AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
OUVERTURE DE LA VERSION 2 DU FORUM!
Tout se passe donc désormais ici -> http://karnevale-avenue2.forumactif.org !
(Si vous êtes membre d'ici et que vous n'avez pas encore pensé à votre fiche, etc,
ne vous faites pas de soucis, vous pouvez vous inscrire
et on pourra tout arranger après !)

 

 EVENT 1 : It's Gonna Be... Legendary!!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Jude - Karnevale Avenue
✦ I'm just a PNJ ✦

♦ Inscription le : 05/05/2010
♦ Mes messages : 2
♦ Etoiles ★ : 4
♠ Humeur : Stressée
♠ Emploi(s) : Barmaid au Midnight

MessageSujet: EVENT 1 : It's Gonna Be... Legendary!!   Mer 5 Mai - 20:21

Karnevale Avenue - The midnight square ouvre ses portes!


Bienvenue chez nous ;


Un bruit assourdissement venait de s'élever du bâtiment, attirant ça et là les jeunes du quartiers, attirés par leur instinct, qui leur indiquait brusquement que quelque chose de grandiose allait arriver... L'endroit qui était alors calme il y a quelques minutes, fut rapidement inondé d'un monde monstre, alors que prenait vie l'emplacement central de la place de Karnevale Avenue: the Midnight Square, la boite de nuit de la ville... Cette boite de nuit ouvrait ses portes tous les soirs, s'emplissait de monde mais pourtant, l'ambiance qu'elle dégageait cette nuit là était différente, comme si la débauche habituelle avait cédé la place à une étrange féérie, et que le temps s'y fut arrêté. De l'extérieur, le bâtiment était imposant, porté sur plusieurs étages et couvert de néons de toutes les couleurs, clignotant avec douceur. La musique s'élevait avec force, comme s'il elle eut voulu arracher ses visiteurs de l'extérieur et les avaler pour toujours. Une foule compacte fut bientôt présente sur place, et une file d'attente vit le jour, s'étirant toujours plus longuement. Les premiers purent passer pour leur esprit avisé et leur rapidité, pour la suite, ce fut malheureusement moins juste et plus discutable. On étudiait rapidement le visage, la tenue, l'on passait un radar qui prenait plus la forme d'un pistolet sur le corps, et qui indiquait en quelque secondes une présence d'alcool ou de drogue dans le sang, et la présence d'une arme ou produits toxiques sur l'individu. Chacun étirait les bras, et les recalés n'avaient plus que leurs yeux pour pleurer, les autres au contraire, sautillaient gaiement sur eux-même avant de s'engouffrer avec avidité derrière le rideau pourpre opaque, renfermant précieusement le lieu, telle la grotte d'Ali Baba...

Ce jour là Jude avait se quoi s'occuper, elle servait au bar et était déjà accaparé par les demandes, elle se demanda soucieuse quand aurait-elle le temps de prendre en charge le poste de DJ, trouvant que son remplaçant s'en sortait d'une bien trop bonne manière pour n'être que remplaçant... Elle étudiait en coin le visage des gens qui l'entourait, tous superbes évidemment... Cependant, ce ne fut pas cette remarque qui lui arracha un sourire, non une autre idée qu'elle se faisait d'eux et que tous, portant leurs lèvres à leurs verres, ignoraient... Un grésillement sonore dans son oreille lui fit échapper un cri de douleur, elle hurla avant de poster une main agacée à son oreille et de hurler pour couvrir le bruit environnant bien qu'il ne fut plus aussi assourdissant qu'à l'entrée...

_ JUDE: "Nan mais tu veux ma main au cul! C'est quoi ce bordel Karn?"

_ KARN: "Pardon Jude mais on a un problème avec un individu à l'entrée, le détecteur déraille lorsque je le passe sur lui."

Elle prononça un léger "J'arrive", qui ne dut pas être perçu par son interlocuteur puisque paniqué il ne cessa de répéter son prénom, elle arracha justement l'oreillette. Arrivée à l'entrée elle n'accorda même pas un regard au passeur et se concentra sur l'individu. Il était beau évidemment, comme l'étaient souvent ceux dotés du Karnevale, et elle retira ses lunettes pour l'étudier avec précision. Tout de suite, son propre Karnevale se déclencha, il pouvait brouiller les appareils électroniques et électromagnétiques. Elle replaça les lunettes sur ses yeux et interrogea l'individu en plaçant une main pensive sur le coin de sa bouche.

_ JUDE: "Vous venez d'Opale Monsieur?"

L'individu surprit mais moins que l'aurait été un simple Sphérien, hossa un sourcil interrogatif.

_ INCONNU: "Comment le savez-vous?"

_ JUDE: "Il n'est pas honnête de votre part de brouiller nos capteurs, si vous êtes drogué, ivre, ou couvert d'armes rebroussé chemin mais ne vous importunez plus je vous prie..."

Vexé, le jeune homme prit une mine hautaine et grinçant des dents, entreprit un demi tour majestueux. Voilà ce qui arrivait quand l'on voulait être le plus malin avec Jude, surnommé le détecteur de Kanevale... Elle put sourire, satisfaite et osa un: "Ne m'importunez plus à présent", au passeur qui voulut lui répondre avec froideur mais se retint au dernier moment.
Elle retourna dans la salle, dans laquelle venaient de s'achever les préparations du narguilé, des jacuzzi, des fontaines de chocolat ou d'alcool, des multitudes de sofas à eau, et autres objets fabuleux.
Rien l'allait l'empêcher de mener cette soirée à bien... Ni ces Karnévaliens aux pouvoirs stupides, ni ces Sphériens dénués de pouvoirs, ce soir l'élite du monde serait rassemblée... Elle sourit en servant négligemment un autre verre.

________________________________________
fonctionnement ;


Comme vous avez put le lire, tout ne tourne pas rond ce soir... Vous serez en proie à des rebondissements auxquels vous devrez adapter votre RP... Je vous rassure, rien de très grandiose, mais une petite avancée dans l'histoire...
Amusez-vous bien et respectez l"ordre de passage! Je rappelle que la qualité prime que la quantité! x)

Ordre de passage tiré au sort:
- Siam Pain
- Ambre Linvingstone
- Akiro Midori
- Andy Jacobsen
- Czeslaw A. Holystone
- Lawena Harvent
- Bel First
- Lust Pain
- Aaron Daniels
- Adriel Lacrymosa


ABSENTS

- Tristan O'Leary
- Len Koyomi




Suite à la lenteur du déroulement de cet Event, un système a été instauré par Himmel Clare et Siam Pain afin qu'aucun blocage ne survienne. Veuillez lire attentivement les informations ci-dessous :

- Si, à cause d'une panne d'inspi ou toute autre raison, un joueur ne peut poster, il marque qu'il passe son tour, lorsque celui-ci arrive, sous la forme d'un simple post. Le tour vient donc au joueur suivant, dans la liste.

- Si un joueur de la liste signale une absence dans le topic prévu à cet effet, son tour est automatiquement sauté jusqu'à son retour. Son absence sera précisée ci-dessus.

- Si un joueur dont le tour arrive ne donne aucun signe de vie pendant deux semaines (qu'il n'a pas passé son tour ou signalé une absence), son tour sera sauté à partir du quinzième jour d'inactivité, et le joueur suivant dans la liste postera.

- Tant qu'aucun cas de figure présenté ci-dessus n'est rencontré, l'ordre de la liste se doit d'être RESPECTE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Siam Pain
❤ Co Administratrice, même pas peur!

♦ Inscription le : 16/04/2010
♦ Mes messages : 794
♦ Etoiles ★ : 1363
♠ Humeur : Provocateur
♠ Emploi(s) : Chasseur du Désert
♠ Nationalité : Opalien
♠ Karnevale : Semi Transformation en Guépard
♠ Sexualité & Statut : Indécise - Victime de Morgane E. Adams
♠ Mon rêve : Venger ma soeur
♪ Fiche : ICI
♪ RP(s) en cours : ♥️
♪ Relationships : Un câlin ?

MessageSujet: Re: EVENT 1 : It's Gonna Be... Legendary!!   Mer 5 Mai - 21:25

La nuit paisible étirait son manteau bleu au dessus de la ville de Karnevale Avenue. Les paillettes qui l'ornaient, chandelles divines, tenaient compagnie à la broche de Lune fièrement arborée par le firmament. Rien ne semblait pouvoir perturber le calme nocturne et tant attendu.
Nothing ? Are you sure, baby ?

Un mégot solitaire s'écrasa à terre, agonisant dans une étincelle maladive qui s'éteignit dans le caniveau. Le propriétaire empoisonné émergea de l'allée obscure dans laquelle il se dissimulait depuis quelques dizaines de minutes. Une basket noire saillit dans la lumière dorée du lampadaire. Les lambeaux d'un jean rapiécé embrassèrent bientôt le sol crasseux et humide, recouvrant des jambes trop minces. Les pans d'un blanc immaculé d'une chemise se baladaient sur les cuisses musclées. Le col s'était ouvert indécemment sur une poitrine blanche et imberbe, cédant à la pression des mains qui bientôt s'endormirent dans leur poche respective. Lorsqu'il se redressa, ses yeux verrons tranchèrent violemment contre la pâleur de sa peau, renchérie par la lumière aveuglante de l'archaïque projecteur.


Tu t'crois au théâtre, le bellâtre !

Deux mèches fines et fendues, presque agressives encadraient cet ovale de porcelaine, marbré d'un sourire sadique et doucereux. Les lambeaux noirs, tirés en un chignon grossier, s'éparpillaient en désordre dans le dos et les épaules du damoiseau solitaire. Siam Pain s'arracha de la clarté dépressive avant de chercher sa destination qu'il ne tarda pas à trouver. En effet, avec ses néons acides, ses vibrations excitantes, le Midinight Square prenait la dimension du cœur même de Karnevale Avenue. Incarnation même de cette débauche villageoise et adolescente, il palpitait avec fureur, semblant se déhancher sur la musique endiablée. L'Opalien avait déjà jeté au fin fond de sa mémoire la raison de sa présence, mais qu'importait après tout. Aller se bourrer la gueule, baiser toute la nuit et déchirer ses neurones ne lui ferait certainement pas de mal, il s'agissait juste de se changer les idées.


De se changer les idées...


Lever les bras, se faire tripoter par le canon d'un étrange pistolet et par des mains inconnues semblait déjà relater de l'échauffement. On eût dit une bande annonce des évènements qui allaient suivre. Néanmoins, Siam ne put retenir son pauvre coeur de s'emballer dans sa poitrine lorsqu'il repéra le rideau rouge, ondulant délicieusement, telle une délicieuse strip teaseuse qui l'appelait dans son monde libertin. Quelle ne fut pas sa joie juvénile lorsqu'il le dépassa enfin ! Il fut aussitôt assailli par une explosion de couleurs qui, langues éclatantes, se jetèrent sur son corps relâché. La musique traversa son cerveau avec une puissance phénoménale inconnue, telle une drogue. Ses paupières s'abattirent par réflexe devant ses pupilles fragiles, le temps d'une courte adaptation.


Autour de lui, animaux déchaînés, les personnages de différents horizons piaillaient dans tous les coins. Etourdi, Siam resta quelques secondes immobile, découvrant avec pudeur l'environnement des boîtes de nuit, auquel il avait toujours été hostile. Son travail à Opale l'empêchait en général de s'adonner à ce genre de fantaisies futiles. Pourquoi faire ? Il voyait déjà défiler tant de personnes en surveillant l'entrée de la cité, alors la communication, il connaissait ! Cela ne l'empêchait pourtant pas d'être muet comme une tombe...


Ses yeux, attirés par les couleurs, les mouvements des projecteurs, furent soudain immobilisés par l'apparition angélique d'une créature majestueuse. Etrangement, elle ne lui était pas inconnue. Fronçant les sourcils, le jeune Siam se creusa vigoureusement la tête afin de retrouver dans une poubelle de nébuleuses réminiscences l'apparition de cette femme dans sa vie. Lorsqu'elle se retourna, leurs regards se croisèrent brièvement, et un flash illumina l'esprit de Siam. Non, il ne l'avait jamais oubliée. Il croyait pourtant ne jamais la revoir, et elle était là...

Ambre

Respiration saccadée. Souffle coupé. Yeux aveuglés. Langue moite.
Le bar. L'alcool. Sa voix. Son humour.

Ambre

Tout à coup, quelqu'un le bouscula.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité


MessageSujet: Re: EVENT 1 : It's Gonna Be... Legendary!!   Jeu 6 Mai - 20:48

Debout contre un mur au coin d'une rue, Ambre fermait les yeux, se laissant tomber lentement, en s'accroupissant sur le sol froid, gelé, glacial. Ainsi s'arrêtait-elle ici pour reposer ses jambes, après une petit ballade dans la ville, faute de savoir quoi faire. Il faisait noir et le temps se rafraichissait. Ah...la nuit était-elle déjà tombée? Le temps passait vite, trop vite même peut-être. Mais, il avait beau être tard, on aurait dit que les rues et la ville en elle même étaient encore plus mouvementées que d'habitude.

« Bah, c'est bien ma veine. »

Elle avait beau être à l'air libre, Ambre sentait partout autour d'elle une forte odeur de tabac. Enfin forte, c'est un peu exagéré, mais il y avait tellement de mégots tapissant le sol que les odeurs émanaient encore. L'amenthalysienne tourna le regard vers les passants qui ne prêtaient aucune attention à rien, à part leur petite personne. Ambre, elle, n'échappa pas à l'exception, c'était pareil. Le vent soufflait fort ce soir sur Karneval Avenue. Il emportait les cheveux de la jeune fille dans tout les sens agaçant légèrement cette dernière. D'ailleurs il n'y avait pas que le vent qui était présent ce soir. Comme chaque nuit, les lumières de la ville éclairaient les gens vers un endroit lointain. Et cet endroit, c'était presque le même pour tout le monde. Oui, à cette heure-ci, tout le monde se rendait au Midnight Square où tout le monde veut rentrer, et que l'on entend aussi depuis l'autre bout de la ville du soir au petit matin. Déjà que Ambre a du mal avec le sommeil ces temps-ci, ça n'arrange pas les choses. Mais ce soir, elles allaient changer! A vrai dire, cela fait longtemps qu'Ambre n'était pas sortie quelque part pour s'amuser. Elle n'allait pas manquer une occasion pareille ! Même si son corps semblait fatigué, là, dans sa tête elle était bien réveillée et prête à tenir le coup d'une nuit blanche. Faut pas croire aux apparence, elle est résistante hein.

« Ouais, bonne idée, je vais y aller, boire jusqu'à pas d'heure, et le reste je m'en moque, une fille comme moi n'a plus rien à perdre... à part la raison peut-être. »

Elle lâcha une sorte de « mph » collé à un léger sourire après ces mots prononcés tout bas à elle même. Bon, il fallait peut-être se lever maintenant. Cela devait faire un moment qu'Ambre était restée assise. Ses jambes étaient engourdies. Elle essaya doucement de se lever à l'aide de ses bras, manquant presque de tomber. Elle reprit vite le contrôle de son corps en y émettant un petit rire.

« Woah, je suis même pas encore bourrée et j'arrive plus à tenir sur mes deux jambes, lamentable. »

Il n'y avait pas dire, Ambre était d'humeur plutôt sarcastique et dynamique aujourd'hui. Et puis son humour débile...toujours au rendez vous, hein. Bon, ça y est, elle était enfin debout. Et voilà qu'elle se mit à marcher d'un pas certain vers le Midnight Square, se laissant guider par les douces lumières de la ville. Le bâtiment lui semblait plus loin que prévu...mais ce n'était qu'un mirage. La jeune fille se tenait déjà devant, le son devenant de plus en plus fort en se rapprochant du square . Il y avait déjà un monde fou dehors, comme tout les soirs. Enfin c'est ce que supposa Ambre. Elle, bizarrement, n'eut pas de mal à rentrer. Mais, était-ce une bonne idée de s'y aventurer comme ça ? Ambre était une grande fille certes, mais tout de même... De toute façon, elle avait l'impression que ses jambes avançaient toutes seules, comme sous l'instinct...pour reculer...maintenant, c'était...

«Trop tard. »

Mon dieu ! A peine était-elle rentrée que le froid de l'extérieur était une histoire ancienne. Il faisait chaud à l'intérieur, trop chaud même, c'était une fournaise. La profusion de corps en mouvement et de tout ces spots en étaient la principale raison. Elle n'avait pas envie de danser pour l'instant... Ambre voulait plutôt se poser au bar, histoire de s'habituer à cette musique qui lui explose les tympans, à cette lumière aveuglante et... histoire aussi de boire. Ni une ni deux, elle se dirigea sur le comptoir du bar, s'affaissant de tout son corps sur celui-ci. Elle commanda un, deux, trois...hum plusieurs verres qu'elle ne semblait pas compter car c'était vraiment le dernier de ses soucis. Elle réclamait encore une fois, sur un ton calme et posé.

« Encore, s'il vous plaît. »

« Euh êtes-vous sûre que ça ira? »

« Sûre et certaine, puisque que je vous le dit, allez! »

Le barman s'inquiétait. Il n'y avait pas de quoi, et puis, en fait il s'en moque ! Des bourré(e)s il en voyait tout les soirs pas vrai ? Prenant appuie sur son coude, tenant sa tête, la jeune fille aux cheveux noirs s'amusait à remuer le verre, un léger sourire aux lèvres, puis porta son regard perçant au centre de la piste. Ici n'était donc que lieu de débauche, accompagné de certaines âme égarées se plongeant avec leurs soucis dans l'alcool. C'est en changeant son regard de direction qu'elle fouilla en même temps dans ses poches, cherchant quelque chose qui lui semblait important. Pourquoi important? Car quand elle remarqua, après avoir fouillé au moins une dizaine de fois dans son jean tellement serré qu'il modelait ses jambes, que ce quelque chose n'était pas là ! Après les poches du jean, elle passa à celles de sa veste : rien, nada, le néant. C'est là qu'elle commença à paniquer, ayant apparemment oublié de prendre sur elle quelque chose de capital, un médicament semble-t-il.

« Et mer... !! »

Pas le temps de finir son injure qu'elle bondit de son siège à la terre ferme puis enchaîna une course, traversant la piste bondée de monde et surtout de corps aussi serrés que son jean d'ailleurs. C'est en slalomant avec des petits « Excusez-moi, pardon. » qu'elle se faufila vers la sortie. La jeune fille y était presque, presque oui. Enfin, elle était désormais au centre de la piste. Elle s'arrêta et se retourna car elle sentit un regard pesant, insistant sur elle. Elle était sûre d'elle, elle cherchait mais en vain, elle était pressée et il avait bien trop de monde. Elle n'eut pas le temps de se retourner qu'elle sentit une main se poser brusquement sur son épaule.

« Hep, hep. Tu comptes aller où comme ça? »

Ambre se mordit la lèvre inférieure, se demandant sur quel problème était-elle encore tombée, de plus l'alcool commençait à faire son effet.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Fondateur
Mangeuse de méchants membres ♥

♦ Inscription le : 30/01/2010
♦ Mes messages : 993
♦ Etoiles ★ : 562

MessageSujet: Re: EVENT 1 : It's Gonna Be... Legendary!!   Lun 10 Mai - 19:23

Une ombre frêle et légère, au pas feutré par l'environnement sonore qui recouvrait la ville toute entière, se dégagea d'un mur d'enceinte en prenant garde de ne pas attirer l'attention. Mais bientôt vint simplement à l'idée de cet individu que personne n'était en mesure de lui accorder de l'attention, et surtout pas une jeune demoiselle sans défense, s'avançant avec assurance vers le lieu de débauche par excellence: the Midnight Square... Passant une langue avide sur ses lèvres sèches, cette même ombre tendit une main à peine tremblotante vers une sacoche au cuir travaillé, et aux coutures écarlates témoignant d'un véritable travail d'artiste, ne pouvant contenir évidemment qu'une bourse bien remplit et de beaux jours en perspectives. Ses doigts finirent par toucher le tissu délicat, et il put s'en saisir sans brusqueries. Alors qu'il entreprenait de décrocher les sangles de la ceinture de sa victime, celle-ci fit brusquement volte face et le saisit avec une puissance telle qu'il fut propulsé plusieurs mètres en arrière. Il finit, après un vol plané qui lu parut durer des heures, par atterrir lourdement sentant les os de son coccis se démettre. Hurlant de douleur, il appliqua une main sur le bas de son dos, comme s'il avait put contenir les dégâts désastreux que lui avait valu une chute pareille. La jeune demoiselle, qui l'avait saisit au poignet coupable avant de lui avoir décoché un coup de pied salvateur reposait doucement son pied posant sur lui un regard chargé d'incompréhension. En réalité, il ne put croiser que le regard de son unique œil, le second étant masqué sous un cache de cuir où figurait une petite couronne. Faisait-elle partie de la Famille royale? Le cœur du voleur ne fit alors qu'un tour, poser ne serait-ce qu'un doigt sur la famille Impériale réservait les pires sévices que la science de la torture connaissait dans tout le Royaume, il était perdu! Mais alors qu'elle s'avançait vers lui se dégageant de la pénombre pour apparaitre sous la lumière tamisée d'un réverbère, il s'autorisa à étudier les étoffes de la demoiselle, découvrant à ses traits ainsi que les vêtements l'a recouvrant, qu'elle ne pouvait appartenir à un milieu aussi prestigieux. Il fut néanmoins surprit de découvrir qu'elle n'était pas qu'une simple bourgeoise de bonne famille, mais bien une Noble. Portant un sceau familial sur son manteau, d'une couleur pourpre et composé exclusivement de soie il ne réussit pas à détourner le regard. Elle s'avançait toujours vers lui. Peut-être était-ce pour l'achever? Elle était d'une beauté époustouflante, d'une beauté dont peu était dotée et qui caractérisait toute personne possédant un Karnevale... Il retint son souffle. Encore un démon qui manipulait la sorcellerie!

    _ INCONNU: " Ne vous approchez pas! Ne me faites pas de mal, garde!! "


Lust se stoppa alors dans son geste, et l'incompréhension laissa place à une profonde tristesse. De quelle erreur s'était-elle rendu coupable encore? Alors qu'elle s'était aventuré en un lieu animé, le premier depuis sa venue à Karnevale Avenue une semaine de cela, elle avait sentit une main habile fouiller les alentours de sa ceinture avant de s'arrêter sur sa sacoche, son Karnevale s'était activé sans qu'elle ne lui ait ordonné et telle une spectatrice elle avait observé sa main se modeler en une menotte d'acier, saisissant l'individu, avant que son pied transformé en une batte de métal ne frappe l'individu dans l'estomac pour l'envoyer valser au plus loin d'elle. Une défense bien trop violente en tenant compte de la faute commise... Et maintenant qu'elle s'avançait vers lui pour se pardonner et lui expliquer, elle lisait la terreur, mêlée à de la douleur dans les yeux d'un pur inconnu. Quel monstre était-elle à la fin?
Elle ne put ouvrir la bouche que déjà des soldats s'étaient précipités vers le malheureux voleur. Ces soldats, appelés Gardien à Karnevale Avenue ne se comportaient pas comme les soldats de l'Empereur. Étant de simples civils volontaires, ils veillaient au calme et expulsaient simplement de la ville les troubles faits, aucun châtiment n'était exercé sur les coupables et surtout le plus important, les Gardiens haut gradés n'avaient aucun privilège sur la population, comme celui de posséder une femme, ou de manger sans payer. Cas autorisés pour les commandants, généraux et capitaines de l'armée, qui abusaient sans remords des droits qui étaient les leurs... L'homme, rapidement encadré, fut porté par trois Gardiens de faible rang qui l'emmenèrent chargé sur leurs épaules. Lust accouru à côté d'eux.

    _ LUST: " Qu'allez-vous faire de cet homme? "

    _ GARDIEN: " Il vous a importuné mademoiselle? Nous allons le soigner avant de lui ordonner de quitter la ville. Le Juge de Karnevale décidera de la durée de son bannissement. "


Alors que le regard du Gardien s'attardait sur elle, Lust comprit que les pans de son manteau pourpre s'étaient ouverts, dévoilant une robe noire et sobre, ornée d'un nœud en soie blanche enserrant sa taille et rehaussant son buste. Elle s'empressa de les refermer.

    _ GARDIEN: " Vous vous rendez à la fête? Le choix est des plus difficiles ce soir me semble t-il mais vous devriez pouvoir vous y rendre sans problèmes... En ce qui me concerne je finis mon service à vingt trois heures... "


Elle lui répondit un simple "Ça ira merci", et entreprit un rapide demi tour avant de s'avancer vers la place. Elle ne put retenir un léger soupir. Quoi qu'elle ferait, où qu'elle irait, il y aurait toujours des gens qui considèreront les Karnévaliens comme des monstres, des sorciers, des démons... Elle s'avança parmi la queue qui grandissait inéluctablement et se perdit dans ses pensées. Elle songea à fuir, encore et toujours vers d'autres villes toujours moins peuplées, toujours plus discrets et fantastiques, gonflés de mystères... Almancar... Elle devait se rendre à Almancar mais elle ne pouvait y aller seule. Il lui fallait un partenaire, coûte que coûte... Une jeune fille passa à côté d'elle, lui adressant furtivement la parole. Elle leva les yeux, la mine troublée et la demoiselle comprit qu'elle n'avait pas entendu, elle répéta sa question:

    _ CHARGEE DE L'ACCUEIL: " Quel est votre nom s'il-vous-plait? "

    _ LUST: " Je... Heu... Pourquoi cette question? "


La responsable prit une mine impatiente, signe qu'on lui avait posé cette questions des centaines de fois et qu'elle arrivait à présent à saturation. C'est sans doute pourquoi elle déballa son discours qui devait figurer dans le règlement de la boite de nuit, du moins Lust l'aurait-elle parié.

    _CHARGEE DE L'ACCUEIL: " Parce que les soirs d'abondance le club the Midnight Square vous propose en retenant votre identité, de vérifier si vous n'êtes pas déjà enregistré dans nos fichiers afin de vous empêcher les incommodités d'une file d'attente ininterrompue... Donc votre nom Mademoiselle? "

    _ LUST: " Ah je vois... Lust Pain... P-A-I-N. "

    _ CHARGEE DE L'ACCUEIL: " Alors Pain... Pain... P... Ah oui vous êtes dans nos fichiers, suivez-moi je vous prie! "


Lust se fit saisir le bras sans comprendre ce qu'il venait de se produire et bafouilla pendant plusieurs secondes, elle, enregistrée? C'était la première fois qu'elle se rendait dans un lieu pareil, avec une foule pareille et une ambiance pareille, comment était-ce même imaginable? Elle sentit la panique l'a gagner en scrutant de loin le détecteur d'armes et de produits illicites. Comment allait-elle passé avec un Karnevale se résumant à la modélisation du corps en armes de métal? Ils allaient l'enfermer à coup sur! Mais la demoiselle lui fit faire le tour du détecteur et lui ouvrit le rideau, une lumière rose, sans doute projetée par un spot aveuglant lui atterrit en plein dans l'œil et elle détourna le regard.

    _ LUST: " Attendez, il faut que je vous dise, je ne suis jamais venu ici... "

    _ CHARGEE DE L'ACCUEIL: " Vous peut-être, mais un membre de votre famille s'y trouve déjà, je vous aurait bien demandé une pièce d'identité pour vérification mais la ressemblance est si frappante, bonne soirée! "


Elle se sentit projetée dans le couloir qu'elle traversa sans avoir gardé par la suite le moindre souvenir de ce passage intermédiaire. En fait, elle se rappelait plus les sentiments qui l'avait submergé à ce moment précis. Une forte nausée qui avait laissé la place à une terreur profonde, faisant trembler le reste de son corps, puis finalement ça avait été un blanc net et précis dans son esprit. Elle s'était laissé porter par son corps, comme un véhicule mit en pilote automatique.
L'ambiance dans la salle battait du feu de Dieu, la musique était assourdissante, les murs ainsi que le plafond étaient recouvert de coussins et de sculptures érotiques, et les lumières procuraient un sentiment de lieu hors du temps, où tout demeurait possible. Tout, même retrouver son frère dans un lieu pareil. Lui, qui l'avait presque abandonné du jour au lendemain, sans lui donner plus de précisions. Ça avait brisé le cœur de leurs parents. Et sans qu'elle sache pourquoi, la peur laissa place à la colère. Pourquoi aurait-elle peur de lui après tout? C'était lui le coupable dans l'histoire! Il avait disparu quelques jours après son accident, et elle ne l'avait jamais retrouvé à ses côtés en se levant le matin, depuis qu'elle n'avait plus ses deux yeux pour l'admirer, même de loin. L'image du frère protecteur, agissant parfois pour des raisons qu'elle ne pouvait comprendre, s'était volatilisé. Et en réalité il faisait la fête! Elle sentit son sang s'accélérer, et quelque chose dans son corps s'agiter, elle savait que c'était son Karnevale qui n'attendait plus qu'une petite émulsion de colère pour l'a transformer... Et l'a condamner... Elle ne pouvait pas se le permettre, elle devait rejoindre Almancar... Avec ou sans... Siam Pain.

Après avoir scruté rapidement la foule elle ne le trouva pas. Peut-être était-il partit après tout? Ce n'était pas son genre de lieu préféré... Enfin il avait sans doute changé depuis... Quatre bonnes années... Elle se dirigea vers le bar, ignorant les individus qui lui adressait la parole, et conservant son manteau pourpre fermé, n'ayant pas remarqué qu'il attirait au contraire encore plus les regards. Elle demanda un verre à la liqueur chargé en alcool et but d'une traite sans se démonter. Ensuite elle irait danser, trouver un beau garçon, ou à défaut d'être beau, intelligent, et elle perdrait toute volonté dans ses bras.
C'était un bon plan. En apparence.
Elle se cantonna à cet aspect de la soirée avant d'être bousculée par une jeune fille qui s'était précipité à travers la foule. Elle se retourna, l'étudiant de dos. Elle avait paniqué devant l'envie de vomir? Lust se détourna et reposa son troisième récipient, vide.

Le regard brumeux, elle se dirigea à son tour vers la foule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité


MessageSujet: Re: EVENT 1 : It's Gonna Be... Legendary!!   Mar 11 Mai - 22:15

THE MIDNIGHT SQUARE.
'' It's Gonna be .. Legendary ! ''
Avec un Siam qui vois des Ambre (ombres Oo) partout,
Une Ambre qui crois que la boisson alcoolisé c'est gratuit
& une Lust qui casse la figure à deux hommes en à peine 2 minutes !
It's gonna be legendary quoi n_n



_______________________________________________________________________________________________________________________

Ce soir, c'était le grand soir ! Pendant qu'il était en train d'enfiler son T-shirt en terrassant tout sur son passage, Aaron voyait de derrière sa fenêtre de chambre les nombreuses petites lumières du Midnight Square partant dans tout les sens dans le ciel ! Mais qu'est-ce que le midnimachintruc me direz-vous? Et bien c'est tout simplement l'une des nombreuses boites de nuits ouvrant le soir pour laisser aux jeunes comme aux vieux la possibilités de s'éclater et de faire de nouvelle rencontre, très souvent d'un soir. C'était en partie pour ça que Light allait aller à cette boite ce soir. Ils en avaient parlés il y'a quelques temps d'une grande soirée dans cette boite, mais au point de se faire remarquer par toute la ville, il fallait vraiment le faire !
Très pressé d'y être, il se mit à courir et sauta sur le dos d'un pauvre chien qui vagabondait dans les rues. Après une bonne minute de course poursuite devant un chien enragée, cela ne lui avait pas suffit et il s'empressa de piquer le vélo de quelqu'un qui discutait au même moment avec un ami. Bien sûr, il recommença sa course-poursuite, mais bien évidemment personnes ne peu rivaliser avec la vitesse du vélo (Sauf peut être les aéronefs?) et ils finirent par abandonner l'idée de rattraper un gars à 1km d'eux.. C'est alors que quelques minutes plus tard, devant le Midnight Square:
    '' Poussez-vous tous !! J'arrive pas à freiiineer ! ''
Et boum. Aaron qui avait depuis un bon moment du mal à freiner, réussi enfin à s'arrêter d'un geste vif du pied sur le sol qui l'envoya en arrière, et donc par terre, en moins de deux. Le vélo toujours dans sa course, avait parcouru quelques mètres tout seul avant de se prendre un mur sous les quelques regards surpris des passants. Heureusement qu'il n'était pas tout prêt quand même de la foule qui attendait devant la porte, car sinon il aurait blessé quelqu'un, ce qu'il ne préfère pas s'il ne veut pas se retrouver avec des lascars sur le dos. Après être resté un bon moment sur le sol à se gratter le genoux qui avait pris un sale coup en tombant, il se releva en boitant à moitié mais repris vite sa marche habituel en s'avançant joyeusement vers la boite de nuit. La file d'attente était immense, beaucoup (trop) de gens attendaient dehors, si ça se trouve d'ici quelques minutes ils n'allaient plus pouvoir rentrer quelqu'un à l'intérieur. Sur ce fait, Light qui n'était guère d'accord à l'idée d'avoir fais tout ça pour rien, commença à passer entre tout le monde sans gêne. S'en rendant bien vite compte, les quelques personnes impatientes et énervées à l'idée de se faire doubler par quelqu'un qui n'attendrait même pas 1 minute pour rentrer, alors qu'eux attendent depuis presque 20 minutes, se mirent à lui gueuler carrément dessus. Mais Aaron têtu comme il était, n'en fit qu'à sa tête et mit ses mains aux oreilles en poussant de plus en plus fort pour passer. Après un bon moment à se battre jusqu'à l'entrée, il manqua de tomber sur le chargé d'accueil, s'il n'avait pas au dernier moment était retenu par quelqu'un au bras.. !
    CHARGE DE L'ACCUEIL: " Bonsoir, votre nom? "
    '' Mon nom? .. .. C'est quoi déjà mon nom? Ha oui ! Aar.. ''
    CHARGE DE L'ACCUEIL: " Ho non ! Aaron ! "
Le chargé d'accueil recula, reconnaissant parfaitement le jeune blondinet qui venait presque toute les semaines a la boite de nuit et finissait toujours par être viré. Sauf que là il n'avait pas l'air trop bourré comme à son habitude, vu le détecteur qui n'annonçait rien d'anormal. De plus, le physique de Light jouait en sa faveur, il était plutôt habillé normalement pourtant, mais avec un petit sourire au chargée d'accueil, celui-ci hésita un long moment à le faire entrée. Au moment où il voulut lui demander s'il était accompagné d'amis, comme à son habitude, Aaron cria brusquement, faisant sursauter plus d'un. Qu'avait t-il vu? Juste une jolie demoiselle passer par là. Le chargée d'accueil n'eut même pas le temps d'adresser un seul mot au blondinet, que celui-ci disparu dans la boite de nuit. De la lumière ! Aveuglante, mélangé à la grande pièce sombre, à peine illuminé par des lumières. Seulement des spots au dessus les éclairés, mais c'était assez pour qu'ils soient tous éblouis. Les gens dansaient, s'amusaient, et criaient surtout. Light en faisant partie bien évidemment, commençant à crier avec la musique et levant le bras bien haut. il se fit très vite entrainait par la foule jusqu'au bar où il tomba à moitié dessus, se retenant d'aller carrément de l'autre côté, avec les serveurs. Mon dieu ! Il y'avait plus de monde que d'habitude, malgré ses nombreuses fois où il a était en boite, il n'était pas habitué à autant de monde dans une seule pièce. De plus l'atmosphère était irrespirable, heureusement qu'il avait seulement prévu un T-shirt bleu et un Short blanc.. quelle chaleur ! Il fut rapidement servi par quelqu'un et au moment où il voulu boire son Anis, il eu la très mauvaise idée de se lever de son tabouret et d'aller sur la piste. levant son verre bien haut au dessus de sa tête pour ne pas le faire tomber, il marcha et marcha jusqu'à arriver nez à nez devant un garde. Celui-ci tenait par le bras une jeune fille. Un peu secoué, Aaron arriva en face du gars et s'aperçut qu'il était en train d'arrêter Ambre. La fille de l'ascenseur ! Light se tourna alors rapidement vers l'homme toujours là à la tenir et lui lança, en faisant semblant de ne pas avoir fais exprès, son Anis dans la figure.

    '' Hoo non désolé ! Vraiment je ne voulais pas, quelqu'un m'a poussé et.. ''
    '' - On va aller vous chercher quelque chose pour essuyer tout ça ! ''

Sur-ce, il prit rapidement la main de la jeune fille et l'entraina tant bien que mal loin du garde, qui restait comme un idiot avec le gilet tout trempé d'alcool. Tout le monde se bousculait, le blondinet était obligé de tenir très fort la main d'Ambre pour ne pas la lâcher et qu'elle se retrouve dans ce bain de foule. Heureusement qu'il était habitué. Un moment, alors qu'il passait vers un endroit tranquille, il bouscula sans le vouloir violemment quelqu'un au dos. C'était autre que Siam, mais pour Light cette personne lui était totalement inconnu. Il fit un signe d'excuse de la tête et continua son chemin, toujours avec Ambre derrière lui. En à peine 5 minutes ils se trouvèrent enfin deux tabouret dans un bar, avec une jeune fille à côté. (Lust quoi)
    '' Ambre ! Mais quelle surprise, que faisais-tu avec ce garde? .. "
    " -Ho toi ! Tu viens de faire une bêtise c'est ça? ''

Oui non parce qu'Aaron ne va pas chercher un mouchoir pour essuyer la veste du gars, hein ! n_n'
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Siam Pain
❤ Co Administratrice, même pas peur!

♦ Inscription le : 16/04/2010
♦ Mes messages : 794
♦ Etoiles ★ : 1363
♠ Humeur : Provocateur
♠ Emploi(s) : Chasseur du Désert
♠ Nationalité : Opalien
♠ Karnevale : Semi Transformation en Guépard
♠ Sexualité & Statut : Indécise - Victime de Morgane E. Adams
♠ Mon rêve : Venger ma soeur
♪ Fiche : ICI
♪ RP(s) en cours : ♥️
♪ Relationships : Un câlin ?

MessageSujet: Re: EVENT 1 : It's Gonna Be... Legendary!!   Ven 30 Juil - 0:48

LES TOURS DE LUST, TRISTAN ET LEN ON ÉTÉ SAUTES. UNE NOUVELLE LISTE SERA ÉDIFIÉE. EN ATTENDANT, L'EVENT REPART AU DÉBUT DE LA LISTE.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Siam Pain
❤ Co Administratrice, même pas peur!

♦ Inscription le : 16/04/2010
♦ Mes messages : 794
♦ Etoiles ★ : 1363
♠ Humeur : Provocateur
♠ Emploi(s) : Chasseur du Désert
♠ Nationalité : Opalien
♠ Karnevale : Semi Transformation en Guépard
♠ Sexualité & Statut : Indécise - Victime de Morgane E. Adams
♠ Mon rêve : Venger ma soeur
♪ Fiche : ICI
♪ RP(s) en cours : ♥️
♪ Relationships : Un câlin ?

MessageSujet: Re: EVENT 1 : It's Gonna Be... Legendary!!   Mar 3 Aoû - 22:21

Lorsque Siam se retourna afin d'apostropher l'incongru, il n'eut que le temps d'apercevoir une tignasse blonde se noyer dans la foule, entraînant derrière lui une jeune brune parfaitement familière à ses yeux. Et dire qu'il la cherchait depuis si longtemps, qu'elle hantait ses jours et ses nuits, dans un souvenir gêné...et elle passait à quelques centimètres de lui, le frôlant de son parfum fruité, aux notes légèrement poivrées. Que n'aurait-il donné pour la toucher ? Que n'aurait-il crié afin d'attirer son attention ? La béatitude dans laquelle son passage fulgurant le laissa ne lui permit de produire nul son. Et elle disparut, une ombre, un souffle, un soupir coloré, dans la foule endiablée.
Ballotté par celle-ci, qui semblait vouloir le punir de son immobilité maladive, Siam se fraya un chemin vers le bar et commanda le premier alcool dont le nom lui passa par la tête : un pastis. Sirotant négligemment l'anis glacé, il embrassa la foule d'un regard vide et songeur.

Malheur ! Quelle erreur n'avait-il pas faite ! Après avoir bondi de tête en tête et longé les murs, il tomba sur ses compagnons de comptoir. Il perçut le blond et Ambre qui partageaient une substance colorée. A côté d'eux, un couple dont les membres cherchaient certainement à se dévorer la gorge, et de l'autre côté, presque adossée contre le mur, une jeune brune. Le visage ovale, le grain Amenthalysien, un œil saphir, une fine bouche, hermétiquement fermée. Son unique œil acheva de vérifier ses hypothèses. Lust Pain, sa sœur, se trouvait à moins de deux mètres de lui.
Son corps fut parcouru d'une violente décharge électrique. Il se leva, faillit renverser son verre. Leurs regards se croisèrent.

Merde.
Elle l'avait vu.

Sans se démonter, Siam baissa les yeux et tourna les talons, son verre anisé serré dans une poigne rageuse. Elle ne devait pas être là. Il ne devait pas être là. Ils ne devaient pas se croiser ! Un gout amer et métallique remonta dans sa gorge, celui du sang versé quelques années auparavant. Le sang de sa sœur. Pour lui. Pour le protéger. Pour lui sauver la vie.
Il ondula habilement parmi les danseurs déchainés, une main en visière afin de protéger ses yeux varions des aveuglants projecteurs. Les basses explosaient contre les murs et les baffles immenses vomissaient des jets assourdissant de techno, dont le mauvais gout certain martelait les tempes de Siam. Une migraine l'assaillit bientôt et ce fut en titubant qu'il gagna l'une des extrémités de la salle, dont la sortie était masquée par un rideau parme et pailleté. Ses pas lourds lui donnaient l'impression de progresser dans un rêve qui virait progressivement à un cauchemar bien étrange.

Ouf ! Le rideau ! Presque désespéré, le jeune homme s'agrippa à l'étoffe soyeuse. Ses mains furent bientôt pigmentées de pépites irisées mais il semblait que la mode de la boîte ne reposait pas sur une franche classe. Le cœur battant, il ne lança pas un regard derrière lui et s'engouffra dans la pièce suivante.
Bien évidemment, un simple rideau n'empêchait pas la "musique" tonitruante de résonner dans la nouvelle salle...qui n'était pas plus grande qu'un placard à balais. A sa droite, Siam trouva le bouton d'un ascenseur qui l'accueillit bien vite dans sa cage dorée. Il appuya sur un bouton au hasard. L'ascenseur s'ébranla.Quelques secondes passèrent. Lorsque les portes s'ouvrirent, Siam accéda à une nouvelle pièce. Celle-ci, outre les baies vitrées s'ouvrant sur la ville, qui occupaient deux des quatre murs, se composait de jacuzzis et de fontaines sensées comestibles. En effet, quelques adolescents se pressaient autour d'immenses cuves, tendant leurs mains en coupes ou leurs verres bientôt remplis à ras bord. Ils se contentaient alors de les avaler sans grâce avant de tendre à nouveau leur bras tremblant. D'autres se prélassaient dans d'immenses baignoires à bulles, tandis que d'autres s'attouchaient et s'amourachaient dans des fauteuils translucides, sans doute composés d'eau.

Une brise fraîche s'engouffrait dans la pièce par l'une des baies vitrées ouvertes. Siam se jeta au dehors et se retrouva sur un large balcon désert. A une vingtaine de mètres au dessus de lui - le quatrième ou cinquième étage, surement - s'étalaient les maisons, les boutiques et les parcs de Karnevale Avenue. Songeur, le jeune homme s'accouda à la rambarde sculptée, sur laquelle il posa son verre. Ses poumons insufflèrent l'air nocturne et il sembla s'apaiser. Il se frotta les yeux, comme fatigué et glissa une main dans sa poche, dont il retira une pipe de vieux bois. Il bourra l'objet d'un tabac soupçonneux, avant d'enflammer le mélange. Il tira une délicieuse bouffée qu'il recracha avec lenteur, comme un ballon qui se dégonfle et disparut dans un nuage de fumée violette.

Les nuages cotonneux qui recouvraient le ciel se séparèrent et une clarté pâle inonda la ville somnolente.
Le firmament embrocha la Pleine Lune.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité


MessageSujet: Re: EVENT 1 : It's Gonna Be... Legendary!!   Mer 4 Aoû - 16:46

Légèrement désemparée, c'est le cas de le dire, Ambre se retrouva désormais dans de beaux draps, le bras emprisonnée par un inconnu pas des plus rassurants. Elle ne se débattait pas car elle sembla déjà trop occupée à émerger et à se rendre compte de sa situation. Proie facile. Elle eut à peine le temps de revenir à la sombre réalité qu'un autre homme apparut. Il était jeune, blond et lui rappelait vaguement quelqu'un. Son nom se trouvait sur le bout de sa langue parfumée d'alcool, mais apparemment, il ne voulait pas sortir, pas encore. Le blond, contre toute attente, jeta sa boisson alcoolisée à la figure de l'autre fou puis s'enfuit précipitamment comme une tornade, emportant Ambre à travers la foule avec lui en la serrant un peu trop fort pour ne pas l'égarer.

L'amenthalysienne finit par revenir à la case départ. C'est à dire au comptoir. Ayant gagné en plus comme compagnie un jeune homme blond, une vraie pile électrique même dira-t-on. Enfin, c'était plutôt lui qui avait gagné quelqu'un. Ambre, elle, était trop occupée à se faire balader par un peu tout le monde alors que ça aurait dû juste être l'alcool qui aurait marché à sa place.
L'homme qui servait derrière le comptoir devait s'en dire des choses. Du genre : « Tiens elle est revenue celle-là, pourtant elle avait bien eu son compte question alcool. » ou bien « Oh mais c'est que ce blond nous a encore ramené une nouvelle proie dis donc. » ou encore « Oh non elle est revenue, cachez l'alcool elle va tout boire WAAAHH! ». Hum, bon oui, la dernière idée était peut-être un peu farfelue mais... c'était peut-être aussi la plus plausible. Effrayant n'est-ce pas? Et voilà maintenant qu'elle se fait offrir un verre par le blond. Elle va pas tenir la soirée à force, déjà que c'était pas gagné...
Sa tête lui rappela vraiment quelqu'un, mais qui? Il se mit à lui parler, comme si ils se connaissaient déjà :

'' Ambre ! Mais quelle surprise, que faisais-tu avec ce garde? .. "

Il ne perdit pas de temps à rajouter après sa première question une autre en voyant le regard d'Ambre se balader ailleurs un peu partout.

" -Ho toi ! Tu viens de faire une bêtise c'est ça? ''

Mais d'abord, comment connaissait-il son nom..? C'est sûr, elle se disait bien qu'il lui rappelait quelqu'un. C'est à ce moment là que son prénom ne fit d'un seul tour dans sa tête et arriva tel un éclair : Aaron. Le type un peu loufoque de l'ascenseur avec des groupies qui le suivait toujours. Han, c'était bien sa veine à Ambre. Je crois que rien qu'en début de soirée, elle avait déjà eu assez d'émotions comme ça. Pour justement se remettre de ces émotions là, elle ne tarda pas à porter le verre à sa bouche, puis répondit à Aaron :

« Ce que je faisais avec? Ben voyons, je dansais la polka! »

Il fallait avouer que la question était un peu bête au fond, alors Ambre n'avait rien trouvé de mieux que de faire, comme à son habitude, une réponse ironique. Et elle répondit à la suite à sa deuxième question :

« Nan, je ne fait jamais de bêtises que je sache. Bref, merci de m'avoir sauvé des griffes de ce barbare. »

Eh oui, Ambre fut quand même un peu reconnaissante envers Aaron, c'était la moindre des choses.

Et maintenant, Ambre ne voulut pas demeurer plus longtemps ici. Elle n'allait pas rester pendue au cou d'Aaron toute la soirée, il ne fallait pas rêver. Elle balaya du regard la salle, ne faisant plus attention aux paroles du blond. Elle ne savait pas trop ce qu'elle cherchait. Sûrement un échappatoire au blabla d'Aaron. C'est que.. l'histoire de l'ascenseur lui avait largement suffi pour les prochaines années à venir.
C'en est fini de la réflexion qui part en mal de tête. Ambre se leva brusquement, le verre à la main, et partit comme une voleuse, disant comme simple raison à Aaron :

« Désolée, je dois y aller, j'ai des choses à faire. »

En fait, elle n'avait rien du tout à faire, elle ne savait même pas quoi faire d'ailleurs.

Elle s'engouffra donc dans la foule sans laisser le temps à Aaron de répliquer et atteignit sans trop de difficultés l'autre côté de la salle non loin de l'entrée. Elle se laissa glisser contre le mur, assise sur le sol. Ses jambes étaient un peu comme pétrifiées. Et c'est à ce moment là qu'elle se rappela pourquoi tout à l'heure elle courait comme une dératée avant de s'être fait stoppée par un homme. Mais en fait, maintenant elle s'en fichait. Elle ressentit en réalité comme une profonde contradiction en elle. Elle voulait partir d'ici mais d'un côté ne le pouvait pas mais surtout et étonnamment ne le voulait pas. Où est passé la logique ici? Au fond Ambre, tu est coincée comme tous ce soir, oui, coincée comme un rat.
Elle resta, comme prise au piège de ses propres jambes sur le sol, contre un mur, dans un coin plutôt calme vu qu'il était éloigné de la foule. De là où elle était, ne pouvant plus faire grand chose pour l'instant, elle prit plaisir à pouvoir tout observer d'où elle était. Cette soirée risquait d'être très amusante à observer pour Ambre mais elle ne sut peut-être pas tout de suite qu'elle aussi ferait et fait déjà d'ailleurs partie du lot.

Encore ignorante, elle porta le coupable de son état peu sobre à sa bouche, et admira le spectacle, qui avait pourtant commencé depuis déjà bien longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité


MessageSujet: Re: EVENT 1 : It's Gonna Be... Legendary!!   Dim 8 Aoû - 14:30

Un ennuie mortel, une envie de se changer un peu les idées et un besoin de dormir manquant à l'appel avaient conduits Akiro à se demander ce que signifiait l'agitation s'installant au fur et à mesure dans la Karnevale Avenue. Sa curiosité l'avait piqué et avait donc guidé ses pas en direction du bruit, ce dernier devenant de plus en plus fort au fur et à mesure que l'Opalien se rapprochait de lui. De jeunes adultes se pressaient aussi d'aller dans la même direction, un air guilleret et impatient affiché sur leur visage rayonnant, tous bien habillés et dégageant une grande joie, tous sans exception. Un évènement curieux allait donc se produire ce soir...de plus en plus intriguant.

Ce ne fut qu'au bout de quelques minutes de marche que notre protagoniste arriva enfin à destination : The Midnight Square, la boîte de nuit de la ville. Étrangement, l'ambiance qui se dégageait du grand bâtiment lumineux semblait tellement différente ce soir là. Pas qu'Akiro avait l'habitude de s'y rendre, non, il n'aimait pas trop ce genre d'endroits bondé de monde...mais quand il baissa ses yeux en direction de l'entrée, il ne vit qu'un amas de gens formant une longue, TRES longue file indienne. Ce soir était donc une soirée spéciale...mais en quoi ? Bouarf, de toute façon, cela ne l'intéressait pas tant que ça...il regarda prestement sa tenue : basique, il ne portait qu'un pantalon et une veste noir ainsi qu'une chemise blanche. Le chapeau qui en temps normal était sur sa tête ne fit pas part de sa présence, laissant au grand...soir ses rebelles cheveux blonds. Bref, tenue pas très recherchée, plus habituelle qu'autre chose en fait. Le jeune homme fit alors demi-tour et commença à marcher quand il tomba sur la plus grande crainte des chanteurs : les groupies. Oui vous savez, ces espèces de fangirl qui vous suivent partout parce qu'elles vous admirent pour une raison ou pour une autre...ben voilà, Akiro était tombé sur trois d'entre elles. A quoi les reconnaissaient-on ? Au regard brillant que chacune d'elle possédait en fixant l'Opalien. Là, c'était le cas de le dire, ça craignait un max...

    Akiro ; « Eh merde...je savais que j'aurai pas du enlever mon chapeau... »


A ces mots prononcés tout bas pour lui-même, il fit une rapide volte face et commença à courir en direction de la foule, poursuivi par les trois jeunes filles, criant des « kyaaaaaaaah t'en va paaaaas » à tort et à travers. Sans gêne à cause de la sorte de panique l'envahissant, il se faufila dans la queue en bousculant parfois par mégarde des gens, même si personne ne faisait vraiment attention à lui, vu qu'il se faisait quand même discret. Il faut dire que les filles attiraient plus l'attention qu'autre chose donc bon. Enfin bref, après deux minutes semblant interminables, le chanteur se calma petit à petit voyant les vigiles à l'entrée avec leur sorte de pistolet électrique...un truc qui sert à voir si l'on est pas bourré ou un truc du genre certainement. Le jeune homme patienta calmement à attendre son tour. Il fallait dire qu'il avait doublé pas mal de gens donc il ne lui fallait pas patienter longtemps avant de se faire...sonder avant de certainement pouvoir rentrer dans le bâtiment et ainsi échapper à ces saletés de groupies qui continuaient de se rapprocher...mais que faisait donc les gardiens..? Enfin bref. D'ailleurs la panique s'empara de nouveau de lui, entendant les trois jeunes filles arrivant de plus en plus à doubler les gens...il fallu que qu'une voix le tire de cet état peu favorable...

    Chargée de l'accueil ; « Votre nom s'il vous plaît ? »

    Akiro ; « Ah...euh...Akiro Midori... »


Entendant le nom du jeune homme et le son de sa voix, la chargée de l'accueil esquissa un sourire léger en relevant le regard dans sa direction.

    Chargée de l'accueil ; « Tiens ! Akiro ! C'est rare de te voir ici ! »

    Akiro ; « Oui...je sais...c'est rare mais disons que j'ai pas eu le choix cette fois...pouvez-vous me faire une faveur ? : celle de vous dépêcher un peu...j'ai peur de ne pas survivre sinon. »


La jeune femme le regarda d'un air à la fois surpris et amusé, ce qui se traduit par un léger rire de sa part. Tiens...comme c'était peu commun, Aki avait fait rire quelqu'un...enfin bref, ce n'était pas le moment à la nostalgie, à la tristesse et tout le bataclan. La responsable utilisa son espèce de pistolet et sonda donc le jeune homme qui écartait les bras, comme ses prédécesseurs. Après avoir constaté qu'il n'y avait rien d'anormal, elle laissa le jeune homme s'engouffrer dans le Midnight Square.

Un bruit assourdissant, un chaleur étouffante et une forte odeur d'alcool régnait dans la grande pièce. Il fallu au moins quelques minutes à Akiro le temps de s'habituer ne serait-ce qu'un minimum à l'ambiance. Lui qui était presque agoraphobe, il avait de quoi être un peu tétanisé, cependant il n'en avait pas le temps. Malgré qui ses pauvres tympans souffrent de ce vacarme produit par la musique entraînante, le chanteur perçu trois voix quelque peu familières...trois voix féminines...celles des groupies qui se rapprochaient, l'ayant aperçu à travers une faible ouverture qu'offraient les rideaux après avoir été légèrement soulevés par le vent. Quand l'une d'entre elle foula le sol de la boîte, notre protagoniste se mit à courir, passant entre les gens dansant et se fichant complètement de l'agitation autour d'eux. Il ne fallait pas s'arrêter...ça non, plutôt mourir que d'avoir une de ces filles dans les pattes toute la soirée. Le jeune homme arrêta un peu sa course au bar, le temps de souffler un peu. Quel ne fut pas sa surprise en apercevant Aaron accompagné d'une jeune femme ! Enfin, surprise, façon de parler, ce n'était pas si surprenant que ça. Le regard émeraude de notre protagoniste s'arrêta ensuite sur une jeune femme aux cheveux noir et au cache œil...elle dégageait une aura si mystérieuse et semblait quelque peu énervée...elle lui rappelait vraiment quelqu'un...mais qui ? Bouarf, pas le temps de se poser la question pour le moment, l'esprit du chanteur était plus envahi par la sorte de panique qui l'animait depuis qu'il se faisait poursuivre par ses...malheureusement fans.

    Barman ; « Vous désirez quelque chose à boire ? »


L'Opalien fit alors un léger sursaut entendant quelqu'un, ce qui le sorti une fois de plus de sa rêverie passagère. Le barman le regardait d'un air surpris. Après tout c'est vrai, pourquoi avait-il l'air si paniqué ? Et surtout pourquoi répondit-il d'une voix légèrement tremblante ? :

    Akiro ; « Euh..u...une vodka s'il vous plaît... »


L'honnête homme s'apprêtait à tourner les talons pour préparer la célèbre boisson quand il aperçu trois jeunes filles débouler. Étonné il tourna son regard en direction d'Akiro...qui s'empressa de dire :

    Akiro ; « Je crois que vous pouvez laisser tomber...au revoir...! »


Puis aussitôt après, notre protagoniste reparti pour échapper à son funeste sort de chanteur...il déambula habilement entre les divers danseurs, cherchant activement une échappatoire quelconque, même s'il s'agissait de la sortie définitive. Au moins il pourrait souffler un peu quoi...ses pas le guidèrent soudainement en direction d'un autre rideau, dans une des extrémités de la boîte de nuit. Vite, il rentra dans la pièce espérant trouver une cachette...quand il s'aperçut que l'endroit où il avait atterrit n'était guère pAkiro ;lus grand qu'un placard à balais. Ah ben là, c'était cuit...Non ! Il tourna la tête et se rendit compte d'un miracle : un ascenseur ! Boudiou, c'était rassurant au moins, de plus il était près à accueillir le pauvre petit poucet du moment, égaré et poursuivi par des ogresses de groupies...Akiro s'empressa d'appuyer sur un bouton, qu'importait lequel, du moment qu'il pouvait fuir aussi longtemps qu'il le pouvait. Puis il se laissa glisser le long d'une paroi de l'ascenseur, soufflant un peu, les yeux fermés et reprenant peu à peu son calme habituel. Il faisait à présent le vide dans sa tête, délectant ce moment de bienheureux silence auquel il n'avait pas pu goûter depuis qu'il était entré dans ce lieu de débauche qu'est le midnight square.

L'ascenseur atteint enfin l'étage indiqué par le bouton sur lequel l'Opalien avait appuyé. Ce dernier se releva doucement ayant retrouvé son air neutre et froid. Ses pieds foulèrent le sol de la nouvelle pièce qui s'ouvrait à lui. Il se mit à marcher d'un pas lent à travers là pièce, tel un invisible fantôme auquel on ne prêterai aucune sorte d'attention même s'il était visible. Le décor peu catholique par endroits entourant le jeune homme n'intéressait guère ce dernier. Il semblait si absent d'un coup...de tel qu'il ne remarqua certainement pas que ses pas l'avait guidé en direction d'un vaste balcon. Mais celui-ci était déjà occupé par une seule et unique personne. Ce dos et cette coupe de cheveux étaient quelque peu familier au chanteur. C'était certain il l'avait déjà vu quelque part mais où ? Afin de tarir cette soif de savoir, Akiro s'avança légèrement vers le bord du balcon s'accoudant à ce dernier, jetant un discret coup d'œil à son voisin. Ils n'étaient seulement qu'a environ un mètre de distance...donc notre protagoniste put entrapercevoir le visage du jeune homme. Et là, sa mémoire fit tilt.


Tu te souviens de ce soir dans un bar où tu avais chanté et où tu avais fais de lui ta victime


Lui, il ignorait son nom...il ne lui avait pas demandé. Il lui avait juste lancé de l'eau à la figure, décelant une grande solitude dans son regard. Ce n'était pas bien méchant, c'était juste la façon d'Akiro de dire « bouge-toi, ne fais pas comme moi ». Mais les personnes ne peuvent malheureusement pas toutes avoir la même perception des choses.

L'Opalien fit alors coulisser son regard en direction de l'horizon et contemplant avec merveille, la beauté d'une ville de nuit. Il huma l'air frais présent, observant avec intérêt ce paysage si rare et si tranquille. Un silence demeurait néanmoins présent, ce qui n'était pas vraiment plus mal et pourtant...il avait tellement envie de dire quelque chose, bien que le jeune homme d'à côté risquait de s'énerver...bouarf, advienne que pourra.

    Akiro ; « C'est vraiment beau hein...ce soir, je vois la ville d'une autre façon comme si elle avait soudainement changée... »

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Siam Pain
❤ Co Administratrice, même pas peur!

♦ Inscription le : 16/04/2010
♦ Mes messages : 794
♦ Etoiles ★ : 1363
♠ Humeur : Provocateur
♠ Emploi(s) : Chasseur du Désert
♠ Nationalité : Opalien
♠ Karnevale : Semi Transformation en Guépard
♠ Sexualité & Statut : Indécise - Victime de Morgane E. Adams
♠ Mon rêve : Venger ma soeur
♪ Fiche : ICI
♪ RP(s) en cours : ♥️
♪ Relationships : Un câlin ?

MessageSujet: Re: EVENT 1 : It's Gonna Be... Legendary!!   Jeu 26 Aoû - 23:52

La réponse d'Akiro date d'exactement dix-huit jours.
Andy Jacobsen n'ayant pas répondu,
son tour est donc sauté.
Le tour de jeu est à Czeslaw A. Holystone.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Czeslaw A. Holystone
❧ Le monde des sciences infinies...

♦ Inscription le : 21/04/2010
♦ Mes messages : 699
♦ Etoiles ★ : 303
♠ Humeur : ...8D
♠ Emploi(s) : Vendeur d'électroménager.
♠ Nationalité : Alzen
♠ Karnevale : Czeslaw ? Et bien... Il passe à travers les murs... À travers n'importe quelle matière en fait... Très pratique, n'est-ce pas ? Le problème, c'est que, vivant à Alzen, son pire cauchemar est de passer à travers le plancher de la ville et de faire un jolis tartare à la surface de Sphéra. Bon appétit.
♠ Sexualité & Statut : Pansexuel et... Possédé ?
♠ Mon rêve : Déposer le brevet d'un super-aspirateur et empocher des millions.
♪ Fiche : Les grenouilles règnent sur le monde.
♪ RP(s) en cours : Alzen ~ Owen
♪ Relationships : Here

MessageSujet: Re: EVENT 1 : It's Gonna Be... Legendary!!   Ven 27 Aoû - 17:52

[list]

Acte I, Scène 1. Où Froggy a un retard inexcusable.

Musique sacadée, lumières déchirant la nuit, enseigne lumineuses… Le Midnight Square, boîte de nuit de Karnevale Avenue, était l’exemple typique du lieu ou il était inconcevable de trouver Czeslaw. Ab-so-lu-ment inconcevable. Après tout, il était l’archétype du type coincé de l’arrière-train qui, à déjà dix-huit piges, avait toujours fuit comme la peste les lieux de débauche, l’alcool, les foules compactes et mouvantes, à l’haleine chargée de relents fermentés, le genre d’odeurs qui avait bercé son enfance en flottant autours de son épave de père. Du point de vue naïf du jeune Alzenien, cette boîte était un prélude à l’enfer, un lieu ou après avoir succombé à des litres d’alcool et s’être dandiné au son d’une musique trop forte, des individus se retrouvaient à deux (voire plus) dans un cabinet de toilettes pour laisser cours à leurs instincts primaires en poussant des gémissements caractéristiques.
Aloprs qu’est-ce que le si prude Czeslaw foutait là ? Que faisait donc ce si pur * tousse * jeune homme devant ce lieu qui servait, de son point de vue, à un meetic express ? La caisse à outils posée à ses pieds parlait d’elle-même : Il était tout simplement en « déplacement professionnel ». Ce n’est peut-être pas l’heure la plus convenable pour ce genre de rendez-vous, me direz-vous… C’est exact. A proprement parler, Czeslaw devait être dans les locaux à 14h30, heure où l’on ne fait que deviner, qu’imaginer la folie qui s’empare de ces lieux à la tombée de la nuit. Sauf que Czeslaw avait un sens de l’orientation on ne peut plus déplorable, et, de plus, Karnevale Avenue était une ville cachée… Il avait enduré le calvaire de la navette entre Alzen et Sphéra la veille et avait ensuite passé la journée à errer dans le désert à la recherche de cette oasis révolutionnaire. Il fallait que les réparations valent le coup…

Acte I, Scène 2. Où le batracien parviens à entrer au pays des paillettes et de l’electro à plein volume.

Avec une certaine appréhension, Froggy se dirigea vers l’entrée. Attente, encore une fois… Le Midnight Square accueillait bien des fétards, les mesures de sécurité à l’entrée ralentissait les entrées… Enfin, Il se retrouva face à deux vigiles, armés chacun d’un détecteur multifonctions (de modèle « AMBER W859 » permettant de contrôler toute personne souhaitant aller gigoter sur la piste ou s’envoyer des litres des boisson à base de C2H6O. En arrivant devant les deux gorilles, le jeune Holystone eu une pensée fugace… « Je devrais laisser mon chapeau aux vestiaires… Non. » Non ? Exactement. Tu l’oubliais Froggy ? Tu as oublié ta tête à Alzen, dans une demeure peu fréquentable… Une question de l’in des cerbère le tira de ses pensés.

    « Pourrais-je voir le contenus de votre mallette s’il vous plait ? »


Par réflexe, Czeslaw tendit sa boite à outil, craignant tout de même que l’homme ose déranger les instruments du jeune homme.

    « Je regrette, ça ne vas pas être possible. Vous transportez là des objets potentiellement dangereux veuillez donc les laisser à l’entrée, nous vous les rendrons à la sortie. »


Pardon ? Ha, oui, évidemment… Ce monsieur-là n’est pas sensé savoir que tu viens ici pour bosser Froggy…. Un peu paniqué, Czeslaw chercha la carte du magasin dans sa poche.

    « Heu… Holystone électroménager, je devais être là en début d’après-midi, je viens pour une réparation. »


« Et pas pour finir violé contre un chiotte et gorgé d’ethanol » se retint-il de dire. Non, décidément, Il n’avait pas une très bonne opinion de ce genre de lieu… Son esprit un peu trop fermé avait été malheureusement influencé par papa-l’épave, lui donnant le réflexe d’éviter jusqu’au rayon alcools dans les supermarchés. Le vigile grommela un « Vous auriez dû entrer par l’entrée de service… », lui rendit ses outils de travail et lui indiqua le bar où l’on avait apparemment besoin de ses compétences en matière d’électroménager.

Acte I, Scène 3. Où Czes’ se dit qu’il n’aurait pas dû faire tout ce chemin.

C’était le mixer, le mixer qui sert à piller les glaçons, qui était en panne. Un simple court-circuit, le genre de truc basique, le genre de réparation que Czeslaw se vantait de maîtriser alors qu’il n’avais que six ans… Il lui fallut cinq minutes, montre en main pour localiser le problème et le corriger. Palme d’or de la vitesse Czessou. Alléluia ! Bravo ! Deux jours de voyage pour cinq pauvres petites minutes de travail. Quand il demanda au barman s’il n’y avait rien d’autre à réparer, il ne put retenir un rictus dégouté devant la réponse.

    « Non, il n’y a que le mixer…. Ha, j’vous jure, c’est dur de trouver des réparateurs qui aient un karnevale… Pour la peine je vous offre un verre, qu’est-ce que je vous sers ? »


La gorge sèche, Czeslaw jeta un vague regard sur la collection de bouteilles aux formes et aux couleurs étranges, non merci… Ha… Que faisait un enfant si prude assis à un bar ?

    « Heu… Un Lait-fraise s’il-vous plaît. »


Acte I, Scène 4. Où la grenouille se retrouve en jupe.

La tête du barman devant cette étrange demande était hilarante, vraiment, n’importe quel observateur extérieur serait plié de rire. Non seulement devant l’expression du Barman mais aussi devant le sérieux de Czeslaw. Non, il ne blaguait pas, vraiment pas. Il était aussi dévergondé qu’un bisounours sous calmants. Apparemment essayant d’étouffer, un début de fou rire, le barman se retourna pour aller préparer la commande de cet étrange client… C’est ce moment précis que choisis un hurluberlu n’ayant apparemment pas bu que de l’eau fraîche et du jus d’orange pour se coller à la grenouille. Regarde Froggy, il ouvre et il ferme la bouche en faisant des bruits… En fait je crois qu’il essaye de communiquer. Peut être que si tu avais autant d’alcool que lui dans le sang tu comprendrais ce qu’il essaye de dire.
Ha tien, quelques paroles correctement articulées ?

    « GZSGLEBRU T’SERAI TRES BEAUCOUP MIGNONE SJDFIOF »


Hum… Plaît-il ? Il n’eu pas le temps de s’interroger sur le sens exact des paroles qu’il eu un frisson qui le fit tomber de son tabouret. L’homme s’éloigna en riant, Czeslaw entendit un vague « T’ES TRES BEAUCOUP MIGNONNE MAINTENANT » avant de le perdre de vue dans la foule. Il y a des gens, je vous jure…
En se relevant, Czeslaw sentit que désagréable mèche rebelle lui chatouillait le nez, mèche qui remis à sa place rapidement, arg, depuis quand avait-il des cheveux aussi longs ? Il faudrait qu’il pense à se les recouper un peu quand il retournerait à Alzen, les cheveux dans les yeux, c’est pas le must pour bricoler un aspirateur…
Alors qu’il s’asseyait, la grenouille eu une vision d’horreur. Attendez. Depuis quand avait-il…. Une jupe ? Beaucoup trop courte qui plus est… Son haut aussi avait changé, le t-shirt sombre avait été remplacé par un adorable débardeur à rayures vertes plus ou moins claires… Attendez un, peu, que ce passe-t-il ? Peut-être que le type de tout à l’heure avait un karnevale permettant de contrôler le tissu… Le barman revint avec le lait-fraise.

    « Ha, il a remit ça… Faudrait vraiment qu’il arrête de boire ce type… »


En attrapant le breuvage sur le comptoir, Czeslaw sentit une curieuse présence sur son torse. A… Attendez, c’est quoi ça ?! renonçant à boire son lait-fraise, La grenouille se leva subitement et, sans prêter la moindre attention aux gens qu’il bousculait, fendit la foule vers les toilettes. A peine eut-il poussé la porte qu’une main se posa sur son épaule.

    « Dis donc petite vicieuse… Les chiottes des filles sont en face. »


Czeslaw ne put rien répliquer, l’homme l’avait déjà poussé en face. En voyant son reflet dans le grand miroir au-dessus des lavabos, il cru un instant que les vapeurs d’alcool avait gravement atteint son cerveau. De longs cheveux soyeux, une jupe, un ravissant débardeur orné d’un pin’s en forme de grenouille et une paire de sein de taille relativement correcte. Apparemment Froggy t’es une fille maintenant…

    « T’es super pâle ma jolie, t’as mal au ventre ? Si tu veux j’ai des dolipranes… »


Cette secourable inconnue se prit un mémorable vent. Trop choqué pour dire quoi que ce soit, il (elle plutôt…) était sorti en trombe des sanitaires. trois solutions : soit cet état était temporaire et tout redeviendrait à la normale dans peu de temps, soit il lui faudrait trouver l’homme qui l’avait transformé, soit cet état serait définitif. Prie Czeslaw, prie donc la puissance que tu veux pour que la première solution soit la bonne ! Mais comment retrouver un type dans cette foule, en ne sachant rien de lui à part qu’il était soul ?
Etouffée par la foule, désespérée, Czeslaw s’adossa à un mur puis se laissa glisser jusqu’au sol. Bordel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lawena Harvent
✔ I'm gonna help you...

♦ Inscription le : 22/04/2010
♦ Mes messages : 834
♦ Etoiles ★ : 937
♠ Humeur : Nyappy !
♠ Emploi(s) : Techniquement, libraire à Alzen, mais en ce moment les traqueurs ont décidé qu'elle bossait pour eux.
♠ Nationalité : Alzen
♠ Karnevale : Détecteur de mensonges ambulant, Lawena entend les voix des gens résonner quand ils se prennent pour Pinocchio. Alors pas la peine d'essayer de l'arnaquer, OKAY ?
♠ Sexualité & Statut : Hétérosexuelle, célibataire, amoureuse sans espoir.
♪ Fiche : Si vous voulez tout savoir sur moi, c'est juste ici!
♪ RP(s) en cours : Si vous voulez savoir ce que je fais dans ma laïfe, venez voir ici !
♪ Relationships : Je vous aime ou je vous aime pas ? La réponse ici !

MessageSujet: Re: EVENT 1 : It's Gonna Be... Legendary!!   Mer 1 Sep - 23:50

Alors comme ça, Karnevale Avenue existait vraiment… Non, pensée idiote, évidemment qu'elle existait, sinon Lawena ne serait pas là. Mais bon, jusqu'à il y a très peu de temps, elle l'imaginait plus comme une légende, inventée par les rebelles pour effrayer l'empereur… En fait, jusqu'à ce que Siam lui propose de l'emmener à une soirée dans une boîte de nuit de l'avenue. Evidemment, au début, elle s'était méfiée. Vu l'état de leurs relations, c'était logique… Seulement, il avait une excuse qui, pour une fois, ne résonnait pas, comme à chaque fois qu'il parlait : "après tout, cela rentre dans nos intérêts à tous les deux que Scarlet nous croie amis, non ?". Du coup, elle s'était laissée convaincre par cet élan de sincérité exceptionnel. Et aussi par la curiosité qui pointait le bout de son nez : ce n'est pas tous les jours qu'on vous montre le chemin d'une ville secrète…
Du coup, elle se retrouvait là, à faire la queue pour entrer dans une des boîtes les plus prestigieuses de la ville. Seule, bien entendu, puisqu'ils s'étaient séparés d'un commun accord dès leur arrivée dans la ville. Après tout, l'essentiel était qu'ils partent ensemble d'Alzen pour que Scarlet les voient, et que Siam guide Lawena jusqu'à l'avenue, pour qu'elle ait quelque chose d'à peu près cohérent à raconter à son retour. Au pire, si jamais il y en avait réellement besoin, ils se retrouveraient à l'intérieur…

La voix d'un vigile interrompit ses pensées :

    - Mademoiselle ? Je vais fouiller votre sac pendant que mon collègue vous passe au détecteur…


Pendant que le deuxième videur baladait tout autour d'elle un petit bijou de technologie que Czes aurait été ravi de démonter pièce par pièce, elle lança à celui qui tentait de ne pas se perdre dans les tréfonds de son sac :

    - Les bonbons sont à la cerise, prenez-en un si vous voulez !


Vu le sourire du jeune homme à ce moment-là, elle venait de gagner un point, et comme la double inspection révéla qu'elle ne présentait aucun danger, elle passa sans peine dans le camp de ceux ayant la chance de pouvoir rentrer. Quand on observait le nombre de gens encore en train d'attendre, il était clair que certains resteraient dehors…

En entrant, elle fut frappée par la chaleur qui régnait là-dedans. La température, calculée pour que les gens se sentent bien et se lâchent sur la piste de danse, devenait presque étouffante quand on la rajoutait à celle transpirée par les danseurs. Pour le coup, Lawena était heureuse de porter une robe cou… Minute papillon ! Une robe courte ? Elle était pourtant sûre d’avoir enfilé une chemise à manches courtes et un jean (avouons-le, c’est sa tenue préférée) avant de partir, et pas une petite robe noire à bretelles, décolletée en haut et volantée au-dessus des genoux en bas… Surtout qu’elle ne possédait pas ce genre d’article dans son armoire. Quelqu’un ici devait posséder la maîtrise du tissu, et s’amusait bien avec. La bibliovore haussa les épaules, puis décida de faire avec. Après tout, si ce n’était que temporaire, elle retrouverait bien vite ses habits… Et sinon, eh bien, elle était plutôt jolie, cette petite robe. De toute façon, vu la chaleur, ce n’était pas plus mal.

Un besoin pressant d’arroser sa gorge asséchée par la température ambiante la fit se diriger tout droit vers le bar, ou du moins se frayer un chemin à travers la foule compacte. Une fois à destination, elle se glissa sur le siège que venait d’abandonner un blond apparemment très pressé, puisqu’il avait aussi laissé derrière lui sa vodka. Elle le suivit du regard jusqu’à ce qu’il disparaisse dans la foule, puis se tourna vers le barman :

    - Dis-moi, si je te demande un café, tu vas me rire au nez, pas vrai ? Oui, non, pas la peine de répondre, ça se voit à ta tête. Alors je m’en remets à toi. Avec toutes les bouteilles colorées derrière toi, tu dois bien avoir de quoi me préparer un cocktail, non ? Ce que je voudrais, c’est quelque chose avec pas beaucoup d’alcool, histoire que je puisse en boire plein sans être trop bourrée, et surtout avec un max de caféine pour remplacer mes cappuccinos. Et si en plus c’est vert, je te vénèrerais toute ma vie. Alors ? Tu seras capable de faire ça pour moi ?


Règle numéro 1 : Ne jamais sous-estimer un
barman de Karnevale Avenue.
Règle numéro 2 : Ne jamais utiliser de
quantitatifs comme "beaucoup" ou "trop"
quand on ignore la notion qu’en a l’interlocuteur.

Lawena Harvent, Petit mémo pour vivre heureux longtemps

Parce que oui, le barman était capable de faire ça. Et il était surtout loin de se douter que, pour Lawena, "beaucoup" signifiait en réalité "j’enchaîne verre sur verre pendant dix minutes pour combler ma carence en caféine parce que mon thermos est viiiiiiiiiiiiide ! Pis en plus il est drôlement bon ton truc.". Et puis de toute façon, et elle utiliserait sans doute cette excuse pour justifier sa gueule de bois le lendemain, nous sommes tous inégaux face à l’alcool.

C’est donc plus ou moins imbibée que Lawena partit à la recherche de quelqu’un avec qui papoter à son aise – son barman étant obligé de partir servir les autres clients très souvent, elle avait plus monologué qu’autre chose, et c’était pas drôle. Au moins, elle tenait encore sur ses jambes… Pour l’instant. En effet, la soirée s’annonçait plus qu’arrosée pour la bibliovore, et il était clair que si elle continuait elle allait finir suffisamment imbibée pour que la moindre étincelle suffise à l’enflammer. Au propre comme au figuré.
Dans sa quête épique à la recherche d’amis, elle dépassa une bonne vingtaine de sièges occupés par des gens en train de bavarder ou par des couples en train de se bécoter avant de trouver enfin quelqu’un qui corresponde à ses critères. A savoir être seul, et ne pas donner l’impression d’avoir envie de bouger avant un bout de temps. La jeune fille sur qui elle était tombée (presque littéralement, elle avait trébuché mais s’était rattrapée au comptoir) avait de long cheveux violets, et un cache masquait son œil droit. Malgré sa ressemblance étrange avec Siam – elle aurait pu être sa sœur ! -, elle inspira confiance à Lawena (il faut dire que vu son état, elle aurait fait confiance au moins discret des pedobear…), qui l’aborda donc :

    - Dis… Je m’ennuie, j’ai personne avec qui discuter. Ça te dit qu’on papote un peu ?


Oui, on avait vu plus réussi comme entrée en matière. Plus efficace aussi, puisque Lawena ne récolta aucune réaction. Déçue, elle s’éloigna, repartant à la recherche d’amies. A vrai dire, elle n’alla pas bien loin, puisqu’au bout de quelques mètres elle s’emmêla les pieds dans une paire de jambes, allant directement embrasser le sol. Tiens, elle n’avait pas remarqué que c’était de la moquette. Et puis c’était space quand même comme décoration, les jambes qui sortaient du sol… Ah mais non, en fait elles appartenaient à cette fille-là, assise contre le mur ! Hé, mais en plus elle correspondait aux critères… Et puis elle souriait, c’était bon signe, elle aurait peut-être plus de chance cette fois. Ces réflexions terminées, Lawena se traîna à quatre pattes jusqu’au mur et s’assit à côté de la jeune femme brune.

    - Yen a du monde ici… Mais ils sont tous en train de danser, et moi j’ai pas envie. Comme toi non plus tu danses pas, on pourrait papoter, qu’est-ce que t’en dis ? J’peux même t’offrir un verre si tu veux. Wouah ! La fille qui vient de passer, avec les cheveux verts, là, elle me rappelle mon meilleur ami, un truc de dingues ! Ca pourrait être sa sœur, si il en avait une. Quoique, vu sa mère, c’est possible… Au fait, moi c’est Lawena, et toi ?




Spoiler:
 

I LOVE ANDY ♥ ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité


MessageSujet: Re: EVENT 1 : It's Gonna Be... Legendary!!   Dim 12 Sep - 12:49

L’on eut dit que lorsque la nuit enveloppe le ciel bleuté de son imperméable noir, les jeunes insouciants sortent, oubliant ainsi par un excès de débauche leur misérable existence terni par le souvenir de leurs péchés. Ils laissent alors vagabonder leurs âmes dans un torrent de vapeur allant jusqu’à brouiller leur vision d’un voile incertain et pourtant si appréciable. Cherchant à se cacher d’eux-mêmes, ils s’enroulent dans le drap d’encre que l’obscurité réserve, protégeant ainsi pour une seule nuit leurs lucidités de l’air extérieur si terrifiant. Les étoiles à demi perceptibles semblaient charrier les rayons lunaires qui reflétaient une tâche blafarde sur l’immensité de la voie lactée, enfreignant toutes règles pour conquérir chaque fois un peu plus de ces ridicules morceaux de cristaux brisés. Le Prince se repérait lui-même dans cette lune qui cache d’un tissu incolore ces étoiles souillées de désirs. Et ce soir là, la seule chose qu’importait notre Prince, était de s’assurer que particulièrement l’une de ses étoiles, resterait bien sagement sous son influence. Mais il n’y avait apparemment pas de soucis à se faire, car en cette nuit, cette lune qui déchire ce ciel d’encre, c’était lui. Blottit dans le confort de l’obscurité, il laissait ses pas le mener vers son amant favori. Il était presque obligé qu’il soit à cette fête dont tous ces insectes de basses classes n’avaient cessés de radoter ces derniers jours. Du champagne à la main, il buvait à même la bouteille cette mixture bien trop peu alcoolisée. Il aurait aimé se perdre dans les motifs horizontaux de son t-shirt, voir ses souliers de haute valeurs tituber et son jean de fortune déchiré d’un excès de rage. Mais non, il était tout à fait lucide malgré la fin de sa bouteille, et tout à fait calme, trop calme, encore une fois. Il aurait même voulu se haïr de ne pas avoir prit sur lui cette poudre de nuages lui permettant de ressentir quelques sentiments durant un temps, même minime. Mais il n’y arrivait pas, son esprit était ailleurs, perdu dans un autre monde ou le néant le touchait comme jamais personne ne le touchera.

Il entendit bientôt le vacarme d’une foule attendant devant un bâtiment qui lui semblait bien pauvre pour ce qu’il représentait. Il croisa des personnes aux mines déçues qui rebroussait chemin. La barrière spirituelle leur restait fermée au nez cette nuit, elles ne pourront s’oublier ce soir. Pathétique. Que faisait-il là finalement ? Au milieu des espèces qui n’étaient que l’inverse de lui-même ? Ah oui, il allait passé le temps en s’amusant avec Czeslaw, sa grenouille…ou tout du moins, ex-grenouille. Son chapeau étant resté dans la demeure du prince, son identité en tant que rainette n’avait plus aucun sens. Il passa devant les nombreuses personnes ci-présentes qui attendaient sans cacher leurs impatiences de se perdre soi-même un peu plus longtemps. Puis il se plaça fièrement devant les deux hommes aux allures robustes mais qui n’était en fait rien d’autre que des tas de graisses sans matière grise. Bel le savait, il avait autrefois ramené chez lui, un homme de ce genre là, et en avait goûté au sens propre la délicatesse de sa peau. C’étais tous les mêmes : Un peu d’argent sous le nez et ils sont à nos pieds. Bel n’aura même pas besoin d’utiliser cette technique ce soir, il n’aura même pas besoin de souhaité faussement la bonne soirée. Le gardien le regarda un dixième de seconde et souleva le cordon rouge sans aucune réflexion quelconque, comme s’il était subjugué par la richesse princière de sa propre personne.

Bel fit un pas dans l’antre aux senteurs d’alcools, de cigarettes et de parfums entremêlés et observât le désastre qu’imposaient à eux-mêmes les humains de ce lieu. La musique tapait comme du tonnerre aux oreilles de Bel, défavorisant sa concentration dans ce lieu déjà sombre pour retrouver la piste de son animal de compagnie. Il jeta un rapide coup d’œil à la salle déjà bien agitée et repéra la personne à ne pas voir. Une jeune fille aux cheveux verdâtre, discutant avec une autre à la chevelure brune, rigolant de tous et n’importe quoi, rigolant surtout de leurs propres ébriétés. Les lumières des néons dansaient autour d’elles comme si ceux-ci désiraient les rendre folles. Bel se dirigea vers le comptoir, commanda un énième champagne au cas où l’information voulu ne serait pas donné et se dirigea d’un pas assuré vers Lawena Harvent prenant bien soin de faire en sorte que tous les regards se posent sur lui. A présent devant elle, la brune qui ne tenait plus debout, manqua de tomber sur le Prince qui dut la repousser violemment d’un coup de bras suivit d’un regard aussi noir qu’une nuit sans étoile. Il lança d’une tonalité presque menaçante la question suivante à l’une d’elles.

« Où se trouve Czeslaw ? »

Il ne savait même pas qui était réellement cette fille, il savait simplement qu’il ne l’aimait pas, et qu’elle était bien trop proche de la dite-grenouille. Le Prince détestait les animaux qui n’obéissaient pas aux ordres. Mais il s’était tout de même fait un plaisir secret à stopper leurs conversations énigmatiques par sa simple présence. Il maintenait un regard de fureur bien qu’il ressentait en lui une certaine lassitude envers cette scène tant de fois répétée. Il eut un blanc couvert seulement par la musique itérative et intangible ainsi que par des hurlements désespérés déguisés en plaisirs par les personnes présentent dans cette salle. Il devait vraiment s’ennuyer pour avoir mit les pieds ici et son envie de finir la coupe qu’il tenait à la main devenait de plus en plus intenable. Et comme pour être sûr d’obtenir une réponse, il ajouta d’une voix tout aussi glaciale que lui-même.

« Il serait préférable pour toi de me donner une réponse. Je ne sais pas si tu sais qui je suis, mais le problème se pose surtout à savoir ce que je suis capable de faire. »

Menaçant et arrogant, Bel se dit qu’il s’amuserait finalement peut être plus tard avec elle. Il but son verre en une seule et unique gorgée, espérant secrètement que la barrière plaisante de sa lucidité se brise de nouveau cette nuit. Quand bien même cette même idée fleurissait dans la tête des personnes abritant ce lieu le répugnait, il se dit que lui, il était de tous les regards, différent en tous point. Lui, ne cherchait pas à s’oublier, lui, cherchait à maintenir sa folie en lui-même.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité


MessageSujet: Re: EVENT 1 : It's Gonna Be... Legendary!!   Lun 27 Sep - 20:26

Seize jours ont passé et Lust n'a pas répondu.
C'est à présent le tour d'Aaron.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Siam Pain
❤ Co Administratrice, même pas peur!

♦ Inscription le : 16/04/2010
♦ Mes messages : 794
♦ Etoiles ★ : 1363
♠ Humeur : Provocateur
♠ Emploi(s) : Chasseur du Désert
♠ Nationalité : Opalien
♠ Karnevale : Semi Transformation en Guépard
♠ Sexualité & Statut : Indécise - Victime de Morgane E. Adams
♠ Mon rêve : Venger ma soeur
♪ Fiche : ICI
♪ RP(s) en cours : ♥️
♪ Relationships : Un câlin ?

MessageSujet: Re: EVENT 1 : It's Gonna Be... Legendary!!   Sam 16 Oct - 20:42

Dix neuf jours sont passés. Le tour d'Aaron est sauté.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: EVENT 1 : It's Gonna Be... Legendary!!   

Revenir en haut Aller en bas
 

EVENT 1 : It's Gonna Be... Legendary!!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
KARNEVALE AVENUE ♫ ::  :: happy end for my memories... * :: rp abandonnés-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit