AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

OUVERTURE DE LA VERSION 2 DU FORUM!
Tout se passe donc désormais ici -> http://karnevale-avenue2.forumactif.org !
(Si vous êtes membre d'ici et que vous n'avez pas encore pensé à votre fiche, etc,
ne vous faites pas de soucis, vous pouvez vous inscrire
et on pourra tout arranger après !)

 

 [Event] IV. Requiem

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Maitre du Jeu
✖ On ne m'envoit pas de MP! ✖

♦ Inscription le : 21/02/2010
♦ Mes messages : 95
♦ Etoiles ★ : 549

MessageSujet: [Event] IV. Requiem   Ven 9 Mar - 20:55


La prison de la Tour du Savoir était tombée, mais l'installation scientifique avait encore bien des secrets à cacher. C'est ce qu'ils découvrirent tous sur les plans confiés à Vladimir par Howard. Le plus imposant des dispositifs gravitationnels alzenien s'y trouvait, enfermé dans la zone sécurisée de l'un des hangars de la zone.

Une fois les dispositifs de la forêt d'Orphée détruits, mettre hors-service celui-ci ferait office d'apothéose. Pièce maîtresse, il achèverait de mettre fin au vol de la cité d'Alzen.

Et c'était à elle de jouer, furie blonde karnevalienne, symbole de toute une ville qui a faim et qui attendait ce moment.

Mais évidemment, rien n'allait être facile. À combat grandiose, adversaires grandioses, à n'en pas douter. Après tout, aujourd'hui, l'élite des traqueurs était rassemblée, au sol comme dans les airs. Et c'était à eux deux d'assurer que la puissance de l'Empereur soit reconnue partout.

Aucun n'a le droit de perdre.

Roxanne → Gwen → Osmanthe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Roxanne d'Essling
♥ Dream of Freedom...

♦ Inscription le : 22/07/2011
♦ Mes messages : 13
♦ Etoiles ★ : 100
♠ Humeur : Pluvieuse.
♠ Emploi(s) : Patronne du Midnight.
♠ Nationalité : Amenthalysien
♠ Karnevale : Maîtrise du Magnétisme
♠ Sexualité & Statut : Hétérosexuelle - Célibataire et NE VEUT PERSONNE DANS SES PATTES, OK ?
♠ Mon rêve : Une révolution historique.
♪ Fiche : ♠️
♪ RP(s) en cours : ♦️
♪ Relationships : ♣️

MessageSujet: Re: [Event] IV. Requiem   Ven 9 Mar - 23:20

Ouh nom de dieu, ce matin elle avait descendu une bonne dizaine de tasses de café, parce qu'il fallait au moins ça. Pas qu'elle était pas réveillée, mais il lui fallait un bon boost, aujourd'hui. Et pas du boost ridicule, non. Là il fallait qu'elle puisse envoyer du lourd. C'était pas la même qu'à la prison ou encore à Karnevale Avenue. Là c'était du genre show final. Et c'était totalement ça, en fait. Ils allaient préparer un feu d'artifice nickel pour Alzen la volante. Et elle allait se faire une joie de foutre son poing dans la gueule de tous les compagnons de Raziel qui oseraient ramener leur cul face à elle. Parce que là, la Roxy, elle pétait la forme sévère.

La preuve, elle se tapait déjà un bon sprint jusqu'à l'endroit où elle devait se rendre, emportée par un flux d'adrénaline qui aurait bien pu faire péter son pauvre cœur. Elle venait de quitter Vlad -parce qu'elle préfère monter dans son aéronef que dans un des aéronefs pourris d'Alzen qui font que se crasher- avec une seule idée en tête: que tout se passe suffisamment bien pour qu'elle puisse revoir ce salaud en vie à la fin de la journée. Pas qu'il avait le choix de toute façon, sinon elle viendrait exploser sa tombe.

Hop, elle voyait la Tour du Savoir. Son objectif était un gros machin faisant voler toute la ville, planqué dans un hangar dans la zone autour de la tour. Aucun problème. Ils avaient déjà quadrillé la zone lors de leur dernière visite, aussi, ses pas restèrent assurés alors qu'elle s'enfonçait dans la zone sécurisée tout autour de la Tour du Savoir. Sans même lever les yeux vers le ciel, elle devinait déjà que l'Empereur s'y trouvait, charogne suprême. Mais pas le temps de lui botter son petit cul, elle avait à faire.

Et elle allait le faire bien, non mais. Elle arrêta net sa course alors qu'elle venait de traverser une zone plus chaotique que les précédentes, bariolée de panneaux indiquant qu'il fallait pas se trouver là, et au centre de laquelle trônait un imposant hangar semblant abandonné. Sauf qu'il ne l'était pas, ewi. Il était malin ce Raziel parfois, quand même. Pas de traqueurs en vue pour l'instant, peut-être qu'au final ça allait être facile.

Naaaaan, pas possible. Dégainant ses précieuses lunettes de soleil qu'elle vissa sur son nez, Roxanne croisa les bras, droite.


«Eeeeeeeyh, les traqueurs. Je vais vous épargner la peine d'attendre que j'arrive, tout ça. Ramenez vos fesses qu'on en finisse tout de suite, ça arrangera tout le monde.»

La finesse façon Roxy, comme d'habitude. Au mieux, il y avait vraiment personne et c'était cool, et sinon ben ça évitait tout effet de surprise, pour les uns ou pour les autres, et au moins on y allait franco et on était tranquille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Gwen Bezarius
✝ Tu ne t'attendais pas à me voir?

♦ Inscription le : 05/03/2012
♦ Mes messages : 8
♦ Etoiles ★ : 63
♠ Humeur : Imprévisible
♠ Emploi(s) : Traqueuse
♠ Nationalité : Alzen
♠ Karnevale : Faire exploser les objets
♠ Sexualité & Statut : Homosexuelle
♠ Mon rêve : Une magnifique explosion
♪ Fiche : http://karnevale-avenue.forumactif.org/t1126-gwen-bezarius

MessageSujet: Re: [Event] IV. Requiem   Sam 10 Mar - 12:40

Gwen s'était levée lentement mais de fort bonne humeur ce matin. Botter le derche des Karnevaliens... ça allait faire boum dans tous les sens... Elle allait les faire sauter fissa ! Après... S'il y en avait une pas trop mal dans le lot... peut-être qu'elle prendrait du bon temps avec avant de la tuer... Tout dépendrait de l'intérêt qu'elle lui trouverait...

Elle ne doutait pas que ces clébards seraient résistants... Mais elle l'était encore plus, et son entrainement chez les Traqueurs faisaient d'elle une créature redoutable.

Se grouillant d'enfiler sa tenue de combat, elle songea ensuite qu'elle allait faire équipe avec Osmanthe... Osmanthe le génie. Elle ne l'avait jamais trop côtoyé mais le connaissait de réputation. Elle espérait qu'il ne serait pas rabat joie.

Elle avait besoin de bouger, d'action, de sons, de sensations. Combattre. Un frisson d'excitation la traversa, et, chaussant ses lunettes d'aviatrice, elle se mit en route à toute allure, braillant sur son passage, comme à son habitude, la discrétion n'étant pas quelque chose qu'elle connaissait.

En courant, elle se mit à vérifier son équipement. Sa mitraillette était là, bien chargée, et elle avait amené de quoi recharger cette dernière, des fois qu'il y aurait eu foule de Karnevaliens. À cette idée, un sourire malsain s'étira sur ses lèvres.

Sur-excitée, elle jeta une poignée de balles contre un mur, qu'elle fit par là même exploser, et bondit à travers le trou qu'elle venait de créer.

La mélodie de l'explosion... Ô combien magnifique mélodie... Un jour elle ferait une symphonie d'explosions... Un jour... Elle chassa cette pensée de la tête et se mit à cavalcader encore plus vite.

Approchant de plus en plus du lieu à protéger, elle se mit à beugler.

« Osmanthe, putain t'es oùùùù ?! Grouille toiiiiii on va être en retard bordel de dieu ! »

N'attendant même pas de réponse, elle continua sa course durant quelques minutes et débarqua dans l'entrepôt, vide de toute vie. Vide ? Nan, Osmanthe devait déjà être là depuis une belle lurette. Mais où donc ? Plissant les yeux afin de le chercher du regard, elle entendit soudain une voix féminine.


«Eeeeeeeyh, les traqueurs. Je vais vous épargner la peine d'attendre que j'arrive, tout ça. Ramenez vos fesses qu'on en finisse tout de suite, ça arrangera tout le monde.»

Un sourire sur ses lèvres. La chasse était ouverte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Osmanthe Cathair
✝ Tu ne t'attendais pas à me voir?

♦ Inscription le : 15/12/2010
♦ Mes messages : 89
♦ Etoiles ★ : 351
♠ Emploi(s) : Traqueur
♠ Nationalité : Amenthalysien
♠ Karnevale : None
♠ Sexualité & Statut : Hétérosexuel - célibataire
♠ Mon rêve : Trouver Karnevale Avenue

MessageSujet: Re: [Event] IV. Requiem   Mar 20 Mar - 2:11

On avait beau avoir passé la moitié de son existence à se persuader d'être infaillible, savoir qu'une ville aérienne allait s'écraser au sol si vous foiriez votre mission du jour avait quelque chose de quelque peu angoissant. La dernière fois qu’Osmanthe s’était senti aussi nerveux, c’était la veille de son examen pour devenir Traqueur. La différence étant que s’il risquait à l’époque de se prendre la correction du siècle par son père en cas de recalage, ici, c’était son monde entier qui s’effondrerait en même temps que la cité volante s’il échouait.
De quoi vous mettre de bonne humeur en vous levant.

L’autre objet de son irritation était connu pour avoir une chevelure verte et une délicatesse sans égale, autant qu’il en fallait pour ce genre de mission (sentez l’ironie). Et justement, quel immense coup de pot, devinez qui était sa partenaire du jour ?
Osmanthe ruminait toute les mesquineries possibles à propos de Gwen Bezarius et de celui qui la lui avait assigné comme binôme. Non pas qu’il connaisse l’un ou l’autre. Il s’adonnait à la critique gratuite et infondée à l’encontre de cette Traqueuse pour une raison qui aurait tout de même dû sauter aux yeux de n’importe quel superviseur : l’objectif était de protéger un mécanisme permettant la suspension d’Alzen, en gros, un machin potentiellement high-tech et donc fragile. Et on lui collait une fille qui utilisait à longueur de temps des explosions pour faire sauter tout ce qui avait le malheur de se trouver sur son chemin. Enfin, c’est comme ça qu’il imaginait l’énergumène d’après ce qu’il avait entendu à son sujet. Résultat, quel était la probabilité qu’elle fasse exploser le suspenseur en même temps que le rebelle ? Voire à la place du rebelle ? (ce qui était pire, en un sens, puisque le rebelle serait sauf et le suspenseur mort, alors que cela aurait dû être le contraire)

Pour ne pas tenter le sort, Osmanthe était arrivé à l’entrepôt avec environ deux heure et demies d’avance sur l’horaire estimé du début des offensives rebelles. Quand le Traqueur commençait à verser dans ce genre de superstition prudente, cela en disait long sur son état d’esprit…
Après avoir installé, par précaution, un mécanisme de détection de mouvement qui lui permettrait d’être averti de l’approche de tout intrus avec quelques dizaines de secondes d’avance, nettoyé quinze fois les canons de ses armes à feu, lissé les plis de son uniforme, et réajusté ses bottes (les deux derniers ne servaient à rien, nous sommes d’accord, c’était pour tuer le temps), Osmanthe dût se résoudre à attendre, perché sur une passerelle dans un coin obscur de l’entrepôt qui lui garantissait une vue d’ensemble sur le bâtiment, et lui permettrait au besoin de tirer sur quiconque entrerait par la porte principale.
Incapable de s’empêcher de cogiter, il passa deux heures à imaginer tous les scénarios de foirage possibles.

Son détecteur de mouvement l’avertit d’une présence environs trente secondes avant qu’il n’entende le braillement :

« Osmanthe, putain t'es oùùùù ?! Grouille toiiiiii on va être en retard bordel de dieu ! »

L’intéressé réprima un gémissement de désespoir. C’était pire qu’il ne l’avait imaginé. Il commença à évaluer s’il serait plus bénéfique pour la mission d’éliminer la Traqueuse avant qu’elle ne commette un acte malheureux, et fût interrompu par le deuxième braillement :

«Eeeeeeeyh, les traqueurs. Je vais vous épargner la peine d'attendre que j'arrive, tout ça. Ramenez vos fesses qu'on en finisse tout de suite, ça arrangera tout le monde.»


Osmanthe ne savait vraiment pas si constater que la rebelle qui venait d’apparaître avait l’air à peu près aussi subtile que sa co-équipière était rassurant ou pas. Il envisagea pendant quelques secondes de les laisser se taper dessus joyeusement, elles avaient l’air d’être sur la même longueur d’onde, ça leur plairait sûrement. Sauf que non. Parce qu’il fallait éviter que la Traqueuse ne fasse tout exploser dans un rayon de deux kilomètres. Donc régler le compte de la Karnevalienne avant qu’une telle idée ne germe dans son esprit.
Et pour le coup, cela ne l’arrangeait pas du tout, lui, que la rebelle ait décidé de jouer la carte de la confrontation directe. Ça l’aurait arrangé de régler ça d’un tir en sniper. Avec un soupir de résignation, il entreprit de descendre silencieusement de son perchoir, se faufila hors de l’entrepôt par une des entrées secondaires. Dans tous les cas de figure, un corps à corps ne l’avantagerait pas : inutile de se jeter de la poudre aux yeux, il était bien trop gringalet pour ça.
Aussi se conforma-t-il à son projet initial, quoiqu’un peu modifié : embusqué derrière une masse métallique non-identifiée, il risqua un regard aux abord de l’entrepôt, repéra sans trop de mal la Karnevalienne, tiqua un moment sur les lunettes de soleil –sérieusement, quel était l’intérêt ? – avant de se ressaisir.
Qu’on en finisse.
Visant le poignet et la clavicule droite, il tira deux coups rapides.


Dernière édition par Osmanthe Cathair le Jeu 22 Mar - 1:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Roxanne d'Essling
♥ Dream of Freedom...

♦ Inscription le : 22/07/2011
♦ Mes messages : 13
♦ Etoiles ★ : 100
♠ Humeur : Pluvieuse.
♠ Emploi(s) : Patronne du Midnight.
♠ Nationalité : Amenthalysien
♠ Karnevale : Maîtrise du Magnétisme
♠ Sexualité & Statut : Hétérosexuelle - Célibataire et NE VEUT PERSONNE DANS SES PATTES, OK ?
♠ Mon rêve : Une révolution historique.
♪ Fiche : ♠️
♪ RP(s) en cours : ♦️
♪ Relationships : ♣️

MessageSujet: Re: [Event] IV. Requiem   Mar 20 Mar - 20:48

C'est dans ces moments là que Roxy était contente d'activer son karnevale tout le temps. Non parce que, on savait jamais hein ! Un pot de fleurs qui te tombe sur la gueule, un piano, une ville... Ou parfois on a envie de te transformer en gruyère. Heureusement pour elle, c'était pas aussi facile que ça à faire. Elle était d'ailleurs presque triste de la situation actuelle. À la vue du vent qu'elle s'était prise après avoir gueulé comme une débile, elle pensait sérieusement qu'elle allait pouvoir expédier son truc tranquille et genre aller se recoucher ou un truc constructif et productif du genre. Enfin bon, au moins, ça allait être funky, tout ça.

Bref, tout ça pour dire que Roxy, avec ses lunettes de soleil sur le nez en plus, ben c'était pas la meilleure situation pour calmer son égo. Non parce que, comme dit au-dessus, son karnevale -plutôt pratique quand même- activé tout le temps, elle eu à peine le temps de tourner la tête dans la direction du tir que les balles rebondissaient avec force sur sa carapace magnétique, filant avec frénésie dans le sens inverse. Bon, au moins, si c'était protégé, c'est qu'elle était au bon endroit.


«Raté ! Mais bonjour à toi aussi !»

Après les politesses -à la Roxanne- d'usage, la demoiselle prit le temps d'observer pendant quelques instants l'adversaire qui se présentait, un peu plus loin, face à elle. Belle prise.

«Oooh, mais c'est Osmanthe Cathair ! Décidément, dès que je sors pour botter le cul des traqueurs, je tombe sur du gros poisson. C'est pas plus mal !»

Ceci étant dit, elle avait pas que ça à faire. Aussi se concentra-t-elle sur le hangar qui lui faisait face et où était planqué sa cible. Adressant un signe d'au-revoir à son nouveau copain Osmanthe, elle fonça alors vers l'entrée du hangar, pliant au passage la lourde porte dans un grincement ignoble à coup de force magnétique bien placée. Ah bah oui, elle était dopée la Roxy là.

Et évidemment, à l'intérieur, encore un copain traqueur ! Enfin, une copine, là.


«Ah bah, j'ai un don pour trouver les bons plans, deux d'un coup ! C'est la fête dis-donc.»

Gwen Bezarius. Heureusement qu'elle connaissait par cœur la liste des plus importants traqueurs. Et elle la connaissait assez pour savoir que son pouvoir magnétique n'allait pas pouvoir franchement repousser les explosions de la psychopathe en face d'elle. Mais ça va, vu toute la vieille tôle qu'il y avait à proximité, elle allait avoir de quoi faire.

Un large sourire se dessina sur ses lèvres alors qu'elle rangeait ses lunettes dans sa poche. Serious business, quoi.


«Bon ben maintenant qu'on est tous là, autant se faire plaisir !»

Et pendant qu'elle fixait Gweny, elle commençait doucement et discrètement à exercer sa force magnétique sur les diverses poutres qui se trouvaient au fond du hangar.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Gwen Bezarius
✝ Tu ne t'attendais pas à me voir?

♦ Inscription le : 05/03/2012
♦ Mes messages : 8
♦ Etoiles ★ : 63
♠ Humeur : Imprévisible
♠ Emploi(s) : Traqueuse
♠ Nationalité : Alzen
♠ Karnevale : Faire exploser les objets
♠ Sexualité & Statut : Homosexuelle
♠ Mon rêve : Une magnifique explosion
♪ Fiche : http://karnevale-avenue.forumactif.org/t1126-gwen-bezarius

MessageSujet: Re: [Event] IV. Requiem   Mer 21 Mar - 0:08

Gwen entendit le doux bruit de deux tirs, bruit certes aussi magnifique et mélodique que celui d'explosions, mais musical et plaisant tout de même.

La chasse avait commencé, et ce, sans elle. Réprimant un léger grognement bestial déçu, elle fit volte face, son esprit se mettant à dériver malgré elle sur un concerto de balles, suivi par sa symphonie d'explosions.

Elle frissonna d'excitation, et débarrassa certaines de ses balles de leur poudre, répandant celle ci un peu partout dans un périmètre assez large autour d'elle, et en envoyant également dans l'air ambiant.

L'odeur de la poudre, prête à exploser... Quel délice.

Elle entendit ensuite un bruit de course et vit débarquer la Karnevalienne.

«Ah bah, j'ai un don pour trouver les bons plans, deux d'un coup ! C'est la fête dis-donc.»

Elle la fixa un instant d'un air un peu bovin et vit ses lèvres se parer d'un large sourire.

«Bon ben maintenant qu'on est tous là, autant se faire plaisir !»

La Traqueuse reconnut la dénommée Roxanne d'Essling, Karnevalienne bien connue de leurs services, gérante d'elle ne savait plus trop quel bouiboui sur Karnevale Avenue. Un truc qui finissait en … Night. Enfin bref, là n'était pas la question. Elle jaugea la gonzesse qui lui faisait face et lui balança, l'oeil lubrique.

« On peut pas dire que toi tu sois un bon plan dis donc par contre. J'sais pas trop où tu te crois, mais ici, c'est certainement pas dans ton taudis. Ton patron aurait pas pu envoyer une petite fleur à la limite de l'innocence ? C'pas pour dire, mais t'es déjà trop vieille et talée pour être intéressante toi. »

Elle renifla dédaigneusement, dégoûtée à l'idée de ne pas pouvoir se satisfaire, regarda ensuite où la Karnevalienne se tenait, et constata qu'elle n'était vraiment pas loin de la poudre qu'elle avait balancé.

« Bon allez, un relooking la vieille! » (remarquez tout de même que Gwen est plus vieille que Roxanne... On se demande donc comment on doit la qualifier elle...)

Et elle fit exploser la poudre, un sourire béat sur ses lèvres, avant d'éclater d'un rire à la fois dément et stupide, ses tympans et son corps vibrant au son de l'introduction à sa symphonie macabre. La poudre n'avait pas été répandue en quantité suffisante pour supprimer la Karnevalienne, mais elle l'avait roussie un peu.

« T'as quand même vachement plus de gueule comme ça ! On va ptetre réussir à s'entendre toi et moi ! »

Le mécanisme et Osmanthe lui étaient complètement sortis de la tête...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Osmanthe Cathair
✝ Tu ne t'attendais pas à me voir?

♦ Inscription le : 15/12/2010
♦ Mes messages : 89
♦ Etoiles ★ : 351
♠ Emploi(s) : Traqueur
♠ Nationalité : Amenthalysien
♠ Karnevale : None
♠ Sexualité & Statut : Hétérosexuel - célibataire
♠ Mon rêve : Trouver Karnevale Avenue

MessageSujet: Re: [Event] IV. Requiem   Mer 21 Mar - 1:54

Les balles rebondirent sur un champs de force non identifié, et se perdirent dans le chaos de la zone abandonnée. Osmanthe grinça des dents. Un Karnevale, évidemment. Ca aurait été trop simple.
Il plissa les yeux, et réalisa que la rebelle n’était pas n’importe qui. De dos, et avec ses lunettes, il n’avait pas reconnu Roxanne d’Essling. Qui était pourtant probablement l’une des rebelles les plus en vogue du moment, juste derrière le grand patron. La furie blonde Karnevale Avenue, ou quelque chose dans ce goût, et sa fameuse force magnétique.
Il ignora dignement (tout est relatif) les sarcasmes de la rebelle, trop occupé à digérer l’information. Le fait de se retrouver face à une grosse pointure des Karnevaliens ne le gênait pas outre-mesure, l’ennui, c’était le Karnevale. Son magnétisme devait être, grosso modo, capable de stopper n’importe quel projectile, surtout un aussi léger que les balles qu’il utilisait. Résultat : tant qu’elle aurait son pouvoir activé, il pouvait laisser tomber toute stratégie impliquant directement ses armes à feu. Ce qui lui laissait… pas grand-chose, en fait.

C’était dans ce genre de situation qu’on se rendait compte qu’on était un peu limité, comme gars. Parce que, à moins d’un éclair de génie qui lui procurerait un plan tout cuit pour virer ce foutu magnétisme, Osmanthe Cathair venait d’être mis hors-jeu sans que la rebelle n’ait à remuer le petit orteil. C’était à se taper la tête contre les murs.
Deux options subsistaient : laisser Gwen gérer la situation et aller boire une limonade, ou, à défaut de pouvoir servir à quoi que ce soit d’autre, jouer les appâts et distraire Roxanne pour que sa co-équipière ait tout le loisir de l’exploser, dans tous les sens du termes. En tâchant de ne pas exploser avec, et de ne pas endommager les mécanismes gravitationnels. Que de charmantes perspectives. C’est à ce moment que les premières explosions résonnèrent. Peu puissantes, pas de quoi endommager sérieusement quoi que ce soit. Mais il doutait que Gwen s’en tienne à cela. A contrecœur, il pénétra de nouveau dans l’entrepôt par la même ouverture qu’il avait utilisée pour s’en extirper quelques minutes plus tôt. De toute façon, il n’avait jamais aimé la limonade.

L’arme à la main, pour le principe, il s’avança jusqu’à arriver à moins d’un mètre du dos de la Traqueuse aux cheveux verts. Il mesurait parfaitement le risque d’une telle proximité, mais il n’allait pas non plus brailler dans tous l’entrepôt, comme d’autres ne se gênaient pas pour le faire, d’autant qu’il ne tenait pas particulièrement à ce que Roxanne entende la conversation. Bien qu’il ne soit probablement pas question de quelque chose qu’elle ignorerait.

" Bezarius (oui, ils n’avaient pas élevé les cochons ensemble), vas-y doucement sur les explosions, je te rappelle qu’on est censé protéger les mécanismes, pas les faire sauter" souffla-t-il, à mi-voix.

Sait-on jamais, un petit rappel ne pouvait pas faire de mal. Il indiqua du menton Roxanne qui leur faisait face :

" Elle maîtrise le magnétisme, ou quelque chose d’approchant. En gros, elle doit pouvoir déplacer à distance et nous assommer avec n’importe quel objet contondant traînant dans le coin. Mes balles ne sont d’aucune utilité tant qu’elle a son Karnevale activé, elle peut les repousser sans effort", ajouta-t-il encore plus bas, en s’efforçant de ne pas laisser paraître à quel point cet aveu lui avait coûté, question ego.

Osmanthe avait souvent du mal à coopérer, trop orgueilleux pour ça. Mais actuellement, il ne pouvait que se reposer sur le Karnevale de sa co-équipière, qui paraissait tout à fait efficace face à celui de Roxanne.
Cette réflexion lui fit réaliser que si la rebelle restait vulnérable au souffle d’une explosion, il devait exister quelques autres moyen de l’atteindre malgré son champ de protection. Il recula prudemment de quelques pas, et se mit à cogiter intensément. Après tout, l’intellect était le seul domaine qui lui procurait un avantage réellement valable en toute circonstance.




Dernière édition par Osmanthe Cathair le Jeu 22 Mar - 1:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Roxanne d'Essling
♥ Dream of Freedom...

♦ Inscription le : 22/07/2011
♦ Mes messages : 13
♦ Etoiles ★ : 100
♠ Humeur : Pluvieuse.
♠ Emploi(s) : Patronne du Midnight.
♠ Nationalité : Amenthalysien
♠ Karnevale : Maîtrise du Magnétisme
♠ Sexualité & Statut : Hétérosexuelle - Célibataire et NE VEUT PERSONNE DANS SES PATTES, OK ?
♠ Mon rêve : Une révolution historique.
♪ Fiche : ♠️
♪ RP(s) en cours : ♦️
♪ Relationships : ♣️

MessageSujet: Re: [Event] IV. Requiem   Mer 21 Mar - 19:00

Pas contente la Roxy. Elle venait d'être propulsée -légèrement mais quand même, elle venait de se manger une explosion hein- dans un tas d'objets en ferraille à la con qui avait en plus été propulsé un peu plus loin à cause de son magnétisme, évidemment. Grimaçant et se relevant fièrement, époussetant au passage son manteau qui avait dégusté à cause de l'explosion, elle remarqua qu'Osmanthe venait de les rejoindre. Bah tiens ! Tant qu'à faire.

«Bah alors Osmanthe, on est frustré ? On compte sur sa petite copine pour faire le boulot ? C'est pas très galant tout ça.»

Malgré le fait que Roxy restait la même et qu'elle ouvrait seulement la bouche pour dire des conneries ou des trucs dégueulasses, ben... Ben Roxy elle était pas contente. Et c'était vraiment pas la chose la plus agréable à voir. Ah ça non. Elle reporta son regard sur Gwen alors qu'elle jetait au passage son manteau, rendu de toute façon inutilisable maintenant -tout le devant ayant cramé et Roxanne étant pas bien douée en couture, c'était juste mort quoi-.

«Ça va l'ancêtre, tu crois pas être un peu vieille pour vouloir te taper des petites pucelles mineures ? Tu risques de te faire mal. Et puis dans tous les cas, ce serait trop répugnant. Enfin, soit dit en passant...»

La fin de sa phrase à peine suspendue dans les airs, Roxanne prenait une impulsion magnétique foudroyante lui permettant de se retrouver en tête-à-tête torride avec la traqueuse en un clin d’œil. Oui, Roxy était énervée. Et dopée.

«T'en veux un aussi de relooking, pour pouvoir satisfaire un peu plus ton grand Maître Raziel ?»

Pas besoin d'une réponse, le poing de Roxanne s'élevait déjà et fonçait droit vers le visage de la traqueuse psychotique. Ne la quittant pas du regard, droit dans les yeux, la karnevalienne frappa à grand renfort de magnétisme concentré dans son poing. Autant dire que cela eu pour effet de propulser la charmante traqueuse à l'autre bout du hangar, droit dans un vieux tas de ferraille identique à celui où Roxy avait été envoyée un peu plus tôt.

«Cadeau. Tu penseras à me rembourser mes fringues, en passant.»

Son regard foudroyant se planta dans celui d'Osmanthe qui lui faisait désormais quasiment face.

«Dis mon mignon, tu veux pas retourner chez tes parents pour boire un lait fraise ? Non parce que vous commencez déjà à me gaver.»

Évidemment, cela n'allait pas être aussi simple et cela ne faisait bien évidemment que commencer.

Oh et puis merde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Gwen Bezarius
✝ Tu ne t'attendais pas à me voir?

♦ Inscription le : 05/03/2012
♦ Mes messages : 8
♦ Etoiles ★ : 63
♠ Humeur : Imprévisible
♠ Emploi(s) : Traqueuse
♠ Nationalité : Alzen
♠ Karnevale : Faire exploser les objets
♠ Sexualité & Statut : Homosexuelle
♠ Mon rêve : Une magnifique explosion
♪ Fiche : http://karnevale-avenue.forumactif.org/t1126-gwen-bezarius

MessageSujet: Re: [Event] IV. Requiem   Mer 21 Mar - 21:50

Elle l'avait bien cramée, la trainée Karnevalienne. Et son manteau était bien mieux dans son nouvel état. Gwen trouvait presque son ennemie... attrayante.

Une présence dans son dos, et quelques phrases lui étant destinées la firent aussitôt redescendre sur terre.
Osmanthe...

" Bezarius, vas-y doucement sur les explosions, je te rappelle qu’on est censé protéger les mécanismes, pas les faire sauter"
Voilà ce que son collègue Traqueur lui énonça à mi voix, avant de continuer encore plus bas.
" Elle maîtrise le magnétisme, ou quelque chose d’approchant. En gros, elle doit pouvoir déplacer à distance et nous assommer avec n’importe quel objet contondant traînant dans le coin. Mes balles ne sont d’aucune utilité tant qu’elle a son Karnevale activé, elle peut les repousser sans effort"

Entendant les piques de la Karnevalienne, elle eut à peine le temps de rétorquer à Osmanthe en grognant :

« Bah vas y Osmy, fais la dégager de cet entrepôt, et je te la transforme en gruyère grillé la pétasse tu verras. J'attends, bouge ta cervelle ramollie, paraît que t'es un génie pour ça. »

La pétasse en question venait d'apparaitre comme par magie devant elle pour le coup.

«T'en veux un aussi de relooking, pour pouvoir satisfaire un peu plus ton grand Maître Raziel ? »

Et là, avant de pouvoir dire ouf, Gwen se mangea un pain qui la fit décarrer tout droit dans un vieux tas de ferraille.

« Putain ! La salope ! Je vais me la faire ! »

Gwen cracha sur le sol, massa sa machoire bien endolorie et se campa solidement sur ses jambes.
Elle imagina la tête de la Karnevalienne rouler à ses pieds, son corps exploser en miettes, son sang gicler au large... Elle avait soif. Soif de sang, soif de violence, de couleur, et de musique.
Elle devait refaire exploser quelque chose, de préférence la Karnevalienne. Une explosion, VITE, sinon, elle ne répondait plus de ses actes.

Revenant en courant et soufflant comme un bœuf auprès de son collègue et la rebelle, elle ressentit les particules de poudre qu'elle avait répandues dans l'air. Roxanne en avait inhalé. Pas assez pour la tuer, une nouvelle fois, mais ça risquait de remuer un peu dans son corps de pimbêche.

Résonna donc à ses oreilles le doux bruit d'un petit crépitement venant de l'intérieur du corps de la rebelle.

« Bah alors, pétasse ? T'apprécies le ravalement interne pour ton copain Vladimir? »

C'était donnant donnant. La cinglée aux cheveux verts rit d'un rire gras à de sa boutade, cracha à nouveau sur le sol, sembla reprendre un instant un soupçon de lucidité après un frisson et se tourna ensuite vers Osmanthe.

« Alors Osmy ? T'as connecté tes neurones ? On la défonce comment la poupinette ? J'suis à tes ordres. »

C'était la première fois qu'elle acceptait d'elle même d'avoir un supérieur. Il n'y avait plus qu'à espérer que le génie aurait une bonne idée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Osmanthe Cathair
✝ Tu ne t'attendais pas à me voir?

♦ Inscription le : 15/12/2010
♦ Mes messages : 89
♦ Etoiles ★ : 351
♠ Emploi(s) : Traqueur
♠ Nationalité : Amenthalysien
♠ Karnevale : None
♠ Sexualité & Statut : Hétérosexuel - célibataire
♠ Mon rêve : Trouver Karnevale Avenue

MessageSujet: Re: [Event] IV. Requiem   Jeu 22 Mar - 1:09

Osmanthe écoutait vaguement les échanges d’amabilités qui fusaient entre les deux femmes, tout à sa réflexion. Il vit à peine Roxanne bouger, et l’instant d’après, Gwen allait s’écraser dans un tas de ferraille avec un magnifique bruit de casseroles.
L’altercation eut le mérite de le ré-ancrer définitivement dans la réalité. C’était pas le moment de se prendre un poing dans le nez par manque d’attention.
Il soutint avec désinvolture le regard meurtrier de la rebelle, attentif au moindre mouvement de ses pupilles qui annoncerait une attaque imminente.

«Dis mon mignon, tu veux pas retourner chez tes parents pour boire un lait fraise ? Non parce que vous commencez déjà à me gaver.»

Osmanthe réprima un soupir. On lui avait déjà sorti tellement de vannes à propos de son jeune âge qu’il aurait pu les compiler par ordre alphabétique pour en faire un dictionnaire. Celle-ci n’atteignait d’ailleurs pas des sommets d’originalité.

« Retourner chez mes parents ? C’est assez ironique d’entendre ça de ta bouche. J’avais cru comprendre que c’était toi la sale gamine fugueuse de l’histoire. C’est assez affligeant, d’ailleurs, de constater qu’une éducation aussi remarquable ait pu aboutir à ça. C’est la crise d’ado qui a du mal à passer, Miss d’Essling ? »

« Bah alors, pétasse ? T'apprécies le ravalement interne pour ton copain Vladimir? »

De toute évidence, Gwen était de nouveau sur pieds. Et en prime, Roxanne avait bouffé de la poudre ? C’était toujours bon à savoir. Il espérait seulement qu’il n’en avait pas inhalé autant qu’elle…

« Alors Osmy ? T'as connecté tes neurones ? On la défonce comment la poupinette ? J'suis à tes ordres. »

Un demi-sourire dansa sur ses lèvres. Il avait peut-être été un peu vite sur les médisances, la coopération s’annonçait plus facile que prévu.
Et entre temps, un ersatz de plan avait germé dans son esprit, rien de révolutionnairement brillant, mais pourvu que ça fonctionne, il s’en contenterait largement.
Il passa la main le dos, la glissa dans la sacoche miniature accrochée à sa ceinture, celle qui contenait l’essentiel d’une trousse de secours allégée, le minimum pour effectuer les premiers soins. Et, pour une fois, bénit les méthodes rustiques de son paternel tout en dévissant le bouchon d’une petite flasque.
Il adressa un sourire mondain à la rebelle :

« J’ai malheureusement oublié mon lait fraise, j’espère que ceci te conviendra tout autant. »

D’un geste vif, il envoya le contenu de la flasque au visage de Roxanne. A savoir 25cl d’alcool à 70%. Un antiseptique extrême contre toute inflammation ayant dégénéré en début de gangrène, puisqu’il provoquait la nécrose de tous les tissus ouvert, sains ou pas, au contact desquels il entrait. En gros, très corrosif. Comme il l’espérait, le champs magnétique ne put empêcher le liquide d’atteindre sa cible.

« J’espère pour toi que tu n’en as pas trop reçu dans les mirettes, je ne suis pas sûr que ta cornée s’en remettrait. »

L’aveugler était le premier objectif. Quant au second…
Il se tourna vers Gwen :

« Je propose la méthode barbecue. Elle vient de se prendre un alcool puissant, très inflammable. Si vises bien, une petite explosion localisée devrait suffire pour transformer son joli minois en torche. »

Le point d’inflammabilité de cet alcool dilué devait tourner autour des 20°. Une explosion, même mineure et donc sans danger pour le mécanisme, dégageait beaucoup plus de chaleur que nécessaire. Et il suffisait qu’une étincelle issue de l’explosion entre en contact avec le liquide qui dégoulinait sur le visage de la rebelle et commençait à imbiber le haut de ses vêtements pour que le feu prenne. Au pire, elle penserait à s’essuyer le visage et seuls ses vêtements s’enflammeraient ; le strip-tease en direct qui s’ensuivrait plairait certainement à Gwen…
Osmanthe recula de quelques mètres pour éviter de faire partie des éventuels dommages collatéraux, les yeux rivés sur le blonde.

« A ta place, ajouta-t-il sur un ton badin à l’intention de Roxanne, je sortirais de l’entrepôt avant qu’il ne soit trop tard. Une explosion sera beaucoup plus difficile à déclencher dehors que dans cet espace saturé en poudre. »

Il ne se faisait pas trop d’illusions sur le fait qu’elle suive ses conseils, ce qui n’empêchait qu’ils étaient judicieux. Et que si il réussissait à faire sortir Roxanne de là, Gwen aurait le champs libre, et dès lors, la victoire ne ferait aucun doute : il avait tout à fait confiance en les capacités de destruction de sa coéquipière.
Ça paraissait bien trop facile, il y avait forcément quelque chose qui allait cafouiller à un moment, mais ça ne faisait pas de mal de rêver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Roxanne d'Essling
♥ Dream of Freedom...

♦ Inscription le : 22/07/2011
♦ Mes messages : 13
♦ Etoiles ★ : 100
♠ Humeur : Pluvieuse.
♠ Emploi(s) : Patronne du Midnight.
♠ Nationalité : Amenthalysien
♠ Karnevale : Maîtrise du Magnétisme
♠ Sexualité & Statut : Hétérosexuelle - Célibataire et NE VEUT PERSONNE DANS SES PATTES, OK ?
♠ Mon rêve : Une révolution historique.
♪ Fiche : ♠️
♪ RP(s) en cours : ♦️
♪ Relationships : ♣️

MessageSujet: Re: [Event] IV. Requiem   Sam 24 Mar - 16:05

Là, les lunettes auraient été quand même pratiques. Mais elle devait sûrement être décédée aussi dans la poche de son manteau cramé, alors tant pis. Heureusement que, généralement et par un réflexe totalement illogique mais salvateur, quand on voit quelqu'un voulant nous jeter un truc à la gueule, ben on se protège. Vite fait quoi, en sachant bien que ça va pas servir à grand chose. Bon, Roxy avait eu la bonne idée de protéger une partie de son visage -et surtout ses yeux, merde quoi- avec son avant bras. Non mais c'est bon, c'était pas un concours de t-shirt mouillé là ! Puis c'est qu'il était dangereux le mini-traqueur. Parce que fatalement, Roxy n'était pas idiote, et en effet, ce qu'il venait de faire n'était pas non plus idiot pour un sous. Elle était un peu attristée qu'on ait déjà grillé ses points faibles, mais pour l'instant elle devait s'occuper d'éviter de finir en barbecue. S'épongeant comme elle le pu d'un revers de manche, son regard se posa de nouveau sur Osmanthe, qui allait être bien plus emmerdant qu'elle ne le pensait.

«Désolée Osmanthe, j'aimerais bien sortir prendre un verre avec vous, mais j'ai autre chose à faire.»

Elle allait devoir faire vite. Efficacité maximale pour temps de réaction optimal. D'une puissante onde magnétique elle projeta ses adversaires contre un mur et les y colla aussi longtemps qu'elle le pouvait à grand renfort de force magnétique afin de maintenir une certaine distance et être en mesure de prendre une nouvelle impulsion grâce à son pouvoir. Ce qu'elle fit afin de foncer à toute vitesse vers le fond du hangar. Focus complet sur son objectif qu'elle venait de détecter grâce à un balayage magnétique de la zone. C'était pratique d'être une boussole sur pattes parfois. Fonçant dans un coin où s'amoncelaient de lourds conteneurs, Roxy les propulsa contre les murs d'une overdose de puissance magnétique bien placée. Le vacarme fut aussi assourdissant que sa perte soudaine d'énergie. Saloperies de caisses, quelle idée de les faire aussi lourdes.

Mais pas le temps de se préoccuper de ça. Elle ne savait pas où en étaient Gwen et Osmanthe, mais la distance qui l'éloignait d'eux n'étaient pas aussi gigantesque que ça, alors ils devaient probablement déjà être sur ses talons, la force magnétique qu'elle exerçait sur eux venant de se volatiliser. Aussi fit-elle un nouvel effort pour broyer complètement l'entrée secrète greffée au sol et qui était cachée par les caisses. Banco.

Elle s'y glissa et se laissa tomber dans les sous-sols d'Alzen qui s'étendaient sous le hangar. Histoire de s'économiser en prévoyance de l'affrontement qui allait bientôt reprendre, elle se contenta d'un sprint dans le dédale métallique dans lequel elle venait d'atterrir... Avant de finalement se retrouver dans la vaste salle où trônait, face à elle, le large mécanisme de gravitation de la ville. Approximativement, juste au-dessus de la salle devait être l'endroit où ils se trouvaient tout à l'heure. Il était clair qu'une forte explosion aurait pu faire sombrer le sol de l'entrepôt sur le mécanisme. Il était compréhensible qu'Osmanthe ait voulu faire en sorte d'éloigner le combat le plus possible d'ici.

Elle fonça vers le mécanisme.

C'était une large machine, reluisante d'une énergie bleuâtre qui coulait dans ses nombreux circuits. Comment fonctionnait-elle, elle n'en savait strictement rien. Mais elle savait bien comment la détruire. Et peut-être même qu'on allait l'y aider. Elle se retourna au son des bruits de pas qui résonnaient de plus en plus.


«Bon, la chasse aux trésors est terminée. À vous de voir comment vous allez m'empêcher de tout faire sauter.»

Lentement et progressivement, les plaques vissées au sol qui maintenaient en place les larges câbles de la machine se mirent à trembler au rythme de la pression magnétique que Roxanne commençait à leur infliger.

«Sauf si vous avez envie de m'aider avec une petite explosion ?»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Gwen Bezarius
✝ Tu ne t'attendais pas à me voir?

♦ Inscription le : 05/03/2012
♦ Mes messages : 8
♦ Etoiles ★ : 63
♠ Humeur : Imprévisible
♠ Emploi(s) : Traqueuse
♠ Nationalité : Alzen
♠ Karnevale : Faire exploser les objets
♠ Sexualité & Statut : Homosexuelle
♠ Mon rêve : Une magnifique explosion
♪ Fiche : http://karnevale-avenue.forumactif.org/t1126-gwen-bezarius

MessageSujet: Re: [Event] IV. Requiem   Sam 24 Mar - 16:41

Gwen regarda Osmanthe lancer le contenu d'un flacon dans la tronche de la Karnevalienne avec un air bovin.

« J’espère pour toi que tu n’en as pas trop reçu dans les mirettes, je ne suis pas sûr que ta cornée s’en remettrait. »

Puis le jeune Traqueur se tourna vers elle en ajoutant :

« Je propose la méthode barbecue. Elle vient de se prendre un alcool puissant, très inflammable. Si vises bien, une petite explosion localisée devrait suffire pour transformer son joli minois en torche. »
Et il ajouta quelques mots à destination de la trainée.

Malheureusement, avant même que Gwen aie eu le temps de se concentrer pour lui cramer encore plus la tronche, elle se retrouva projetée avec son collègue contre un mur, et ce avec une puissance phénoménale.

La pouffiasse était shootée ou quoi ?!

Une fois retombée sur le sol, face contre terre, la Traqueuse ne put que tousser et crachoter quelques minutes. La violence du choc l'avait sonnée.

« PUTAIN ! La salope ! »

Une nouvelle quinte de toux, de la douleur dans tout le buste. Elle devait avoir quelques côtes fêlées vu comme elle s'était éclatée contre le mur. Elle balança un nouveau chapelet d'insanités, jusqu'à entendre un vacarme assourdissant au loin. La rebelle devait avoir trouvé la route jusqu'au mécanisme et devait être en train de se faire plaisir pour parvenir jusqu'à lui.

Elle allait lui faire bouffer de la poudre par tous les trous et la faire sauter de l'intérieur. Bondissant sur ses pieds et oubliant Osmanthe, elle se mit à courir aussi vite qu'elle le pouvait, en poussant un rugissement guerrier, prête à en découdre.

Pas compliqué de la pister cette salope, tout était plié ou broyé sur son passage.
Roxanne avait atteint le mécanisme. Et Gwen savait qu'elle n'avait pas le droit de tout faire sauter, quand bien même son sang bouillonnant le lui demandait.
Sentant Osmanthe non loin derrière elle, elle ralentit la cadence, et, grognon et haletante, lui lança d'un ton passablement hargneux.

« Je parie que le barbecue est à oublier. Adieu le cochon grillé ! T'as une autre idée j'espère ?! J'ai pas le droit de faire sauter sa caboche, là, et toi tu peux pas la toucher ! On fait quoi ?! ON FAIT QUOI ?! »

Sa voix était partie dans les aigus sur la fin de sa tirade. Elle n'avait jamais été aussi furieuse de sa vie.
Le sol se mit à trembler un peu.

« Elle est après ce putain de mécanisme à la con !! »

Elle fit craquer les jointures de ses doigts, le regard mauvais, puis, sans même attendre un mot d'Osmanthe, un ordre qu'il aurait eu à lui transmettre, se précipita dans la salle au mécanisme, et fonça droit sur la Karnevalienne, apparemment relativement concentrée sur son boulot.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Osmanthe Cathair
✝ Tu ne t'attendais pas à me voir?

♦ Inscription le : 15/12/2010
♦ Mes messages : 89
♦ Etoiles ★ : 351
♠ Emploi(s) : Traqueur
♠ Nationalité : Amenthalysien
♠ Karnevale : None
♠ Sexualité & Statut : Hétérosexuel - célibataire
♠ Mon rêve : Trouver Karnevale Avenue

MessageSujet: Re: [Event] IV. Requiem   Mar 3 Avr - 23:41

La victoire fût bien trop courte à son goût. Osmanthe eut à peine le temps de se rengorger avant d’être projeté avec une violence inattendue sur la paroi de l’entrepôt. Les jurons qui lui vinrent à l’esprit furent étouffés dans l’espèce de gargouillement qui lui échappa lorsque l’air fût brusquement expulsé de sa cage thoracique. Il lui fallut quelques secondes pour retrouver sa respiration et sauter sur ses pieds en grimaçant. Les bras et les jambes fonctionnaient, et la tête écoperait probablement d’une jolie bosse, rien de plus. Quant aux contusions et éventuelles fractures secondaires, il doutait d’avoir le temps de s’en occuper un jour si il ne se lançait pas tout de suite à la poursuite de cette saleté de rebelle.

Suivant Gwen de près, il se glissa dans l’entrée secrète et se précipita dans les couloirs métalliques pour constater avec amertume que Roxanne n’avait eu aucun mal à trouver le mécanisme et commençait déjà à le soumettre à la pression destructrice de son magnétisme.
C’était la pire situation imaginable, celle dans laquelle les chances de sauver le mécanisme avoisinaient les 1%. A la douleur dans sa poitrine s’ajouta une fureur grandissante. Le triomphe de la furie paraissait désormais difficilement évitable, mais il allait se faire un plaisir de lui rendre la tâche la plus difficile possible. Mieux : si le mécanisme était détruit, il s’assurerait que cette saloperie de Karnevalienne y passe avec. Quitte à y laisser sa peau ; il était de toute façon établi qu’un échec sur cette opération signerait soit son arrêt de mort par exécution pour avoir failli à sa mission, soit la fin du régime de l’Empereur, ce qui, en y réfléchissant bien, revenait à peu près au même.

Il s’accorda trente secondes de réflexion histoire de déterminer les moyens les plus efficaces de ralentir Roxanne tout en s’assurant qu’elle n’en réchapperait pas. Gwen profita de ces instants pour perdre son relatif calme et se précipiter sur la blonde. Ce qui devait revenir à se jeter sur un mur, connaissant la protection magnétique qui entourait cette dernière, mais enfin, on occupe ses derniers instants comme on veut… Ça aurait au moins le mérite de lui assurer que cette fameuse protection était bien en place : cette femme avait beau être d’une puissance monstrueuse, ses forces devaient malgré tout avoir leurs limites. Et à vrai dire, le seul vague espoir qui subsistait était que Roxanne arrive au bout de ses forces avant qu’elle n’ait eu le temps de détruire le mécanisme, ou qu’elle se voie obligée de désactiver sa protection pour continuer à maintenir la pression. Et si cela ne se faisait pas naturellement, on pouvait toujours essayer de donner un coup de pouce au destin en fatiguant la rebelle.

« Fais lui bouffer autant de poudre que tu veux, ça aura peut-être le mérite de l’affaiblir. Et si t’as des trucs liquides et nocifs à lui envoyer au visage, ne te retiens pas. »

Lui avait malheureusement épuisé son stock de ce côté.

« Tu peux aussi appliquer une pression sur sa protection -en te jetant dessus si ça te chante, même s’il doit exister quelques techniques plus efficaces vu la quantité de bouts de poutre qui traîne. Elle finira bien par céder à un moment. »


L’idéal étant évidemment que cela sa produise avant que ce ne soit la machine ne capitule.

« Pas d’explosion tant que le mécanisme fonctionne. Si jamais il lâche, tu auras le champs libre. »

Il se doutait que dans ce cas précis, la Traqueuse n’aurait pas besoin de plus d’indication pour massacrer en bonne et due forme la rebelle.

Tandis qu’il donnait ses ordres, Osmanthe s’était rapproché du mécanisme et avait troqué sa fine paire de gant pour une trois fois plus épaisse qu’il conservait dans son équipement pour les situations extrêmes de ce genre, et sortir quelques filins d’acier à plusieurs usages –ligotage, étranglement, piège, escalade, et peut-être prochainement bricolage…
On lui avait refusé les plans précis du mécanisme malgré toutes ses récriminations, mais il avait réussi à en saisir le principe d’après des données accessibles de la Tour de Savoir. De toute façon, pas besoin d’avoir 180 de QI pour comprendre que les câbles sur lesquels la Karnevalienne faisait pression avait une fonction vitale d’approvisionnement d’énergie. Si ils étaient rompus, il ne faudrait pas longtemps avant que la machine ne s’arrête. Sauf si il se débrouillait pour rafistoler vaguement à l’endroit des dégâts, juste assez pour que l’énergie circule. Il espérait que ses notions universitaires de mécaniques et les quelques applications pratiques qu’il avait effectué au sein de sa formation de Traqueur seraient suffisantes. Il se planta à proximité du mécanisme, un œil sur Roxanne pour éviter d’éventuelles attaques, l’autre rivé sur les câbles à guetter la moindre détérioration. La fin de la bataille se jouerait à l’usure. Tout ce qu’il pouvait faire était s’efforcer pour que la rebelle cède avant la machine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Roxanne d'Essling
♥ Dream of Freedom...

♦ Inscription le : 22/07/2011
♦ Mes messages : 13
♦ Etoiles ★ : 100
♠ Humeur : Pluvieuse.
♠ Emploi(s) : Patronne du Midnight.
♠ Nationalité : Amenthalysien
♠ Karnevale : Maîtrise du Magnétisme
♠ Sexualité & Statut : Hétérosexuelle - Célibataire et NE VEUT PERSONNE DANS SES PATTES, OK ?
♠ Mon rêve : Une révolution historique.
♪ Fiche : ♠️
♪ RP(s) en cours : ♦️
♪ Relationships : ♣️

MessageSujet: Re: [Event] IV. Requiem   Sam 7 Avr - 17:31

Roxy se fit couper dans son élan et se fit défoncer son mode grand final pour pouvoir en finir vite-fait. Et elle se retrouva envoyée contre les parois d'acier du mécanisme à cause de la furie verte qui se prenait pour une catcheuse. Les boulons de la machine arrêtèrent de vibrer alors que Roxanne dirigeait de nouveau toute l'énergie -passablement irrégulière pour le moment- dont elle disposait dans la réactivation de son champ de force magnétique, envoyant vite-fait la traqueuse contre le mur d'en face.

«Sois mignonne, va faire la catcheuse avec quelqu'un d'autre, j'ai pas le temps de jouer.»

Parce que oui, Roxy avait quand même dégusté et elle n'avait pas pour habitude de défoncer plusieurs personnes, plusieurs caisses de plusieurs tonnes, des plaques d'acier et une grosse machine laide au possible en même temps ou en tout cas à des intervalles si réduits. Si bien que, oui, il lui était pour l'instant impossible à la fois de se protéger et de déglinguer le mécanisme. Ça demandait quand même un effort important et une concentration maximale. La dernière partie de cette grande bataille allait être tactique au possible, tant les risques étaient nombreux. Heureusement pour elle, les deux traqueurs avaient les mains liées également, tant que le cœur du mécanisme battait encore.

La karnevalienne se releva en grimaçant, toujours adossée aux plaques métalliques de la machine. Si son champ de force avait été visible, il aurait ressemblé à un genre de sphère en train de convulser et de disparaître régulièrement avant de réapparaître, tant il était complètement instable à l'instant. Son regard croisa celui d'Osmanthe.

Il avait raison ce connard, dès que le mécanisme rendrait l'âme, ils pourraient s'amuser autant qu'ils le voudraient. Et elle n'aurait peut-être pas longtemps l'avantage à ce jeu là. Ok, cool, mais pas le temps d'y penser, on verra ça après. En attendant, elle allait faire confiance à sa bonne étoile. Sa priorité restait de mettre hors-service le mécanisme.

Roxanne inspira un grand coup et désactiva complètement sa protection -après tout, même si elle venait de se prendre Gwen en pleine gueule, ils étaient pas obligés de savoir qu'elle venait de le virer complètement-. L'espoir fait vivre.

Osmanthe était prêt à réparer les câbles avec ses petites mains expertes, alors elle allait devoir changer de cible pour s'assurer de réussir sa mission. Sérieux Vlad, la prochaine fois, tu t'occuperas de péter les mécanismes tout seul !

Roxanne posa sa paume contre la machine, toujours dos à elle, histoire de pas se prendre une balle par derrière quoi, ce serait con, et commença à concentrer tout ce qu'elle pouvait de puissance magnétique dans les multiples vis qui permettaient au mécanisme de ne pas se transformer en Lego.


«Alors, vous pensez que ça va tenir combien de temps si j'y vais à fond ? Je prends les paris.»

Pas très longtemps, probablement. La puissance qu'elle envoyait à la machine suffisait largement à faire se tordre de douleur ses petites vis, qui commençaient à vouloir sérieusement se faire la malle.

Bon évidemment, après ça, elle allait devoir courir vite.

Très très très très vite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Gwen Bezarius
✝ Tu ne t'attendais pas à me voir?

♦ Inscription le : 05/03/2012
♦ Mes messages : 8
♦ Etoiles ★ : 63
♠ Humeur : Imprévisible
♠ Emploi(s) : Traqueuse
♠ Nationalité : Alzen
♠ Karnevale : Faire exploser les objets
♠ Sexualité & Statut : Homosexuelle
♠ Mon rêve : Une magnifique explosion
♪ Fiche : http://karnevale-avenue.forumactif.org/t1126-gwen-bezarius

MessageSujet: Re: [Event] IV. Requiem   Dim 8 Avr - 14:51

Le nouveau mur qu'elle se mangea aggrava ses lésions internes, lui arrachant un glapissement bestial de douleur.
Douleur. Douleur. Seul ce mot résonnait dans tout son être. Elle avait mal à en faire exploser Sphera dans sa totalité.
La Traqueuse dégénérée décida de mettre sa douleur au service d'une autre cause. Elle darda des yeux tueurs sur la salope de Karnevalienne.

«Alors, vous pensez que ça va tenir combien de temps si j'y vais à fond ? Je prends les paris. »

Réprimant une quinte de toux, elle lui hurla.

« TU N AURAS PAS CE MECANISME, TRAINEE ! »

Colère, rage. Un rire dément la secoua, rapidement interrompu par une nouvelle quinte de toux. Gwen se campa sur ses jambes, les époussetant.
Osmanthe avait dit qu'elle avait le droit de faire plein de choses. Plein... sauf une... Pas d'explosion. Interdiction formelle.... Hmmm... La pouffiasse blonde avait l'air nulle au corps à corps. Dommage pour elle, parce que Gwen, elle appréciait ça. Notamment lorsque la fille en face n'était pas consentante.
Oubliée la douleur dans la poitrine, oubliées les quintes de toux qui la secouaient. Il fallait que la Karnevalienne échoue. Il ne fallait surtout pas qu'elle ait le mécanisme. Mais surtout... il fallait qu'elle paie pour les blessures qu'elle venait d'occasionner.

La rage verte mugit, telle un taureau, et chargea Roxanne. Elle la percuta à nouveau de plein fouet, poussa un gémissement de douleur – elle venait d'aggraver ses blessures -, et tomba au sol avec la blondasse, qui se cogna la tête. Se mettant à quatre pattes au dessus d'elle, Gwen tenta de la bloquer du mieux qu'elle put, plaça ses mains autour de son cou, et le regard fou, commença à étrangler la Karnevalienne.
Se penchant vers elle, elle lui susurra d'une voix mielleuse dans le creux de l'oreille.

« T'as plus de forces trésor ? Si tu me supplies, peut-être que je te laisserai respirer un peu. Mais il va vraiment falloir que tu sois gentille. Vraiment très très gentille. »

Et elle lui cracha à la gueule, continuant de l'étrangler. C'était enivrant, voire jouissif de la voir se débattre sous elle. Elle prit un peu de poudre d'une de ses cartouches devenues inutilisables suite aux murs précédemment rencontrés, et renversa de la poudre sur le visage de Roxanne.

« Finalement, c'est bien plus intéressant comme ça. A mon tour de prendre les paris ! Combien de temps avant que ton petit cerveau de pute ne manque d'air ?! Combien de temps avant que tu crèves et rejoigne tes semblables dans une fosse commune ?! Tu préfères peut-être que je te fasse exploser la gueule ? »

Elle resserra sa prise tout en éclatant de rire, avant de fixer Osmanthe. Une étrange lueur brillait dans ses yeux. Peu en importait à Gwen, il avait juste intérêt à consolider le mécanisme que la salope avait abimé, le temps qu'elle en finisse avec elle. Il n'avait pas intérêt à lui voler son jouet.

Karnevalienne, qui, décidément, avait l'air d'avoir encore quelques réserves...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Osmanthe Cathair
✝ Tu ne t'attendais pas à me voir?

♦ Inscription le : 15/12/2010
♦ Mes messages : 89
♦ Etoiles ★ : 351
♠ Emploi(s) : Traqueur
♠ Nationalité : Amenthalysien
♠ Karnevale : None
♠ Sexualité & Statut : Hétérosexuel - célibataire
♠ Mon rêve : Trouver Karnevale Avenue

MessageSujet: Re: [Event] IV. Requiem   Sam 14 Avr - 17:19

Un câble émit un crissement aigu sous la pression magnétique, et commença à s'effilocher. Osmanthe se rua dessus en jurant entre ses dents et attrapa avec un peu d'appréhension le gros filin. Il avait beau avoir des gants théoriquement isolants, il y avait toujours un risque non négligeable de se prendre une décharge d'énergie dans la tronche, et là, non seulement il serait totalement hors-service, mais à tous les coup, avec le pot qu'il avait, il ferait buguer le mécanisme avec, histoire de finir en beauté cette opération qui tournait déjà au fiasco. Comme pour confirmer ses pensées, alors qu'il consolidait tant bien que mal le câble endommagé en nouant comme une attelle un de ses filins d'acier à l'endroit critique, Roxanne changea judicieusement de cible et s'attaqua aux petites vis qui maintenaient le mécanisme en un seul morceau. Et c'était loin d'être idiot, puisque Osmanthe avait beau être prévoyant, il n'avait ni vis, ni tournevis pour exécuter les réparations nécessaires si la machine ne résistait pas à cette attaque. Il n'y avait plus qu'à prier pour que les ingénieurs aient imaginé des vis en acier. Mais au vu du sale grincement général qui commençait à émaner du cœur du mécanisme, c'était loupé -encore.
Alors qu'une vague de découragement allait le submerger, il vit Gwen se jeter violemment sur la Karnevalienne, et, au lieu de s'écraser magistralement sur le champs magnétique, la plaquer au sol et commencer à enserrer avec hargne son cou.
Osmanthe ne put retenir un ricanement de jubilation : Roxanne avait été la première à céder. Sans son précieux petit pouvoir, elle n'avait plus aucune chance. Encore fallait-il profiter rapidement de cette faiblesse.
Le Traqueur empoigna vivement son pistolet, le doigt déjà sur la détente, visa la tête de la Karnevalienne, croisa le regard illuminé de Gwen et suspendit son geste. Elle avait l'air plus sauvage que jamais, et cette lueur dans ses yeux était sérieusement inquiétante.
Une simple pression de l'index, et ce serait fini. La Karnevalienne morte, plus personne ne pourrait attenter à la sécurité du mécanisme. Théoriquement. Parce qu'il avait la désagréable impression que Gwen serait bien capable de faire tout sauter sous le coup de la colère si il ne lui laissait pas le privilège d'achever Roxanne.
Avec colère, il baissa le bras et cracha à l'intention de la Traqueuse :

«C'est pas le moment de faire joujou! Tue-là avant qu'elle ne reprenne ses esprits, parce que si elle parvient à utiliser encore une fois son putain de Karnevale sur le mécanisme, elle serait bien capable de le faire tomber en pièce! Elle s'est attaqué aux vis, je peux pas réparer ça sans le matériel approprié! »


Il risqua un œil en direction de la machine en question et grimaça : les parois fragilisées par leurs vis tordues tremblaient sous la pression interne de l'énergie bleue qui circulait dans ses circuits. Une fois Roxanne éliminée, il faudrait se presser pour trouver un ingénieur compétent, parce que même sans l'aide de la Karnevalienne, Osmanthe doutait que la machine fonctionne encore très longtemps dans cet état.
Ile se retourna vers les deux femmes, et pointa à nouveau son pistolet sur Roxanne, avec un calme inquiétant.

«Je te donne trois secondes pour l'achever, sinon je m'en charge. »

Ce serait pas faute de l'avoir prévenue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Roxanne d'Essling
♥ Dream of Freedom...

♦ Inscription le : 22/07/2011
♦ Mes messages : 13
♦ Etoiles ★ : 100
♠ Humeur : Pluvieuse.
♠ Emploi(s) : Patronne du Midnight.
♠ Nationalité : Amenthalysien
♠ Karnevale : Maîtrise du Magnétisme
♠ Sexualité & Statut : Hétérosexuelle - Célibataire et NE VEUT PERSONNE DANS SES PATTES, OK ?
♠ Mon rêve : Une révolution historique.
♪ Fiche : ♠️
♪ RP(s) en cours : ♦️
♪ Relationships : ♣️

MessageSujet: Re: [Event] IV. Requiem   Sam 14 Avr - 17:51

Gwen pétait un plomb complet.

Et Roxanne aussi. Ce qui était bien ou pas, ça dépend. La blonde toussa puis serra les dents, au rythme du sang qui coulait dans les veines de la traqueuse et qu'elle pouvait quasiment sentir palpiter autour de son cou.


«Va te brosser les dents, pétasse, tu pues de la gueule...»

Elle avait murmurer ça comme elle le pouvait, alors que son regard débordant de rage fixait le visage de la traqueuse. Qui était proche. Tellement proche. Un peu trop peut-être. Profitant de l'occasion et puisant dans la relative liberté de mouvement et les forces qui lui restaient, elle asséna à Gwen un puissant coup de boule, en plein dans ce qui lui servait de nez. Mais ça c'était avant. Elle sentait le sang qui se mêlait à ses mèches blondes, mais elle en avait strictement rien à foutre. Comme elle se foutait bien de l'état dans lequel elle venait de mettre la traqueuse, dont elle profita du probable recul dû à la douleur pour se dégager de son étreinte et se relever d'un bond.

Reprenant ses esprits avec l'aide de l'adrénaline soudaine qui lui défonçait les veines, et malgré les quintes de toux qu'elle se choppait, elle lança un regard assassin en direction d'Osmanthe, dont elle plia le revolver d'un revers de force magnétique.

Et elle en profita pour frapper le mécanisme d'une ultime onde de choc.


«On dirait que je l'ai gagné, mon paris.»

Les vis qui tenaient en place les plaques métalliques du mécanisme se tordirent toutes de douleur et volèrent dans toute la pièce, ricochant contre les murs. Le tout était donc présentement très instable, et il faudrait probablement peu de temps pour que tout leur saute à la gueule. Eux elle s'en foutait, mais elle, elle avait pas envie de finir sa vie ici. Histoire de s'éclipser avec les amabilités que l'usage exigeait, elle attrapa la charmante Gwen par le col.

«J'aurais bien voulu rester encore un peu pour te défoncer comme jamais et te faire regretter d'avoir posé tes putains de sales pattes sur moi, mais...»

Puisant dans ce qu'il lui restait de force magnétique, elle jeta la traqueuse contre son copain Osmy, histoire de.

«Allez les amoureux, tchao !»

Au rythme des vrombissements du mécanisme, et malgré que son adrénaline du moment commençait à laisser place à toute la douleur qu'elle venait d'accumuler, Roxy commença à se taper un nouveau sprint magnifique dans les couloirs, histoire de pas finir désintégrée ou une connerie du genre.

Surtout que là, s'ils avaient le temps de la suivre, ils allaient pas être très contents, les clébards de Raziel.

Au détour d'un couloir, elle fût prise d'une nouvelle quinte de toux et cracha à ses pieds du sang venu tout droit des tréfonds de sa gorge.

Rien à foutre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Maitre du Jeu
✖ On ne m'envoit pas de MP! ✖

♦ Inscription le : 21/02/2010
♦ Mes messages : 95
♦ Etoiles ★ : 549

MessageSujet: Re: [Event] IV. Requiem   Sam 14 Avr - 17:56

Alzen toute entière sembla pousser un terrible cri de douleur, alors que ses cœurs palpitants s'éteignaient progressivement.

Sous les pieds des malheureusement alzeniens, la terre trembla pendant plusieurs minutes. Mais c'était toute la cité volante qui était parcourue de spasmes d'une agonie prochaine et inévitable.

Trois mécanismes étaient déjà décédés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Gwen Bezarius
✝ Tu ne t'attendais pas à me voir?

♦ Inscription le : 05/03/2012
♦ Mes messages : 8
♦ Etoiles ★ : 63
♠ Humeur : Imprévisible
♠ Emploi(s) : Traqueuse
♠ Nationalité : Alzen
♠ Karnevale : Faire exploser les objets
♠ Sexualité & Statut : Homosexuelle
♠ Mon rêve : Une magnifique explosion
♪ Fiche : http://karnevale-avenue.forumactif.org/t1126-gwen-bezarius

MessageSujet: Re: [Event] IV. Requiem   Dim 15 Avr - 2:39

Gwen avait eu raison de penser qu'Osmy était un rabat-joie... il lui demandait d'en finir vite. Bon, au moins il ne lui avait pas fait l'affront de la buter lui-même. En même temps, ç'aurait été à ses risques et périls, et il avait l'air de l'avoir bien compris.

«Je te donne trois secondes pour l'achever, sinon je m'en charge. »

Elle eut envie de lui rétorquer qu'elle allait le faire avec joie alors qu'elle fixait à nouveau Roxanne, dont le visage prenait une teinte sympathique, parvenant à ne saisir de son faible murmure que le simple « pétasse », lorsqu'elle reçut soudainement son crâne en plein nez.
Un craquement sinistre retentit, et elle ne sentit plus que la douleur. Hurlant à la mort et portant ses mains à son nez, elle reçut une bonne quantité de sang dans la bouche, qu'elle recracha aussitôt en toussant avant de se remettre à brailler comme une truie qu'on allait égorger.

Elle perdit le fil de ce qui se passait autour d'elle, manqua la fin du mécanisme et continua à couiner jusqu'à ce que quelque chose la choppe par le col. La pute blonde... Enfin, plus si blonde que ça vu la quantité de liquide rouge qui coulait sur ses mèches.

«J'aurais bien voulu rester encore un peu pour te défoncer comme jamais et te faire regretter d'avoir posé tes putains de sales pattes sur moi, mais...»

Et elle l'envoya valser sur Osmanthe, ajoutant quelque chose que la Traqueuse ne comprit pas, car elle s'était de nouveau mise à gueuler en percutant le génie, ses autres blessures s'étant rappelées à elle.
Alors qu'elle venait de s'étaler sur le sol, Gwen eut l'impression que quelque chose tremblait... Son corps peut-être ? Elle n'en savait rien, car tout ce que ses neurones fonctionnels – à savoir pas beaucoup pour le moment (voire perpétuellement) – acceptaient d'enregistrer, c'était la douleur due à son nez explosé.
Parmi le flot de larmes qui commença à s'écouler de ses yeux fous, Gwen remarqua que son collègue se relevait, prêt à faire morfler la Karnevalienne, à l'emporter dans la tombe s'il le fallait.

« A... Attends Eusmy ! »

Et là, alors qu'il se barrait sans l'attendre, elle se souvint de ce qu'il avait dit. Tant que le mécanisme était en vie, pas d'explosion... Là, le mécanisme était tout ce qu'il y avait de plus mort. Un rugissement bestial retentit alors qu'elle se redressait à la va vite, aussi chancelante et incertaine qu'un mec bourré un jour de grand vent.

« Pfff … Bou... Boufche pas tlà putain ! »

Elle recracha une giclée de sang avant de rire comme une dinde et de faire exploser tout ce qu'elle trouva dans les alentours. À part avoir manqué de peu de se foutre des éléments du décor sur la gueule, elle avait pas fait grand chose.

Elle s'appuya contre un mur après être parvenue à sortir de la salle, devenue un champ de ruines. Elle distingua vaguement Osmanthe faire ce qu'on aurait pu appeler une action du désespoir pour faire payer Roxanne.
Exténuée, elle s'effondra sur le sol, tenta vaguement de ramper et engrangea une très faible explosion, qui réussit à faire quelques étincelles aussi destructrices que la caresse d'une plume sur le minois de Roxanne.

"Sal...ope »

Elle s'était définitivement foirée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Osmanthe Cathair
✝ Tu ne t'attendais pas à me voir?

♦ Inscription le : 15/12/2010
♦ Mes messages : 89
♦ Etoiles ★ : 351
♠ Emploi(s) : Traqueur
♠ Nationalité : Amenthalysien
♠ Karnevale : None
♠ Sexualité & Statut : Hétérosexuel - célibataire
♠ Mon rêve : Trouver Karnevale Avenue

MessageSujet: Re: [Event] IV. Requiem   Dim 22 Avr - 20:39

Quand son pistolet se tordit entre ses mains, Osmanthe réalisa qu'il avait été sacrément con. Il aurait dû les tuer toutes les deux quand elles en étaient à se crêper le chignon, ça aurait fait d'une pierre deux coups. Trois si on compte la conservation du mécanisme.
A ce sujet, c'était de toute évidence définitivement cuit. Il se baissa pour éviter une des vis qui avaient sauté sous le pression infligée par Roxanne, constata presque platement qu'il n'était même plus envisageable de tenter une quelconque réparation, se mangea Gwen sans trop comprendre pourquoi. La collision lui coupa le souffle, mais eut le mérite de le tirer de l'état hébétude passager dans lequel la destruction du mécanisme l'avait plongé.
Il avait foiré sa mission. Il n'en était presque pas surpris. Il avait compris que ça lui pendait au nez au moment où Roxanne et son putain de Karnevale tout-puissant étaient apparus. Voilà pourquoi il avait toujours détesté les Karnevaliens, au fond. Leurs sales petits pouvoirs leur donnaient cette supériorité incontestable, et t'avais beau passer ta vie entière à t'entraîner pour devenir le soldat parfait, le Traqueur infaillible, n'importe quelle minette pouvait arriver et te mettre hors-jeu en un battement de cil, pourvu qu'elle ait été dotée d'un Karnevale.
D'ailleurs, elle était en train de se faire la malle, la minette en question. C'était pas le moment de rester planté là bêtement. Trois objectifs : tuer la rebelle, tuer Gwen qui avait quand-même bien participé au foirage de la mission, et se tirer d'ici avant que le mécanisme n'explose.
Un coup d’œil en direction de sa collègue lui apprit qu'il était inutile de se fatiguer à la trucider, il suffisait de la laisser en plan, aucune chance qu'elle arrive à se traîner jusqu'à la sortie. C'était déjà ça.
Il s'élança à la poursuite de Roxanne sans un regard en arrière.

La course effrénée lui rappela douloureusement qu'il avait dû se fêler quelques côtes lors de la collision avec la paroi un peu plus tôt. Mais à part ça, il était quasimment indemne, ce qui n'était sûrement pas le cas de Roxanne. Il fit rapidement l'inventaire des armes en sa possession : un deuxième pistolet, un poignard court, trois grenades... L'idéal pour être sûr d'en finir aurait été l'usage de poison, mais il n'en avait pas sous la main. Tant pis. Il la crèverait avec les moyens du bord. Quitte à crever avec, au point où il en était. Mais elle ne sortirait pas de cet entrepôt, putain. Il lui fallait un exutoire à cette foutue haine qui lui déchirait les entrailles.
Il manqua de glisser sur du sang tout frais, sourit et referma sa main sur une des grenades. Utiliser encore une fois une arme à feu aurait été un pari risqué compte-tenu de l'étroitesse des lieux : pourvu qu'elle arrive à repousser la balle, elle pourrait ricocher et se retourner contre son propriétaire, ce qui aurait été franchement pathétique comme mort. En même temps, il avait beau réfléchir, il voyait mal comment il pourrait mourir de façon un tant soit peu glorieuse au vu de la situation.

Il aperçut enfin sa silhouette tourner à un coin, dix mètres devant lui, à peine. En même temps, la sortie était proche. Il avait intérêt à accélérer la cadence.
Dans un effort désespéré, il se hissa hors de la trappe, talonnant de près la rebelle. Ils étaient de nouveau dans l'entrepôt où le combat avait débuté. Plus le temps de réfléchir. Il balança une grenade dégoupillée dans la coursive au dessus de l'entrée. Comme attendu, l'explosion la fit s'effondrer, bouchant en grande partie l'issue principale. Haletant, Osmanthe fixa successivement l'étroite ouverture subsistant entre les décombres, puis la Karnevalienne.

«Rêve pas, tu sortiras pas d'ici. Je nous donne deux minutes maximum avant que le mécanisme sous nos pieds n'explose, et nous avec. D'ici là, j'ai de quoi nous occuper. »


Tester son champs de protection en lui tirant dessus; il pouvait se le permettre maintenant qu'ils avaient quitté les couloirs étroits. S'il était toujours en place, l'achever à coup de grenades, sinon, idem mais à coup de balles. En cas de corps à corps, il avait son poignard à portée de main, ce serait vite réglé.
Une deuxième grenade à la main, il arma son pistolet et tira approximativement en direction de Roxanne.
Elle n'avait aucune chance. Il se le répétait en boucle, peut-être qu'à force, il finirait par y croire vraiment. Aucune chance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Roxanne d'Essling
♥ Dream of Freedom...

♦ Inscription le : 22/07/2011
♦ Mes messages : 13
♦ Etoiles ★ : 100
♠ Humeur : Pluvieuse.
♠ Emploi(s) : Patronne du Midnight.
♠ Nationalité : Amenthalysien
♠ Karnevale : Maîtrise du Magnétisme
♠ Sexualité & Statut : Hétérosexuelle - Célibataire et NE VEUT PERSONNE DANS SES PATTES, OK ?
♠ Mon rêve : Une révolution historique.
♪ Fiche : ♠️
♪ RP(s) en cours : ♦️
♪ Relationships : ♣️

MessageSujet: Re: [Event] IV. Requiem   Lun 23 Avr - 22:15

[HRP : Je termine le RP sur ce post!]

Roxanne sentait Osmanthe la talonner de près, dans les couloirs étroits et métalliques des sous-sols d'Alzen. Sa respiration se faisait de plus en plus difficile et sa gorge la brûlait atrocement. Mais elle s'en foutait. C'était plus une question de souffrance, c'était une question de survie. Dans un réflexe, et tout en essayant de ne pas perdre son rythme, elle tira de sa poche son téléphone portable, miraculeusement encore intacte. Comme quoi, elle avait un peu de chance quand même. Le regard toujours fixé droit devant elle pour ne pas se vautrer comme une conne, elle effectua à l'aveugle la simple manipulation pour contacter le dernier numéro qui avait été appelé. Puis l'appareil retrouva le confort de la poche de son pantalon, c'était pas le moment de taper la conversation. Mais ça lui serait utile.

Elle bondit hors de la trappe -toujours tordue et pliée un peu partout d'ailleurs, hein- pour se retrouver de nouveau au milieu de l'entrepôt dans lequel ils avaient quand même foutu un bordel monstre. Pas le temps de s'en préoccuper, le traqueur n'allait pas s'arrêter pour admirer le paysage. Malheureusement, Roxy allait pas pouvoir sortir par la grande porte. Ben non, il venait de tout péter. Pas très écolo celui-là. La blonde se retourna pour faire face au traqueur, jeune loup enragé. Elle ne pu retenir un sourire.


«Deux minutes ? J'aurais bien aimé voir ça avec toi, mais j'ai un rendez-vous. Mon chauffeur devrait bientôt arriver.»

Et comme pour lui donner raison, dans la seconde un bruit sourd se fit entendre au-dehors, avant que le plafond de l'entrepôt ne soit pulvérisé, en l’occurrence par les tirs venant d'un aéronef piloté par un camarade karnevalien de Roxanne, celui-là même qu'elle venait de contacter. Son joker. Malgré le sang qui perlait de ses lèvres le long de son cou, la karnévalienne puisa dans ses ultimes réserves magnétiques, de manière à faire voler dans tout l'entrepôt les débris qui résultaient de l'arrivée de l'aéronef, histoire d'occuper le traqueur et d'avoir le temps de se hisser au câble qu'on venait de lui envoyer. Ce qu'elle ne manqua pas de faire, en même temps que l'appareil commençait déjà à prendre de la hauteur et à se faire royalement la malle.

«Allez Osmy, comme tu l'as dit, on a pas beaucoup de temps, alors je te conseille de courir ! À la prochaine !»

Elle lui adressa un signe d'au-revoir ironique alors qu'elle disparaissait dans les ténèbres de l'appareil et dans le bleu du ciel poussiéreux.

Et sans se préoccuper davantage du sort de l'entrepôt, elle s'écroula sur l'une des banquettes de l'aéronef.


«Ça a été sportif...»

Elle se redressa d'un bond, machinalement, sortant de nouveau son téléphone de sa poche, composant rapidement le numéro de Vlad. Répondeur.

«Pff...»

Les yeux de la blonde se posèrent soudain sur la vitre de l'appareil et observèrent le sol. Son téléphone lui glissa des mains alors qu'elle se levait et collait son visage à la paroi de verre.

Sous ses pieds, près des ruines branlantes de la Tour du Savoir, son père Howard affrontait Raziel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [Event] IV. Requiem   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Event] IV. Requiem

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
KARNEVALE AVENUE ♫ ::  :: la tour du savoir-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit