AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
OUVERTURE DE LA VERSION 2 DU FORUM!
Tout se passe donc désormais ici -> http://karnevale-avenue2.forumactif.org !
(Si vous êtes membre d'ici et que vous n'avez pas encore pensé à votre fiche, etc,
ne vous faites pas de soucis, vous pouvez vous inscrire
et on pourra tout arranger après !)

 

 [Event] III. The Beast's Roar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Maitre du Jeu
✖ On ne m'envoit pas de MP! ✖

♦ Inscription le : 21/02/2010
♦ Mes messages : 95
♦ Etoiles ★ : 549

MessageSujet: [Event] III. The Beast's Roar   Ven 9 Mar - 20:53


Ils étaient habitués à cauchemarder ensembles, entre les débris d'une civilisation qui s'écroulait autour d'eux, les entraînant dans sa propre douleur. Même s'ils ne le voulaient peut-être pas.

Cette fois il ne s'agissait pas de sauver une personne, mais leurs idéaux, le Monde tout entier même, de ce tyran qu'ils combattent depuis tant de temps. Un aboutissement, la fin d'une époque qu'ils pouvaient enfin apercevoir.

Mais la machine, faisant vibrer l'eau autour d'elle, greffée dans la roche entre deux courants, ne comptait pas s'éteindre alors que tout était si paisible au fond du lac de la forêt d'Orphée.

Pour l'Empereur, elle allait offrir à ce dispositif sous-marin un combat animal. Un lieu parfait pour qu'elle puisse se déchaîner, comme un cadeau pour qu'elle donne le meilleur d'elle même. Jusqu'au bout.

C'était au premier qui serait dévoré.

Lawena → Siam → Nadia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lawena Harvent
✔ I'm gonna help you...

♦ Inscription le : 22/04/2010
♦ Mes messages : 834
♦ Etoiles ★ : 937
♠ Humeur : Nyappy !
♠ Emploi(s) : Techniquement, libraire à Alzen, mais en ce moment les traqueurs ont décidé qu'elle bossait pour eux.
♠ Nationalité : Alzen
♠ Karnevale : Détecteur de mensonges ambulant, Lawena entend les voix des gens résonner quand ils se prennent pour Pinocchio. Alors pas la peine d'essayer de l'arnaquer, OKAY ?
♠ Sexualité & Statut : Hétérosexuelle, célibataire, amoureuse sans espoir.
♪ Fiche : Si vous voulez tout savoir sur moi, c'est juste ici!
♪ RP(s) en cours : Si vous voulez savoir ce que je fais dans ma laïfe, venez voir ici !
♪ Relationships : Je vous aime ou je vous aime pas ? La réponse ici !

MessageSujet: Re: [Event] III. The Beast's Roar   Sam 10 Mar - 1:51

Plusieurs fois, ces derniers mois, Lawena avait eu l’impression d’être arrivée à un point de non-retour, de se tenir sur le bord d’une falaise, acculée, sans avoir d’autre choix que de sauter. Mais jamais aussi fortement que ce jour-là. Jamais avec cette puissance, jamais d’une manière aussi intense. Elle avait essayé, pourtant. Fait ce qu’elle pouvait pour éviter ça. Mais une mission était une mission, elle se devait de l’accomplir. Même si elle n’aimait pas cela, même si rien que d’y songer lui serrait le cœur, faisait se rebeller sa raison contre cette décision pourtant tout ce qu’il y avait de plus rationnel. Bien sûr, c’était une action symbolique, bien sûr, il fallait au moins ça pour faire chuter cet empire qui, elle avait pu le mesurer en soignant Czes pendant ces quelques semaines durant lesquelles ils avaient trouvé refuge à Karnevale Avenue, outrepassait les limites dans une mesure bien éloignée du supportable. Et pourtant, elle ne pouvait s’empêcher, même maintenant, alors que le mécanisme s’enclenchait, de chercher encore d’autres solutions. Elle ne pouvait tout simplement pas accepter cela. Tout mais pas ça.

Un instant, l’Alzénienne leva les yeux, jusqu’alors fixés sur ses pieds, sur les racines qui parsemaient le sol inégal de la forêt d’Orphée, rendu encore plus traître par la faible lueur que laissaient passer les frondaisons. Devant elle, marchant d’un pas bien plus assuré que le sien, Siam ouvrait la voie. Un instant, elle laissa son regard traîner sur le dos de l’Opalien, de cet homme qu’elle haïssait encore quelques mois auparavant et dont, aujourd’hui, elle ne savait plus que penser. Ensemble, ils avaient coopérer pour que Morgane continue à sourire alors qu’ils ne se supportaient pas. Ensemble, ils avaient enterré Scarlet, quelque part dans cette même forêt qu’ils parcouraient à présent. Ensemble, ils avaient libéré Czes de la prison d’Alzen, ensemble, ils en avaient fui. Et aujourd’hui, ensemble, ils allaient participer à l’estocade finale, à l’attaque qui devrait, une fois pour toutes, renverser l’Empire. Ensemble, ils allaient participer à la destruction d’Alzen.

Rien que cette pensée suffisait à la faire frémir. Pourtant, un pas après l’autre, un pied devant l’autre, c’était bien vers cet objectif final qu’elle s’avançait. Déjà, elle entendait au loin le bouillonnement de la rivière qui, d’après les plans fournis par Vladimir, alimentait le lac qui abritait leur objectif. Déjà, intérieurement, elle ressassait les étapes de ce qui devait arriver, si tout se passait bien. Déjà, une voix au fond d’elle l’avertissait que tout ne se passerait pas bien. Intérieurement, elle s’autorisa, pendant quelques secondes, à se demander si ses parents, sa patronne pour qui elle avait tant d’affection, avaient bien reçu son message, avait bien quitté Alzen, comme elle le leur avait demandé. Être à l’origine de la chute de sa ville lui pesait déjà assez, elle refusait d’y perdre ceux qu’elle aimait et pour qui elle avait rejoint ce combat.

Et soudain, ils furent au bord de l’eau. Etrangement, elle était claire, le trou formé par le lac dans la futaie laissant passer quelques rayons de soleil. Si elle levait la tête, elle le savait, elle pourrait voir Alzen comme jamais elle n’avait pu l’observer, sa ville, son foyer, étincelante, éblouissante. Mais au lieu de cela, elle baissait les yeux, vers cette machine, cet inverseur de gravité qu’elle pouvait entendre gronder, quelques mètres sur la surface. Soudain submergée par une inquiétude instinctive, elle se mordilla les lèvres, avant de se tourner vers Siam :

    - Et maintenant ? On applique le plan, c’est ça ?


Le plan. Si tout se passait bien, elle était censée plonger et, suivant des instructions qu’on lui avait dûment transmises, désactiver le système d’inversion de la gravité. Après tout, c’était elle l’Alzénienne, ses affinités avec la technologie avaient été prouvées lorsqu’il avait fallu ouvrir la cellule de Czes. Si tout se passait bien. Prenant une profonde inspiration, elle commença à déboutonner sa chemise, sous laquelle elle avait enfilé une combinaison aux manches courtes. Et c’est alors qu’un craquement se fit entendre dans le sous-bois. Le genre de craquement qui annonçait que tout n’allait pas se passer bien.




Spoiler:
 

I LOVE ANDY ♥ ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Siam Pain
❤ Co Administratrice, même pas peur!

♦ Inscription le : 16/04/2010
♦ Mes messages : 794
♦ Etoiles ★ : 1363
♠ Humeur : Provocateur
♠ Emploi(s) : Chasseur du Désert
♠ Nationalité : Opalien
♠ Karnevale : Semi Transformation en Guépard
♠ Sexualité & Statut : Indécise - Victime de Morgane E. Adams
♠ Mon rêve : Venger ma soeur
♪ Fiche : ICI
♪ RP(s) en cours : ♥️
♪ Relationships : Un câlin ?

MessageSujet: Re: [Event] III. The Beast's Roar   Sam 10 Mar - 22:36

Rien ne distingue les souvenirs des autres moments
Ce n'est que plus tard qu'ils se font reconnaître : à leurs cicatrices.



L'attentat de la Tour du Savoir, qui abritait autrefois la prison d'Alzen, ne semblait plus qu'un souvenir vieux de la nuit des temps. Quelques mois seulement s'étaient écoulés. Assez de temps pour voir une aura de mort se propager sur toute la surface de Sphéra, comme de l'acide. Assez de temps pour enterrer un jouet qui était devenu une amie, un jouet dont l'inhumation le séparait désormais de l'enfance, des choses abstraites de l'inconscience.

Désormais, le sérieux rimait avec la mort. L'intelligence rimait avec le stratagème. Les battements de cœur rimaient avec l'instinct de survie. Ils s'étaient faits connaître, ils pouvaient crever à tout moment ; chaque pas que faisait Siam, guidant Lawena qu'il sentait près de lui, le rapprochait un peu plus de la mort.
Il sentait son regard émeraude dans son dos encore vêtu. Il sentait à quel point elle avait peur. Mais elle, se doutait-elle de l'angoisse qui lui serrait les entrailles ?

Ils parvinrent au bout d'un temps qui leur avait semblé interminable au point qui les intéressait. L'atmosphère s'était refroidie. Peut-être les combats avaient déjà commencé à Alzen. Depuis que les aéronefs de leurs compères les avaient déposés à l'orée de la forêt, Siam n'avait plus aucune perception du temps.
Lawena avait compris le principe et elle ne perdait pas de temps.

Un craquement retentit derrière eux. Siam se retourna immédiatement.

-On applique le plan.


Aussitôt, ses jambes fléchirent, son corps se tordit, son visage se métamorphosa et sa pilosité se renforça. Ses ongles rongés poussèrent et se transformèrent en griffes. Ses pupilles se dilatèrent.
Bientôt, il se retrouva à quatre pattes, transformé en guépard. Il ne prit même pas le temps de s'habituer au prolongement de sa colonne vertébrale. Quelque chose apparaissait déjà de l'autre côté, quelque chose qui n'avait rien d'amical.
Siam n'avait que trop prôné la blancheur de l'innocence. Désormais, plus jamais il n'éviterait de tuer.

Il poussa un grognement rauque et s'élança.

Citation : Chris Marker - La Jetée (1962)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Nadia Aung
✝ Tu ne t'attendais pas à me voir?

♦ Inscription le : 05/03/2012
♦ Mes messages : 5
♦ Etoiles ★ : 43
♠ Humeur : Grosbill. (comment ça c'est pas une humeur ?!)
♠ Emploi(s) : Traqueuse
♠ Nationalité : Amenthalysien
♠ Karnevale : Transformation en requin.
♠ Sexualité & Statut : Totalement désintéressée et de fait, célibataire.
♠ Mon rêve : Nettoyer Karnevale Avenue.
♪ Fiche : Tiens, prends.
♪ RP(s) en cours : Juste l'event.

MessageSujet: Re: [Event] III. The Beast's Roar   Dim 11 Mar - 2:09

Un échec ça se répare ; c'était exactement ce qu'elle faisait. Adossée à un arbre, les bras croisés, et décidée à ne pas s'éloigner du mécanisme à la surveillance duquel elle était assignée depuis le lever du jour, Nadia ne faisait que prévenir les possibles conséquences catastrophiques qu'auraient eu les démonstrations d'hostilité prématurées qui avaient été à l'origine de l'attentat Karnevalien. Tout ça pour réparer une erreur donc, ça ne lui plaisait pas beaucoup.

La Traqueuse se doutait bien que ce n'était pas en surveillant le lac qu'elle verrait qui que ce soit arriver. Mais elle entendait tout et ça lui suffit à sentir arriver deux des leurs au bout d'un temps qui aurait presque pu éveiller en elle un sentiment d'impatience. Presque. Elle s'écarta pour les prendre par derrière : ça lui aurait décidément fait trop mal de les chasser au milieu des arbres alors que cet endroit était parfait pour autre chose. C'est en silence qu'elle les contourna et une fois derrière eux la traqueuse se planta entre deux troncs, ils étaient les seuls obstacles à sa vue sur le lac et le dispositif était en danger. Elle constata aussi que ces envoyés rebelles n'étaient rien que des enfants et que la fille procédait à une mise en tenue qui manifestait une forte intention de plonger.

Nadia voulait plonger elle aussi, elle plongerait et l'affaire serait réglée. Elle foula brutalement le sol, une branche céda et ils la remarquèrent enfin, une main sur la hanche et un sourcil levé c'était tout ce qu'ils verraient d'elle parce que le jeune homme réagit au quart de tour et qu'elle-même se ruait déjà dans leur direction. Avant d'entrer en collision avec le gros félin sa chair avec viré au gris, son faciès plat s'était allongé et le peu de vêtements qu'elle avait sur elle s'étaient déchirés puisque maintenant, Nadia mesurait plus de quatre mètres de long. L'élan lui permit donc de balayer l'Opalien d'un revers de queue. Du même coup elle bouscula la jeune fille dans l'eau.

C'était de l'eau douce certes, mais ça restait respirable. Le requin nagea sur quelques mètres avant de faire demi-tour. C'était l'inconvénient de la transformation, elle ne savait plus où elle était ni ce qu'elle était censée faire. Ceci dit vu l'expérience qu'elle avait de cette méthode-là elle avait prévu le coup, aussi c'est tout naturellement que la présence d'un corps à la surface attira son attention et que son instinct lui ordonna d'aller éprouver la chose avec les dents. La gueule grande ouverte, le poisson fila à côté du mécanisme gravitationnel sans remarquer sa présence, ce en direction de la Karnevalienne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lawena Harvent
✔ I'm gonna help you...

♦ Inscription le : 22/04/2010
♦ Mes messages : 834
♦ Etoiles ★ : 937
♠ Humeur : Nyappy !
♠ Emploi(s) : Techniquement, libraire à Alzen, mais en ce moment les traqueurs ont décidé qu'elle bossait pour eux.
♠ Nationalité : Alzen
♠ Karnevale : Détecteur de mensonges ambulant, Lawena entend les voix des gens résonner quand ils se prennent pour Pinocchio. Alors pas la peine d'essayer de l'arnaquer, OKAY ?
♠ Sexualité & Statut : Hétérosexuelle, célibataire, amoureuse sans espoir.
♪ Fiche : Si vous voulez tout savoir sur moi, c'est juste ici!
♪ RP(s) en cours : Si vous voulez savoir ce que je fais dans ma laïfe, venez voir ici !
♪ Relationships : Je vous aime ou je vous aime pas ? La réponse ici !

MessageSujet: Re: [Event] III. The Beast's Roar   Dim 11 Mar - 14:35

Si la question de la température de l’eau avait, pendant un court instant, traversé l’esprit de Lawena, elle avait désormais une réponse. Gelée. L’eau de ce lac était gelée. Mais elle ne s’en rendit même pas compte, la donnée avait été réduite au rang de pacotille face aux évènements qui s’étaient enchaînés d’un seul coup. Evidemment que tout ne se passait pas bien. Il fallait vraiment être stupide, ou naïve, pour avoir cru un seul instant que tout allait bien se passer. Comme s’ils allaient pouvoir désactiver un système d’inversement de la gravité, comme ça, sans que personne ne dise rien. Enfin, de là à prévoir qu’ils allaient tomber sur une traqueuse ayant la capacité de se transformer en requin, il s’agissait peut-être du genre de choses qui demandaient une imagination assez développée et qui dépendaient d’une loi de Murphy appliquée dans son degrés le plus absolu. Si quelque chose, quelque part, peut mal tourner, alors ça tournera mal. Et là, c’était en train de très mal tourner. Parce que certes, elle avait prévu de se retrouver à l’eau. Mais certainement pas encore habillée de pied en cap, ses vêtements imbibés d’eau faisant peser une masse inattendue sur ses épaules, ses bottines de marche rendant difficile le simple fait de se maintenir à la surface. Et encore moins avec ce qui semblait être un requin de plusieurs mètres de long en train de se ruer sur elle.

En général, c’était à ce moment-là qu’il était normal de commencer à paniquer. Sauf qu’il ne fallait surtout pas que l’Alzénienne panique. Parce que si elle paniquait, ses mouvements et sa respiration seraient de plus en plus désordonnés. Donc, si elle paniquait, elle se noyait. Et si elle ne se noyait pas, elle se ferait bouffer. Ce qui n’était pas guère mieux. Donc, il ne fallait surtout pas qu’elle se laisse submerger. Garder son calme. Respirer. Réfléchir à une solution. Vite. Parce que ce genre de bestiole était réputé pour sa rapidité. La rapidité. Voilà, c’était ça. Il fallait qu’elle se débrouille pour être plus rapide. Donc, retirer ce qui pouvait gêner ses mouvements. A commencer par cette chemise qui lui collait au corps. Et qui, quelques secondes plus tard, plongeait déjà au fond du lac. Sauf qu’il s’agissait déjà de quelques secondes de perdues. Et que le monstrueux poisson* avançait toujours. Jamais elle ne serait assez rapide pour lui échapper. Elle avait beau avoir fait un peu de natation à l’école, faire quelques longueurs à la piscine de temps à autres, rivaliser avec ce genre de bête restait hors de sa portée. Mais, si elle ne pouvait pas suffisamment accélérer… Peut-être en ralentissant la traqueuse ? Il devait bien y avoir un moyen. Entraver sa nage, quelque chose… Bon sang, elle n’aurait pas dû lacher sa chemise. Avec un peu de chance, elle aurait pu à la limite l’emmêler dans les nageoires du requin. Alors quoi ? La mâchoire ? Comment pouvait-elle bloquer une mâchoire capable de broyer tout et n’importe quoi suffisamment longtemps pour pouvoir rejoindre la terre ferme et se mettre à l’abri le temps de réfléchir à un nouveau plan ? A moins que… Et pourquoi pas après tout ? Dans l’optique de la marche qu’ils auraient à effectuer dans la forêt, elle avait enfilé avant de partir des bottines de peau, avec une semelle relativement souple de caoutchouc. Le genre de trucs qui ne se laissait pas broyer, mais qui demandait plutôt un certain machonnage pour s’en débarrasser. Alors, si elle réussissait à en retirer au moins une assez vite, et surtout, à la lancer avec suffisamment de force dans l’eau… Pourquoi pas, ça pourrait marcher. Et, premier coup de bol de la journée, sa chaussure droite se retira sans trop de difficultés. Ce qui signifiait qu’elle possédait au moins une arme, dérisoire, certes, mais, si elle se débrouillait bien, de quoi tenir jusqu’à ce que Siam prenne la relève. Qu’est-ce qu’il foutait, d’ailleurs, celui-là ?

* Puisque oui, un requin, on peut dire ce qu’on voudra. ÇA RESTE UN POISSON. NA.




Spoiler:
 

I LOVE ANDY ♥ ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Siam Pain
❤ Co Administratrice, même pas peur!

♦ Inscription le : 16/04/2010
♦ Mes messages : 794
♦ Etoiles ★ : 1363
♠ Humeur : Provocateur
♠ Emploi(s) : Chasseur du Désert
♠ Nationalité : Opalien
♠ Karnevale : Semi Transformation en Guépard
♠ Sexualité & Statut : Indécise - Victime de Morgane E. Adams
♠ Mon rêve : Venger ma soeur
♪ Fiche : ICI
♪ RP(s) en cours : ♥️
♪ Relationships : Un câlin ?

MessageSujet: Re: [Event] III. The Beast's Roar   Dim 11 Mar - 16:58

Projeté ainsi brutalement, le guépard se releva sur ses deux pattes et s'ébroua pour se défaire des feuilles qui collaient à son pelage. Leur adversaire se métamorphosait également et il ne serait jamais dans un meilleur élément pour un gros poisson.
Putain, pour une fois que Raziel avait des poussées d'intelligence, il fallait que ça lui tombe dessus.

Il ne fallait pas attendre. Le jeune homme s'élança de nouveau et plongea dans l'eau. Les larmes glacées du lac lui perforèrent le pelage avec force car il était habitué à l'air irrespirable du désert d'Opale. Sa vision et ses capacités respiratoires dans l'eau étaient bien inférieures, évidemment, que celle du requin qui lui faisait désormais face – ou plutôt dos. Néanmoins, elles étaient bien supérieures à celles de Lawena qui n'avait comme arme que ses vêtements et ses chaussures.

Pas le temps de réfléchir. Il fallait tirer ce monstre hors de l'eau. La transformation animale normale enlevait toute capacité humaine, réduisant ainsi l'animal à ses instincts. Si Siam ne réagissait pas, Lawena ne se ferait pas bouffer par exécution des ordres mais bien par faim.
Il devrait éviter l'imposante queue qui permettait au poisson de se propulser en direction de sa proie. Sans prévenir, il revint à la charge.

Ses mâchoires mordirent brutalement dans l'une des nageoires de l'animal qui lui servait de gouvernail. Il espérait que le requin soit distrait par un adversaire de meilleure taille que celle de Lawena. Il espérait d'autant plus qu'elle se concentrerait sur le mécanisme plutôt que le combat qui allait certainement avoir lieu très bientôt et juste derrière elle.

Il serait impossible de tirer ce mastodonte de plusieurs tonnes hors du lac. Il devrait offrir le plus de temps possible à Lawena pour qu'elle détruise le système du mécanisme.
Mais combien de temps lui-même tiendrait-il ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Nadia Aung
✝ Tu ne t'attendais pas à me voir?

♦ Inscription le : 05/03/2012
♦ Mes messages : 5
♦ Etoiles ★ : 43
♠ Humeur : Grosbill. (comment ça c'est pas une humeur ?!)
♠ Emploi(s) : Traqueuse
♠ Nationalité : Amenthalysien
♠ Karnevale : Transformation en requin.
♠ Sexualité & Statut : Totalement désintéressée et de fait, célibataire.
♠ Mon rêve : Nettoyer Karnevale Avenue.
♪ Fiche : Tiens, prends.
♪ RP(s) en cours : Juste l'event.

MessageSujet: Re: [Event] III. The Beast's Roar   Mar 13 Mar - 1:13

La fille faisait bien d'avoir peur, même si sa chair n'était pas ce qu'il y avait de plus comestible car plus elle s'agitait et plus elle provoquerait l'instinct prédateur de la traqueuse qui était alors, aussi bêtement qu'ironiquement, la seule chose sur laquelle cette dernière pouvait compter et en laquelle elle avait plus que confiance pour plusieurs raisons. Se dévêtir dans l'eau pour lui balancer tout ce qu'elle avait sur elle ne faisait que l'énerver encore plus.

Mais ce n'était pas fini ; à peine eut-elle fait de se débarrasser de la chose qui avait menacé de se coincer dans ses dents à elle que celles du fauve se plantèrent dans le cartilage de sa nageoire. En addition au stress que causaient déjà les vibration de la machine à l'animal, ces deux emmerdeurs auraient brillament réussi à mettre son Karnevalel hors de lui dès la première minute de leur confrontation. Ce qui risquait de faire obstacle à leur réussite en revanche, c'était qu'excité ou non un requin reste en haut de la chaîne alimentaire. Comme la chose n'était passée dans son champ de vision qu'une fraction de seconde et au vu de ses capacités cérébrales limitées, la Karnevalienne sortit instantanément de la tête de Nadia qui n'avait à présent plus qu'un idée fixe : se dégager de la mâchoire appartenant à la bête poilue.

Comme ses soubresauts ne la dégagereaient décidément pas de son emprise, le squale fit brutalement demi-tour pour cette fois s'enfoncer dans les profondeurs du lac. Elles offraient un espace suffisant pour donner de vertige à qui n'a pas Alzen pour lieu de résidence puis, avec la dizaine de mètres sous le niveau zéro que Nadia franchit malgré l'autre parasite qu'elle se trainait et l'handicapaient dans ses mouvements, s'affirma une pression aquatique qu'il n'était pas donné de supporter tous les jours aux mammifères terrestres. Pratiquement au contact de la vase, c'est tout au fond du lac qu'elle se débattit vraiment de toutes ses forces. Rapidement ladite vase forma un périmètre opaque qui masqua jusqu'au misérable filet de sang de sa nageoire ; plus la peine d'essayer d'y distinguer quoi que ce soit dans un rayon de cinq ou six mètres mais rien qui n'empêcha la traqueuse de promener le guépard en cercles irréguliers.

Il l'avait mordue après tout, c'était parfaitement naturel de vouloir le crever... mais déjà une drôle de sensation envahissait les quelques neurones du requin qui avaient eu le temps de se remettre en marche, celle de rater quelque chose ; comme si elle perdait son temps à essayer d'avaler une sardine alors qu'elle grosse otarie l'attendait un peu plus loin ; le tout bien entendu en clairement moins trivial.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lawena Harvent
✔ I'm gonna help you...

♦ Inscription le : 22/04/2010
♦ Mes messages : 834
♦ Etoiles ★ : 937
♠ Humeur : Nyappy !
♠ Emploi(s) : Techniquement, libraire à Alzen, mais en ce moment les traqueurs ont décidé qu'elle bossait pour eux.
♠ Nationalité : Alzen
♠ Karnevale : Détecteur de mensonges ambulant, Lawena entend les voix des gens résonner quand ils se prennent pour Pinocchio. Alors pas la peine d'essayer de l'arnaquer, OKAY ?
♠ Sexualité & Statut : Hétérosexuelle, célibataire, amoureuse sans espoir.
♪ Fiche : Si vous voulez tout savoir sur moi, c'est juste ici!
♪ RP(s) en cours : Si vous voulez savoir ce que je fais dans ma laïfe, venez voir ici !
♪ Relationships : Je vous aime ou je vous aime pas ? La réponse ici !

MessageSujet: Re: [Event] III. The Beast's Roar   Dim 18 Mar - 14:00

Elle était en sursis. Pour combien de temps, la question pouvait se poser, mais Lawena refusait d'y penser. Parce que si elle y pensait, elle se remettrait à paniquer, et gâcherait les précieuses secondes que Siam venait de lui offrir. Elle devait aussi éviter de songer à ce qui se passait en ce moment quelques mètres en dessous de la surface à laquelle elle se maintenait. Pour l'instant, ne pas s'occuper de cela. Se concentrer sur la mission. Siam la couvrait pendant qu'elle désamorçait l'inverseur gravitationnel, c'était à cela que se résumait le plan, non ? Si. Alors vas-y, Lawena, réfléchis donc. Qu'avait dit Vladimir, déjà ? L'inverseur se trouvait dans le lac, coincé entre deux rochers, à une profondeur raisonnable, pas plus de deux ou trois mètres, si l'on en croyait ses informations. Pour le protéger de l'eau et de la pression qui commençait à se faire sentir dès que l'on plongeait trop, il était contenu dans un boîtier étanche, à la forme spécialement conçue pour résister à la pression. Celui qu'elle pouvait apercevoir, à quelques mètres d'elle, celui qu'elle était censée rejoindre pour y trouver une faille. Puisque oui, telles étaient les consignes qu'elle avait reçues. Puisque la machine était située sous l'eau mais bien trop compliquée pour être complètement insensible à l'eau, un système permettant de la remonter se cachait sous le lac, activé par un code que l'on entrait dans un boîtier dissimulé dans les environs, afin que les scientifiques alzéniens puissent, en cas de besoin, effectuer quelques opérations de maintenance. Pourquoi alors devoir plonger ? Parce que les autorités compétentes avaient trouvé une manière beaucoup plus simple de détruire ce qui devait l'être. Beaucoup plus rapide aussi. Selon eux, chercher le boîtier, activer le mécanisme, ouvrir le boîtier étanche puis désactiver l'inverseur aurait pris trop de temps, bien trop de temps, surtout si, comme cela était probable, et comme cela avait effectivement été le cas, l'Empire avait assigné des traqueurs à la surveillance des mécanismes. Non, une logique des plus simples s'était imposée. Si le mécanisme était protégé de la pression et de l'eau, cela signifiait que ces deux facteurs pouvaient l'endommager, voire le détruire. Donc, si l'on se contentait de détruire, ou même simplement d'ouvrir le boîtier sous l'eau, l'inverseur de gravité serait tout simplement fichu. En théorie, c'était simple. En pratique, un peu moins, puisque Lawena ne savait pas franchement comment elle allait pouvoir s'y prendre. Enfin, si, elle en avait quelques vagues idées. Il fallait qu'elle trouve la jointure, celle qui permettait au boîtier de s'ouvrir, et qu'elle s'arrange avec ça pour que l'eau puisse s'infiltrer. Un jeu d'enfant, n'est-il pas ? Mais encore fallait-il trouver la jointure en question et, pour cela, il allait falloir qu'elle plonge.

Une inspiration. Profonde. Parce qu'il allait lui falloir une bonne réserve d'oxygène. Et puis elle plongea. L'eau était relativement claire, ce qui arrangeait Lawena. Une eau brouillée lui aurait piqué les yeux encore plus qu'elle ne le faisait déjà, ce qui aurait rendu la mission toujours plus compliquée, comme si elle ne l'était pas assez. En quelques battements de pieds, elle avait rejoint le mécanisme, et commençait son inspection du boîtier. Ou du moins, tentait de la commencer, mais était vite arrêtée par les quelques centimètres de vase qui s'étaient déposés sur celui-ci. Apparemment, celui-ci n'avait pas reçu la visite des scientifiques depuis un certain temps… Un bien ou un mal, Lawena n'en savait trop rien, la jointure pouvait tout aussi bien avoir commencé à être moins étanche qu'être devenue encore plus dure à ouvrir. Mais pour l'instant, il lui fallait surtout dégager cette vase qui l'empêchait d'inspecter plus avant sa cible. Et ensuite… Ensuite, il lui faudrait déjà remonter, puisqu'elle sentait sa vision se troubler, sa poitrine la brûler. Une impulsion sur le rocher, et elle crevait la surface, reprenant son souffle, inspirant de grandes goulées d'air frais. L'espace d'un instant, elle jeta un coup d'œil vers le bas, vers ce nuage qui masquait Siam et la traqueuse, lui interdisant de voir comment se déroulait leur rixe, et donc d'estimer le temps qu'il lui restait. Décidant d'y voir le signe qu'il fallait qu'elle y retourne, et vite, elle reprit une grande inspiration, et replongea.




Spoiler:
 

I LOVE ANDY ♥ ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Siam Pain
❤ Co Administratrice, même pas peur!

♦ Inscription le : 16/04/2010
♦ Mes messages : 794
♦ Etoiles ★ : 1363
♠ Humeur : Provocateur
♠ Emploi(s) : Chasseur du Désert
♠ Nationalité : Opalien
♠ Karnevale : Semi Transformation en Guépard
♠ Sexualité & Statut : Indécise - Victime de Morgane E. Adams
♠ Mon rêve : Venger ma soeur
♪ Fiche : ICI
♪ RP(s) en cours : ♥️
♪ Relationships : Un câlin ?

MessageSujet: Re: [Event] III. The Beast's Roar   Ven 23 Mar - 22:08

Et il était temps que Lawena replonge. Si les capacités respiratoires du guépard étaient supérieures à celles d'un être humain, c 'était parce qu'il utilisait davantage d'air que Lawena. Son attaque avait réussi, durant peut-être une minute ou deux. La violente riposte du requin ne lui permettait pas tant de se soucier du temps que de sa propre fourrure. Ses crocs restèrent accrochés au cartilage de la nageoire comme un stupide piercing tandis que le requin se débattait d'une force colossale. L'air manqua bientôt. Ses forces diminuèrent.
Il touchèrent le fond.

Les dernières bulles s'échappaient de ses babines. Un ultime rugissement qui ne parvint pas à passer le miasme kaki qui le séparait de la surface. Sans plus attendre, le félin lâcha sa proie et se propulsa à la surface.

De l'air ! Ses poumons éclatèrent dans sa poitrine tandis qu'il s'accrochait à la rive de ses pattes androïdes. Son immense cœur s'épouvantait dans sa cage thoracique. Il crut qu'il allait s'évanouir alors que, reprenant haleine, il captait les repères extérieurs. La lumière l'aveugla durant une bonne dizaine de secondes. Il entr'ouvrit ses paupières afin de chercher Lawena. Ne la trouvant pas, il constata qu'elle avait replongé.

Il lui fallut quelques minutes pour reprendre son souffle, surement quelques minutes de trop.
Lawena avait encore besoin de lui. Si le mécanisme avait été mis à mal, il le saurait depuis longtemps. Pas le choix, il fallait replonger. Presque avec regret, le guépard abandonna les repères terriens pour le milieu aquatique hostile.

Sa vue se brouilla de nouveau tandis qu'il cherchait le requin. Une lourde masse semblait se dégager du brouillard dans lequel ils s'étaient battus quelques minutes auparavant. Siam plongea dans la direction du requin sans écouter autre chose que les ordres.
Lawena, bon sang, dépêche toi.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Nadia Aung
✝ Tu ne t'attendais pas à me voir?

♦ Inscription le : 05/03/2012
♦ Mes messages : 5
♦ Etoiles ★ : 43
♠ Humeur : Grosbill. (comment ça c'est pas une humeur ?!)
♠ Emploi(s) : Traqueuse
♠ Nationalité : Amenthalysien
♠ Karnevale : Transformation en requin.
♠ Sexualité & Statut : Totalement désintéressée et de fait, célibataire.
♠ Mon rêve : Nettoyer Karnevale Avenue.
♪ Fiche : Tiens, prends.
♪ RP(s) en cours : Juste l'event.

MessageSujet: Re: [Event] III. The Beast's Roar   Mar 27 Mar - 15:45

Le requin ne sentit pas la prise se relâcher brusquement, ses convulsions cessèrent néanmoins dès que son entrave l'eut quittée pour, espérait-elle, un monde que seuls les perdants disent meilleur.

Elle nagea un peu plus loin et chercha un instant si un cadavre de faux guépard ne flottait pas dans le coin, l'eau rentra à nouveau dans ses branchies et ses idées se firent progressivement plus nettes. Il y avait les Karnevaliens. Normal, cette fille était dans son champ de vision, vers la lumière, à quelques mètres au-dessus d'elle. Puis il y eut l'Empereur, Alzen, la mission et c'est là que la fille prit tout son intérêt ; au point que la bête attirance que lui inspiraient ses mouvements ridicules fasse place au sentiment urgent qu'il fallait la sortir de l'eau ou ne serait-ce que ne pas l'y laisser vivante. À travers la masse aqueuse et verte qu'elle avait elle-même soulevée et qui se dissipait sans pour autant disparaître, comme vouée à ne jamais retomber et à définitivement pourrir le lac, le poisson ondula jusqu'à s'orienter vers la surface et prendre de la vitesse, tant de vitesse qu'elle ne remarqua rien de l'Opalien retourné à l'eau et à côté duquel elle fila.

Nadia chassa la Karnevalienne de sa trajectoire d'un impact violent, elles crevèrent la surface de l'eau la seconde suivante mais obéissant à la gravité après un saut pas si haut que ça, le requin retomba dans le lac non sans y créer des vagues. Avec elle : la jeune fille et ses cheveux verts qui lui brouillaient la vue. Avoir des cheveux dans les yeux n'était pas pour la déranger tant qu'elle maintenait le bras de l'autre entre ses dents et ce jusqu'à l'épaule. En effet, aux restes de vase et à la masse capillaire se joignit bientôt un filet de sang humain. Outre la pression qu'elle exerçait à présent sur le membre hélas trop fin pour exciter davantage son appétit primaire, la Traqueuse s'agita avec frénésie comme ceux de son espèce le font sur la terre ferme, mettant ainsi à l'épreuve l'articulation qui maintenait ce bras au tronc de sa propriétaire tout en en déchirant progressivement la chair humaine et toujours vivante.

Elle lui réserva le même traitement qu'au félin et l'entraîna dans les profondeurs. L'hémoglobine qui passait déjà dans sa gueule comme dans son système respiratoire était plutôt du genre à pousser le squale classique à se rabattre sur une meilleure proie ; autrement dit Nadia savait suffisamment ce qu'elle faisait pour abandonner à cause d'une affaire de goût. Mais peut-être pas encore assez pour se tenir à distance du drôle de boîtier métallique tant qu'elle ne verrai pas plus net ; elle n'avait qu'un cerveau après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lawena Harvent
✔ I'm gonna help you...

♦ Inscription le : 22/04/2010
♦ Mes messages : 834
♦ Etoiles ★ : 937
♠ Humeur : Nyappy !
♠ Emploi(s) : Techniquement, libraire à Alzen, mais en ce moment les traqueurs ont décidé qu'elle bossait pour eux.
♠ Nationalité : Alzen
♠ Karnevale : Détecteur de mensonges ambulant, Lawena entend les voix des gens résonner quand ils se prennent pour Pinocchio. Alors pas la peine d'essayer de l'arnaquer, OKAY ?
♠ Sexualité & Statut : Hétérosexuelle, célibataire, amoureuse sans espoir.
♪ Fiche : Si vous voulez tout savoir sur moi, c'est juste ici!
♪ RP(s) en cours : Si vous voulez savoir ce que je fais dans ma laïfe, venez voir ici !
♪ Relationships : Je vous aime ou je vous aime pas ? La réponse ici !

MessageSujet: Re: [Event] III. The Beast's Roar   Lun 2 Avr - 13:53

Un plongeon, deux, trois peut-être, Lawena ne les comptait déjà plus, préférant se concentrer sur les inspirations qu’il lui fallait pour reprendre son souffle, toujours plus nombreuses à chaque aller-retour. Elle n’avait jamais été bien endurante, n’avait jamais cherché à travailler sa capacité d’apnée, et le regrettait aujourd’hui bien amèrement. Parce qu’à ce train-là, il allait bientôt lui falloir s’arrêter plus longtemps, trop longtemps, et perdre les précieuses secondes que Siam lui offrait. Et cette fichue jointure qu’elle ne trouvait pas, dans l’eau troublée, sa vision se floutant de plus en plus au fil des plongeons. Il fallait qu’elle se dépêche, qu’elle la trouve, qu’elle l’ouvre, qu’elle remplisse sa mission, pour qu’ils puissent enfin s’éloigner de cette Traqueuse au Karnevale dangereux. Et surtout, surtout, ne pas penser au résultat quand la mission serait terminée, ou sa résolution risquait de flancher. Un plongeon, un autre, toujours rien, elle avait beau palper le boîtier sur toute sa surface, pas la moindre petite aspérité ne venait la renseigner sur la présence de cette fichue jointure. Jusqu’à ce que… Ça y était, elle l’avait sentie, elle avait pu la suivre, du bout des doigts, avant de remonter, encore une fois, comme si elle n’avait pas déjà perdu assez de temps, il fallait que ses faibles capacités respiratoires la ralentissent toujours plus. Une impulsion sur le rocher, un temps de pause à l’air libre, le temps de reprendre son souffle, de jeter un œil autour d’elle, comme à chacun de ses autres plongeons. Sauf que cette fois-ci, elle put apercevoir Siam, toujours en guépard, reprenant également son souffle sur la berge. Ce qui signifiait qu’il était, pour l’instant du moins, encore sain et sauf. Une conclusion rapide, immédiate, qui provoqua en elle une pointe de soulagement, du genre de celles qu’elle ne se serait pas attendue à ressentir quelques mois plus tôt. Sauf que ce soulagement fût bien vite remplacé par une autre idée, qui, elle, lui arracha un juron. Parce que si Siam était sur la berge, et que le requin n’y était pas, pas plus que sa forme humaine, cela signifiait que le mastodonte se déplaçait toujours dans le lac. Seul. Et qu’il allait donc se rabattre sur la seule proie qui s’y trouvait encore. C’est à dire elle-même. Un nouveau juron, et elle replongeait, se dépêchant, afin d’aller examiner de plus près la jointure repérée, pour voir ce qu’elle pourrait faire pour l’ouvrir.

Sauf qu’elle n’avait même pas fait la moitié du chemin quand soudain une masse déchira l’eau, refermant ses mâchoires sur son bras avant de l’entraîner d’abord en l’air, juste un instant, avant de s’enfoncer plus profondément, aux abords du fond du lac, à l’endroit même où elle avait entr’aperçu les silhouettes de Siam et du requin à peine quelques instants plus tôt. Dans un réflexe stupide, elle ouvrit la bouche pour lâcher un cri de douleur, la referma bien vite, assez pour ne pas laisser l’eau l’envahir, trop lentement pour que les précieuses réserves d’oxygène contenues dans ses poumons ne s’échappent pas sous la forme de grosses bulles qui remontèrent bien vite à la surface. Un instant, un seul, elle tenta de se débattre, de récupérer son bras, mais cela ne fit qu’accentuer la pression des dents, qui déchirèrent sa peau, lui arrachant une grimace de douleur. Mais déjà l’énorme bête commençait à s’agiter, ajoutant encore à la souffrance qui remontait de son bras, souffrance qui risquait de devenir rapidement insoutenable si elle ne faisait pas quelque chose, et ce, rapidement. Mais quoi ? Elle n’était pas de taille à affronter un requin à mains nues, elle le savait, ça, c’était le rôle de Siam, elle le cerveau, lui les muscles, aurait-on pu résumer si on avait voulu se montrer réducteur. S’agripper à la bête pour réduire l’impact de ses mouvements ? Cela aurait pu être une idée, si elle avait présenté la moindre surface sur laquelle Lawena aurait pu avoir une prise. Alors quoi ? Allons, réfléchis, réfléchis, je suis sûre que tu peux trouver. Il fallait qu’elle stoppe la bête. Qu’elle réussisse à rester en vie et en à peu près un seul morceau jusqu’à ce que Siam arrive, ce qu’il ne manquerait pas de faire, n’est-ce pas ? C’était son rôle, c’était son rôle, et l’Alzénienne s’accrochait à cet espoir comme à une bouée de secours. Mais en attendant, elle devrait se débrouiller avec ses maigres ressources. Une secousse, parmi tant d’autres, amena son visage juste face à celui du requin, ou du moins à ce qui lui en tenait lieu. Et là, juste sous son nez, une solution potentielle. Parce qu’après tout, ces petits globes permettant la vision était universellement connus comme étant un point faible chez tous les êtres vivants en étant dotés, avec leur mollesse à peine protégée par de faibles paupières chez certains, pas chez tous. Elle ne savait pas vraiment quel était le résultat lorsque l’on mettait le doigt dans l’œil d’un requin, mais voilà, personne n’avait jamais essayé. A son tour.

Elle tendit son bras libre, tâtonna un instant sur la peau lisse, puis enfonça avec vigueur son index dans le globe oculaire de l’animal. Elle avait tenté, et advienne que pourra. Siam avait intérêt à grouiller son cul.




Spoiler:
 

I LOVE ANDY ♥ ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Maitre du Jeu
✖ On ne m'envoit pas de MP! ✖

♦ Inscription le : 21/02/2010
♦ Mes messages : 95
♦ Etoiles ★ : 549

MessageSujet: Re: [Event] III. The Beast's Roar   Sam 14 Avr - 17:59

Si les yeux se tournaient vers le ciel, au loin, ils pourraient distinguer la cité volante d'Alzen, tremblante et suffocante, vacillante alors que ses entrailles se tordaient de douleur.

Elle convulsait, cadavre prochain, et semblait déjà commencer à chuter, tout doucement.

Trois mécanismes étaient déjà décédés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Siam Pain
❤ Co Administratrice, même pas peur!

♦ Inscription le : 16/04/2010
♦ Mes messages : 794
♦ Etoiles ★ : 1363
♠ Humeur : Provocateur
♠ Emploi(s) : Chasseur du Désert
♠ Nationalité : Opalien
♠ Karnevale : Semi Transformation en Guépard
♠ Sexualité & Statut : Indécise - Victime de Morgane E. Adams
♠ Mon rêve : Venger ma soeur
♪ Fiche : ICI
♪ RP(s) en cours : ♥️
♪ Relationships : Un câlin ?

MessageSujet: Re: [Event] III. The Beast's Roar   Dim 15 Avr - 17:00

Siam remonta à la surface, laissant Lawena seule au fond des eaux. Ne tirer parti que de ses capacités animales était une grave erreur qui allait certainement causer la mort de l'Alzénienne, sinon d'eux deux. Au dessus de sa tête, le silence mortuaire fut perturbé par le vent qui ébouriffa les cheveux de la forêt. Les feuillages des arbres s'agitèrent, comme victimes d'une tempête prochaine. Y'avait-il du nouveau là haut ? Des mécanismes avaient été détruits ?
Comment se passait le rendez-vous entre le Patron et l'Empereur ?

Le guépard reprit son souffle, oxygénant un cerveau qui ne pourrait plus réfléchir autrement que part instinct. Ses membres lourds hurlaient de douleur. Les algues qui frottaient son poil de temps à autre le faisait sursauter, car il craignait qu'il s'agisse de la Traqueuse.
Il sifflement retentit dans les airs. Pas celui d'un aéronef, pas celui d'un oiseau, ni même celui d'un être humain...On eût dit une bombe qu'on lâchait dans la forêt.

Siam recula brusquement dans l'eau lorsqu'un fragment de métal trancha les nuages de verdure pour venir se planter à un petit mètre du lac. Quelques autres suivirent. L'un d'eux trancha un arbre qui s'abattit brutalement dans le lac.
Le cœur battant à tout rompre, Siam leva de nouveau les yeux au ciel. La guerre faisait rage. Alzen était en train de s'écrouler.

Sans plus réfléchir, il saisit la chemise que Lawena avait enlevé avant de plonger et en entoura le fragment le plus proche et le plus gros qu'il pouvait porter. Il était certain du parfait affutage du fragment. Le sang qui coula dans la paume de sa patte lorsqu'il le saisit malgré la garde improvisée le lui fit vérifier.

Il reprit une inspiration et, saisi de son fardeau, plongea une nouvelle fois.
Au fond du lac, de nouveaux remugles poussiéreux se détachaient du sol aquatique. Il s'y propulsa et distingua, dans le flou de sa vue terrienne, deux formes qui se battaient. Ses pattes lui permirent d'attaquer rapidement le requin. Il leva son arme improvisée.

Il sembla mettre un temps infini à frapper. L'eau ralentissait ses mouvements et le rendait presque infirme. Le temps sembla se figer.
Jusqu'à ce que la pointe du fragment de métal tranche à la moitié d'une nageoire déjà blessée.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Nadia Aung
✝ Tu ne t'attendais pas à me voir?

♦ Inscription le : 05/03/2012
♦ Mes messages : 5
♦ Etoiles ★ : 43
♠ Humeur : Grosbill. (comment ça c'est pas une humeur ?!)
♠ Emploi(s) : Traqueuse
♠ Nationalité : Amenthalysien
♠ Karnevale : Transformation en requin.
♠ Sexualité & Statut : Totalement désintéressée et de fait, célibataire.
♠ Mon rêve : Nettoyer Karnevale Avenue.
♪ Fiche : Tiens, prends.
♪ RP(s) en cours : Juste l'event.

MessageSujet: Re: [Event] III. The Beast's Roar   Mer 18 Avr - 14:21

Partie comme elle l'était, elle aurait eût vite fait d'arracher le bras de la Karnevalienne si seulement il n'était pas venu à cette dernière l'idée de lui écraser un œil. Le requin n'était pas un prédateur taillé pour les humanoïde ; ça elle le comprit très bien quand sa vison se brouilla dangereusement et que ses convulsions redoublèrent cette fois contre sa volonté. Si son l'œil en question s'était retourné à temps par réflexe, le squale appréciait en effet moyennement qu'on lui enfonce un globe oculaire dans le crâne. Dans la confusion, elle ouvrit la gueule un peut trop grand et laissa glisser hors d'entre ses dents le bras de la jeune femme, ce qui fit qu'à présent sa vue n'était plus obscurcie par la masse capillaire de celle-ci mais bien par le mauvais traitement infligé à son nerf optique.

Nadia chercha la Karnevalienne pour lui manger la tête ; quitte à s'étouffer et mourir à cause de ses satanés cheveux, elle voulait que son corps pourrisse au fond du lac pour ce qu'elle avait fait à son œil et qui altérait l'intégralité de ses sens, comme si ça n'avait pas suffi. Malheureusement pour elle, elle ne put faire demi-tour tout de suite, car elle se prit un coup dans l'aileron droit comme elle ne s'en était jamais pris. Les parties osseuses de sa nageoire se rompirent dans des craquement successifs qui lui parurent se répercuter jusque dans sa boîte crânienne en passant par l'épine dorsale et qui la rendirent folle. À ce moment précis sa mémoire s'évanouit comme elle lui était revenue.

Le guépard était de retour et elle n'eut pas besoin de se contorsionner à nouveau pour sentir sa présence. Malgré l'opacité du milieu et l'absence de signal dans la moitié de sa vision, le requin opéra un changement brutal de direction vers le félin, referma ses mâchoires sur ses côtes, puis le traîna à l'aveugle sur quelques mètres. Vite lassée de nager de travers, elle l'envoya valser contre une paroi du bassin, et repris de la vitesse dans sa direction. Elle lui broya la cage thoracique entre sa propre tête et un mécanisme qui n'avait certainement pas demandé à être là.

Une colonie de sangsues se détacha se la paroi métallique au moment de l'impact tandis qu'une énergie électromagnétique envahit les eaux troubles où ils marinaient tous. La réaction du requin face à cette menace d'un autre ordre ne nécessita qu'un seconde d'analyse de la situation : à l'aide de sa queue elle parvint à gagner la berge puis, d'un bond à la trajectoire incertaine, elle s'écrasa sur le sol de la forêt. L'air eut à peine le temps de lui brûler les branchies qu'elle retrouva sa forme humaine ; une forme humaine en moins bon état qu'avant mais qui restait une forme humaine bien qu'à quatre pattes et tachée d'hémoglobine. Quelques dizaines de secondes la douleur la paralysa. Le temps de cracher un bout de chair humaine qui lui était resté dans la bouche, elle s'interrogea sur les Karnevalien – ou du moins elle essaya de le faire sans regarder la main qui la lançait anormalement.

Une fois passée outre le fait que la moitié de sa main droite était sectionnées, qu'elle ne voyait plus d'un œil et que la sensation liée au tout était franchement plus désagréable qu'alors qu'elle était encore dans l'eau, Nadia se redressa sur ses genoux, leva la tête et observa un phénomène qui la fit frissonner : tout était en train de tomber en morceaux au-dessus d'eux, autrement dit c'était foutu. Inutile de dire que s'être raté comme elle venait de le faire, ça lui fit très bizarre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lawena Harvent
✔ I'm gonna help you...

♦ Inscription le : 22/04/2010
♦ Mes messages : 834
♦ Etoiles ★ : 937
♠ Humeur : Nyappy !
♠ Emploi(s) : Techniquement, libraire à Alzen, mais en ce moment les traqueurs ont décidé qu'elle bossait pour eux.
♠ Nationalité : Alzen
♠ Karnevale : Détecteur de mensonges ambulant, Lawena entend les voix des gens résonner quand ils se prennent pour Pinocchio. Alors pas la peine d'essayer de l'arnaquer, OKAY ?
♠ Sexualité & Statut : Hétérosexuelle, célibataire, amoureuse sans espoir.
♪ Fiche : Si vous voulez tout savoir sur moi, c'est juste ici!
♪ RP(s) en cours : Si vous voulez savoir ce que je fais dans ma laïfe, venez voir ici !
♪ Relationships : Je vous aime ou je vous aime pas ? La réponse ici !

MessageSujet: Re: [Event] III. The Beast's Roar   Sam 21 Avr - 1:18

Bon point pour Lawena, son idée de tenter d’éborgner le mastodonte avait bien fonctionné. La preuve, exactement comme elle l’avait prévu, les mâchoires qui lui déchiraient le bras avaient relâché leur étreinte, et elle en avait profité pour s’éloigner aussi vite que lui permettait l’appui tout relatif qu’elle avait pris sur la poitrine du requin et qu’il n’avait a priori même pas remarqué. Une seconde plus tard, elle crevait la surface, reprenant la respiration qui commençait sérieusement à lui manquer –on avait pu le constater en observant les idées relativement stupides qui avaient traversé son cerveau dans les derniers moments écoulés. Enfin, l’essentiel était qu’elle n’était plus en train de se faire bouffer par une saleté d’énorme poisson et que, même si les plaies sur son bras, bien trop profondes à son goût pour ce qu’elle avait pu en constater, lui faisaient un mal de chien, au moins, il était toujours en place, et ça, ça n’avait pas de prix. C’est fou ce que l’on pouvait se découvrir attachée à son bras quand on avait été sur le point de le perdre.*

Sauf qu’elle n’avait pas franchement le temps de se concentrer sur ce genre de détail. Parce que certes, Siam avait l’air d’avoir pris le relais à peu près au moment même où elle tentait son attaque suicide, certes, on aurait bien dit que, cette fois, le requin avait l’air d’être occupé pour un bout de temps, entre son œil et le flot de sang qui sortait de son aileron, mais bon. Il lui restait tout de même, potentiellement, un mécanisme à désactiver. Même si a priori, vu ce qui tombait d’Alzen en ce moment même, elle n’était même pas sûre que cela soit vraiment nécessaire. Et encore moins sûre d’en avoir vraiment envie, quand bien même ce serait sa mission. Parce que quand même, elle devait bien avouer que ça lui faisait mal, encore plus que son bras, de voir sa ville chérie, celle où elle avait grandi et où elle avait prévu, jusqu’à il y a peu de temps, de passer le reste de ses jours, tomber en lambeaux. Enfin, de toute façon, on ne lui laissa pas vraiment le choix. Parce que pendant qu’elle reprenait son souffle, le minimum vital avant de replonger en direction de l’inverseur de gravité, tout en ressassant son manque de motivation pour cette mission qu’elle savait pourtant nécessaire pour que la justice s’installe enfin sur Sphéra –c’était du moins ce qu’on lui avait fait comprendre quand elle avait soulevé la question de savoir si c’était vraiment indispensable de faire chuter Alzen, et donc de tuer un bon paquet de civils, et accessoirement de bousiller son chez elle, et elle n’avait plus qu’à obéir et se taire, merci-, la bataille entre Siam et le monstre bourré d’arrêtes s’était légèrement déplacée. Jusqu’à atteindre le mécanisme. Et, plus précisément, jusqu’à faire tomber le mécanisme. Entraînant une fissure dans la boîte qui n’avait pas été conçue pour se prendre un requin d’au moins une ou deux tonnes de plein fouet, pour aller s’écraser sur les rochers avec une violence qui, n’en déplaise à Archimède et sa poussée, était assez impressionnante.

Tiens, on avait parlé d’une fissure ? Mais n’était-ce pas précisément ce qu’elle était censée obtenir, d’une manière qui lui échappait encore ? Tiens, mais en voilà une nouvelle qu’elle était bonne. Non seulement le requin lui avait laissé son bras, mais en plus, elle faisait son boulot à sa place. La preuve en était l’onde électromagnétique qui venait de parcourir l’eau, pas spécialement agréable, mais annonciatrice du décès du mécanisme. Et qui, en plus de cela, semblait avoir suffisamment effrayé la traqueuse pour qu’elle se jette hors de l’eau, reprenant par la même occasion sa forme humaine, ce qui permit à Lawena de constater, depuis la surface où elle surnageait, qu’elle n’avait pas l’air en si bon état que cela. Un sursaut de pacifisme et de compassion venu du fond de son cœur l’empêcha de penser un ‘‘tant mieux’’ pourtant bien mérité, mais son bras lui interdit d’aller plus loin. C’est sûr que l’on n’avait pas dû expliquer à la fonctionnaire que si elle échouait, il y aurait une onde et une seule, qui correspondait au court-circuit brutal du mécanisme, rien de plus. En fait, vu la pluie de débris tranchants qui sévissait actuellement, ils étaient bien plus en sécurité dans l’eau, mais c’était un détail que l’Alzénienne garderait pour elle. En attendant, elle risqua un œil vers le fond, s’inquiétant de l’état de Siam qui aurait dû profiter de la retraite de leur adversaire pour remonter. Ce qu’il ne faisait pas. Ce qui n’était pas très bon signe. Parce que là, vu que leur partie de la mission était accomplie, que celles de leurs collègues, si on pouvait parler ainsi, devaient l’être également, cela signifiait qu’ils allaient bientôt se retrouver avec une ville volante sur le dos. Littéralement. Ce qui risquait d’être potentiellement désagréable. Donc il valait mieux pour eux qu’ils s’en aillent. Et vite. Et s’il ne voulait pas remonter, eh bien tant pis, elle irait le chercher. Un dernier plongeon avant de crapahuter dans la forêt.

Et c’est qu’il était lourd, le bougre. Surtout qu’elle ne pouvait même pas lui dire de l’aider un peu, étant donné que sous l’eau, ouvrir la bouche était déconseillé. Tant pis, elle ne se priva pas de le faire une fois la rive atteinte, tandis qu’elle se posait un instant dans l’herbe, à l’opposé de la traqueuse, croisant les doigts pour qu’aucun éclat d’acier ne vienne les couper en deux.

    - Allez Siam, c’est pas le moment de se reposer là ! J’sais bien que tu es pas en super état, mais si on reste là, on va y rester. Donc on se grouille de sortir de cette forêt avant de se prendre un bout d’Alzen sur la tête, et là tu pourras faire ce que tu veux. Mais en attendant, il nous reste un peu de marche à pied, au pire, je t’aide si tu veux. Mais on se grouille. Vite.


Et sitôt dit, sitôt fait, elle se relevait, aidait l’Opalien à en faire de même et, d’une démarche un peu chaotique, l’entraînait dans ce qui lui semblait être la direction par laquelle ils étaient venus. Plus qu’à sortir de là, et après… Après, on aviserait.

*PAS VRAI SIAM ? … Pardon, fallait que je la fasse, cette phrase était tellement un troll potentiel.

Bon, euh, sinon. Je pense que c'était mon dernier post, désolée Siam-chou si j'ai pris des initiatives qui te plaisent pas, au pire, tu m'envoies un message et je te modifie tout ça ♥ (et désolée aussi, je crois que ce post est bourré de conneries)




Spoiler:
 

I LOVE ANDY ♥ ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [Event] III. The Beast's Roar   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Event] III. The Beast's Roar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
KARNEVALE AVENUE ♫ ::  :: la forêt d'orphée-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit