur le sol et s'éteignirent.

En même temps que les autres sons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Vladimir Tchaïka
♥ Dream of Freedom...

♦ Inscription le : 05/11/2011
♦ Mes messages : 13
♦ Etoiles ★ : 135

MessageSujet: Re: [Event] I. The March of the Kings   Dim 15 Avr - 22:43

Time


Il est un seuil où la souffrance est telle qu'il n'est plus question de pleurer ou de crier. Les seuls sons qui sortent de la gorge, comme du tréfonds des abysses, sont des gémissements que répètent en chorale monocorde les muscles douloureux.

Il ne sentit même pas la chute. Il ne sentit même pas le contact du sol contre ses côtes, qui semblèrent éclater sous le choc. Il ne sentit même pas la sphère électrique envoyée par son père comme une punition divine pour avoir été un fils si indigne. Alors qu'il se retournait pour l'avaler avant de s'éteindre, la sphère le transporta dans les airs, à quelques mètres de sa chute initiale. Des cris et des pleurs fusèrent, interprétant la souffrance qui avait pu submerger son corps à cet instant.

Tout le monde l'avait cru mort. Tout le monde le voulait mort. Seul cet état de sommeil éternel aurait pu le sauver du martyr infligé. Les seuls Alzéniens restants accoururent en tremblant près des deux hommes, formant un cercle autour de la plus grande victime de Raziel. La terre vacillante rendait leurs pas aussi incertains que la survie du Révolutionnaire. Ils savaient en leur âme que son cœur ne battait plus mais leurs pas les guidaient vers un espoir terriblement humain.


Honor Him


Tout à coup, devant leurs regards éteins s'alluma une lueur jamais soupçonnée. Les battements du cœur de Vladimir, actionnés par un mécanisme inconnu, semblaient résonner dans toute la ville, rivalisant avec les derniers haut le cœur de Alzen. Ses respirations inaudibles n'étaient que tentatives désespérées et ses yeux ne s'ouvrirent que pour se refermer sur le dégoût du monde.

C'est alors qu'un de ses membres quitta le sol. L'os calciné par les rafales de Raziel ne ressemblait désormais plus à un bras. Les nerfs à vif palpitaient dans de derniers sanglots. Agitée de tremblements incontrôlables qui prouvaient à ces spectateurs malsains l'injustice humaine, elle se dressa en direction du ciel dans une dernière prière. Les doigts, rayon d'un soleil carmin, voulurent se refermer en un poing agonisant autour duquel pendaient de tristes lambeaux de chair.

Ses tympans avaient été annihilés par l'explosion et il était désormais réduit à une marionnette de chair qu'on aurait pu tirer par les lambeaux qui s'étalaient autour d'elle comme des pétales enchantés. Son pollen carmin les noyait dans une grenadine métallique, une triste aura de douleur. Son essence s'échappait de tous les orifices que Raziel avait pu creuser dans sa carcasse.

Quelques os craquèrent dans une symphonie mortuaire, tandis qu'il prenait le temps de se voir mourir.

I'm not a hero

Il aurait voulu hurler pour que les derniers lambeaux de vie qui se rattachaient à son moignon de corps s'en aillent et le laissent en paix. Au lieu de cela, son invocation s'échappa de son ventre comme un nuage de poussière. Elle flotta quelques instants au dessus de lui, semblant le recouvrir pour ne pas qu'il ait froid. Puis elle se transforma en un lasso d'obscurité, entourant Vladimir dans ses chaînes irréelles.

L'obscurité froide du Karnevale de Lhaar l'envahit. Tel un vêtement de ténèbres, son invocation l'habilla de son pouvoir régénérateur. Tout son corps fut agité de soubresauts. Ses membres formèrent un angle étrange par rapport au reste de son corps. Ses os craquèrent de plus belle. Ses fibres se reconstituèrent une à une. Ses paupières se soulevèrent, il se cambra, les yeux grands ouverts. Il planta son nez dans le ciel et se moucha dans les ténèbres où Alzen était en train de sombrer. Hurlant qu'il voulait mourir.
Hurlant qu'il était en vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Raziel O'Connor
✦ I'm just a PNJ ✦

♦ Inscription le : 21/02/2011
♦ Mes messages : 38
♦ Etoiles ★ : 279

MessageSujet: Re: [Event] I. The March of the Kings   Dim 15 Avr - 23:27

L'immonde scène attira les charognes. Le regard sombre et perçant, Raziel aurait pu éliminer ces oiseaux de mauvaise augure d'un geste. Mais non. Qu'ils partagent tous le désespoir de cette pauvre chose, qui ne pouvait même plus se tordre sur le sol. Qu'ils souffrent tous en chœur avec lui. Raziel pouvait bien s'en satisfaire, car tout était désormais terminé. Le Soleil qu'essayaient de masquer les explosions et la destruction d'Alzen illuminerait sa victoire. Parfaite. Elle était parfaite. Sa ville. Son règne aussi, l'était. Cette journée également.

Presque. Dans un réflexe, l'électricité contenue dans son corps éclata de nouveau et entoura sa personne de son aura foudroyante. Voilà une œuvre de ses gênes qui était fort embarrassante. Une charogne également, probablement. Tout ceci devenait bien trop ridicule pour l'Empereur qui rêvait déjà de gloire finale et de rébellion vaincue.

Une bourrasque, probable souffle d'une explosion, vint achever de détacher son manteau calciné de ses épaules alors que l'Empereur faisait un pas en avant vers l'aboutissement de son destin tragique. C'était un point de non retour qu'il atteignait, il le savait. Cette créature restait de son sang. Mais son autorité était à ce prix.

Raziel attrapa Vladimir par les restes de son col et le souleva, son visage au niveau du sien.

«Quel triste fin, n'est-ce pas, Vladimir ?»

L'électricité parcourant son corps fit trembler ses muscles de spasmes. Comme un dernier sursaut, orgasmique, d'adrénaline pure. De sa main libre, Raziel concentrait une ultime dose d'électricité. Un glas foudroyant qui sonnerait avec délectation dans ce silence de morts. Qui sonnerait dans tout Alzen. Dans tout Sphéra.

«Il est temps de nous séparer !»

La rébellion perdrait-elle sa plus belle voix ?

Peut-être pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [Event] I. The March of the Kings   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Event] I. The March of the Kings

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
KARNEVALE AVENUE ♫ ::  :: la tour du savoir-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit