AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
OUVERTURE DE LA VERSION 2 DU FORUM!
Tout se passe donc désormais ici -> http://karnevale-avenue2.forumactif.org !
(Si vous êtes membre d'ici et que vous n'avez pas encore pensé à votre fiche, etc,
ne vous faites pas de soucis, vous pouvez vous inscrire
et on pourra tout arranger après !)

 

 Night of Fire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Maitre du Jeu
✖ On ne m'envoit pas de MP! ✖

♦ Inscription le : 21/02/2010
♦ Mes messages : 95
♦ Etoiles ★ : 549

MessageSujet: Night of Fire   Dim 15 Avr - 23:37

Au feu !
Les murs de la maison crépitaient dans un sinistre appel au secours. Quelques Alzéniens s'étaient regroupés autour de l'immeuble qui avait été quelques instants plus tôt foudroyé par une bombe. Celle-ci venait être lancée par un aéronef Karnevalien, dont le conducteur avait pris la fuite.

Vladimir avait encore frappé.

Les flammes léchaient les débris des murs et déchiraient la nuit tandis que le HLM menaçait à tout moment de s'écrouler. Dix appartements avaient déjà été enfumés et les pompiers ne mettaient que trop de temps à intervenir. Le bâtiment, secoué de spasmes, narguait les spectateurs de ce triste spectacle. Des habitants désespérés se jetaient déjà des fenêtres, dans la lucidité d'une mort certaine. D'autres hurlaient qu'on vienne les aider, qu'on ne les laisse pas pourrir dans leur enfer.

Mais la vie est injuste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Sandra V. Lutwidge
♥

♦ Inscription le : 17/07/2010
♦ Mes messages : 350
♦ Etoiles ★ : 397
♠ Humeur : Gruml.
♠ Emploi(s) : Traqueur
♠ Nationalité : Alzen
♠ Karnevale : Création et maîtrise de la météo.
♠ Sexualité & Statut : Aime les garçons & le célibat.
♪ Fiche : « Pride ans Prejudices. »
♪ RP(s) en cours : 1 ; 2 ; 3 ; 4.

MessageSujet: Re: Night of Fire   Lun 16 Avr - 0:10

On lui avait dit "débrouille-toi". Elle s'était donc débrouillée comme une grande. Sandra avait été déjà sur Alzen quand on l'a appelé. Dans le fond, elle s'en fichait bien de savoir s'il y avait des morts dans cet incendie. Elle s'en fichait de savoir qui avait foutu le feu. Elle s'en fichait tout court. Elle pouvait très bien admirer le spectacle de son salon, tasse de chocolat en main. Mais vu qu'elle ne pouvait pas faire style, elle devait y aller. Depuis le temps, elle avait l'habitude d'avoir les missions pourries jusqu'à l'os. Des trucs que seuls les super-héros prenaient le temps de s'occuper. Or, Sandra n'avait rien d'un super-héros et ne voulait pas avoir cette image collé sur son dos. Non. Pourtant, même en étant sensée chasser l'homme un peu partout dans Sphera, on lui avait dit d'aider les pauvres habitants d'un HLM. Elle avait rien à faire et n'avait pas envie d'avoir sur le dos ses supérieurs. Encore une fois.
Alors elle rejoignit le feu qui dévastait l'immeuble. Les cris ne lui déplaisaient pas, mais ça n'avait pas l'air d'être le cas pour certains des Alzeniens qui regardaient avec stupeur ces mères voulant sauver leurs enfants ou ces hommes suppliant dieu de venir les aider. Elle rit intérieurement. C'était quoi ces conneries ?
    « Bougez. Vous me gênez. »
Les spectateurs ne se firent pas prier, le ton sec de la jeune fille était sans appel. Le premier à la faire chier aurait le droit à une droite dans la gueule. Les pompiers arrivaient, faisant le plus de bruit possible. Depuis toujours, c'était comme ça. Le tympan à moitié détruit et un mal de crâne qui commençait à pointer le bout de son nez, la traqueuse se concentra. Un peu.

Le tonnerre frappa la cité volante.
Elle fit sursauter certains. Elle en fit pleurer d'autres.

La voilà de mauvaise humeur la petite. La voilà prête à faire sonner le glas de l'apocalypse. Nan c't'une blague. La moitié de la population se fit inonder par la pluie. Là, comme ça, d'un coup, elle était tombée, aussi silencieuse qu'un aéronef. Les cris se multipliaient. Mais l'incendie se réduisait à vu d'oeil. Une bonne tempête ne pouvait pas faire de mal à ces gens. Elle sourit. Voilà une belle journée qui s'annonçait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Elliott Taylor
❧ Le monde des sciences infinies...

♦ Inscription le : 13/04/2012
♦ Mes messages : 6
♦ Etoiles ★ : 30
♠ Humeur : Lunatique.
♠ Emploi(s) : Aucun pour le moment.
♠ Nationalité : Alzen
♠ Karnevale : Illusion.
♠ Sexualité & Statut : Asexuelle. Elle ne se préoccupe pas du tout de l'amour.
♠ Mon rêve : Trouver un but dans sa vie. %)
♪ Fiche : Click there to read her life.
♪ RP(s) en cours : Night of Fire
♪ Relationships : Be friendly with her, she doesn't bite... Or almost.

MessageSujet: Re: Night of Fire   Lun 16 Avr - 19:19

Elliott, qui avait eu tant de mal à s'endormir, y parvint enfin. Elle avait trouvé un refuge dans le hall d'un immeuble en centre-ville d'Alzen, le seul où elle avait pu s'introduire. Elle était bien cachée, sous l'escalier, à l'abri des regards. Mais son sommeil léger se voyait bien troublé. Elle entendait des cris, de plus en plus de cris, et de plus en plus réels... Était-ce encore le fruit de l'Illusion ? Ou était-ce simplement un cauchemar ? Elly se reveillait peu à peu et très désagréablement. Elle décida de se lever pour vérifier ce qui se passait mais se cogna violemment le crâne contre une marche d'escalier juste au-dessus de sa tête. Cette douleur atroce accentua encore plus sa mauvaise humeur. Et cerise sur le gâteau, elle avait du mal à respirer, une chaleur puissante l'étouffait.
N'en pouvant plus, elle sortit de sa cachette en se tenant la tête. Elle se frotta les yeux et put enfin comprendre ce qu'il se passait. Des flammes immenses longeaient les murs. Le planfond menaçait de s'effondrer. Les habitants avaient des visages terrifiés. Elly était paralysée par la peur, elle ne savait que faire. Elle resta plantée là pendant de longues secondes jusqu'à ce qu'un morceau de planfond vint se fracasser à quelques centimètres d'elle. La jeune fille, surprise, se réveilla une seconde fois. Elle prit les jambes à son cou et se précipita vers l'entrée, au moment où...
Elle entendit des pleurs d'enfant. Un pauvre enfant désespéré. Elle fit donc demi-tour et chercha cet enfant le plus vite possible, le temps était compté. Elle monta, et monta encore les escaliers, devant bousculer les habitants qui essayaient de s'enfuir et de se mettre à l'abri jusqu'à trouver l'enfant en question coincé sous des débris. Elle essayant tant bien que mal de le sortir de là, se blessant le bras mais elle y parvint. L'enfant était une pauvre petite fille de quatre ans.

« Où sont tes parents ? demanda Elliott en toussant.
- Je ne sais pas, pleura l'enfant. Je ne les ai plus vus depuis que ce mur s'est effondré !
- Ce n'est pas grave. Je vais te prendre avec moi, nous allons sortir d'ici. Suis-moi ! »

Elly ne savait pas pourquoi elle était en train de sacrifier sa vie pour sauver un enfant qu'elle ne connaissait même pas. Mais le temps pressait, l'immeuble n'allait pas tarder à s'effondrer. Les deux filles se situaient au dixième étage, il fallait vite descendre !

« Poussez-vous ! Si tout le monde empêche les autres de passer, on ne va jamais s'en sortir ! » cria Elly en suffocant.

L'air était de moins en moins respirable et la chaleur insupportable. Mais Elly était déterminée. Elle n'allait pas laisser cet incendie la tuer. Les filles réussirent à atteindre le troisième étage mais l'esclalier ne tint plus et s'écroula avec les pauvres gens qui avaient eu la malchance de se situer dessus. On peut dire qu'elles avaient au moins pu descendre plus vite que prévu ! Mais il est difficile d'atteindre la sortie quand le chemin est bouché ! Tout semblait perdu, les débris s'étaient entassés devant la porte d'entrée et personne n'arriverait à ouvrir un chemin avant l'effondrement de l'immeuble.

« Nous sommes perdus ! Je ne reverrai plus jamais le Soleil, ni ma famille ! pleura la fillette.
- Non, ne dis pas ça avant que tout soit terminé, enfin ! On peut s'en sortir, on ne va pas mourir comme ça ! Fais moi confiance, essaya de la rassuer Elly. »

Et à ce même moment, l'incendie perdit de l'ampleur, avant de s'éteindre complètement. Elliott poussa un énorme soupir de soulagement. Elle voulut dire à la fillette que tout allait bien mais cette dernière avait perdu connaissance, sûrement à cause de la peur, de l'air et de la chaleur. Elly n'allait pas la laisser dans un hall d'immeuble aussi délabré. Elle la prit dans ses bras et la porta jusqu'à la sortie qui venait d'être dégagée deux minutes plus tard. Elle ne regardait pas où elle allait, ses yeux étaient fermé car l'air les lui piquait. Puis, portant toujours la fillette, elle heurta la personne à qui tous ces gens devaient leur vie : Sandra.


Dernière édition par Elliott Taylor le Ven 20 Avr - 12:36, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://moriahim.tumblr.com
avatar
Sandra V. Lutwidge
♥

♦ Inscription le : 17/07/2010
♦ Mes messages : 350
♦ Etoiles ★ : 397
♠ Humeur : Gruml.
♠ Emploi(s) : Traqueur
♠ Nationalité : Alzen
♠ Karnevale : Création et maîtrise de la météo.
♠ Sexualité & Statut : Aime les garçons & le célibat.
♪ Fiche : « Pride ans Prejudices. »
♪ RP(s) en cours : 1 ; 2 ; 3 ; 4.

MessageSujet: Re: Night of Fire   Ven 20 Avr - 4:22

L'incendie était maîtrisé, Sandra pouvait aller faire joujou ailleurs. Mais apparemment, on ne voulait pas. La plupart des spectateurs se ruèrent vers elle, la remerciant de tout leur coeur et tout le reste. Elle fronça les sourcils. Ils allaient lui refiler leurs microbes bon dieu ! Elle se fraya un chemin hors de cette foule si reconnaissante et bruyante, respirant un peu. "Un peu", le temps que quelqu'un la bouscule. C'était une gamine aux cheveux noirs, le regard émeraude. Une chose en commun avec la traqueuse. Mais là, elle n'était pas d'humeur à avoir le merci d'une rescapée. En plus cette gamine tenait... une gamine encore plus petite dans ses bras. C'était quoi ça ? Jamais elle n'avait vu Alezn dans cette état de peur. Non mais, cette ville était sensée être celle des fêtes et des libertés les - presque - plus totales ! Elle grogna.
    « Bon gamine, t'as exactement dix secondes pour trouver comment t'excuser. »
Elle était sérieuse. Un autre éclair brisa le noir uniforme que formait les lourds nuages chargés de pluie. Elle ne s'arrêterait pas avant quelques heures. Sandra avait un vilain sourire collé sur le visage, ce n'était pas bon signe. En même temps, qu'est-ce qu'on pouvait attendre d'elle après lui avoir refilé une mission complètement hors-sujet de son boulot ?
Ce qu'elle faisait elle, c'était de courir après des bonshommes complètement à la ramasse et qui défiait sa puissance. Elle les tuait, les torturait. Mais ne faisait pas le rôle des pompiers. Merde quoi. Alors elle lança un regard noir au petit garçon qui voulait lui - re - dire merci et qui avait tiré un pan du pantalon de la demoiselle. Un peu de politesse aurait-elle voulu lui gueuler à la figure. Mais non, ce n'était pas une bonne chose devant toutes ces personnes. Elles n'avaient d'yeux que pour Sandra. Ça y est, la voilà sauveuse de l'univers maintenant. Ça allait mal se passer avec les supérieurs hiérarchique. Ça allait finir en destruction massive. Elle la sentait cette explosion.
    « T'attends quoi au juste ? »
Elle aurait bien voulu la faire dégager d'un coup de pied aux fesses. Les enfants ne respectaient plus rien. Les habitants de l'immeuble essayaient tant bien que mal que de sortir de leur trou à moitié carbonisé, aidés des pompiers et autres volontaires. Ça allait gâcher les fêtes aux alentours, génial. Dire que Sandra avait choisit Alzen justement parce que c'était la ville-bébé de l'Empereur mais qu'en plus, c'était la seule ville où il y avait le moins de problèmes. Raté.

Il n'empêche qu'elle ne pouvait s'empêcher de penser que cette ambiance était... plaisante. Les cris et les pleurs se mélangeaient gaiement, formant une magnifique symphonie avec la pluie qui ne cessait de tomber drue. Les appels à l'aide se multipliaient, les pompiers commençaient à galérer. Finalement, c'était pas si mal tout ça. D'où le sourire malsain, surement.
    « Sérieusement, t'as rien de mieux à faire ? »
Ça c'est fait. Plus qu'à la faire un peu peur, la faire déguerpir et lui faire faire plein de cauchemars. Et à la plus petite aussi en même temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Elliott Taylor
❧ Le monde des sciences infinies...

♦ Inscription le : 13/04/2012
♦ Mes messages : 6
♦ Etoiles ★ : 30
♠ Humeur : Lunatique.
♠ Emploi(s) : Aucun pour le moment.
♠ Nationalité : Alzen
♠ Karnevale : Illusion.
♠ Sexualité & Statut : Asexuelle. Elle ne se préoccupe pas du tout de l'amour.
♠ Mon rêve : Trouver un but dans sa vie. %)
♪ Fiche : Click there to read her life.
♪ RP(s) en cours : Night of Fire
♪ Relationships : Be friendly with her, she doesn't bite... Or almost.

MessageSujet: Re: Night of Fire   Ven 20 Avr - 22:37

L'appellation de ''gamine'' qu'on venait de lui faire n'avait pas du tout plu à Elliott. Elle lança un regard noir à la traqueuse en serrant la petite fille pour pouvoir se réchauffer. Elle était plutôt contente d'avoir sauvé une pauvre enfant et voilà qu'on la traitait de gamine et qu'on l'obligeait à s'excuser. Mais s'excuser de quoi ? Elle n'avait pas fait exprès de la bousculer. Elliott ne dit rien et resta plantée là, ses yeux fixés sur le visage de Sandra, la bouche pincée. Elle n'avait pas du tout l'intention de s'excuser. Et puis quoi encore !

Mais Elly était fatiguée, elle détacha son regard de Sandra pour regarder dans le vide. Il devait facilement être deux heures du matin. Elle avait froid, elle se ramassait des litres d'eau sur la tête, tenait dans ses bras une enfant sûrement orpheline et avait en face d'elle une peste. Tout pour la rendre furieuse. Les gens criaient et se bousculaient... Il faisait si froid... Elly avait tellement envie de rentrer chez elle... Mais l'image de ses parents la refroidit aussitôt. Qu'allait-elle faire maintenant ? Elle n'était pas seule en plus. Mais la gamine était toujours évanouie. Ou alors elle dormait simplement. Elly avait tellement envie de dormir elle aussi... Il fallait leur trouver un abri. Mais où ? Le plus confortable qu'elle eût trouvé venait de brûler. Elly n'avait plus la force d'en trouver un autre, en encore moins de trouver les parents de la petite fille. Et de toute façon, ses parents ne pourraient pas l'héberger, puisqu'ils n'avaient plus de maison...

Soudain, une pensée frappa l'esprit d'Elliott. Les policiers n'allaient pas tarder à débarquer. On allait proposer un abri à tous les rescapés. Mais elle, elle n'habitait pas dans cet immeuble ! Et elle était toujours portée disparue ! Et il était hors de question qu'on la retrouvât pour qu'elle fût ensuite enfermée encore plus strictement chez elle ! Elly, prise de panique, devait à nouveau fuir.

« Sérieusement, t'as rien de mieux à faire ? »

La voix désagréable de la traqueuse l'arracha de ses pensées. Mais, finalement, elle tombait à pic !

« En effet oui, j'ai bien mieux à faire, répondit Elliott. Dis-moi, c'est bien toi qui nous as tous tirés d'affaire ? Et bien tu n'as pas fini ! Tu pourrais bien t'occuper d'elle ? Elle a perdu ses parents. Je te laisse les retrouver, Madame la Danseuse de la Pluie. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://moriahim.tumblr.com
avatar
Sandra V. Lutwidge
♥

♦ Inscription le : 17/07/2010
♦ Mes messages : 350
♦ Etoiles ★ : 397
♠ Humeur : Gruml.
♠ Emploi(s) : Traqueur
♠ Nationalité : Alzen
♠ Karnevale : Création et maîtrise de la météo.
♠ Sexualité & Statut : Aime les garçons & le célibat.
♪ Fiche : « Pride ans Prejudices. »
♪ RP(s) en cours : 1 ; 2 ; 3 ; 4.

MessageSujet: Re: Night of Fire   Dim 22 Avr - 3:33

En voilà une qui n'avait pas froid aux yeux. Et pas froid du tout peut-être ? Les pluies torrentielles, Sandra en connaissait quasiment tous les jours, son corps avait appris à ne plus tomber malade pour si peu. Mais pour les deux gamines là ? Surtout pour la plus grande qui n'avait pas l'air d'aimer la vie. Danseuse de la Pluie ? Quelle blague de mauvais goût. La traqueuse sourit d'abord. Un beau sourire de catalogue, enchanteur et rassurant. Puis elle posa doucement la main sur la tête de l'aîné pour l'ébouriffer gentiment.
    « Oui tu as raison. Je vais m'en occuper. »
Puis son regard s'assombrit d'un coup, comme des bougies qu'on venait d'éteindre. Rapidement, elle prit le col du T-shirt de la fille aux cheveux sombres d'un main. Pour qui elle se prenait ? La plus petite prit peur et pleura. Un nouveau coup de tonnerre retenti.
    « Pour qui tu te prends ? J'ai été formé pour tuer et torturer gamine, pas pour jouer à la justicière. »
D'un coup, elle la relâcha en arrière, la balançant avec une facilité déconcertante. Depuis le temps, la force de Sandra s'était décuplée. Ce n'était pas une enfant qui allait lui donner une crampe au bras. Son regard brillant de haine, ses lèvres retroussés en un rictus malveillant, elle ne fit pas attention aux chuchotements des autres habitants. Mais en même temps, son cerveau fit un tour avant de poser la main sur la brunette arrogante. Qu'est-ce que ça lui apporterait de s'en prendre à une gamine ? Elle reprit.
    « Ta protégée ferait mieux de partir à la recherche de ses parents seule. C'est comme ça qu'elle survivra. Vous autres gamins n'espérez rien. »
Elle posa un regard sur la dite protégée qui fila à toute vitesse dans la masse de personne en criant de plus belle. Non mais, comment pouvaient-ils espérer survivre en ce moment avec ce genre de mentalité ? Même les enfants qui jouaient sur le toit de son immeuble savaient quoi faire en cas d'attaque. Si seulement l'Empire faisait plus gaffe à ce genre de chose, Sandra ne se retrouverait pas avec des bébés dans les bras. Un plus précisément.

Les habitants de l'immeuble commençaient à être évacués petit à petit. C'était toujours l'apocalypse et seule la jeune femme avait l'air d'apprécier ça. Quelques personnes la regardaient du coin de l’œil, au cas où elle ne voudrait pas tuer la pauvre enfant à terre, face à elle. Beaucoup de femmes criaient le noms de leurs petits, beaucoup de bambins suppliaient en pleurant un passant de l'aider à retrouver sa maman. Les hommes étaient secoués. Et enfin, ont apporta le plus intéressant. Des corps sans vie firent leur apparition. Tel un être maléfique, chaque alzenien s'écartait lorsque le cadavre s'approchait d'eux, tiré par les pompiers. Ces derniers avaient un visage fermés, voulant se faire neutre. Mais ça se voyait clairement qu'ils éprouvaient une certaine pitié pour ces défunts. Un petit cria lorsqu'il vit un homme dont la moitié du corps était quasiment plat. Quelque chose avait dû lui tomber dessus.
    « Voilà ce que je devrais te faire, disait Sandra à la peste. te remettre à l'intérieur du bâtiment, y lancer un éclair et voir si tu finira en cendres ou démembrer. »
Elle était sérieuse. Son regard le disait. Tout en elle disait que cette idée était un bon moyen pour se distraire un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Night of Fire   

Revenir en haut Aller en bas
 

Night of Fire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
KARNEVALE AVENUE ♫ ::  :: the futurist town-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com