AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
OUVERTURE DE LA VERSION 2 DU FORUM!
Tout se passe donc désormais ici -> http://karnevale-avenue2.forumactif.org !
(Si vous êtes membre d'ici et que vous n'avez pas encore pensé à votre fiche, etc,
ne vous faites pas de soucis, vous pouvez vous inscrire
et on pourra tout arranger après !)

 

  ∼ Ave Maria et Orphée ∼ PV Himmel Clare[Suspendu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité


MessageSujet: ∼ Ave Maria et Orphée ∼ PV Himmel Clare[Suspendu]   Mar 18 Jan - 12:39

    Le service de midi fini, Miya descendit de scène en manquant de peu de se prendre les pieds dans les fils des hauts-parleurs. Je manquai d'éclater de rire, elle me fusilla du regard mais étant merveilleusement transparent, un client encore attablé se crut ciblé et piqua du nez dans son assiette, apeuré, laissant une Miya toute gênée et rouge. La scène était vraiment rigolote, je me laissa aller à une crise de fou rire. Miya m'asséna un coup avec son archet et mit fin d'un coup à ma crise de fou rire " Aïeuuuh ! ce que tu es susceptible aujourd'hui " Elle ne répondit pas, rangea son violon tout en gardant son archet dans sa poche me prévenant de ne pas l'embêter plus, message compris et sortit du "Cloud" le fameux restaurant appartenant à ces parents. Elle marchait d'un pas assez pressé, intrigué, je me mis à la suivre " On va où ? " Elle tourna la tête vers moi une seconde puis se re concentra sur la route et sa démarche car oui, Miya est d'une maladresse terrible ! J'en pouffais de rire malgré moi, elle se retourna vivement vers moi et me tira la langue avant de reprendre sa route. Les passants se retournèrent sur elle, les yeux ronds comme des soucoupes. Toute rouge, elle redoubla le pas baissant la tête. " Miya ! Allé ! dis-moi où on va ! Parle-moi ! " Elle ne me répondit pas et continua de marcher. Qu'avait-elle ? Elle m'ignorait rarement . . . Enfin bon si, elle m'ignorait souvent mais généralement c'était quand j'étais chiant mais là je ne l'étais pas, n'est-ce-pas ?

    Bon . . . Tant pis si elle me répondait pas, je continuai donc de la suivre mais silencieusement. Sa m'agacer de ne pas savoir où elle allait. Ah ! Ah ! On pénètre dans la forêt d'Orphée ! J'aurais dû m'en douter ! On allait à la fontaine ! Vous connaissez pas cette fameuse fontaine dans la forêt ? Les gars ! faut sortir un peu là ! On s'enfonça un peu plus dans l'épais amas d'arbres, la lumière du jour y passait à peine, laissant ci et là des rayons de lumière pénétrer. La fontaine marbre ne tarda pas à se détacher de toute cette verdure. Cela faisait longtemps qu'aucune eau ne coulait de cette fontaine, la source était tarie. Elle avait fait son temps, rongée par le temps et la nature. Miya, de dos à moi, posa son étui sur le bord de la fontaine. " Miya, sa va ? " Toujours pas de réponse, on venait généralement dans cet endroit quand elle avait le vague à l'âme, un petit coup de blue, je m'étais pas aperçu qu'elle était un peu miné, de suite, je regrettais mes taquineries de tout à l'heure. Je me téléportai en face d'elle, comme je m'en doutais, elle avait des larmes qui ruisselaient sur ces joues blanches, je passai une main sur sa tête, bien-sûr ma main traversa sa tête et lui arracha un frisson. J'imagine que c'est comme si un vent froid lui avait caresser les cheveux. Elle m'a dit une fois que quand je la touchais, c'était comme un voile glaciale sur sa peau.

    - Sa va, Rav'. T'inquiète pas. Dit-elle d'une petite voix comme pour répondre à mon geste. Je me laissai flotter dans les airs face à elle. " Miya, pourquoi tu pleures ? c'est quoi qui te rend triste ? " Elle secoua la tête doucement et essuya ces larmes. Je restai silencieux pendant qu'elle sortit son violon de son étui, elle le coinça entre son menton et l'arrondi de son épaule et prit son archet. Sa y est ! J'allais disparaître de sa vue, elle ne m'entendrait plus, elle sentira juste ma présence près d'elle. Je ne sais pas pourquoi mais c'était comme cela, dès qu'elle jouait, elle se déconnectait en quelque sorte, une sorte de répit pour elle. Après tout, nous ne sommes pas de tout repos. Je me redressai à l'écoute des premières notes. Musique
    Je reconnus de suite la chanson "Ave Maria" la version de Schubert, ne croyez pas, j'y connais rien en violon, je connais juste les chansons qu'elle joue. J'aime juste sa musique. Miya joue souvent quand elle est triste, je comprend, l'air est tellement beau puis faut le dire, elle est maladroite mais dès qu'elle tient un violon, c'est tout autre chose. J'aime regarder quand son archet glisse sur les cordes et ces doigts font vibrer le son. Les yeux fermés, Miya se laissait aller à sa musique, bougeant à cause des mouvements de son archet. Enfin la chanson se termina, Miya rouvrit les yeux, ces larmes avaient séchés, elle avait l'air d'aller mieux, comme après chaque morceau joué. Ne pouvant applaudir car elle m'entendrait pas, je me concentrai sur un tas de feuilles mortes et les firent virevoltées dans les airs. Miya émit un petit rire cristallin qui me fit plaisir à entendre et posa son violon délicatement dans son étui. Pour la taquiner et entendre encore son rire, je fis voler un tas de feuilles mortes sur elle.


    - Rav' ! T'exagère ! Râla-t-elle avant d'éclater de rire en secouant les feuilles qui s'étaient accrochés sur ses cheveux. On s'autorisait ce genre de jeu, loin des regards, loin de la foule, sinon je ne sais pas ce que les gens, ne comprenant pas, ferait à Miya, de plus , je ne pourrais rien faire, en tout cas qui n'aggrave pas la situation. Un bruit de branches résonnât et des bruits de pas, Miya apeurée se retourna doucement vers la provenance de ce bruit, de suite, je me déportai devant elle, prêt à faire voler un branche assez imposante sur l'intrus, en tout cas s'il avait de mauvaises motivations.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité


MessageSujet: Re: ∼ Ave Maria et Orphée ∼ PV Himmel Clare[Suspendu]   Mer 19 Jan - 0:32

La jeune fille marchait calmement dans la forêt d'Orphée. Elle la connaissait un peu moins que celle d'Almancar qui bordait sa misérable cabane, mais les réflexes se retrouvaient rapidement. Toucher l'écorce des arbres centenaires, observer les plantes mystérieuses et leurs fleurs de multiples couleurs, bondir d'un rocher poli par des centaines, ou peut-être des milliers d'années de pluies soutenues, à un autre plus lointain, entamant ainsi une sorte de danse à trois temps au dessus des cours d'eau boueuse, des orties et des ronces qui tenaient à percer sa peau blanche de leurs épines acérées.

Elle n'avait pas voyagé jusqu'à Alzen, et ne pourrait plus faire de longs voyages pendant un petit bout de temps. En effet, les blessures infligées par la mystérieuse jeune femme lui avaient laissé de graves séquelles. Tout son torse était recouvert de bandages à moitié propres qui se distinguaient très bien sous l'étoffe légère mais chaude de la longue robe corail qu'elle portait et qui se soulevait d'un air féerique au gré de ses pérégrinations au sein de la végétation. Elle portait également un petit gilet blanc encore immaculé -plus pour longtemps- qui la réchauffait un peu dans cette contrée un peu sombre. Pourquoi venait-elle ici? ... Pour changer de la routine? Pour regarder quelques arbres nouveaux? Himmel ne savait pas et n'avait pas envie de savoir. Suivie par un spectre de petit garçon qui lui courait après joyeusement et qu'elle laissait faire avec un soupir amusé, elle se prenait doucement au jeu de la course.

Mais il y avait un endroit ou elle voulait aller depuis un moment. Une fontaine abandonnée se trouvant en plein centre de la forêt. Rien d'inhabituel me diriez-vous, un lieu de rencontre amoureuse, à la Claire Fontaine, de l'eau magique et d'autres idioties du genre? Non. En premier lieu, cette fontaine était tarie depuis longtemps. On voyait la pierre, envahie par le lierre et d'autres plantes grimpantes. En second lieu, et peut-être le point le plus important, elle était un carrefour pour les esprits. A n'importe quelle heure, une dizaine de spectres au moins s'y rassemblaient. Et c'était dans le but d'en rencontrer certains qu'elle était venue.

Le chuintement d'un violon lointain... Ce son mélodieux attira son oreille. En pleine forêt? S'approchant lentement, elle découvrit l'habituelle fontaine... Avec une visiteuse. Humaine qui plus est. Doublement inhabituel. C'était elle, sans aucun doute, qui venait de jouer de l'instrument. Himmel, placide, la dévisagea, observa ses cheveux châtains bien coiffés, ses yeux marrons qui l'observaient avec une peur non dissimulée, puis le fantôme devant elle. Etrangement, il semblait vouloir la protéger... Mais pourquoi? Peut-être était-ce son petit ami qui la surveillait ainsi depuis l'au-delà? Ou un scénario du genre. Lançant un "Bonjour" dénué d'émotion, elle parla à l'homme:


-Je ne vais pas lui faire de mal. Inutile de me regarder ainsi.

Puis elle commença à scruter l'horizon à la recherche des carcasses d'autres spectres.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité


MessageSujet: Re: ∼ Ave Maria et Orphée ∼ PV Himmel Clare[Suspendu]   Mer 19 Jan - 11:25

    D'un bosquet, l'origine de ces bruits sortit. Une jeune fille, peut-être du même âge que Miya, non un peu plus jeune tout de même. Des cheveux blonds, un peu négligés, comme de la paille, des yeux vert émeraude, froid comme des glaçons. Comme un ange tout sale et blessé de partout. Miya sembla rassuré que ce soit une fille, naïve ! Comme si même une fille pouvait ne pas faire de mal. Je restai en alerte. . . Elle lança un bonjour, neutre et froid, Miya y répondit d'une petite voix timide accompagné d'un geste de la main hésitant. Petite idiote naïve va ! Pas douée Miya ! Elle fit un pas vers elle, ayant aperçu les nombreux pansements et bandages de la jeune fille. Je lui fit signe de ne pas bouger d'un pouce, on ne sait pas encore ces intentions même si je ne ressens rien de négatif, il faut faire attention, on ne sait rien de cette forêt. La jeune fille me lança un regard, Miya le remarqua et s'affola un instant, me voyait-elle ? La blonde ouvrit la bouche et s'adressa à moi. J'ai bien cru que Miya allait s'évanouir, elle courut vers moi et regarda la jeune blonde, les yeux agrandis par la surprise, tandis que moi, je grommelais en mon for intérieur, bah ouais quoi ? je regarde les gens comme je veux, pas une vivante qui va venir me dire ce que je dois faire !

    - Tu. . . Tu vois Rav' ? Rav', elle te voit ! S'exclama-t-elle, peine perdu, la jeune blonde était déjà perdue dans la recherche de quelque chose, ne faisant nul attention à nous. " Bah oui, j'ai bien vu qu'elle m'a vu ! Arrête de faire ton idiote un moment ! " Râlai-je. Au moins, elle n'avait pas l'air de nous vouloir des embêtements. Miya me regarda, ne sachant que dire, que faire et quoi en penser. Elle se contenta juste de râler en bégayant qu'elle n'était pas une idiote. Au bout de quelque minutes de silence, Miya s'approcha de la jeune fille, de suite, je me téléportai derrière mon amie.

    - Bon . . . Bonjour ! Je suis Miya ! Tu . . . Tu vois les fantômes, toi aussi ? Tu . . . Tu . . . vois Rav' enfin Raven ? réussit d'articuler Miya. " Mais t'as finis de bégayer ! Et pose pas de questions bête, elle m'a vu et tu l'as vu ! " Miya me jeta un regard noir, attrapa son archet et le pointa vers moi, je compris direct ce que sa voulait dire, je reculai d'un coup et croisa les bras pour lui montrer que je ne ferais plus de remarque, oh et puis zut ! Je m'en allai . . .


    Sûrement, vexé comme un pou, Rav' disparut sous le nez de Miya, empêchant celle-ci de le voir, l'entendre et le sentir. Elle haussa les épaules, habituée par ce cirque, il reviendra sitôt calmé et lui racontera où il était allé trainer. Elle observa la blonde et bien qu'un premier sentiment de peur l'avait envahi quand elle comprit que la blonde avait vu Raven, maintenant un sentiment de joie l'habitait, enfin pas totalement de joie car ce don est lourd fardeau qui t'entoure de solitude. Mais enfin, elle rencontrait quelqu'un qui avait le même don qu'elle et qui pouvait ressentir ce qu'elle vivait . . . Se sentir moins seule, même si, il faut le dire, la jeune fille blonde n'avait pas l'air, comment dire, commode. Elle paraissait froide, distante et dénuée de sentiment, comme une bloc de marbre. Ce que Miya pouvait cependant comprendre, comment ne pas le devenir avec le don qu'elles avaient ? Vivre entre la vie et la mort ! Voir et être le témoin de ces deux mondes, de ces deux souffrances. Être rejeté des autres te prenant pour une taré, te mettre toi-même à l'écart car les fantômes parfois ne sont pas gentils et conciliants, qu'ils te prennent tout ton énergie et que tu ne supportes plus le regard des gens qui se retourne quand, pour eux, tu parles seule. Puis elle demanda ce que le petit ange blond pouvait bien chercher dans cette forêt et surtout pourquoi avait-elle autant de bandage et de pansement sur le corps, surtout celui qui était le plus voyant, celui de la poitrine.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité


MessageSujet: Re: ∼ Ave Maria et Orphée ∼ PV Himmel Clare[Suspendu]   Mer 19 Jan - 23:13

La jeune fille semblait ne vraiment pas savoir comment contrôler ses émotions, vu comment elle s'affolait et avait l'air déboussolée devant la simple apparition de la Banshee. Celle-ci ne lui prêtait d'ailleurs plus attention du tout, regardant autour pour voir si il n'y avait aucun esprit errant. Elle devait vraiment être arrivée à une mauvaise heure, ou ils étaient tous allés voir une course d'aéronef dans le bar d'à côté -à trois kilomètres de là au moins-. Le seul qui restait était donc le petit garçon qui s'amusait à tourner autour d'elle en imitant un pilote, agrémentant ses pirouettes de "Viouuuuu" ou de "Vrouuuuum" plutôt comiques.

En parlant de comique. La damoiselle d'il y a un instant revint la voir en marchant d'un pas hésitant, comme si elle avait peur de la déranger. En vérité, elle le faisait déjà, alors qu'elle le fasse jusqu'au bout. La fille aux longs cheveux blonds se retourna, fixant la prétendue Miya de son regard émeraude qui essayait d'analyser chacune de ses pensées par l'intermédiaire de ses yeux. Elle lui posa une question. Est-ce qu'elle voyait les fantômes... Elle aussi? Himmel eut pour la première fois depuis le début de la conversation un regard troublé. Et cette question, accompagnée de la remarque de l'esprit sus-cité, jeta le doute dans son esprit. Elle se retourna en murmurant:


-Chaque Karnevale est pourtant censé être unique...

Quand elle daigna accorder un peu plus d'attention à l'Alzenienne, le duo s'était disloqué et le fantôme parti, leur laissant la vision d'un monde comme il le serait si elles n'avaient pas ce don mystérieux mais affreux. Traînant à la lumière qui filtrait au travers des arbres de la sombre forêt d'Orphée, touchant de ses petits doigts la pierre ancienne de la fontaine, Himmel réfléchissait. Quelqu'un qui pouvait voir ce qu'elle aussi voyait, une aubaine? En attendant, cela restait une sacrée pompe à questions, qui lui demanda d'abord ce qu'elle venait faire ici puis la raison des bandages qui zébraient sa poitrine. Elle répondit du tac au tac:

-Je cherche des esprits. C'est un endroit réputé pour cela, non? Et pour ça... *elle toucha les bandages puis regarda Miya dans les yeux* On m'a attaquée. Fais attention, le danger est partout.

Silence... Aucun esprit, toujours. Elle était quand même venue là pour ça. S'asseyant sur le rebord de la fontaine, elle commença à chanter une douce mélopée. Qui sait, peut-être qu'un chant solitaire pourrait attirer un esprit en chemin?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité


MessageSujet: Re: ∼ Ave Maria et Orphée ∼ PV Himmel Clare[Suspendu]   Jeu 20 Jan - 8:52

    Maladroitement, Miya porta une main à sa bouche, sentant que sa présence et surtout ces mots sortant n'importe comment de sa bouche, incommodaient la jeune blonde. Elle reporta son attention sur un petit garçon d'environ 5 ans qui s'amusait à courir autour de la blonde, imitant un conducteur assez lourd sur la pédale d'accélérateur. Il était mignon, blond, cheveux court, yeux vert clair, habillé d'un genre de costume marin, peut-être un uniforme d'école et affublé d'un chapeau blanc en toile. Il respirait la gaieté et ne semblait pas effrayer de sa condition de fantôme, comme si, il s'y était habitué depuis longtemps. Miya lui fit un signe de main avec un sourire . . . On pouvait voir plus d'assurance dans ces geste, effectivement, la jeune était bien plus confiante quand elle s'adressait aux morts. Il s'arrêta un instant de courir et se tourna vers Miya, un sourire aux lèvres, il lui fit un signe de la main puis disparut. Laissant une Miya seule, la main suspendue dans les airs, idiote.

    La blonde brisa le silence éternel de la forêt en répondant à ces questions... Cependant, elle ne se présenta pas et sembla répondre aux questions de Miya sans y répondre, elle n'avait que sa à faire, vu qu'il n'y avait pas d'esprit dans le coin. Mais pourquoi voulait-elle voir des esprits ? N'en voyait-elle pas assez ? Et pis oui, les Karnevales étaient censés être uniques, apparemment, ce n'était pas le cas pour elles. C'était au finale, pas plus mal non ? Les paroles de la blond firent leur effets, effrayée, elle se mit à regarder autour d'elle, scrutant chaque bosquet. "On m'a attaquée. Fais attention, le danger est partout." Quel danger ? qui l'a attaqué ? Devait-elle se sentir menacée aussi ? Tout à coup le vide qu'avait laissé Raven se fit sentir, après tout, elle était habitué à sa présence et son absence était toujours bizarre, même si par moment, les silences qu'il laissait était reposant.

    Miya regarda la jeune fille s'installer sur la fontaine de marbre et chanter d'une voix claire et belle. Elle sera parfaite pour accompagner le son de son violon. Le petit garçon de tout à l'heure apparut au pied de Miya, elle s'accroupit pour être à sa hauteur


    - Hey toi ! Comment tu t'appelles ?

    Il sourit et pointa du doigt un badge de carton épinglé sur sa chemise "Hugo". Ce badge avait vu le temps défilé, il était fripé et déchiré. Miya lui sourit et lui fit un clin d'oeil

    - C'est joli Hugo ! Moi c'est Miya, enchantée. Dis-moi, mon amie, ici présente, cherchent des esprits, tu ne saurais pas où en trouver dans cette grande forêt ? Demanda Miya en sachant pertinemment que la blonde et elle n'étaient pas amis ou du moins pas encore ? Hugo acquiesça de façon joyeuse et disparut à nouveau. Hmm peut-être était-il aller quérir d'autres fantômes ? Un frisson lui parcourut le dos et lui fit hérisser les cheveux sur sa tête. Elle se retourna d'un pas vif, derrière elle et la blonde de l'autre côté de la fontaine, apparaissaient petit à petit des esprits. Bientôt, ils furent une dizaine, un dernier spectre apparut, pendu à sa main le petit Hugo.

    - Tu devrais te retourner ! S'exclama Miya se doutant que sa phrase était quelque peu inutile car tout comme elle, elle avait dû sentir leur présence derrière elle. La brune murmura un merci au petit Hugo qui disparut pour retourner jouer peut-être. Espérant maintenant que ces fantômes n'avaient pas de mauvaises intentions.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité


MessageSujet: Re: ∼ Ave Maria et Orphée ∼ PV Himmel Clare[Suspendu]   Jeu 20 Jan - 23:03

Himmel continuait à chanter. C'était une mélodie teintée d'une tristesse apparente, même si les paroles restaient incompréhensibles. Un dialecte ancien, des accents harmonieux, le tout dans un cadre idyllique, tout laissait à croire que c'était, comme le pensait Miya, un ange blessé descendu sur Sphera pour conter ses malheurs mélodiques aux esprits de la forêt. Elle n'ignorait pas ce que faisait la fille aux cheveux châtains dans son dos, mais elle continuait sa chanson, sentant l'esprit du petit garçon bouger encore. Elle ferma les yeux. Une légère douleur vint perturber un instant sa mélopée régulière.

Elle reprit légèrement ses esprits lorsque Miya lui dit de se retourner. Ouvrant les yeux, elle observa les esprits, une dizaine à peu près, qui s'étaient rassemblés ici. Contrairement à l'Alzenienne, Himmel voyait les morts dans leur état final. Voilà pourquoi, si les esprit n'apparaissaient à la brune que comme des humains à peu près normaux -bien qu'un peu transparents-, la blonde les voyait comme des carcasses à moitié décomposées la plupart du temps, sanguinolentes ou coupées en deux pour certaines. Certains des spectres ne semblaient pas l'avoir dans leurs bonnes grâces, vu les regards qu'ils lui lançaient. Peut-être avaient-ils déjà entendu parler d'elle dans le mauvais sens, la fameuse Banshee d'Almancar. Ou juste étaient-ils haineux qu'on vienne les déranger dans leur intimité mortuaire? Aucune idée.

Himmel ne leur prêta pas plus d'attention que cela. Provoquer un fantôme lorsqu'on pouvait le voir était tout sauf une bonne idée. Pas vraiment envie qu'on la hante jour et nuit pendant quelques mois. Elle tendit une main à ceux qui paraissaient enclins à la discussion et ils se rassemblèrent autour d'elle, commençant une discussion à voix basse. Tout de suite, on voyait que la jeune fille était plus à l'aise, légèrement plus causante. Au bout de quelques minutes de causette, elle se retourna vers Miya. Elle n'avait pas grand chose à lui dire, de quoi pouvaient-elles parler excepté de la pluie et du beau temps? Silence... Le silence revint sur la forêt d'Orphée pendant quelques secondes. Le chant des oiseaux, le bruissement des feuilles, un vent calme, une atmosphère lourde, celle de la forêt, ou tout pouvait changer d'une minute à l'autre.


-Himmel. C'est mon nom. Enchantée.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité


MessageSujet: Re: ∼ Ave Maria et Orphée ∼ PV Himmel Clare[Suspendu]   Ven 21 Jan - 5:01

    Miya regarda silencieusement la blonde tendre une main à certains esprits qui se rassemblèrent autour d'elle. Elle jeta un regard furtif aux autres fantômes qui n'avaient pas suivit. Leur aura légèrement plus sombre portait à croire qu'ils n'étaient pas ravis d'être ici avec des humains, il y a des fantômes qui sont comme cela et n'aiment pas se mélanger aux vivants, leur rappelant peut-être trop leur ancienne vie ? qui sait ? Au début hésitante, elle se joignit au petit rassemblement sans pour autant participer vivement. Se contentant d'écouter la discussion certes animée.

    Au bout d'un moment le silence régna à nouveau, pas un bruit, si ce n'est les oiseaux et ce que les arbres avaient à dire. La blonde se tourna vers elle, imposante aura et lui dit enfin son prénom suivit d'un enchanté. Bien que certaine qu'il ne lui sera pas rendu, Miya lui sourit et hocha la tête en signe de réponse. Puis elle s'assit sur le bord de la fontaine avec elle, soutenant le regard des fantômes les entourant. Généralement, elle ne suscitait pas leur présence, c'est eux qui venaient à elle. Son pouvoir était peut-être différent de celui de la blonde, de plus, comment les voyait-elle ? Leur états quand ils étaient morts ou dans les corps d'humains ? Tellement de question mais Miya resta silencieuse, quelque peu intimidée par la jeune fille.

    Elle resta assise, là, ridiculement mais sa n'avait pas l'air de la gêné, après tout, elle adorait être ici et puis elle était venue ici à la base pour prendre l'air, se changer les idées. Elle prit l'étui de son violon sur ces genoux et caressa du bout des doigts le bois verni. Hugo réapparut quelque instant après près d'elle, s'amusant à gonfler et dégonfler ces joues, Miya sourit, attrapa son archet et le chatouilla doucement, il rit et disparût à nouveau. Son archet était le seul contact qu'elle pouvait avoir avec un autre esprit, je ne vais pas vous cacher qu'elle s'en sert pas que pour jouer avec les fantômes. Elle lança un coup d'oeil sur sa voisine de banc et reprit l'horizon en ligne de mire. Tant de chose qu'elle voulait lui dire et lui demander, mais aucun son ne sortait de sa bouche, apeurée que celle-ci ne l'envoie balader ou lui demande de s'en aller. Et quand reviendrait Raven ? Miya était un tantinet rassurée quand il était là.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité


MessageSujet: Re: ∼ Ave Maria et Orphée ∼ PV Himmel Clare[Suspendu]   Mer 26 Jan - 17:45

Un sourire qui naissait lentement sur son visage, un ton plutôt enjoué, la lueur revenant dans ses yeux les morts réussissaient à accomplir ce miracle sur elle: redonner vie à ses émotions. Pendant quelques minutes, le temps fut à la discussion. Mais les esprits étaient aussi volatils et inattrappables que l'air et, sans prévenir, ils disparurent, certains disparaissant sous une toison de branches et de feuilles, d'autres courant ou volant en laissant une traînée blanche, et enfin les derniers se dissolvant purement et simplement. Quel paradoxe. Himmel cherchait avidement les fantômes, mais leur simple vue, celle de leurs cadavres décharnés et putrides, suffisait à lui fendre le coeur, si celui-ci y était encore sensible. Mais elle se devait de le faire, même si le pourquoi était inconnu. Peut-être ce qu'on appelait "raison de vivre". C'était aussi son métier: chercher les spectres pour les hommes, chercher les hommes pour les spectres. Faire le lien entre ces deux mondes qui se haissaient en s'aimant tendrement.

Les fantômes partis, il ne restait plus que les deux jeunes filles. La brune semblait regarder un point inconnu dans l'horizon forestier, la blonde regardait les dalles qui restaient au pied de la fontaine de ses yeux verdoyants. Toujours ce silence, alors qu'elles devaient avoir tant à se dire. Himmel pouvait lui raconter des choses, mais elle n'était pas vraiment du genre à bavarder des heures et des heures sur un sujet donné. Miya avait sans doute quelque chose à lui raconter mais, comme la blessée gardait la tête tournée, elle ne pouvait pas le savoir.

Silence. Les feuilles faisaient un bruit lancinant, malgré tout. Himmel s'était assise par terre depuis quelques minutes, fermant les yeux et se laissant bercer par le mutisme de sa compagnonne d'infortune. Il n'y avait rien, ni près, ni loin d'ici, à des dizaines de kilomètres à la ronde, personne ne pourrait venir les déranger. Mais elle n'avait rien à faire. Elle se releva et observa le ciel. Le soleil commençait à baisser graduellement. Aucune importance. Ignorant Miya, Himmel marcha silencieusement vers le chemin qu'elle avait tracé entre les ronces pour venir ici. Il était temps de rentrer, elle ne s'attardait plus tellement depuis qu'elle avait été attaquée en pleine nuit par cette chasseuse qui avait manqué de la tuer. Mais un bruit la fit se retourner. Avait-elle quelque chose à lui dire? Et, si oui, quoi? Les banalités d'usage? Oh, oui, c'était vrai. D'une voix dénuée d'émotion, la jeune fille aux cheveux blonds lui murmura un :


-Au revoir, Miya...

Etait-ce ce qu'elle attendait?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité


MessageSujet: Re: ∼ Ave Maria et Orphée ∼ PV Himmel Clare[Suspendu]   Dim 27 Fév - 11:49

    Le silence planait, mystérieux, envoûtant autour d'elles. Miya se remémora le visage de la blonde quand les fantômes étaient présents, son regard exprimait beaucoup plus d'émotions, avait plus d'étincelles dans les yeux. Seraient-ce les fantômes qui faisaient cela ? C'est quelque chose qu'elle ne comprenait pas vraiment. Pour elle, c'était plutôt quelque chose qui avait chamboulé sa vie et dont elle se serait passé mais pour la blonde, ça avait l'air plutôt de ... de la rendre heureuse si on peut dire ça comme cela. Himmel se leva, ignorant royalement sa présence et commença à s'éloigner, Miya la regarda, avec une certaine tristesse. Elle aurait aimé qu'elle reste, qu'elles papotent mais la brune n'avait pas réussi à oser capter son attention, elle ne savait même pas comment le faire de toute façon... Himmel était tellement fermée, blindée, comme si son corps se préparait à rejeter chaque personne qui s'aventurerait trop près de son cercle de vie, son espace vitale.

    La blonde se retourna cependant un moment, Miya lui lança un regard étonné puis sincèrement joyeux quand celle-ci se donna la peine de lui dire au revoir, prononçant son prénom. C'était dit de façon neutre, voir froide, comme un couteau passant sur du beurre sans douceur mais c'était mieux que rien non ? Un sourire étira les traits de la brune alors que déjà la blonde se retournait. Un élan de motivation, une impulsion, sûrement, elle se leva de la fontaine et se dirigea d'un pas rapide vers la blonde, afin de la rattraper et lui proposer de faire un bout de chemin ensemble et savoir par où elle rentrait, si c'était possible qu'elles se revoient, si c'était... D'un coup, le ciel bascula, le sol aussi, la terre remua, beaucoup trop vite, une douleur lui parcourait la jambe, les feuilles mortes sur son visage, aie, les ronces qui s'enfoncent dans sa peau blanche, un appel silencieux mais venant du coeur "Raven"

    La petite maladroite en s'élançant à la poursuite d'Himmel s'était tout simplement pris le pied dans un terrier de lapin et tomba de tout son long sur le sol, se prenant au passage des ronces. Magnifique ! Super douée la nenette ! Avec ça, ça donnera envie à Himmel de traîner avec toi. Elle se mord la lèvre, la douleur, la douleur ! Une entorse ? foulure ? Fracture ? ... Merveilleux ! "Raven" ...Un souffle froid, un tourbillon qui emporte dans son sillon quelque feuilles, il est là. Il apparaît à ses yeux, flottant dans les airs, les sourcils froncés, il est pas content, comme à chaque fois qu'elle se fait mal. Miya se mord la lèvre, qu'est ce qu'elle va faire ? Le soleil se couche ! Elle veut pas passer la nuit ici ! Des larmes lui perlent yeux, elle essaie de se tordre pour voir si Himmel est loin, peine perdue, elle n'arrive pas à bouger ni même le petit doigt tant la douleur est présente.


    - Raven, j'ai mal ! souffle-t-elle doucement alors que celui-ci la regarde avec tristesse, impuissant, ne pouvant qu'observer la scène.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: ∼ Ave Maria et Orphée ∼ PV Himmel Clare[Suspendu]   

Revenir en haut Aller en bas
 

∼ Ave Maria et Orphée ∼ PV Himmel Clare[Suspendu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
KARNEVALE AVENUE ♫ ::  :: happy end for my memories... * :: rp abandonnés-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit