AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
OUVERTURE DE LA VERSION 2 DU FORUM!
Tout se passe donc désormais ici -> http://karnevale-avenue2.forumactif.org !
(Si vous êtes membre d'ici et que vous n'avez pas encore pensé à votre fiche, etc,
ne vous faites pas de soucis, vous pouvez vous inscrire
et on pourra tout arranger après !)

 

 Une rencontre simple [PV Raz-Raz Ray]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité


MessageSujet: Une rencontre simple [PV Raz-Raz Ray]   Mer 1 Sep - 22:49

La journée était magnifique aujourd'hui. Le soleil était haut dans le ciel, avec aucun nuage dans les environs. La ville d'Amenthalys était ainsi réchauffée par le soleil. Comme à l'habitude, les divers habitants de la ville et gens de passage vaquaient à leur occupation, profitant de cette magnifique journée. Certains utilisaient cette journée pour travailler joyeusement, d'autres pour relaxer et faire des activités extérieur. Dans un petit coin de la ville, dans la place des arts, les habitants se promenaient des les rues. Parfois, des habitants rentraient dans tel ou tel musée pour admirer ce qui y était exposé. Cependant, d'autres préféraient profiter des activités se trouvant à l'extérieur. Ici et là, des artistes réalisaient à l'extérieur et devant les yeux de tous. Parmi ces artistes, il y avait des sculpteurs, des peintres, des modeleurs et bien d'autres. Chacun créait comme il le désirait. Toutefois, une petite partie de la foule ne leur prêtait aucune attention. La foule s'intéressant davantage à un petit rassemblement. Raven faisait partit de ce rassemblement.

Le jeune prince était arrivé dans l'endroit depuis presque une demi-heure. Il était venu avec sa guitare et avait commencé à jouer tranquillement. Le ténébreux n'avait aucune peur concernant sa sécurité. Si quelqu'un tentait de le tuer, il disposait de son Karnevale et en plus il y avait également ses gardes du corps. Raven jugeait ne pas en avoir besoin, mais ses parents étaient d'un autre avis. Ainsi, le prince savait parfaitement que certains gardes étaient dissimulés dans la foule, habillé en civil. Cela n'empêcha pas le prince de commencer à jouer. Il avait tout d'abord exécuté des notes assez simple, puis avait débuté un petit rythme simple, mais joli. À peine le prince jouait-il depuis dix minutes qu'un violoniste de passage vint se joindre à lui. Un simple regard avait suffit entre les deux hommes pour que chacun comprennent qu'ils joueraient ensemble. Il n'avait guère fallut de temps pour que d'autres musiciens se joignent au groupe: un clarinettiste, un tamtam et un autre guitariste. La musique était entrainante, si bien que certaines personnes dans les premiers rangs avaient commencé à danser, de manière sobre. C'est ce que Raven aimait de la musique, un langage universel qui unit les gens et qui les rends heureux. Le petit groupe improvisé joua pendant presque une heure avant de s'arrêter. Les musiciens se saluèrent entre eux et chacun se dispersa. Seul Raven resta où il était. Le prince n'avait pas envie de partir pour le moment. Le garçon resta sur place tandis que la foule se dispersait. Jadis, tout le monde du quartier aurait entourer le prince ou se serait incliné devant lui. Cependant, le prince était un habitué de l'endroit et ceux qui l'était avait appris bien des choses sur le jeune princes. Ainsi, la plus part des gens se permettaient certaines libertés, mais uniquement dans ce quartier et uniquement lorsqu'un autre membres de la famille royales n'étaient pas là.

Raven fouilla dans l'étui de sa guitare. D'une petite poche intérieure, il sortit un pain et un outre d'eau. Cela lui suffirait comme dîner. Alors qu'il mangeait, il remarqua une jeune fille à proximité qui le fixait. Cependant, Raven savait que ce n'était pas une fan. Les fans avaient quelques choses de très différents. Il regarda donc l'inconnue avec son air habituel, un air laissant pensé qu'il était totalement indifférent.


-Vous désirez?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Raz-Raz Ray
❝ Le monde des fins stratèges...

♦ Inscription le : 28/08/2010
♦ Mes messages : 52
♦ Etoiles ★ : 206
♠ Humeur : Adaptée à la situation
♠ Emploi(s) : Assassin
♠ Nationalité : Opalien
♠ Karnevale : Lorsqu'il est nécessaire, une grande faux me sort du corps.
♠ Sexualité & Statut : Rien
♠ Mon rêve : Avoir un contrat sur la tête de mon frère
♪ Fiche : Ici
♪ RP(s) en cours : /
♪ Relationships : /

MessageSujet: Re: Une rencontre simple [PV Raz-Raz Ray]   Sam 4 Sep - 19:43

Des vacances cela ne fait pas de mal de temps en temps. Il faisait beau, le ciel était bleu. Le temps idéal pour la plupart des gens, mais pour tout vous avouer, Raz-Raz aurait aimé qu’il pleuve pour ses congés. En effet cette jeune femme vit dans une sorte de désert : Opale. La chaleur y était toujours accablante et cela lui semblait trop commun. Elle aurait adoré de la pluie. La place était magnifique par cette météo, mais l’observer sous la grisaille était une perspective qui aurait bien plus attiré notre jeune assassin. Sentir toute cette eau qui se faisait si rare dans sa région couler le long de son corps lui aurait été des plus agréables. En même temps, lorsqu’elle y pensait, cela l’aurait un peu frustrée. En effet elle se serait senti jalouse des habitants de la ville d’Amenthalys où elle se trouvait. Enfin lorsque l’on prend l’inverse la population locale doit être sacrément jalouse du zénith éternel qui illumine l’endroit d’où elle vient, elle. N’étant pas ici pour commenter le temps qu’il fait, elle décida de retourner à son activité première qui était faire du tourisme.

Après avoir expédié ses deux derniers contrats, la jeune femme s’était trouvée un poil surmenée. Elle avait besoin de repos. Pour palier à ce besoin il n’y a rien de mieux que quelques jours dans un endroit où l’on a pas l’habitude de se rendre. Certains préfèrent rester à la maison et jouer les pantouflards, mais chacun son style. Celui de Raz est de bouger. De toute manière, si elle restait chez elle, quelqu’un aurait trouvé le moyen de la soudoyer pour assassiner je ne sais quel voisin qui couchait en secret avec l’épouse de cette personne. Des histoires dont elle ne voit guère l’intérêt et qu’elle trouve stupide que l’on ne puisse pas les régler soi-même avec des paroles, mais elle a un peu renoncé à le dire en face des clients. Elle fait des remarques plutôt implicite depuis que l’un d’entre eux lui a retiré l’affaire après qu’elle lui ait dit tout ce qu’elle pensait en face et de manière peut agréable comme elle sait si bien le faire. Cela n’aurait pas été dramatique en tant normal, mais il s’agissait de la période où elle n’était pas très connue dans le milieu et où elle manquait cruellement d’argent. Son ventre criait famine et elle s’était auto-condamnée à un régime drastique dont elle avait eu du mal à sortir indemne.

Cette ville était pile ce qu’elle recherchait. Elle manquait de connaissances en art pour s’approcher de certains clients et il fallait qu’elle comble cette carence le plus vite possible. Beaucoup de gens de la haute s’intéresse à cela maintenant, il ne fallait pas qu’elle reste inculte dans le domaine au risque de perdre certains gros coups bien payés. Si ça se trouve elle en aurait également besoin pour approcher de son frère le jour où l’occasion se présenterais. Elle se trouvait actuellement sur la place des arts. Ils y avait de nombreux éléments avec une architecture superbe. La ville était déjà très différente que celle où elle habitait, mais cet endroit renfermait une atmosphère spéciale. Elle s’y sentait étrangement bien. Elle se demandait s’il était possible qu’elle soit en réalité touchée par ce qui se rapporte à l’art, mais elle en doutait encore un peu. Elle ne voulait pas tirer de conclusion hâtives. Il fallait qu’elle se balade et s’intéresse encore un peu avec de fixer son point de vue sur les choses. Elle marchait doucement dans la foule, se démarquant par la grande cape qui fendait l’air derrière elle. Certaines personnes s’écartaient sur son passage pour cette raison. Vous savez au cas ou que l’habit soit en béton armé et qu’ils s’assomment quand leur genoux touchera un morceau du tissus… N’importe quoi. Enfin, il ne s’agit ici que de théories. Il est bien plus probable qu’il ne s’agisse que d’une crainte inconsciente inspirée par ce vêtement sombre, couleur associée aux forces du mal par défaut. Elle croisa des tas de gens qu’elle jugea intéressant de par leur savoir faire. Certains portraits imitaient tellement bien le réel qu’elle s’en trouva presque choquée. Elle avait l’impression que l’on avait capturée l’âme de la personne. C’est pour cette raison qu’elle s’enfuie avec politesse lorsque l’un d’entre eux proposa de la peindre sous prétexte qu’il la trouvait jolie.

Après avoir erré un moment et s’être imprégnée de l’ambiance, un bruit vient résonner dans son oreille. C’était une musique. Très agréable, il semblait que des instruments s’ajoutaient au fur et à mesure. Elle aperçut une foule au loin. C’était certainement de là que venait la symphonie. Elle s’approcha donc pour mieux entendre et apercevoir les artistes. Ce genre de choses dans la rue lui rappelait sa ville. Dans un sens cela lui était désagréable car elle n’était pas venue jusqu’à Amenthalys pour retrouver des choses qu’elle avait déjà chez elle. Enfin ce n’était pas le moment de jaugé le pour et le contre de si elle y allait ou non, elle était déjà parmi les gens qui s’agglutinaient autour des musiciens. Bien qu’elle soit plutôt grande elle n’arrivait pas à les voir. Tant pis, elle attendrait que les gêneurs soient partis. Elle ne savait pas pourquoi faire, elle y réfléchissait. Peut-être irait-elle féliciter les artistes pour le repos qu’ils avaient offert à ses oreilles. Ouais, c’était certainement la meilleur des choses à faire. Si elle avait décelé quelque chose de mauvais, un accord raté, dans le morceau elle serait directement allé le lui dire. Ce n’est pas grand chose, mais elle déteste la musique « ratée ». Elle a trop l’habitude de danser sur des sons parfaits.

Enfin la foule s’écartait. Il ne restait qu’un musicien. Elle le regardait en se demandant si elle approcherait ou non quand celui-ci lui lança un :

-Vous désirez ?

Absolument rien d’important, évidemment, mais elle sentait qu’elle allait avoir l’air bête si elle se contentait de s’en aller sans répondre. Il fallait qu’elle trouve quelque chose à lui dire. Le complimenter sur sa musique ? Pourquoi pas. Après tout ils n’avaient pas fait un seul faux pas, mais faire des éloges à un seul membre de la troupe lui paraissait un poil stupide. Bon, et bien elle allait suivre ce que son esprit lui disait de faire. En gros ce qui lui paraissait de plus évident : être sincère.

- A vrai dire rien de spécial. Je regardais juste par ici comme ça. Après réflexion j’ai pensé complimenter votre musique, mais comme il s’agissait d’un travail de groupe, je trouve cela stupide que vous soyez le seul à recevoir des éloges alors que vos camarades n’en auraient pas. Je songerais à le faire si vous m’aidez à retrouver les autres membres de cette troupe improvisée.

Long, peut-être un peu dur à suivre, mais au moins c’est franc. Le doute quand aux intentions de la jeune femme n’a pas sa place dans cette tirade. Du coup elle n’avait plus envie de continuer son petit tour. Elle avait envie d’attendre la réponse de l’homme, pour voir. Elle était un peu curieuse, sauf sur les motifs de ses employeurs. Ils l’en tenait au courant s’ils voulaient et s’ils ne disaient rien elle ne cherchait pas à savoir. C’est une règle de politesse dans son milieu aussi importante que de dire « bonjour », « au revoir », « s’il vous plait » et « merci ». A ne pas négliger, donc.

Raz-Raz s’avança donc vers l’inconnu. Histoire de mieux entendre s’il disait quelque chose. Elle s’assit même à ses côtés. Elle aimait ce genre de situation car elle pouvait montrer qu’elle se mettait au même niveau que les gens. Elle ne cherchait pas à être supérieure, sauf s’il s’agissait d’une tête à éliminer. Elle trouvait plus simple de les comprendre lorsque sa tête se trouvait à peu près à la même hauteur qu’eux. C’est un peu bizarre comme raisonnement, mais elle s’y tient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Une rencontre simple [PV Raz-Raz Ray]   Mar 7 Sep - 22:22

Après avoir posé cette simple petite question à l'étrangère, Raven avait attendu la réponse de cette dernière. Tout en attendant, le prince en profita pour remettre sa guitare dans son étui afin qu'elle ne soit pas endommager par un élément extérieur. Après tout, il faut être très prudent avec son instrument, le moindre petit accident pouvant le rendre inutilisable. La réponse de l'inconnue se fit alors que le prince refermait l'étui de guitare sur son contenu. La jeune inconnue fut assez directe et très sincère. Elle lui répondit tout simplement, qu'elle passait par là lorsqu'elle avait entendu leur musique et qu'elle l'aurait félicité en temps normal, mais qu'elle ne pouvait pas le faire car les autres membres du groupe improvisés étaient également à prendre en compte, dans cette réussite musicale. Discrètement, Raven eut un léger sourire en coin face à la réponse de la jeune inconnue, voilà bien une réponse que le jeune prince appréciait énormément. Raz Raz avait raison.

**Enfin une personne avec assez de jugeote pour comprendre que la musique n'est pas la gloire d'un seul homme, mais de plusieurs individus à la fois. Elle en a dans la tête et c'est tant mieux ainsi.**

Il perçut une légèrement curiosité envers lui, de la part de la jeune fille. Quoi de plus normal, lorsque l'on se retrouve avec une personne dont on ignore absolument tout ou presque tout. Elle vint finalement s'asseoir à côté de lui, chose que les musiciens d'avant n'avaient pas fait, se tenant à deux mètres au minimum du jeune prince. Les musiciens avaient d'ailleurs raison de se montrer légèrement distant. Avant que Raven ne puisse réagir, les gardes du corps déguisé en civil et dissimulés dans la foule se jetèrent sur Raz Raz sans ménagement, l'un d'eux attrapa la jeune fille par derrière en sortant son arme. Il n'avait fallu que quelques secondes au groupe de soldat pour attraper et immobiliser la jeune fille qui osait s'approcher d'un membre de la famille royale. Aucun doute sur le fait, qu'ils étaient tous très bien entraînés à l'art du combat et peut-être même à bien plus encore. Raven était resté de marbre, sachant déjà que cela allait arriver. Après tout, ces types étaient un peu trop protecteur, au point d'être totalement excessif de leur part. Le prince ne craignait pas le peuple et ne voyait pas pourquoi le peuple devrait le craindre. De toute sa famille, il était de loin le moins tordu et celui qui avait le moins de chance de s'en prendre à autrui sans raison valable. Bref, de toute la famille royale, il était reconnu comme le plus doux, par le peuple.

-On ne le touche pas et on ne s'assoit pas près de lui, sauf s'il vous en donne la permission. Toute violation de l'espace vital envers lui, peut être puni très sévèrement et sans jugement. Les peines encouru peuvent aller jusqu'à-

Les gardes du corps s'immobilisèrent et le chef se tut toutefois lorsque Raven émit un claquement de doigt assez ferme. Ils se tournèrent vers leur prince. Ce dernier contenta de pointer une ruelle du pouce. La signification était des plus clair: Tirez-vous! Les soldats relâchèrent Raz Raz et s'éloignèrent et disparurent dans la petite ruelle en ne quittant aucun des deux individus du regard. Aucun doute qu'ils resteraient à proximité de l'endroit afin de veiller sur le membre de la famille royale qu'ils avaient juré protéger au péril de leur vie. Raven avait dû s'habituer à ce genre de comportement face à ceux qui l'approchaient et qui tentaient de l'approcher. Cela ne l'aidait guère à établir de bonne relation avec autrui. Après tout, se faire sauvagement attaquer, se retrouver avec des lames pointés vers soi et finalement se faire dicter un petit discours sur les peines possibles pour approcher quelqu'un de la royauté... Cela ne donnait guère envie à quelqu'un de tisser des liens avec le maître de cette bande de grosse brute. Raven fixa de nouveau son attention sur Raz Raz, désormais, elle serait sûrement méfiante ou bien déroutée par ce qui venait de se passer il y a à peine une vingtaine de secondes et où elle avait goutée à ''l'hospitalité'' de ceux protégeant la famille royale.

-Désolé pour leur conduite, ils sont un peu trop protecteur à mon égard... et tous ceux de ma famille également. D'ailleurs, ils sont toujours à proximité à nous surveiller, cacher derrière des objets divers ou bien derrière des passants. Sinon, concernant, le groupe de tout à l'heure. Je dois avouer que j'aurais bien du mal à les retrouver, pour le moment. Tout ce que j'ai fait, c'est m'asseoir ici et commencer à jouer. Ils sont ensuite venu se joindre à moi et nous avons joués ensemble. Après tout, c'est ça la véritable beauté de la musique. Ce n'est ni les doux sons, ni la façons dont les sons se propagent. Non la beauté de musique, c'est qu'elle a le pouvoir de rassembler les gens. Elle parvient à briser à barrière que chaque individu dresse face à autrui et leur permet de se rapprocher. Certes, parfois cela ne dure qu'un moment. Cependant, pendant ce court et doux moment, les gens oublient les différences qui les divisent et savourent cette douce sérénité et ce calme que leur apporte la musique. La musique a le pouvoir de changer le cœur des hommes, même si cela ne peut pas changer tout le monde malheureusement. Cela n'empêche cependant pas de jouer et de profiter de cette douce magie et surtout de croire en elle. Vous ne croyez pas, jeune demoiselle?

Raven attendit la réponse de Raz Raz. Quand il se rendit compte qu'il avait oublié l'essentiel même des bonnes manières.

-J'ai failli oublié. Mon nom est Raven. Et vous, comment vous appelez-vous?

Puis, il lui tendit la main pour l'aider à se relever.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Raz-Raz Ray
❝ Le monde des fins stratèges...

♦ Inscription le : 28/08/2010
♦ Mes messages : 52
♦ Etoiles ★ : 206
♠ Humeur : Adaptée à la situation
♠ Emploi(s) : Assassin
♠ Nationalité : Opalien
♠ Karnevale : Lorsqu'il est nécessaire, une grande faux me sort du corps.
♠ Sexualité & Statut : Rien
♠ Mon rêve : Avoir un contrat sur la tête de mon frère
♪ Fiche : Ici
♪ RP(s) en cours : /
♪ Relationships : /

MessageSujet: Re: Une rencontre simple [PV Raz-Raz Ray]   Mer 8 Sep - 15:38

A peine la demoiselle s'était-elle assise qu'elle vit des hommes sortis de nulle part se précipiter sur elle. Elle ne compris pas tout ce qu'il se passait, mais elle se retrouva presque immédiatement en mauvaise posture. Totalement maîtrisée par les brutes et avec une arme pointée dans le dos. Elle n'y comprenait rien. Depuis son entrée dans la ville elle n'avait rien fait de mal. Il lui était arrivé de se faire poursuivre et parfois de se laisser faire pour mieux riposter, mais c'était uniquement lors de ses contrats. Parfois elle n'arrivait pas à être assez discrète, après tout personne n'est parfait et l'on apprend de ses erreurs, mais là... Elle n'avait absolument rien fait ! Aucun contrat, nada ! Après une réfléxion d'une toute petite fraction de secondes, elle envisagea la possibilitée qu'il s'agisse d'un proche de victime. Cette personne l'aurait reconnue et envoyé des tueurs pour se débarasser d'elle en signe de vengeance. Elle ne pouvait s'empècher d'éprouver de la sympathie pour cet inconnu imaginaire car elle se trouvait animée du même désir malsain... Mais franchement il s'y prennait comme un pied. Déjà on ne fait pas ça en plein milieu d'une place et de deux on y va pas à trente, histoire d'être discret. Un peu de bon sens ne fait pas de mal à personne, mais malheureusement certaines personnes en sont totalement dépourvus. Elle ne put pousser ses réfléxions plus loin car l'un d'entre eux se mis à parler. Il évoquait une histoire d'espace vitale et le fait que l'on ne doit pas s'asseoir près de lui... Mais qui lui ? Le musicien ? Et voilà qu'ils entâment de lui citer des peines encourues pour s'être assise sur la même marche qu'un parfait inconnu. C'est n'importe quoi. Une bande de timbrés, c'est une bande de timbrés !

Un petit claquement se fit entendre. Elle tourna la tête vers l'endroit d'où lui semblait venir le son. C'était l'homme à la guitare qui pointait aux colosses une petite rue sombre. Ne demandant pas leur reste, ils s'y enfoncèrent en se bousculant. Raz-Raz n'y comprennait absolument rien. Qui pouvaient bien être ces gens ? Et surtout qui était celui qui semblait être leur "maître" ? Après avoir été lachée, elle avait fait une sorte de pas de danse pour se rétablir. On pouvait observer par ce fait qu'elle avait une certaine expérience dans le métier. Après tout c'était sa couverture de se trémousser dans les rues. Je ne dis pas qu'elle apprécie réellement cette condition, mais c'est pas comme si elle avait le choix. Devenir gladiatrice ce n'était pas pour elle. Bien trop bourrin. Elle préfère les choses toute en finesse, même si le qualificatif que j'ai utilisé pour l'autre métier est tout un art à maîtriser également. Enfin bref, elle se trouvait face eu mystérieux jeune homme. Il la fixait. Elle se sentait un peu gênée, mais préférait ne pas le montrer. Ne pas aimer être scrutée était une déformation professionelle. Une sorte de petite paranoïa.

Il lui parla de sa famile et de ces hommes qui étaient trop protecteurs. Elle en conclu qu'il s'agissait de gardes du corps. Il ne s'étala pas vraiment sur la question alors elle ignorait encore son identitée exacte. Elle conclu qu'il était issu d'une famille importante. Elle verrait bien s'il décidait de lui donner son nom. Il lui dit ensuite qu'il ne pourrait pas retrouver les autres musiciens facilement ce qui était logique. Pour finir il lui parla du pouvoir de la musique. Cette forcé étrange qui regroupait les gens sans que l'on sache exactement pourquoi. La jeune femme était d'accord avec lui. Elle préparait ses pensées pour lui donner une réponse, mais entre temps celui-ci se présenta. Raven, cela ne l'arrangeait pas pour en savoir plus sur son identitée, mais ce n'était pas grave. Elle s'en préocupait plus tard et pui, en y pensant bien, elle s'en fichait. Ce n'était pas dans ses habitudes de vouloir connaître la nature exacte des gens. Dans son métier cela n'a pas vraiment d'intérêt... Du moins si elle se fie à ses propres rêgles.

- Mon nom est Raz-Raz, mais c'est répétitif et pour certaines personnes désagréable à entendre alors... Vous pouvez m'appeler juste Raz.

Maintenant, il fallait qu'elle lui parle de la magie musicale. Qu'allait-elle pouvoir lui dire ? Elle espérait qu'elle ne paraîtrait pas trop tranchante, ni d'être une personne avec qui on ne peut pas donner son point de vue, qui ne prime que le sien et ne prend pas en compte celui des autres. Cela serait dommage car elle est en fait une personne très ouverte qui accepte même les idées les plus loufoque et tente de les additionner aux siennes.

- Je pense que la musique possède une force qui lui est propre, je pense que l'on pourrait la qualifier de gravitationnelle ; cette même énergie qui nous rapproche de la Sphère et fait que l'on ne peut pas s'en décoller naturellement. C'est quelque chose de magnifique qui réchauffe les coeur. C'est pour cela que les barrières des hommes se brisent comme vous dîtes. Lorsque l'on est de bonne humeur, on ne peut qu'être plus ouverts aux autres. Je ne sais pas trop comment m'exprime sinon. C'est quelque chose de divin. Je pense que les hommes ne peuvent se permettre de parler de ces choses. C'est au dessus d'eux, cela ne leur appartient pas. S'ils commençaient à s'interroger dessus très sérieusement ils voudraient certainement s'en emparer comme ils le font avec tout. Cette idée me fait froid dans le dos... Oh ! Excusez-moi, j'ai quelque peu dérivé du sujet initial. Enfin je voulais surtout dire que la musique a des effets merveilleux sur les hommes. C'est une des raisons qui m'ont poussées à devenir danseuse d'ailleurs !

Raz-Raz commençait à avoir un peu mal aux jambes. En effet elle avait marché pendant un bon bout de temps et se faire maltraiter ensuite par les gardes du corp de monsieur n'avait pas arrangé son affaire. Elle s'était certainement craqué quelque chose. En tout cas il fallait qu'elle s'asseye. Le seul problème c'est qu'elle ne savait pas comment s'y prendre. Elle n'osait plus s'approcher de Raven et s'asseoir en plein milieu de la rue lui donnerait l'air bête... Et bien elle choisit la seconde option. Elle préférait se rendre un poil ridicule plutôt que de se risquer à faire de nouveau joujoux avec les brutes et se casser un bras. La voilà donc les fesses par terre, en tailleur. Sa longue cape étalée sur le sol. Elle espérait qu'il n'y aurait personne qui glisserait dessus. Elle serait bien embêtée de faire des victimes sans l'avoir voulu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Une rencontre simple [PV Raz-Raz Ray]   Ven 17 Sep - 22:56

[Désolé pour l'attente, mon père avait pas payer la facture internet]


Raven avait tendu la main à l'inconnue pour l'aidée à se relever, mais cette dernière préféra le faire toute seule apparemment. Elle fit un petit pas de danse pour se remettre sur pied. Le prince en conclut qu'elle devait sûrement danser pour gagner sa vie. Cependant, il y avait autre chose dans le mouvement de la jeune fille qui attira l'attention de Raven. Il y avait également autre chose dans le mouvement de la jeune fille. Toutefois, il n'arrivait pas à savoir de quoi il pouvait bien s'agir et puis, cela n'avait probablement aucune importance. Le garçon chassa donc cette interrogation de son esprit. La jeune fille se présenta rapidement. Ainsi, elle s'appelait Raz-Raz, mais l'invita à l'appeler tout simplement Raz. Puis, elle s'exprima sur comment elle percevait la musique. Pendant tout son petit dialogue, Raven ne dit pas un seul mot, l'interrompre aurait été assez impoli. Finalement, la jeune fille termina sa déclaration et s'assit à même le sol, probablement parce qu'elle ne craignait que les gardes du corps ne viennent de nouveau la mettre à terre si elle s'approchait à nouveau de lui. Le silence perdura pendant quelques secondes avant que le jeune prince ne décide de prendre la parole.

-C'est une façon intéressante de voir les choses. C'est d'ailleurs véridique à mon humble avis, surtout quand il est question de s'emparer des choses. Le monde est ainsi fait. Ceux qui ne pensent qu'à la guerre et au combat vont prendre ou inventer n'importe quoi pour arriver à leur fin. Aujourd'hui ce genre d'individu à modifié à jamais le monde. Un problème est également que beaucoup d'invention ont d'abord été créé pour les militaires avant d'être adapté pour le peuple. Par exemple, les machines volantes en tout genre. Avant de devenir accessible aux civils, elles étaient créer à des fins tactiques. Après tout, quoi de mieux que de survoler l'adversaire pour ensuite l'espionner ou encore lui lancer des trucs sur la tête. Bien entendu, il y a plein d'autres exemples. En fait, on en aurait sûrement pour des années si l'on tentait de répertorier toutes les inventions qui ont suivi ce cycle. Tant qu'il y aura des bêtes de guerre aux pouvoirs et qu'il n'y aura pas de paix totale, ce cycle perdura éternellement, ce qui est fort triste. Un cycle de destruction qui ne veut pas s'arrêter parce que certains sont trop bornés pour comprendre que cela ne sert à rien.

Raven allait enchaîné lorsque l'un de ses gardes du corps sortit de la ruelle et vint se placer derrière lui.

-Excusez moi, mais nous allons bientôt arrivée à l'heure que votre père vous a fixé comme heure maximal pour sortir au milieu de la populace. Il faudra bientôt rentré. Je tenais à vous prévenir.

-Est-ce un ordre qui vient de mon père?


-Euh...

-As-tu reçut un ordre directe de lui?

-Non, mais notre chef...

-Votre chef n'est pas mon père. Tu sais très bien qu'il est aussi sous mes ordres, ton chef. Alors je rentrerai quand bon me semblera. C'est claire?

-Très claire.

Puis, le garde retourna dans la ruelle.

-C'est le problème des gardes. On dirait qu'ils cherchent toujours un moyen de vous pourrir la vie.

Puis, il fixa de nouveau son attention sur Raz.

-Disons que je n'ai pas une très bonne relation familiale. En fait, disons que ma relation de famille est assez... disons pitoyable avec la plus part des membres de ma famille. Je ne vais pas t'enterrer sous les détails, mais pour faire simple. Mon père n'est pas vraiment quelqu'un de bien. Ma mère ne vaut guère mieux, en plus elle refuse de croire qu'il y a diverses possibilités de vie pour chacun. Mon grand-frère est une brute épaisse. Ma grande-sœur a hérité du tempérament de ma mère, mais en plus, je suis du genre à croire qu'elle tuerait n'importe qui, même sa famille, si cela servait ses intérêt. Finalement, il y a mon petit-frère et ma petite sœur, deux jumeaux. Ils ont été méprisés par mes parents. D'ailleurs, ma jeune sœur aurait sûrement sombré dans une folie totale si je n'avais pas été là pour elle, ainsi que son jumeau... Certains seraient prêt à tuer pour avoir ma position au sein de la société. S'ils connaissaient ma famille, je ne suis pas sûr qu'ils seraient toujours aussi tenté. Et toi Raz, j'espère que tu as de meilleur relation familiale?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Raz-Raz Ray
❝ Le monde des fins stratèges...

♦ Inscription le : 28/08/2010
♦ Mes messages : 52
♦ Etoiles ★ : 206
♠ Humeur : Adaptée à la situation
♠ Emploi(s) : Assassin
♠ Nationalité : Opalien
♠ Karnevale : Lorsqu'il est nécessaire, une grande faux me sort du corps.
♠ Sexualité & Statut : Rien
♠ Mon rêve : Avoir un contrat sur la tête de mon frère
♪ Fiche : Ici
♪ RP(s) en cours : /
♪ Relationships : /

MessageSujet: Re: Une rencontre simple [PV Raz-Raz Ray]   Jeu 23 Sep - 16:39

Assise devant cet homme, Raz-Raz l'écoutait lui parler de son point de vue qui suivait celui de la jeune femme. Il lui parla du pouvoir de destruction des hommes, un peu des militaires aussi. C'était intéressant, mais il faut avouer qu'elle avait bien envie de changer de sujet. Parler de la connerie humaine ne lui plaisait pas plus que cela en fait. Pour le moment elle se contentait d'admirer ce personnage qui imposait un certain respect de par ses paroles, mais aussi de ses attributs. Lorsque j'écrit ce mot, je parle bien sûr des gardes qui sont intervenus il y a quelques instants. N'importe qui ne peut pas se permettre d'avoir des colosses qui le suivent partout et intervienne dès que quelqu'un pose le moindre doigt de pied dans son espace vital. Si quelqu'un peut se payer un tel luxe c'est qu'il n'est pas n'importe qui et que l'on doit lui témoigner du respect... Au moins lorsque l'on se trouve devant lui au moins. Alors que Raven s'apprètait à continuer sa tirade, un colosse ressorti de sa ruelle sombre vint l'interrompre. Il semblait avoir quelque chose d'important à lui dire, mais cela ne conscernait en rien mademoiselle Ray qui décida donc de se boucher les oreilles afin de ne rien capter de cette conversation privée. Une des moindres des politesses est de ne pas s'occuper des histoires des autres s'ils ne désirent pas en parler. Elle baissa la tête aussi, afin de ne pas être tentée par le fait de lire un peu sur leurs lèvres. Elle n'est pas experte dans le domaine, mais elle s'y débrouille tout de même.

Elle retourna à son état normal lorsqu'elle vit le garde retourner dans sa ruelle. Apparemment l'homme important n'avait pas vu qu'elle s'était détournée de l'histoire. Tant mieux, il allait lui poser des question et elle aurait du lui exposer toutes ses valeurs morales, cela aurait pris des heures et des heures. Il lui dit que les gardes ne servaient qu'à pourrir la vie. Si elle en jugeait de son expérience, elle ne pouvait que dire oui. Les quelques courses poursuites qu'elle avait testé ne lui avait pas laissé de souvenir très agréable. Ces représentants de l'orde sont vraiment collants. Il se mit ensuite à lui parler de sa famille. Il n'avait vraiment pas de chance, mais dans un sens, Raz-Raz se reconnu un peu dans le portrait qu'il faisait de sa grande soeur. Une femme capable de tuer les membres de sa famille... Elle aussi elle était ainsi. Elle ne voulait qu'une chose : tuer son frère. Pour cela elle avait besoin d'un contrat sur sa tête et c'était bien la seule chose qui l'embètait. Raven lui demande si, elle, avait de meilleures relations avec sa famille. Elle serra le poing en pensant à son frère et commença à parler :

- Vous n'avez pas de chance... Je devrais considérer avoir une vie de famille bien plus tranquile, mais je ne peux m'empècher de mettre du noir sur le tableau et il est possible que cette tache sombre ne vienne que de moi. Mon père est malade, il ne quitte plus le lit. En ce qui concerne mon frère... Mon frère...

Elle frappa le sol de son poing et son visage pris un expression représentante d'une rage énorme.

- Mon frère nous a trahi ! Je le hais ! Il est parmis les rebelles, mais je le tuerais ! Oui ! Je le tuerais, je trouverais un moyen, quelqu'un va bien me le demander un jour, hein ? De le tuer. J'aurais un contrat sur sa tête, je le jure !

Sentant la douleur qui lui avait été infligée par le contact de sa main contre le pavé, elle repris ses esprit et porta la main à sa bouche comme si elle venait de dire une énorme bêtise... En effet c'était le cas. Elle s'était totalement laissée emporter par cette histoire. Dès que l'on parle de cette personne elle ne peut s'empècher de devenir extrèmement aggressive. Elle se releva d'un bon et plongea des yeux désolés dans ceux du musicien.

- Je... Je suis sincèrement désolée ! Je... Je ne voulais pas parler ainsi devant un inconnue c'est juqte que... Je le hais, c'est vrai... Il m'a fait découvrir ce sentiment. Un sentiment qui ne devrait jamais traverser un être sous peine de le souiller à tout jamais. Avoir ce sentiment en moi...

Quelques larmes voulaient s'échapper de ses yeux, mais elle les arrêta net. Elle porta sa main à ses yeux, au cas ou quelques gouttes voudraient tout de même se mettre à couler afin de ne pas les faire voir à Raven et ajouta d'une toute petite voix :

- A cause de lui... Je ne peux plus me considérer comme un être humain...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Une rencontre simple [PV Raz-Raz Ray]   Sam 2 Oct - 23:34

[Désolé pour l'attente]

Après avoir posée cette simple petite question à Raz Raz, Raven attendit qu'elle lui réponde. La réponse fut des plus rapides, mais elle fut également suivit par un éclat de colère qui amena la jeune fille à frapper le sol de toute ses forces, tandis qu'une expression terrifiante se dessinait sur son visage. Raven resta cependant de marbre, il avait vu bien plus terrifiant au sein de la famille royale. En effet, les deux femmes de la famille avaient presque immunisé le prince à cause de leur sale tempérament. De son côté, la jeune fille sembla se calmer, alors qu'elle se relevait et plongeait son regard dans le sien. La jeune fille semblait au bord des larmes, mais le dissimulant en les faisant disparaitre. Lorsqu'elle se tut Raven la regarda en lui faisant signe de se calmer.

-La colère ne t'amènera nul part Raz. Elle va te dévorer de l'intérieur et causera ta perte. D'accord ton frère a rejoint les rebelles. Beaucoup de gens ont fait ce choix. Après tout, le roi et la reine sont des individus mesquins et cruels. Il aurait été étrange que personnes ne veuillent s'opposer à eux. Je côtoie le roi et la reine fréquemment et leur tempérament est exécrable. Tout les deux ne voient le peuple que comme étant des moins que rien ne méritant absolument rien de leur part. Pour eux, le peuple est là pour obéir à leurs ordres, du plus simple ou plus horrible. Alors que ton frère soit contre ce genre de chose n'est pas quelque chose d'aussi horrible que tu peux le croire.


Il se tut un court instant.

-Et tu parles de le tuer, en attendant un contrat sur sa tête. Alors quoi! Tu es une assassine, un chasseur de prime, une personne assoiffée de sang, une meurtrière? En plus, tu parles uniquement de ton frère comme étant un traitre. A-t-il tenté de te tuer toi ou de tuer une personne qui t'es chère? Est-ce que tu as imaginé, ne serait-ce qu'une seule fois, la simple possibilité que ton frère est décidé de devenir un rebelle afin de pouvoir protéger sa famille de la tyrannie du pouvoir en place. Ne pensez qu'à un seul aspect d'une chose n'est pas la bonne façon de faire Raz, il faut parfois regarder les choses dans leur ensemble pour pouvoir mieux appréhender le monde et cela afin de pouvoir prendre des décisions éclairer. Se laisser guider par des préjuger ou pire par sa haine ne t'apportera jamais rien de bon, cela pourrait même te tuer à long terme.

Il se tut encore pendant un très court instant.


-De plus, tu dis qu'à cause de ton frère, tu n'es plus humaine. En quoi les faits d'autrui peuvent-ils te prendre ce que tu es. Tu es ce que tu es et ce que tu choisi d'être. Ce n'est pas parce que quelqu'un a mal agit que cela veut dire que ses proches vont tout perdre. Si un homme vol un pain au marché, cela veut-il dire que se sont ses proches qui devront en subir les conséquences? Ce qui changera ton destin ou ce que tu es, se sont tes choix et uniquement les tiens, pas ceux que d'autres auront pris.

Il plongea son regard dans celui de Raz.


-Regarde par exemple mon cas, je suis Raven O'Connor, prince d'Amenthalys, troisième enfants de la famille royale. Mes parents et mes ainés sont imbu d'eux même et ne pense qu'à prendre le pouvoir et à dominer le royaume d'une poigne de fer. Ils ont méprisé ma jeune sœur parce qu'elle était différente physiquement. Mon père est imbu de lui-même. Ma mère ne pense qu'au pouvoir. Mon grand-frère est avide de sang. Finalement, ma sœur ainé serait prête à me tuer sans la moindre hésitation ou remord si cela lui permettait de prendre possession du trône. Mes ainés sont comme des petits chiens remuant la queue quand ils sont face à mon père. Ai-je l'air d'avoir suivit leurs pas? Le trône ne m'intéresse en rien, j'ai du respect pour tous, ou presque. J'ai déjà contredit mon père, me suis opposé à certaines de ses décisions. J'ai même proposé à mon père d'écouter les rebelles afin de pouvoir connaître leur revendication et afin de pouvoir apporter le calme par la discutions. À chaque fois, mon père m'a puni de diverses manières, il m'a même jeté une fois au cachot pendant trois jours. Je fait peut-être partie de la famille royale, mais il y a longtemps que j'ai renoncé à certaines de leurs méthodes et pensées. L'important n'est pas où l'on nait et qui nous entoure, l'important se sont les décisions que l'on prend. Les NÔTRES pas celle des autres.

Raven se tut de nouveau.

-Alors crois-tu vraiment que s'apitoyer sur soi soit la meilleure solution.

Puis, il attendit la réaction de l'assassin. On aurait pu croire qu'il était stupide de parler ainsi, surtout de telle parole contre le pouvoir en place. Cependant, Raven était loin d'être un idiot. Grâce à son Karnevale sur le son, il avait transformé sa voix de sorte que seul Raz et lui puisse l'entendre. Ainsi, si elle voulait le faire chanter, se serait la parole d'un prince contre celle d'un assassin.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Raz-Raz Ray
❝ Le monde des fins stratèges...

♦ Inscription le : 28/08/2010
♦ Mes messages : 52
♦ Etoiles ★ : 206
♠ Humeur : Adaptée à la situation
♠ Emploi(s) : Assassin
♠ Nationalité : Opalien
♠ Karnevale : Lorsqu'il est nécessaire, une grande faux me sort du corps.
♠ Sexualité & Statut : Rien
♠ Mon rêve : Avoir un contrat sur la tête de mon frère
♪ Fiche : Ici
♪ RP(s) en cours : /
♪ Relationships : /

MessageSujet: Re: Une rencontre simple [PV Raz-Raz Ray]   Lun 4 Oct - 10:43

Pendant de longues minutes, Raz-Raz avait écouté tant bien que mal la leçon de morale que lui adressait Raven. La haine ne mêne à rien, c'est nous qui choisissons notre destin et tout ce baratin. Elle est assassin ? Et alors ? On gagne sa vie comme on peut. Monsieur qui est Prince il ne doit pas savoir ce que c'est que d'être dans la besoin. Il n'a certainement jamais vécu comme quelqu'un du petit peuple. Il est beau parleur, certes, mais qu'il se mette à la place de la jeune fille. Si elle le lui disait il lui rétorquerait sans hésiter qu'il tiendrait le même discours, qu'il n'aurait pas fait les même choix qu'elle, mais qu'est-ce qu'il en sait ? Il n'est pas elle. Il lui parle de s'appitoyer sur soi, ce qu'elle ne fait pas. Tous ce qu'elle fait ce n'est pas pour elle, mais pour son chèr père qui est malade. Ils n'ont pas assez d'argent pour payer de meilleurs médecins, si le frère ne se serait pas sauvé, qu'il se serait mis à travailler avec eux, père serait déjà remis sur pieds, mais ça, il ne peut pas le comprendre, lui, le petit prince. En quelques minutes, il a réussit à rentrer dans la liste des gens que Raz-Raz n'apprécie pas.

- Vous parlez, vous parlez, mais c'est bien beau. Vous ne pouvez pas vous mettre à ma place. Vous semblez me reprocher mon métier, mais j'y trouve mes valeurs et puis on gagne sa vie comme on peut, hein ! C'est pas comme si vous aviez déjà été dans le besoin petit prince. Manquer de quelque chose cela ne doit pas vous connaître... Si ce n'est de votre famille, bien sûr.

Elle repris son souffle.

- Mon frère n'a pas tué un membre de ma famille, certes, mais c'est tout comme ! Mon père est entre la vie et la mort ! S'il était là, avec nous, il travaillerait et nous ramènerait de l'argent ce qui permettrait de payer des soins et un meilleur médecin. Si cela se trouve père est mort à l'instant où je vous parle ! Il m'a supplié de prendre des vacances, de profiter un peu de ma vie !

Père, son père qu'elle aime tant. L'idée qu'il ne soit plus de ce monde la terrasse. Il est la seule personne qu'il lui reste.

- C'est nous qui traçons notre destinée, hein ? Et bien permettez-moi de vous dire que non votre majesté ! On peut décider de quelque chose, ok, mais si quelqu'un se met en travers de notre route on ne peut plus décider que l'on fait ça. On ne poura pas toujours lutter contre lui. Et puis si l'on veut prendre une grande décision on demande toujous l'avis des autres. Cela veut bien dire que les autres influencent notre destinée, non ?

Et après tout, Raven n'a pas à lui reprocher son statut. Lui il est prince alors même avec la meilleure volontée qui soit il finirat par faire du mal s'il accède au trône. Même s'il ne le veut pas forcément il s'occupera de gens et en délaissera d'autres qui courront à leurs pertes. Alors les leçon de morale de sa part, merci, mais non. Elle ne souhaite pas en recevoir de la part d'un homme qui a certainement vécu des années dans une prison dorée et ne connait rien de la misère qui peut accabler les gens du peuple.

- Enfin vous ne comprendrez certainement pas, c'est pas comme si vous aviez déjà vécu la misère.

Certains trouveront qu'il n'y a aucun rapport avec ce qu'elle vient de dire, d'autre si. Enfin, ce n'est pas la question du moment. Une nouvelle idée vient de germer dans l'esprit de la jeune femme.

- Et puis pour en revenir à l'influence des autres, cela commence à notre propre mère. Si elle avait été autres, notre destinée aurait été autre. Je serais née princesse je ne serais pas la même. Et il en va de même pour vous si vous étiez né parmis le peuple.



[Désolée, c'est court, mais je me rattrape sur le prochain u_u"]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Une rencontre simple [PV Raz-Raz Ray]   Jeu 7 Oct - 2:00

Raven venait à peine de finir de donner sa pensée à l'assassin que cette dernière laissa libre cours à ses propres pensées. Il ne broncha pas une seule fois, sauf lorsque Raz parla du fait qu'il devait sûrement ignorer ce qu'était la misère, à cause de son statut de prince. Il attendit tranquillement que la jeune fille est terminé avant de prendre la parole, ne voulant pas la brusquer d'avantage.

-Contrairement, à ce que tu crois, je sais ce qu'est la misère. Certes, physiquement, je n'ai jamais vraiment souffert de ce que certains membres du peuples subissent. Comme souffrir de maladie sans que personne ne puissent aider ou encore mourir de faim. Je l'admet, je n'ai jamais connu cela. Cependant, je sais ce qu'est la misère psychologique. Comment peut-on rester calme alors que l'on voit son entourage méprisé autrui parce qu'ils les jugent inférieur à eux. Comment peut-on rester en bon terme avec sa famille quand certains veulent votre mort et que d'autres ont un comportement méprisable. Comment pouvoir rester attaché à ses parents alors que les deux ne voient que le pouvoir qu'ils ont obtenu. Comment pourrais-je continuer de rester près de mère alors que tous ce qu'elle voit pour ses enfants, c'est le pouvoir qu'ils auront un jour et non leur bonheur. Ma propre famille est un calvaire constant, Raz. À cause de leur sentiment d'être supérieur à tout le monde, j'ai perdu de nombreux amis. J'avais énormément d'amis étant jeune, venant du milieu de l'aristocratie, de la bourgeoisie et du peuple. Cependant, mes parents et mes ainés ne voyaient guère d'un bon œil que je fréquente des personnes qui ne possèdent pas de position assez élevé au niveau politique. Ainsi, tous mes amis issus du peuple et la majorité issu de la bourgeoisie ont été mis aux cachots pendant plusieurs jours. Depuis, ils me fuient de peur de subir de nouveau la cruauté de ma famille.


Il reprit son souffle.


-Quant à notre destiné, c'est la réalité. Certes, on peut demander aux autres, mais au final, c'est à nous de choisir. Si quelqu'un se met sur notre chemin, rien n'empêche de passer outre et de continuer sur la voie que nous avons choisi. Mes parents voudraient que j'accède au trône si mes ainés venaient à périr. Je n'ai ni l'intention de prendre le trône, ni l'intention de les suivre dans cette course vers la souffrance et la mort.


Il se tut encore un court moment.

-Si j'avais eu le choix, je crois bien que j'aurais préféré naître en tant que simple individu. Ou au moins, avoir une véritable famille. Je suis certes prince, mais ma famille est pourrie jusqu'à la moelle... du moins presque toutes ma famille. Cela ferait longtemps que je serais partit si cela n'avait été d'une chose...

Il préféra ne pas parler de Judy, cela ne concernait que lui. Il garda le silence pendant un moment. Puis, il fouilla à sa ceinture et sortit une bourse bien remplie. La plus part du temps, il ne s'en servait pas ou bien il en donnait au nécessiteux. Il la lança à Raz.

-Si tu tiens absolument à soigner ton père, utilise cet argent. Selon moi, tuer pour gagner sa vie n'est pas une bonne chose. Tu vas sûrement considérer que c'est ce que font les soldats à la base. Il y a toutefois des différence radicale entre assassin et soldats. Les soldats sont là en général pour protéger. Puis, lorsqu'il vient temps de tuer, ce n'est pas par profit personnel... Quoi qu'il existe des gens qui échappe à cette différence... malheureusement, il y a des gens comme cela un peu partout.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Raz-Raz Ray
❝ Le monde des fins stratèges...

♦ Inscription le : 28/08/2010
♦ Mes messages : 52
♦ Etoiles ★ : 206
♠ Humeur : Adaptée à la situation
♠ Emploi(s) : Assassin
♠ Nationalité : Opalien
♠ Karnevale : Lorsqu'il est nécessaire, une grande faux me sort du corps.
♠ Sexualité & Statut : Rien
♠ Mon rêve : Avoir un contrat sur la tête de mon frère
♪ Fiche : Ici
♪ RP(s) en cours : /
♪ Relationships : /

MessageSujet: Re: Une rencontre simple [PV Raz-Raz Ray]   Jeu 7 Oct - 18:38

Raz-Raz écouta sagement ce que lui disait Raven. Le calme était à peu près revenu en elle car le prince avait une voix qui agissait comme une sorte de calmant sur elle. C'était une chance car si elle n'avait plus su se contrôler elle aurait certainement étranglé un passant car elle avait trop peur de s'en prendre à un homme que certains rapprochent d'une divinité. Elle se ferait condamner à mort ensuite à coup sûr. Après qu'il ait terminé de lui parler de sa famille et encore une fois du destin il lui lança une bourse avant de lui dire qu'elle n'avait qu'à soigner son père avec l'argent qu'elle contenait. Elle était très étonnée et l'ouvrit tout de suite car elle se demandait s'il ne se fichait pas un peu d'elle, mais non. Il y avait de l'argent dedans, du vrai, plus qu'elle n'en est jamais vu. Ensuite elle eut droit à un petit discour sur les soldats, mais rien de bien passionnant. Elle s'en fichait pas mal de ces gens.

- Tout d'abord, excuse-moi cet affront, mais je vais te tutoyer. Après le dialogue que nous avons eu j'aurais du mal à faire autrement. Il faut que je te dise que dans ma famille c'est assassin de père en fils ou filles. Je sais, tu vas me dire que je peux changer, mais je trouve certains de mes principes que j'ai exposé lors du début de notre conversation dans ce métier. C'est étrange, je sais, mais c'est comme cela, je n'en changerais pas. Et puis comme on dit il faut de tout pour faire un monde. Des gentils, des méchants. Des gens qui travaillent au grand jour et qui rayonnent et d'autres comme moi qui restent dans l'ombre et travaillent pour les gens à qui il ne reste plus que cela.

Elle repris son souffle et fini sur cette phrase :

- J'y trouve mes plus grands principes, je ne changerait pas de métier.

Elle referma la bourse après s'être assurée de ne rien avoir laissé tomber sur le côté, la rangea par je ne sais quel miracle sous sa cape et se dressa sur ses jambes avant de s'étirer. Son teint mat brillait sous le soleil de la belle ville qu'elle ne demandait qu'à visiter. Elle plongea ses yeux dans ceux de Raven avant de lui dire :

- Merci pour l'argent, je vais soigner mon père, mais le salut de mon esprit ne s'achète pas. C'est à moi de décider comme tu dis si bien, mais je vais y réfléchir, promis.

C'est vrai, après tout cet homme est presque un inconnu pour elle. Sa manière de penser ne peux pas changer à cause des paroles d'un homme pas plus connu que cela. Raz fit quelques pas vers l'arrière tout en continuant de regarder monsieur le Prince. Malgrés la colère qu'elle avait ressenti contre lui, elle avait désormais l'envie de lui faire retrouver la sensation d'avoir des amis puisqu'il les avaient tous perdus. Même si c'était juste pour aujourd'hui elle avait envie de faire quelque chose pour lui.... Agir pour aider les autres... C'est en partie pour cela qu'elle assassine.

- Aller Raven on y va ! Faut retrouver les autres musiciens pour que je puisse tous vous remercier ! Et en passant j'ai bien envie d'une boisson chaude, ça caille un peu dans ce pays, ça change d'Opale ! C'est moi qui paye !

Elle revint vers lui et commença un geste un peu bizarre si l'on le regarde tout seul qui consiste à prendre le bras de quelqu'un pour l'entraîner avec lui, mais elle se stoppa au dernier moment. Elle venait de repenser aux gardes qui devaient avoir les yeux rivés sur elle à ce moment. Elle fit une drôle de tête et remarqua qu'elle se trouvait tout près de Raven ce qui risquait de lui attirer de gros ennui. Elle imaginait déjà l'un des colosses fonçant sur elle à toute allure pour lui faire une belle prise de je ne sais quel art martial qui la mettrait KO. Non, elle renonça à cette offensive physique qui avait pour but de forcer le prince à aller dans le même chemin qu'elle et se recula jusqu'à dix mètres plus loins, histoire qu'elle ne soit plus dans la bulle de vie de monsieur.

Et là, elle pensa à ce qu'elle venait de faire et se trouva ridicule. L'homme devait penser la même chose. Elle se mit à rire, de plus en plus fort pour enfin être prise d'un gros fou rire. C'était plus fort qu'elle, elle ne pouvait plus l'arrêter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Une rencontre simple [PV Raz-Raz Ray]   Dim 10 Oct - 20:12

Après avoir parlé et donner sa bourse à Raz, Raven garda le silence en attendant de voir comment la jeune assassine allait réagir. Allait-elle mal prendre sa générosité ou bien est-ce que tout ce passerait bien? La jeune fille attrapa la bourse et l'ouvrit pour en découvrir le contenu. Raven se doutait qu'elle ne risquait pas d'être déçut, après tout, la somme qui s'y trouvait était loin d'être faible. La réponse de Raz Raz vient rapidement. Elle commença par s'excuser en lui annonçant que désormais elle le tutoierait. Cela ne dérangeait pas vraiment le prince, en fait il s'en fichait totalement d'être tutoyer, sauf dans certains cas précis. L'assassine lui expliqua que sa profession s'exerçait dans sa famille de génération en génération depuis des lustres. Bref, l'assassinat faisait partie d'elle et elle ne changerait pas de profession. Elle ajouta par la suite qu'il fallait de tout pour faire un monde. Puis, Raz fit disparaître la bourse dans ses vêtements, se releva et s'étira. L'assassine le fixa ensuite directement dans les yeux. Elle promit d'utiliser l'argent pour soigner son père, puis elle recula légèrement. Finalement, elle lui proposa de retrouver les musiciens avaient qui ils avaient joués, mais également d'aller prendre une boisson chaude, à ses frais bien entendu.

-Pourquoi pas.

Raz s'approcha de lui, visiblement pour le prendre par le bras et l'emmener à un bon endroit. Cependant, elle s'arrêta alors qu'elle était tout près de lui et recula. Visiblement, elle dut se sentir un peu ridicule, car elle commença à rire sans s'arrêter. Raven eut un sourire en coin. Il ne fut pas vraiment surpris, après tout, les gardes étaient tout près et n'auraient pas hésité à agir. Le prince s'approcha de Raz et lui prit galamment le bras, comme un gentleman et commença à marcher avec elle dans la rue.

-Ne t'en fais pas, ils ne t'attaqueront pas. Quant à la boisson, j'espère bien que c'est toi qui va la payer. Après tout, je viens de te donner tout l'argent que j'avais sur moi. Alors je ne risque pas de pouvoir payer.

Il rit légèrement à cette remarque. Il analysa ensuite l'environnement autour de lui. Le prince connaissait très bien cet endroit. Il venait souvent dans ce quartier, il connaissait ainsi de nombreux passage et particularités de cet endroit. Raven savait également que les gardes les suivant étaient des nouveaux, il ne les avait jamais vu avant, alors qu'il avait l'habitude de mémoriser l'apparence de ses gardes. Un plan naquit rapidement dans l'esprit de Raven. Il ne lui fallut que quelques secondes pour bien mettre le tout au clair dans son esprit. Il avait calculé ce qu'il devrait faire, avec Raz pour se débarrasser de ses gardes. Il chuchota tranquillement à Raz.

-On va se débarrasser d'eux comme ça on pourra être tranquille. Dans quinze mètres, il y a une petite porte à gauche. On l'emprunte et on la referme. Après tu me suis et on pourra être tranquille.

Raven continua d'avancer sans dire un mot. Lorsqu'ils arrivèrent près de la petite porte en question, le prince se précipita sur la porte, l'ouvrit et rentra l'intérieur. Une fois que Raz fut rentrée, il referma la porte. Ils se trouvaient dans un réseau de petit tunnels. Il prit Raz par la main et l'entraîna dans les couloirs. C'étaient un véritable labyrinthe, mais Raven connaissait le chemin. Ils coururent pendant une dizaine de minutes avant de faire face à une autre porte. Le Prince l'ouvrit, ils étaient à une dizaine de mètres seulement de l'endroit où ils c'étaient rencontré il y a peu de temps. Les gardes n'étaient nul part. Raven avait un grand sourire sur les lèvres, puis il lâcha un bon rire pendant quelques instants, avant de reprendre son calme.

-C'est un passage que j'ai découvert il y a quelques années. Ça s'étendant dans tout le quartier. Les gardes vont avoir pour un bon moment à trouver la sortie. Alors tu as une envie précise d'endroit pour aller boire tranquillement?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Raz-Raz Ray
❝ Le monde des fins stratèges...

♦ Inscription le : 28/08/2010
♦ Mes messages : 52
♦ Etoiles ★ : 206
♠ Humeur : Adaptée à la situation
♠ Emploi(s) : Assassin
♠ Nationalité : Opalien
♠ Karnevale : Lorsqu'il est nécessaire, une grande faux me sort du corps.
♠ Sexualité & Statut : Rien
♠ Mon rêve : Avoir un contrat sur la tête de mon frère
♪ Fiche : Ici
♪ RP(s) en cours : /
♪ Relationships : /

MessageSujet: Re: Une rencontre simple [PV Raz-Raz Ray]   Sam 16 Oct - 19:10

Elle resta un petit moment à rire avant que quelque chose ne se passe. Il lui semblait qu'un léger sourire c'était dessiné sur les lèvres de Raven. C'était une bonne chose, le premier pas vers son but de la journée. Ayant toujours un peu peur des gardes elle n'osa pas s'approcher et attendit que se soit l'homme qui se lève et s'avance vers elle. Il la prend elegamment par le bras et lui dit qu'elle n'a rien à craindre, que si c'est lui qui fait l'initiative les gardes ne diront rien. La voilà rassurée. Ensuite il lui annonce qu'elle a intérêt à payer car il lui a donné tous son argent et cela la fit encore rire. Ils marchèrent un petit peu lorsqu'on lui exposa un plan pour se débarasser des lourdaux et être tranquils tous les deux. Elle ne dit pas non et suivit à la lettre les instructions que l'on lui donnait. Après avoir résolu un dédale en sa compagnie il se retrouvèrent à l'air libre, à peu de mètres de leur point de départ. Son compagnon rigola et lui expliqua qu'il s'agissait d'une sorte de passage secret et que les gards ne les retrouveraient pas avant un bon moment. Elle se réjouit de cette nouvelle et lorsqu'il lui demande si elle veut aller boire un coup dans un endroit en particulier elle répond :

- Je ne suis jamais venue ici, mais des amis qui ont déjà passé des vacances dans cette ville m'ont conseillé un bar près de la place des arts. Enfin ils m'ont plutôt parlé d'une de leurs boissons que je veux absolument goûter. Je crois que cela s'appelle "la carte de l'impressioniste". Tu saurais pas où c'est ?

Elle scrutait les environs à la recherche de ce fameux endroit pendant qu'ils continuaient à marcher. La place des arts et ses alentours étaient tellement grands et inconnus pour elle qu'elle en avait le vertige. En plus il faisait froid pour couronner le tout. Elle espérait vraiment que Raven connaisse ce lieux. En même temps il était prince alors s'il ne connaissait pas sa propre ville c'est qu'il y avait un problème. A moins qu'il n'ait été enfermé pendant toute sa vie dans une prison dorée qu'est le chateau, le pauvre !

- Excuse mon indiscretion, mais... Tu peux me parler de la vie au chateau ? J'aime avoir un peu de culture sur tout. Enfin si tu ne veux pas répondre parce que c'est op secret et que cela ravive de mauvais souvenirs tu te tais !

Argh, mince. Le "tu te tais" final ne passe vraiment pas bien dans ce qu'elle vient de dire. Il faut qu'elle lui transmette ses véritables intentions sinon il pourrait mal prendre son précédent dialogue. Et dire qu'elle s'investi dans une très bonne cause, quelle boulette elle fait aujourd'hui.

- Euh je veux dire cette journée je voudrais te faire retrouver la sensation de sortir avec un ami et tout et tout ! Alors euh... Ouais c'est une sortie entre potes ! Pas de trucs trop triste ça plomberait l'ambiance et je ne veux surtout pas te voir démoralisé aujourd'hui !

Tandis qu'elle disait cela, elle se sentait légèrement rougir. De honte certainement. Elle qui est d'un naturel si calme, elle trouvait cela vraiment étrange. C'était probablement parce qu'elle n'était pas dans sa ville natale, chose rare.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Une rencontre simple [PV Raz-Raz Ray]   Ven 22 Oct - 22:42

Raven attendit tranquillement la réponse de Raz, tout en continuant à marcher en compagnie de la jeune fille. Celle-ci souhaitait se rendre dans un petit endroit appelé "la carte de l'impressionniste". Raven réfléchit pendant quelques instants. Ce nom lui disait quelque chose. Oui, il se souvenait de cet endroit des plus sympathiques. On y servait de bonnes boissons chaudes par temps froids, des glacées par temps chauds et surtout ils avaient des recettes aux fruits de mer absolument succulent. Alors qu'il réfléchissait sur "la carte de l'impressionniste", Raz de son côté semblait chercher l'endroit. On voyait tout de suite qu'elle était totalement étrangère à cette ville. Il faudrait donc qu'il la guide jusqu'à l'endroit. Raven prit la direction de l'endroit, accompagné de Raz qui commença à lui poser des questions sur sa vie au château. Apparemment, elle sembla gênée car elle reprit presque aussitôt la parole afin de lui expliquer qu'il s'agissait d'une sortie entre ami, donc aucune raison de vouloir discuter de sujet triste et démoralisant. Le prince garda le silence jusqu'à ce qu'ils arrivent à "la carte de l'impressionniste". Ils rentrèrent et prirent une table. Le prince s'occupa de passer la commande. Il ne commanda que des boissons. Si Raz avait faim, elle pourrait toujours commander quelque chose. Les breuvages arrivèrent rapidement, le prince prit une gorgée du sien avant de prendre la parole.

-Disons que la vie au château est des plus particulière. Déjà, j'évite de me promener dans les endroits sombres ou non surveillé. Ma sœur aînée n'a aucun scrupule et n'hésiterait pas à me tuer si cela pouvait lui donner le trône. Alors je préfère évité de lui donner des chances. En fait, j'essaye le plus possible d'éviter la majorité des membres de ma famille. Il n'y a que ma petite sœur et mon petit frère que je suis content de voir au sein de cette famille. Toutefois, ma sœur assassine, mon grand frère attardé et mes parents autoritaires ne sont pas les seuls problèmes. Crois moi Raz, tu serais étonné du nombre de courtisans au château. La plus part suivent mon père ou ma mère. Puis, il y a les nobles égocentrique qui veulent qu'un membre de la famille royale épouse leur fils ou leur fille. J'ai cessé de compter le nombre de fois où l'un de ces types m'a proposé sa fille en mariage. C'était presque toujours la même chose. Le père ou la mère, voir les deux, m'accostent et me présentent leur fille. Parfois c'est une fille obèse parce qu'elle vit une petite vie de pacha à manger et ne rien faire de physique. D'autres fois encore, il y a de belle fille, mais avec un égo surdimensionné et un tempérament méprisable parce qu'elles se croient supérieures à cause de leur milieu de naissance. Finalement, il y a les filles artificielles. Ce que je veux dire par-là, c'est que ces filles sont loin d'être naturelle. Par exemple, elles ont une bonne cinquantaine de couche de maquillage, portent une perruque ou je ne sais quoi d'autre. La majorité de ces filles se rembourraient pour avoir l'air plus belle... Quoi que la demande en mariage la plus bizarre que j'ai vu venait d'un noble qui voulait que je maris sa femme... une femme de trente ans plus âgées que moi... Le plus ridicule, c'est que la majorité de ces nobles, après m'avoir présentée celle qui sera ma futur femme, selon eux, me proposait discrètement une grosse somme d'argent pour que j'accepte de prendre leur fille. Bref, c'était du grand n'importe quoi. Bien sûr, j'ai à chaque fois refusé. À chaque fois, je leur disais que je n'étais pas intéressé, mais que mon frère aîné pourrait l'être. Dans les secondes d'après, les nobles disparaissaient avec leur fille pour aller faire la proposition à mon frère aîné. Lui aussi a refusé, du moins j'espère.

Le prince prit une bonne gorgée de sa boisson.


-Bien sûr, il y a énormément de richesse dans le château. Des teintures, des tableaux et pleins d'autres trucs ayant de la valeur. S'en est dégoutant, quand on voit que certains crèvent de faim parce qu'ils n'ont pas d'argent. Je ne cacherai pas que je dispose moi-même de certaine richesse, comme l'argent que je t'ai donné. J'ai également de nombreux bijoux, que je porte que lorsqu'il y a des cérémonies et que cela est obligatoire... Autrement, ils accumulent la poussière. À vrai dire, les seuls objets dans ma chambre auxquels je tiens sont mes instruments. Le reste, je n'en ai pas grand chose à faire... La richesse, voilà bien tout ce qu'il y a dans ce château, en plus de la soif de pouvoir et des ego surdimensionné. Les nobles semblent avoir oubliés depuis longtemps que c'est le peuple qui fait d'eux ce qu'ils sont et non l'inverse. C'est grâce au peuple que ma famille est celle de la royauté. Un peuple sans roi, c'est possible, mais un roi sans peuple, c'est juste un fou qui parle tout seul.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Raz-Raz Ray
❝ Le monde des fins stratèges...

♦ Inscription le : 28/08/2010
♦ Mes messages : 52
♦ Etoiles ★ : 206
♠ Humeur : Adaptée à la situation
♠ Emploi(s) : Assassin
♠ Nationalité : Opalien
♠ Karnevale : Lorsqu'il est nécessaire, une grande faux me sort du corps.
♠ Sexualité & Statut : Rien
♠ Mon rêve : Avoir un contrat sur la tête de mon frère
♪ Fiche : Ici
♪ RP(s) en cours : /
♪ Relationships : /

MessageSujet: Re: Une rencontre simple [PV Raz-Raz Ray]   Lun 25 Oct - 21:06

Cela y est, ils étaient assis à la table dans le fameux bar. L'ambiance était très sympa, les serveurs souriants et la table bien garnie. Raz avait eu raison de suivre les conseils de ses amis sur ce point là. ils avaient le don pour repérer les coins sympa où l'on boit et mange bien pour une somme tout à fait correcte si ce n'est trop modeste. Ils prirent à boire, la conversation ne démarrait pas. La jeune femme commençait à sentir un certain malaise quand la langue de Raven se dénoua. Il commença à lui parler de la vie au chateau, comem elle le lui avait demandé. La soeur du prince lui paraissait absolument térrifiante et la description qu'il lui fit du milieu noble peut-être plus. Ce n'était pas comme dans le premier cas un assassinat explicite, mais vivre dans un tel endroit devait faire mourir à petit feu. Il fit ensuite l'étalage des richesses du milieu, mais le ton de sa voix indiquait qu'il s'agissait d'un description bien péjorative ou alors que tous ceci l'importait peu.

La phrase de fin remua Raz-Raz. Soudainement Raven lui imposa encore plus de respect que celui qu'elle éprouvait déjà pour lui. Elle se disait que si tous les souverains étaient à son image le monde serait sur la bonne voix pour une paix intérieure, mais cela ne collait malheureusement pas avec son métier et l'endroit où elle vit. S'il n'y a plus de conflit, il n'y a plus de désir de vengeance et donc plus de contrats d'assassinat. Si tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil, il n'y aura plus non plus de combats de rue à Opale et se serait vraiment dommage. Il faut avouer que, parfois, elle apprécie participer à ces manifestations de violence gratuite. Cela permet de se défouler. C'est le seul point positif et pratique de la chose.

- Tu ne va spas accéder au trône, n'est-ce pas ? C'est dommage car vivre sous ton autorité doit être très agréable. Enfin je dis ça, c'est pas comme si j'habitais dans cette ville. Et puis je suis habituée aux combats de rues, aux gens qui ont toujours le sang chaud alors je ne m'y ferais certainement pas.

Elle rit un instant en pensant à sa dernière prise avec un gros costaud qu'elle avait réussit à tenir en respect. Cet odieux personnage lui avait écrasé le pied et s'était mis à l'insulter sans raison. De quoi attiser la colère de n'importe qui. Elle s'était soudainement retourné vers lui et lui avait collé une bonne grosse mandale. Le fourbe avait tenté de riposter, mais elle l'avait tout de suite contré et l'étouffant dans sa veste. Il ne faut jamais se frotter à une femme en colère.

- Enfin je dis ça, mais je ne te souhaite pas de devenir roi. Cela doit pourrir une vie de l'être. On ne peut plus avoir de vie privée... Du moins c'est ce que je me dis. Je n'ai jamais été reine et je tiens trop à ma vie de maintenant pour vouloir en devenir une. En tout cas j'espère du fond du coeur que tu restera juste Raven et que l'on aura jamais à mettre un "votre altesse" devant. T'imagine ? Se serait trop bizarre !

Elle eut l'impression que la conversation tournait vraiment à l'amical. il fallait qu'elle arrive à faire se dérider Raven. Elle voulait voir de grands éclats de rire illuminer son visage. C'était peut-être pas gagné, mais elle y travaillait du mieux qu'elle pouvait. Elle continua de siroter sa boisson un petit moment et puis, au fond... Elle ne put s'empècher d'avoir un réflex d'enfant : faire des bulles avec le fond de verre. Elle soufflait dans la paille et écoutait les remous. Elle avait totalement oublié qu'elle était en publique et, lorsqu'elle s'en rendit compre, elle se mit à rougir jusqu'aux oreilles. Elle repoussa violemment son verre et tomba, de honte, sur la table. Elle avait le tête collée contre le support pour qu'on ne la voit pas cramoisie. Et la seule chose qui lui vint à la bouche fut :

- Mais-euh...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Une rencontre simple [PV Raz-Raz Ray]   Dim 31 Oct - 19:26

[Désolé, pas d'inspiration, je me rattraperai au prochain post]

Raven reprenait tranquillement quelques gorgées de sa boisson chaude lorsque Raz prit la parole. La jeune fille lui demanda s'il allait accéder au trône, puisqu'avec lui le monde serait sûrement meilleur. Puis, elle enchaîna sur des problèmes d'individus légèrement violent. Puis la femme assassin ajouta même qu'elle ne souhaitait pas être membre de la royauté à cause des nombreux problèmes qui en découlent. Finalement, elle plaisanta légèrement envers le prince. Le prince noir eut un grand sourire lorsque Raz se cacha sous la table après avoir un peu trop joué avec sa boisson. Il commanda rapidement quelques autres boissons.

-Pour le titre, certains le fond au château. La majorité est surtout composé des bourgeois qui me font des demandent en mariage. Mais il y a également quelques autres individus. Par exemple, les gardes qui me collent constamment au train. Il y a également quelques serviteurs du château. D'ailleurs, il y a également ce pauvre petit vieux. Je l'appel Alfred, comme la plus part des gens, car sont véritable nom et trop compliqué et imprononçable. Le pauvre a de gros problème de dos. Pourtant, il s'incline toujours devant ma famille et moi. Pour le reste de ma famille, je ne sais pas, mais moi je lui répète sans cesse d'arrêter de s'incliner devant moi. Le pauvre a toujours d'atroce douleur quand il le fait. S'il continu, il va finir par se briser quelque chose.


Il prit une autre gorgée de son chaud breuvage.


-Au fait, je ne suis pas sûr que resté caché sous la table va t'aider à retrouver ta dignité toute fraîchement perdue.

Il rit légèrement à cette remarque. Il réfléchit pendant quelques secondes. Raz semblait quelqu'un de confiance, et surtout, elle ne semblait pas être à la solde d'un membre de sa famille ou d'un noble quelconque. Il pourrait donc, lui poser certaines questions qui pourraient l'aider. Raven se rapprocha de la jeune fille afin de pouvoir chuchoter avec elle, afin que personne ne les entendent.


-Raz, est-ce que tu sais beaucoup de chose sur Karnevale Avenue?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Raz-Raz Ray
❝ Le monde des fins stratèges...

♦ Inscription le : 28/08/2010
♦ Mes messages : 52
♦ Etoiles ★ : 206
♠ Humeur : Adaptée à la situation
♠ Emploi(s) : Assassin
♠ Nationalité : Opalien
♠ Karnevale : Lorsqu'il est nécessaire, une grande faux me sort du corps.
♠ Sexualité & Statut : Rien
♠ Mon rêve : Avoir un contrat sur la tête de mon frère
♪ Fiche : Ici
♪ RP(s) en cours : /
♪ Relationships : /

MessageSujet: Re: Une rencontre simple [PV Raz-Raz Ray]   Mer 10 Nov - 21:42

Elle n'osait pas se relever. Elle avait trop honte de s'être comportée ainsi en présence d'un prince... N'importe quoi, mais qu'est-ce qui avait bien pu lui passer par la tête ? Bon, d'accord elle devait, en ce jour, le considérer comme un ami afin de lui rendre le sourire, mais elle ne parvenait pas à oublier qu'elle l'avait rencontré quelques heures plus tôt à peine et que par conséquent il était encore une sorte d'inconnu qui bénéficiait, en plus, du statue de prince. Si ses gardes du corps arrivaient maintenant et la voyait ainsi, sous la table tandis que Raven y était assis... Qu'allaient-ils penser ? Il sufissait que l'un d'eux soit un poil pervers et elle serait fichée comme fille de joie et danger public pour la santé de leur protégé dans le royaume tout entier. Sa vie serait détruite, elle serait jetée dans les geoles jusqu'à la fin de ses jours. Bon, pour le moment il s'agissait avant tout de se calmer. C'était possible ? Oui. Son ami s'était remis à parler, elle allait juste l'écouter, absorber ses sages paroles et se calmer. Il lui parlait d'un vieux monsieur entièrement dévoué à sa famille. Il semblait l'aprécier et parlait à Raz-Raz de la triste condition de ce personnage souffrant du dos. Elle avait pitié de lui. Certains auraient usé du mot compassion, mais elle ne pouvait pas étant donné son métier. Ce n'était pas par compassion que, parfois, elle acceptait certaines affaires, mais plutôt par pitié. Si l'on peut éprouver de la compassion on ne laisse pas les gens se venger car la vengeance n'arrange rien, au contraire. De ce fait Raz ne peut en ressentir ou alors très rarement.

Il lui fit ensuite remarquer que rester sous la table comme cela ne servait à rien. Elle le savait, elle avait l'air bête. Il y eut un temps d'arrêt où elle se risqua à poser une main sur la table, pour voir, comme si sa main possédait un oeil. Mais elle la retira aussitôt lorsque le prince rouvrit la bouche. Elle pensait qu'il allait lui faire une remarque, mais il lui posa une simple question. Il lui demandait ce qu'elle savait de Karneval Avenue. A ces mots elle se senti rougir de colère. De ce qu'elle en savait c'était là-bas que se réunissait les rebelles et donc son frère. Elle se rassit prestemment sur sa chaise et lui fit face d'un air bien sérieux.

- J'avoue que je ne sais pas trop... Parfois, quand je discute un peu avec mes clients ils me disent que c'est le repère des rebelles donc je ne vais pas trop m'étendre sur cette partie des informations. Ensuite il paraîtrait que c'est l'apogée de tous les vices là-bas. Et puis tout le monde fait ce qu'il y veut. Une sorte d'anarchie... Je n'ai rien contre ce système, mais je pense qu'il n'est pas possible de le faire fonctionner correctement car l'homme éprouve toujours le besoin d'empièter sur les droits des autres pour se sentir supérieur. Enfin bref, certains voient cela comme la ville de toutes les libertés, d'autres parlent de la ville de Satan. Personnellement je ne sais pas trop, je ne peux en avoir qu'une mauvaise opinion quand au premier élément que j'ai cité, mais sans cela je pense que cela doit être une sorte de refuge pour ceux qui n'ont plus rien d'autre...

Elle finit sa deuxième boisson. Cette fois elle s'abstint de faire des bulles bien qu'elle en ait eu envie. Son teint repris son halo bronzé normal. Les rougeurs de colère avaient disparus. Elle savait que si elle revenait sur le sujet les deux personnes allaient s'énerver et que cela n'aboutirait qu'à un sorte de débat dispute comme ce qu'il avait pu se passer précédemment.

- Juste par simple curiositée, je peux savoir pourquoi cela t'intéresse ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Une rencontre simple [PV Raz-Raz Ray]   Sam 20 Nov - 17:04

Après un petit moment, Raz se décida enfin à sortir de sous la table. Raven espérait qu'elle accepte de lui dire ce qu'elle savait sur cet endroit mystérieux qu'était Karnevale Avenue. Elle lui raconta simplement et directement ce qu'elle savait sur ce lieux. L'assassine décrivit Karnevale Avenue comme un lieu où régnait la débauche et les pires vices qui soient, selon certaines opinions. D'autres avis considéraient qu'il s'agissait d'un refuge pour ceux qui n'ont plus rien. Raven garda en mémoire ce qu'elle venait de lui révéler. Malheureusement, ce n'était pas assez pour retrouver l'endroit, mais c'était mieux que rien. Le prince resta pensif pendant un petit moment, sirotant distraitement sa boisson. Il fut ramené à la réalité lorsque Raz lui demande la raison de son intérêt pour Karnevale Avenue. Raven réfléchit pendant quelques instants à savoir comment il allait répondre à Raz. D'un côté, il ne pouvait se permettre de révéler qu'il faisait cela pour aider sa jeune sœur, après tout, on ne sait jamais quelle genre d'individus pouvait entendre ce genre d'information et ensuite aller la revendre. Le prince préféra alors ne révéler qu'une partie de vérité à Raz, il lui devait au moins cela, pour sa franchise.

-Je veux aider quelqu'un. Cette personne a de puissance ennemi et malheureusement, mon statut de prince ne suffit pas pour protéger cette personne. Je suis sûr qu'un jour où l'autre, ces ennemis vont tenter de la tuer. J'ai essayé de trouver de nombreuses solutions pour mettre fin à tout cela, mais ça rien donné. Je ne peux pas l'aider à se cacher quelque part sur cette planète car ceux qui lui veulent du mal sont puissant politiquement et la retrouver seront facile pour eux. Quant à l'élimination, je n'ose même pas y penser. Si j'éliminais directement ou indirectement ces individus, cela nous retomberais dessus en moins de deux... cela pourrait même entrainé de grave répercutions sur tout le royaume. Ainsi, j'ai cherché et Karnevale Avenue est la seule solution viable à long terme que j'ai trouvé. Après tout, même mes parents et les hautes instances ignorent presque tout de Karnevale Avenue, alors jamais ils ne pourraient retrouver la personne que je désire protéger.


Le prince prit une autre gorgée de sa boisson lorsque des bruit commencèrent à se faire entendre à l'extérieur. Des clients de l'endroit regardaient à l'extérieur en annonçant que c'était un groupe de soldat et qu'il se dirigeait vers ici. Raven regarda Raz.

-Et merde, on dirait que mes gardes nous ont retrouvés finalement. Il vaut mieux que tu sortes au plus vite de cet endroit, sinon, ils risqueraient peut-être de t'emmener et de t'emprisonner.

Raven attrapa par le bras un serveur qui passait à proximité.

-Conduit la dehors, par la porte arrière, au plus vite et surtout, pas un mot à personne.

-Et pourquoi je ferais ça?


-Parce que je suis le prince Raven et que si l'armée l'arrête à cause de ton inaction, je te ferai écartelé.

L'idée de voir ses membres être arrachés par des chevaux semble donner une bonne enthousiasme au serveur pour faire sortir Raz par derrière. Le prince salua la jeune fille d'un signe de la main.


-Ce fut un moment agréable Raz. Malheureusement, cela doit s'arrêter. À la prochaine j'espère.

Puis, il se détourna de Raz. Lorsque les gardes pénétrèrent dans le restaurant, Raven était seul à une table à savourer des boissons chaudes. Les gardes lui annoncèrent qu'il était temps de rentrer au château. Le prince termina sa boisson d'une gorgée et suivit les hommes armés. La journée avait été des plus intéressante. Il c'était fait une nouvelle ami et avait eu quelques informations sur Karnevale Avenue.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Raz-Raz Ray
❝ Le monde des fins stratèges...

♦ Inscription le : 28/08/2010
♦ Mes messages : 52
♦ Etoiles ★ : 206
♠ Humeur : Adaptée à la situation
♠ Emploi(s) : Assassin
♠ Nationalité : Opalien
♠ Karnevale : Lorsqu'il est nécessaire, une grande faux me sort du corps.
♠ Sexualité & Statut : Rien
♠ Mon rêve : Avoir un contrat sur la tête de mon frère
♪ Fiche : Ici
♪ RP(s) en cours : /
♪ Relationships : /

MessageSujet: Re: Une rencontre simple [PV Raz-Raz Ray]   Sam 27 Nov - 20:38

-Ce fut un moment agréable Raz. Malheureusement, cela doit s'arrêter. À la prochaine j'espère.

Après avoir écouté le Prince donner ses raisons, les gardes étaient arrivés. Ils l'avait retrouvé. Quel dommage, franchement, elle passait un très bon moment. C'est comme si elle venait de se faire arracher un très bon ami et bien qu'il lui dise "à la prochaine", elle savait très bien qu'elle avait extrèmement peu de chances de le revoir. En effet il ne fallait pas oublier qu'il s'agit d'un membre de la famille royale. Si elle tentait une infiltration dans le château elle se ferait automatiquement jeter.

Le truc, c'est qu'il lui restait quelque chose à dire à cet homme. Ainsi elle sortit vite un stylo et écrivit à l'arrache sur la serviette un petit mot. Elle improvisa ensuite un pliage d'avion et envoya l'origami sur la cible désirée. Quelle grandes menace ! Quelle agitation de la part des gardes ! Ô grand Dieu qu'une feuille de papier peut être tranchante, c'est sûr que cela entraîne à tous les coups une grosse émoragie ! Bref, ainsi il le reçut et put lire, ou plus déchiffrer les lettres écrites comme si la jeune femme avait parkinson :

"J'espère que tu seras là quand je retrouverais les autres musiciens !"

Et oui, elle avait toujours cette idée en tête. Et c'est bien décidée à retrouver le reste des membres de la troupe qu'elle sortit du bar par une autre porte, le sourire aux lèvres et l'esprit serein. Les rues de la ville lui paraissaient plus lumineuse que jamais et sa quête moins compliquée qu'elle ne l'est normalement. Elle se donnait jusqu'au soir pour accomplir cette besogne, ensuite elle irait retrouver son chèr père et trouver un médecin. C'était peut-être la fin des ennuis pour sa famille. Sa haine pourrait s'atténuer... Ou pas.

[Très court, mais bon... C'est pour clore. Tu mets "terminé" dans le titre ?]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Une rencontre simple [PV Raz-Raz Ray]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une rencontre simple [PV Raz-Raz Ray]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
KARNEVALE AVENUE ♫ ::  :: happy end for my memories... * :: rp abandonnés-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit