AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
OUVERTURE DE LA VERSION 2 DU FORUM!
Tout se passe donc désormais ici -> http://karnevale-avenue2.forumactif.org !
(Si vous êtes membre d'ici et que vous n'avez pas encore pensé à votre fiche, etc,
ne vous faites pas de soucis, vous pouvez vous inscrire
et on pourra tout arranger après !)

 

 Passion lies in scream of estacitic dreams. [Artiom]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Tyler H. Moore
♥ Dream of Freedom...

♦ Inscription le : 09/07/2011
♦ Mes messages : 122
♦ Etoiles ★ : 338
♠ Emploi(s) : Barman
♠ Nationalité : Alzen
♠ Karnevale : 6ème sens, sens le danger à l'avance.
♠ Sexualité & Statut : Homosexuel, libre comme l'air!
♪ Fiche : Présentation.
♪ RP(s) en cours : Tyler & les rps.
♪ Relationships : You know you love me, yes you do.

MessageSujet: Passion lies in scream of estacitic dreams. [Artiom]   Mar 30 Aoû - 3:01

Oh my!
Feels just like I don't try
Looks so good I might die
All I know is everybody loves me
Everybody loves me.
Everybody Loves Me - OneRepublic
_______________________________

    Après une longue nuit, plutôt agitée et pleine d’émotions, Tyler s’étira largement alors que les premiers rayons du soleil perçaient à travers les rideaux de la chambre. Il bailla longuement, et quitta les bras de sa conquête nocturne avec un léger regret. Il n’avait jamais aussi bien dormi depuis un moment. Il le mordilla alors dans le cou avec amusement pour le réveiller, avec un petit sourire. Il se glissa hors du lit, passant ses mains sur son visage tandis que son amant d’une nuit s’éveillant lentement. Tyler enfila le boxer le plus proche, qui avait atterri sur une chaise la veille, son paquet de cigarettes, qui, comme toujours, était posé sur la table de nuit, et quitta la chambre, allant préparer le petit déjeuner. Le meilleur petit déjeuner du monde, puisque c’est lui qui le faisait, évidemment.

    Le rouquin alluma une cigarette- bien qu’il ne fume généralement pas souvent, le matin, c’était un vieux tic, dont il ne se passe plus maintenant – et passa une main dans ses cheveux, d’un geste élégant. C’était une belle journée qui s’annonçait, il en était … quasiment certain. Il ouvrit la fenêtre pour profiter de l’air encore frais de l’aube, préparant avec une attention toute particulière le café, des tartines, bref, un petit déjeuner de luxe. Posant le tout sur un plateau, il retourna dans la chambre, sans doute pour remercier sa conquête pour la nuit. Mais avant d’avoir pu entamer le petit déjeuner, qui finit sur une chaise, il attira Tyler pour continuer leur nuit.

    Après une heure ou plus – après tout, il n’avait pas vérifier combien de temps s’était écoulé – Tyler était encore allongé dans son lit, jouant avec les cheveux de son amant qui s’était rendormi. Il fixa le plafond, perdu dans ses pensées, la cigarette se consuma toute seule sans qu’il n’aspirât rien de son poison. Il ne pouvait se résoudre à quitter le lit. Après tout, il n’y avait rien de mieux que d’être dans les bras d’un de ses amants. Qu’il est bon de se sentir aimé à ce point !

    Il jeta un coup d’œil au réveil dernier cri – encore un truc d’Alzen, avec des fonctions hors du commun – et s’étonna de l’heure. Alors qu’il pensait qu’il devait être aux alentours de… Bah … Quelque chose comme neuf heures du matin, eh bien non, il s’était trompé, et pour lui, il était déjà tard. Presque onze heures. Il était temps pour sa compagnie de partir.

    - Eh, debout toi. Il est bientôt onze heures. Lui susurra-t-il à l’oreille avec un petit sourire.

    Sa phrase eu l’effet attendu. Son Jules sortit peu de temps après de son demi-sommeil pour enfiler ses vêtements. Apparemment, il était en retard pour un rendez vous dont Tyler n’avait pas retenu les détails. Allongé sur le lit, avec un sourire amusé, il regardait le godelureau se préparer.

    - Bon eh bien … A bientôt peut-être.

    Tyler se leva du lit pour le raccompagner, au moins jusqu'à la porte. Il se rhabilla un peu, d’une chemise et d’un sous-vêtement. Tyler plaisanta un peu, imaginant quand est-ce qu’il pourrait le revoir, une main sur la porte. Finalement, il ouvrit la porte, alors que son amant allait sortir.

    Mais il ne s’attendait pas vraiment à voir Artiom, devant ladite porte. Artiom – rappelons le, au cas où - avait déjà été son amant pour plusieurs fois, et ils étaient restés en bons termes. Mais pas vraiment au point de se faire des visites imprévues... Tyler ne pouvait cacher sa surprise. Oh, le fait qu’il soit en compagnie d’un autre homme face à une de ses conquêtes ne le dérangeait pas – il ne se cache pas de collectionner les conquêtes – et ce n’est pas non plus le fait d’être dénudé – après tout, les deux jeunes hommes l’avaient déjà vu nu, alors aucun d’autre n’allait être choqué de le voir en chemise et boxer. Il était juste surpris de la présence d’Artiom. Et il s’interrogea sur ce qui avait pu l’amener jusqu’ici, par cette belle journée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lukaphotography.tumblr.com/
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Passion lies in scream of estacitic dreams. [Artiom]   Mar 30 Aoû - 15:38


Il n’y a pas de souffrances dignes… Mais l’amour passionnel est la pire.

    Artiom se maudit lui-même. Il avait encore agit sur un coup de tête, à croire qu’il ne faisait que cela ses derniers temps. Il devait vraiment faire plus attention dorénavant. Il n’avait rien à faire ici. Il n’aurait jamais dû venir. Surtout pour… Lui… Tout cela n’avait ni queue ni tête. Il a toujours été indépendant, insensible à tous liens affectueux… Et pourtant, il se retrouvait là, maintenant. Tyler l’attirait comme une vulgaire mouche. Ouais, tout cela était insensé. Il en avait presque envie de frapper son amant pour créer tout ce chaos en lui. Tout était de sa faute. Bien sûre. C’était à cause de lui s’il se retrouvait à Karneval à ce moment précis au lieu de se trouver bien confortablement dans sa péniche à Almancar en train de dévorer un livre. Oui, il avait fait ce voyage pendant des jours et des jours pour atteindre Karneval… Il avait pris une barque pour atteindre Amenthalys et emprunter un cheval pour arriver jusqu’à la « fameuse ville invisible ». Et tout cela dans quel but ? Tche. Il ne voulait même pas se l’avouer à lui-même tant cela lui coûtait.

    Il frissonna. L’air était trop frais pour lui… et bien évidemment, il n’avait pas pensé à prendre des habits plus chauds. Ça lui apprendra. Car là, il se retrouvait bien con. Dans sa tête, bien qu’il ne l’avouera jamais, il était venu pour voir absolument Tyler… Mais là, il ne voulais pas s’abaisser à cela. Non, il voulait garder ce qui lui restait miraculeusement de fierté. Néanmoins… il ne voulait pas non plus se résoudre à être venu jusqu’à Karneval pour tout juste repartir à peine arrivé. Ce serait comme admettre sa totale défaite. Oui, la logique d’Artiom est assez difficile à suivre… mais que voulez-vous ? Ce n’est pas son père qui aurait pu lui apprendre la stabilité de l’esprit… au contraire ! Enfin… il marchait dans les rues sans faire attention où ses pas l’emmenaient… Jusqu’à ce qu’il se rendit compte qu’il était devant la porte de Tyler. Automatiquement, il y était venu… Comme si son amant agissait comme un aimant envers lui… C’était peut-être le cas, d’ailleurs… Mais Artiom n’avait aucune envie d’accepter cela. Il était bien seul. Il n’avait besoin de personne. Il pouvait se débrouiller ! Cela faisait déjà sept ans qu’il vivait en solitaire sans avoir manqué d’une autre présence humaine un seul instant ! Ce n’était tout de même pas maintenant que cela allait commencer… Non ?

    Il soupira… Il en avait assez de combattre contre lui-même… C’était épuisant. Néanmoins, il n’eut pas le temps d’approfondir plus ses pensées car la porte s’ouvrit juste devant lui. Il sursauta… et écarquilla les yeux lorsqu’il vit un homme sortir de l’appartement de Tyler… et ce dernier à moitié nu… Bien sûre, il savait qu’il avait d’autres amants que lui, il avait toujours su…. Mais là, c’était comme si tout explosait à sa figure, comme s’il réalisait enfin… Et cela lui fit atrocement mal. Tyler semblait surpris de le voir, évidemment… mais pas le moins gêné du monde. Pourquoi le serait-il ? Il n’y avait aucune raison… Bien qu’Artiom avait envie de lui hurler dessus, de l’accuser, de le frapper… Toutefois, il n’avait rien à se reprocher, rien du tout ! Le seul coupable ici, c’était lui. Coupable d’avoir espéré, de s’être trompé, de s’être… attaché ? Il avait une boule au fond de sa gorge et une douleur dans le ventre, comme si on y avait enfoncé un poignard.

    L’inconnu partit sans même qu’il ne s’en rende compte… Lorsqu’il revint à la réalité, il se demanda une énième fois ce qu’il foutait là. Bordel. Il n’avait fait que s’enfoncer, encore et encore… et le résultat ne s’était pas fait attendre : il a finit par se blesser tout seul. Quand son père était encore auprès de lui, il lui avait bien répété et répété qu’il ne devait s’attacher à personne. Alors pourquoi cela était arrivé ?! Pourquoi était-il tombé dans le piège ?! Il s’en voulait à lui-même d’être autant con ! La douleur se transforma en rage. Contre lui, surtout…


      - Adieu.


    Il n’avait pas le courage de dire un mot de plus, il se retourna en s’apprêtant à partir le plus vite possible de ce cauchemar…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Tyler H. Moore
♥ Dream of Freedom...

♦ Inscription le : 09/07/2011
♦ Mes messages : 122
♦ Etoiles ★ : 338
♠ Emploi(s) : Barman
♠ Nationalité : Alzen
♠ Karnevale : 6ème sens, sens le danger à l'avance.
♠ Sexualité & Statut : Homosexuel, libre comme l'air!
♪ Fiche : Présentation.
♪ RP(s) en cours : Tyler & les rps.
♪ Relationships : You know you love me, yes you do.

MessageSujet: Re: Passion lies in scream of estacitic dreams. [Artiom]   Mar 30 Aoû - 17:32

Oh, how wrong can you be?
Oh, to fall in love was my very first mistake
How was I to know I was far too much in love to see?

    Un million de choses passaient dans la tête de Tyler, un million de questions, alors que s’installait entre les trois garçons un silence pesant. Qu’est-ce qui avait pu pousser Artiom à venir jusqu’ici ? Ils habitaient plutôt loin, et il devait y avoir une bonne raison a sa venue. Une raison grave ? Tyler commença à réfléchir à ce qui pouvait être grave au point qu’Artiom vienne jusqu’ici, mais il ne trouva pas.
    Sa conquête lui adressa un signe de main alors qu’il partait, auquel Tyler ne répondit pas, perdu dans ses pensées. Non, vraiment, à cet instant précis, il n’avait aucune idée de ce qui pouvait avoir mène le jeune homme jusqu’ici.

    Surtout qu’il avait l’air aussi perdu que lui, soucieux presque. Comme s’il s’en voulait. Tyler revint sur terre, embarrasse par le silence qui s’étendait, rendant l’ambiance tendue.

    - Euh … Artiom ?
    - Adieu.

    Tyler s’était enfin décidé à parler, et ces deux mots exprimaient clairement son état d’esprit, son état d’incompréhension totale de ce qui allait arriver dans un futur proche. Mais au lieu de lui répondre – c’aurait été trop simple – Artiom fit demi tour sans un mot de plus.

    « Adieu » ? Tyler avait du louper une étape. Il n’était pas doué pour détecter les subtilités de toutes les relations, mais pour qu’on lui dise adieu, comme ça, c’est qu’il avait du merder quelque part, et pas qu’un peu. Ses jambes se délièrent, et heureusement, avant qu’Artiom ne soit trop loin, il le rattrapa par le bras.

    - Adieu ? Tu ne peux pas venir chez moi et me dire adieu sans explication.

    Sans le vouloir, son ton était plein de reproches. Après tout, comprenez le ; se prendre un adieu, comme ça, sans raison apparente, il y a que quoi réclamer une explication, voir plusieurs. Il fixa de ses yeux verts Artiom, dans l’espoir peut-être de lire sur son visage ladite explication. Mais il ne voyait qu’un jeune garçon extrêmement attirant, qui se donne des allures sérieuses et dures mais il y a une sensibilité là dessous. Enfin, ce n’était pas vraiment le bon moment pour penser à ça. Tyler lâcha le bras d’Artiom.

    - Tu veux bien m’expliquer, alors ? Ou je dois deviner moi-même ?

    Oh, il n’était pas en colère non plus, il n’y avait pas raison d’être en colère, mais Artiom l’avait pris de court. Il replia un bras sur lui, dans l’attente d’une réponse. Et ne put s’empêcher d’imaginer les raisons de cet adieu. Peut-être qu’Artiom en avait eu marre de ses taquineries, ou peut-être qu’il s’était fixé et ne voulait plus le voir.

    Ah non, tout sauf ça. N’oublions pas que Tyler est plutôt possessif avec ses conquêtes, et si l’une d’entre elle se fixait et ne voulait plus le voir … Oui, Tyler sera probablement un peu, mais vraiment un peu … Jaloux ? Rien que d’imaginer qu’Artiom était venu lui annoncer qu’il avait quelqu’un, Tyler sentait déjà le monstre de la jalousie se réveiller.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lukaphotography.tumblr.com/
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Passion lies in scream of estacitic dreams. [Artiom]   Mar 30 Aoû - 21:43

    L'amour ne commence ni ne finit comme nous le croyons. L'amour est une bataille, l'amour est une guerre, l'amour grandit.
    [James Baldwin]

    Des explications ? Lesquels ? Artiom serait bien incapable d’en donner de cohérentes ! Et de toute façon, qu’est-ce qu’il aurait pu lui dire ? Lui avouer qu’il avait des… sentiments pour lui ? Non, ça, jamais. Il n’en était pas question. Il ne s’abaisserait pas à un tel niveau de pitoyable. Ce genre de choses, c’était bon pour les filles et les lâches. Lui était immunisé contre tout ça… Ou en tout cas, il devrait l’être… N’est-ce pas ? Non, il n’était pas prêt à faire tomber cette barrière de protection juste pour les beaux yeux de Tyler. Si… Imaginons juste une seconde s’il le faisait… Cela voudrait dire qu’il se retrouverait sérieusement en danger. Il n’aurait plus aucune protection… nu comme un vers. C’était la pire des choses qui pouvaient arriver. Cette carapace, il avait mis énormément de temps à la renforcer petit à petit pour tenir tous les chocs de la vie sans l’aide de personne… Et maintenant, juste à cause de ce gars… Elle menaçait de se briser en milles morceaux… et lui avec, bien entendu.

      - Ouais, c’est ça, exactement ! Devine-toi-même !


    Sa voix était sèche. Encore plus que ce qu’il aurait voulu. Il n’arrivait plus à se contrôler, trop de choses frémissaient en lui… Il était sur le point de… craquer… Il ne s’était jamais rendu compte à quel point il était… fragile. C’était honteux ! A cet instant, il aurait voulu disparaître. A tout jamais. Pire, il voulait ne jamais avoir connu Tyler. Pourquoi lui laissait-il autant de pouvoir sur lui ? Pourquoi fallait-il que ce soit ce gars ?! Il n’arrivait même plus à le regarder dans les yeux… Lui, Artiom Jun Sooan, l’Informateur arrogant qui se mettait à dos tous les problèmes possibles à cause de son insolence ! C’était le comble, vraiment. D’habitude, il trouvait toujours quelque chose de blessant à dire pour que l’autre personne le laisse tranquille… Oui, il était doué avec les mots… Mais là, ces derniers s’envolaient de ses lèvres sans un son et il en devenait muet. Tyler le terrifiait. Il pouvait le briser au moindre choc venant de lui…

      - Je suis aussi humain… tu sais…


    Il avait à peine murmuré cette phrase. Ce n’était même pas dit que Tyler l’ai entendu tellement il l’a dit bas. Ça avait le ton d’un reproche… Et pourtant, il n’était même pas certain lui-même ce qu’il cherchait à dire en la prononçant… Tout se mélangeait beaucoup trop dans sa tête. Elle allait explosé. Sa colère était retombée comme elle était venu, en quelques secondes… Il ne restait plus qu’en lui le trouble et un immense malaise. Que devait-il faire ? Qu’était-il sensé faire ? C’était la première fois qu’il se retrouvait dans une telle situation ! Et il espérait sincèrement que ce soit la dernière… De toute façon, une fois qu’il sera sorti de tout cela, il ne reverrait plus Tyler. Plus jamais. Il était trop dangereux pour lui. Il ne voulait pas prendre le risque de craquer ! Il devait tenir ! Jusqu’à ce qu’il aie retrouvé son père… Avant cela, il n’aurait pas de répits, pas le temps de penser à lui. Ce n’était pas le moment de faire son égoïste et de penser à ses sentiments… Et en plus, de quels sentiments est-ce qu’on parlait ? Ce devait juste être de la fièvre qui lui montait à la tête et qui devait le faire délirer, ouais, juste ça, rien d’autre. Comme il avait envie que quelqu’un soit là pour lui dire quoi faire… Cela faisait longtemps qu’il n’avait plus senti le besoin de quelqu’un pour lui donner des conseils… C’était étrange… et dérangeant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Tyler H. Moore
♥ Dream of Freedom...

♦ Inscription le : 09/07/2011
♦ Mes messages : 122
♦ Etoiles ★ : 338
♠ Emploi(s) : Barman
♠ Nationalité : Alzen
♠ Karnevale : 6ème sens, sens le danger à l'avance.
♠ Sexualité & Statut : Homosexuel, libre comme l'air!
♪ Fiche : Présentation.
♪ RP(s) en cours : Tyler & les rps.
♪ Relationships : You know you love me, yes you do.

MessageSujet: Re: Passion lies in scream of estacitic dreams. [Artiom]   Mar 30 Aoû - 23:25

    Tyler leva les yeux au ciel, presque ennuyé. C’était pour ce genre de raison qu’il n’aimait pas avoir de relation fixe, avec des sentiments. Pas de sentiments, pas de prises de tête. Mais dès que les sentiments s’insinuaient dans l’affaire … C’était fichu, du moins, aux yeux de Tyler.

    - Ouais, c’est ça, exactement ! Devine-toi-même !

    Il trouva la réaction d’Artiom enfantine, mais il ne pouvait lui en vouloir. Après tout, il avait seulement dix-sept ans, et lui vingt-trois. Il savait très bien qu’il pouvait se montrer plus mature que certain adulte, mais il restait au fond un adolescent. Le jeune homme soupira, bien qu’il ait sur les lèvres un petit sourire, oh, à peine l’ombre d’un sourire en fait.

    Artiom ne le regardait même plus, et murmura quelque chose. Pour Tyler, il avait eu sa dose de Drama pour la journée. Il n’avait pas vraiment entendu ce qu’avait dis Artiom, mais s’il l’avait murmuré, ce n’était sûrement pas dans le but d’être entendu clairement.
    Calmement, pas brusquement non plus, Tyler posa deux doigts sous le menton d’Artiom, pour qu’il le regarde sans fuir son regard. Il avait l’air d’avoir tant de choses en tête, plus qu’un ado n’en a d’habitude. Pourtant, Dieu sait combien de choses peuvent passer dans la tête d’un adolescent de cet âge ! Mais là n’est pas la question.

    - Corriges moi si je me trompe … Commença Tyler, mais ne serais-tu pas un peu jaloux ?

    Il réprimanda un sourire. Le nombre de fois où il l’avait taquiné là-dessus ! Mais là, il n’y avait pas de trace de taquinerie. Il s’agissait juste d’une question, teinté de surprise. Tyler l’avait taquiné dessus, sans au fond penser que ça pourrait être vrai … Mais s’il avait vu juste eh bien … Eh bien il verrait.

    Tyler lâcha le menton d’Artiom, réfléchissant à l’impact de ses paroles, et à ce qui les avaient menés jusque là. Peut-être qu’il s’était trompé, et que ça n’avait rien à voir avec de la jalousie, et que c’était un tout autre sentiment qui s’était invité, sans que personne ne l’ai appelé.

    - Ou alors, tu me détestes tant que tu ne veux plus me voir ?

    Il trouvait ça stupide, quand même. On ne pouvait pas venir voir quelqu’un, du jour ou lendemain, faire des kilomètres juste pour lui dire qu’on le détestait et qu’on ne voulait plus le voir. S’il détestait quelqu’un, Tyler aurait seulement arrêté de donner des nouvelles … Donc ça ne pouvait pas être ça. Enfin, il ne connaissait pas encore par cœur la manière de penser d’Artiom, alors qui sait !

    - Et si je t’ai fais du mal, ou un truc du genre, dis le moi. Comme ça je ne recommencerai plus.

    Encore une autre possibilité. Il y avait pleins de possibilités, en fait. Et Tyler ne pouvait toute les énumérés, et en plus, il était mauvais aux devinettes. Mais il n’avait pas envie de rester sans réponse, ou de finir sur un malentendu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lukaphotography.tumblr.com/
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Passion lies in scream of estacitic dreams. [Artiom]   Mer 31 Aoû - 12:50

    Jaloux ? Lui ? Laissez-moi rire ! Il ne l’a jamais été et ne le sera jamais ! Non… en fait… Tyler avait viser exactement juste. Artiom était en train de faire une crise de jalousie, pure et dure… La chose la plus simple qui existait… Mais cela était complètement inconnu à son égard. Il n’était même pas capable de s’en rendre compte… Donc lorsqu’il entendit ses mots de la part de son amant, cela fit l’effet d’un électrochoc. Il n’osait plus bouger, plus dire un seul mot. Il n’osa même pas dégager son menton de l’emprise de Tyler… Non, il restait fixer dans ses yeux qui le manipulaient comme bon leur semblaient… sans même sans rendre compte.

    Lorsque l’autre relâcha son menton, sa tête bascula automatiquement vers l’avant… comme s’il n’avait plus aucune force pour la relever. Il n’était qu’une marionnette entre les doigts de son amant… Et s’en rendre compte le terrifiait. Ouais, c’est vrai, Artiom le détestait. Il le détestait de lui faire ressentir tout cela à un tel point ! Il avait envie de le frapper, de hurler,… de pleurer ? Mais il ne s’abaisserait pas à cela. Il s’y refusait.


      - Laisse tomber, tout cela n’est qu’un… Malentendu…


    Il était en train de renoncer ?! C’était du jamais vu ! Cela ne lui ressemblait pas ! Pas du tout même ! Il y avait un truc qui clochait, il n’était plus le même… Il en tremblait. Il fallait qu’il fuit de tout cela. Rester là était une très mauvaise idée. Pourquoi était-il venu déjà en premier lieu ? Cette simple question restait encore sans réponse dans son esprit. Il n’avait plus rien à faire là, plus rien à dire à Tyler. S’acharner pour de telles choses étaient inutiles. Tyler n’était pas coupable, après tout… Seul son style de vie et son inconscience l’était. Artiom ne pouvait pas l’accuser pour cela. Ce serait injuste. Et même blessé, il ne pouvait pas se permettre d’être injuste.

    Il s’approcha de Tyler, un pas, puis deux. Il se mit sur la pointe des pieds – car même si cela ne lui plaisait pas trop, le plus âgé était pas mal plus grand que lui – et frôla ses lèvres des siennes. Un au revoir ? Plutôt un adieu, mais chut, cela pourrait attaquer l’orgeuil de Tyler… comme celui d’Artiom, en fait. Il se recula, un minuscule sourire aux lèvres. Puis il tira la langue, retombant dans l’enfance qu’il avait trop vite quitté après la disparition de son père. Et il fit enfin une dernière fois demi-tour pour s’apprêté à partir. Il en avait assez. Il ne voulait pas « craquer » devant Tyler. Il avait encore un minimum de fierté… Non, il n’avait aucune envie de perdre totalement à ce… jeu… Il s’y était déjà assez brûlé les doigts. Il n’avait plus qu’à oublier toute cette histoire et d’enfin tirer en trait sur cela…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Tyler H. Moore
♥ Dream of Freedom...

♦ Inscription le : 09/07/2011
♦ Mes messages : 122
♦ Etoiles ★ : 338
♠ Emploi(s) : Barman
♠ Nationalité : Alzen
♠ Karnevale : 6ème sens, sens le danger à l'avance.
♠ Sexualité & Statut : Homosexuel, libre comme l'air!
♪ Fiche : Présentation.
♪ RP(s) en cours : Tyler & les rps.
♪ Relationships : You know you love me, yes you do.

MessageSujet: Re: Passion lies in scream of estacitic dreams. [Artiom]   Mer 31 Aoû - 13:55

    Tyler ? Laisser tomber ? Oh, non, non. Tout cela le perturbait. Et tant qu’il n’aurait pas tiré tout ça au clair, ça allait le perturber. Il ne pouvait laisser Artiom s’en tirer avec cette petite phrase, c’était trop facile. Mais avant qu’il n’ait pu, contredire ou même faire un geste, Artiom s’était approché de lui, frôlant ses lèvres des siennes. Tyler frémit. Il s’attendait presque à ce qu’Artiom l’embrasse mais … non. Il fut presque déçu. C’était comme si on lui avait mis un délicieux gâteau devant la bouche, mais qu’au dernier moment on vous le retirait.

    Artiom lui tira la langue, et Tyler se sentait un peu ... idiot. Et si finalement tout ça n’était pas sérieux ? L’arroseur arrosé, celui qui taquinait, taquiné, en quelque sorte. Tyler afficha une moue boudeuse, regardant Artiom s’éloigner. Mais il n’avait pas envie de le laisser partir tout de suite. Il retourna rapidement à l’intérieur de son appartement, enfila un jean et des chaussures, et parti rattraper Artiom en boutonnant sa chemise.

    Il attrapa Artiom par l’épaule, et le retourna. Il avait sur le visage un petit sourire. Qu’est-ce qu’il pensait ? Qu’il allait le laisser repartir comme si de rien était ?

    - Où est-ce que tu pensais aller ? Tu ne m’as donné aucune explication, et je ne prends absolument pas le ‘ c’est un malentendu’ pour une excuse. Je ne te lâcherai pas avant d’avoir eu une réponse valable !

    Il se planta devant Artiom, déterminé. Il voulait une réponse, il l’aurait. Il croisa les bras, ses yeux verts plongés dans ceux d’Artiom. Il avait sûrement touché juste, tout à l’heure, en disant qu’il était jaloux. Mais jaloux de quoi ? Jaloux qu’il soit avec un autre homme ? Et pourquoi ?
    Ça lui était déjà arriver d’avoir affaire à un homme jaloux de ses multiples conquêtes, mais il ne s’en était pas préoccupé. Ils ne se revoyaient plus et vivaient leurs vies chacun de leurs côtés. Cela aurait très bien pu se passer de la même manière avec Artiom, après tout. Il l’aurait laissé partir, aurait passé sa journée à draguer ou à travailler, fin de l’histoire. Il y avait d’ailleurs une petite voix, la ‘conscience’ qu’on appelle ça, (ou alors Tyler commençait à avoir des problèmes mentaux… Dans ce cas, Artiom attaquait même sa santé mentale, rien ne va plus !) lui répétait qu’il aurait du faire ça, il ne se serai pas pris la tête inutilement. Mais Tyler ne trouvait pas ça inutile, et ne pouvait se résoudre à laisser tomber.

    - Alors ? J’attends.

    Ce n’était pas dis d’un ton brusque destiné à presser Artiom à lui donner une réponse, mais plutôt d’un ton doux. Le forcer, après tout, ne servirait à rien, sauf peut-être à le faire fuir encore plus vite. Et ce n’était pas le but recherché alors…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lukaphotography.tumblr.com/
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Passion lies in scream of estacitic dreams. [Artiom]   Mer 31 Aoû - 15:07

    Artiom crut qu’il avait gagné. Qu’il avait réussit à se sortir de cette situation en limitant le plus possible les dégâts… C’était pour cela qu’il souriait. Il était fier de lui. Il allait pouvoir sauver le peu d’orgueil qui lui restait. Il s’en tirait plutôt bien, non ? Comparé à ce dont il était partit… Il aurait pu faire pire. Bien pire. Il aurait pu lui dire qu’il l’aimait comme un fou, par exemple. Ouais, ça, c’était vraiment une mauvaise idée. Il ne saurait comment l’autre aurait réagit… Il aurait pu l’ignorer… se moquer de lui… Non, c’était dix fois mieux qu’Artiom l’oublie. Complètement. Il allait trouver un autre amant, un total salaud, comme cela il ne risquerait pas de s’y attacher… Tiens, d’ailleurs, il pouvait commencer directement ses recherches, après tout, il se trouvait à Karneval ! Il avait tout le choix ici ! En tout cas bien plus qu’à Almancar… Ce qui n’était pas dur. Ouais, il avait fait une erreur et s’approchant de Tyler, il n’allait pas la refaire une nouvelle fois. Non, maintenant, il était averti, préparé. Mais… encore une fois, tout ne se passa pas comme il l’aurait souhaité… Tyler le rattrapa sans effort et il sursauta lorsqu’il le retourna.

    N’allait-il donc jamais le laisser tranquille ?! C’est bon ! Artiom s’était déjà assez ridiculiser ! Non ? Il lui en fallait plus ? Pour bien le mettre plus bas que terre ? C’est ça ? Il ne le comprenait pas… Si les rôles étaient inversés, il ne l’aurait jamais suivit. Jamais. Il ne l’aurait même pas retenu la première fois… Il ne lui aurait pas sortit toutes ses question… Cette histoire tournait de plus en plus mal. C’était le moment d’y mettre un terme. Définitivement.


      - Tu n’auras rien de plus de moi, Tyler Hayden Moore.


    Sa voix était froide, comme s’il récitait un poème appris par cœur. Il parlait machinalement, pour ne pas trahir le moindre sentiment. Il allait craquer. Vite. Fuir. Le ton doux de Tyler le torturait encore plus… faisant vaciller ses convictions. Pourquoi se jouait-il de lui ?! Pourquoi continuait-il dans cette voie ?! N’en avait-il pas assez ?! Ne s’était-il pas laissé de son jouet ?!

      - Peux-tu enfin me laisser partir ? De toute façon, qu’est-ce que tu attends de moi ?


    Oui, qu’attendait-il de lui ? Une occupation comme les autres ? Un ptit jeune à éduquer sexuellement ? Un animal de compagnie ? Artiom, lui, avait assez jouer à ce jeu. Il n’en pouvait plus. Il voulait changer… Tyler avait réussi à le faire mentir à lui-même… Normalement, c’était toujours lui le manipulateur dans l’histoire, pas la victime. Il savait que cela arriverait un jour… mais pas maintenant… pas comme ça… Il aurait dû écouter ce que son père lui disait lorsqu’il était petit. Cela lui apprendrait. Bien fait pour sa pomme. Il se mordit la lèvre inférieure… Il avait mal à la tête… Il n’était pas prêt à faire une scène, là, au milieu de la rue. Il souhaitait juste rentrer chez lui pour se reposer…

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Tyler H. Moore
♥ Dream of Freedom...

♦ Inscription le : 09/07/2011
♦ Mes messages : 122
♦ Etoiles ★ : 338
♠ Emploi(s) : Barman
♠ Nationalité : Alzen
♠ Karnevale : 6ème sens, sens le danger à l'avance.
♠ Sexualité & Statut : Homosexuel, libre comme l'air!
♪ Fiche : Présentation.
♪ RP(s) en cours : Tyler & les rps.
♪ Relationships : You know you love me, yes you do.

MessageSujet: Re: Passion lies in scream of estacitic dreams. [Artiom]   Mer 31 Aoû - 15:50

    Il n’aurait plus rien d’Artiom, alors. Tyler était dépassé. Il ne comprenait pas Artiom, et ne se comprenait pas. D’ailleurs, ça l’énervait, au final. Depuis quand il était si froid avec lui, hein ?

    - Très bien, je m’en vais. Je n’attends plus rien de toi. En fait, j’ai fais une erreur, je suis stupide. Enfin ! Je ne t’embêterai plus, tu peux rentrer chez toi en paix !

    Le ton de Tyler était un peu plus sec et cassant qu’il ne l’aurait voulu. Mais il était agacé, et comme les sentiments s’en étaient mêlés, Tyler était certain que ça allait mal se finir. Il était dur d’admettre que lui, que tout le monde disait si parfait et irrésistible, avait une erreur et que quelqu’un lui résistait. Mais derrière tout ça, il y avait sûrement plus qu’une histoire de compagnon nocturne sans sentiment.

    Tyler s’alluma une cigarette, les sourcils froncés. Il n’avait plus qu’à partir, alors. Ils n’avaient plus rien à se dire, et s’il restait là, il risquait de devenir blessant, parce qu’il était irrité. Il se racla la gorge.

    - « Adieu » comme tu disais plus tôt. Tu dois être satisfait.

    Il relâcha de la fumée, d’un air contrarié. Il tourna le dos à Artiom, et pris la direction de chez lui. Blessé ? Non pas du tout. Il avait l’impression que le jeune homme s’était totalement méprisé sur lui. Certes, c’était un homme qui aimait avoir plusieurs amants, mais il restait un homme comme un autre avec des sentiments, une sensibilité. Si, je vous assure. Il n’était pas du genre à … jouer avec les sentiments des autres. Non, ça, il le laissait à d’autres.
    Oh et puis, zut. Ça commençait à vraiment lui prendre la tête. Il allait rentrer chez lui, replonger dans son lit et dormir au moins vingt-quatre heures de suite. Il ré-entendait la voix froide d’Artiom, et ça ne le calmait pas du tout. Il s’assit sur les marches d’un perron, posant son visage sur ses mains.

    C’était stupide de s’en faire autant. Surtout que, si Artiom avait été un simple amant, il n’en aurait pas fait tout un cinéma ; il aurait laissé tomber. Il passa une main sur son visage. Bon sang, Tyler, à quoi tu jouais ? Maintenant il ne s’attendait plus à revoir le jeune garçon. Et il avait l’impression que sa réaction en avait dévoilé plus qu’il n’en connaissait sur ses propres sentiments. Soupirant comme jamais, le jeune adulte écrasa la cigarette. S’il était en colère, il ne savait pas contre qui. Pourquoi en vouloir à Artiom ? Il n’avait rien fais. S’en vouloir à lui-même ? Mais pourquoi ? Ne pas savoir ce qui l’avait irrité ne faisait qu’accentuer ça.

    Il fouilla dans sa poche pour prendre ses clés, et rentrer chez lui, et essayer de passer sous silence cette matinée qui avait pourtant bien commencé. Et comme si le destin s’acharnait sur lui pour lui faire passer une journée peu agréable, il avait beau retourner ses poches, la vérité lui sautait aux yeux ; Tyler avait oublié ses clés à l’intérieur.

    Génial, non ? Il était à la porte par sa faute ; au pire, il pourrait toujours rentrer par la fenêtre, ce n’était pas tant problématique, mais on se sentirait tous énervés après s’être rendu compte qu’on avait oublié ses clés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lukaphotography.tumblr.com/
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Passion lies in scream of estacitic dreams. [Artiom]   Mer 31 Aoû - 17:49

    Tyler avait l’air… contrarié… Pourquoi ? Était-ce parce qu’Artiom n’était plus d’accord de marcher dans son jeu ? Ou était-ce pour une autre raison ? Il ne comprenait plus rien… Mais il avait gagné… ? Non ? Tyler avait décidé de le laisser tranquille, c’était bien ce qu’il souhaitait, n’est-ce pas ? Alors pourquoi n’arrivait-il pas à se réjouir de cela ?! Pourquoi avait-il toujours autant mal ?! Cela n’avait rien arranger de tout ! Non, ça avait empirer, même ! Alors à quoi tout cela avait servi ?! Qu’est-ce qu’il lui arrivait… ? Il était en train de perdre la tête… Tout cela ne serait jamais arrivé s’il n’était pas parti d’Almancar sur un coup de tête… Oui, il aurait pu rester tranquillement chez lui… Pourquoi avait-il fallu qu’il ne retienne pas ses pulsions ? Il s’en mordait les doigts maintenant… Tyler était partit… Il était resté au même endroit, incapable de tirer définitivement un trait sur tout cela… C’était lui qui l’avait voulu ! Lui seul ! Alors pourquoi n’assumait-il pas ?! Pourquoi les larmes dévalaient ses joues ? Il apporta ses doigts à ses joues. Oui, il pleurait. Il n’avait jamais pleuré pour autre chose que son père depuis ses dix ans… Tyler faisait vraiment l’effet d’un ouragan en lui. Il bouleversait tous ses principes, toutes ses vérités… Il le mettait sans dessus-dessous. Il s’accroupit, se recroquevilla sur lui-même. Il avait mal. Sa tête allait explosé. Son cœur était déchiré. Bordel, il était amoureux ! C’était sa première fois ! Et cela n’avait rien de magique comme certains le disaient… Non, c’était horrible. Il aurait voulu ne jamais connaître ce sentiment. Cadeau empoisonné. Il avait l’impression de crever. Il n’arrivait plus à respirer… Il avait envie… non, besoin, de voir Tyler. Tout de suite. De l’embrasser, de lui demander pardon, de… lui dire qu’il l’aimait…

      - Petit, tu vas bien ?


    En temps normal, il aurait frapper la personne qui ose l’appeler « Petit », ou il aurait au moins lancer une remarque cinglante… Mais là, il n’en avait même plus la force. Il releva à peine les yeux pour voir de qui il s’agissait… C’était le gars de tout à l’heure, le mec de Tyler. La rage le prit une nouvelle fois au fond de lui. Il se redressa d’un bond sur ses deux jambes… le prit par la nuque… et l’embrassa avec hargne. Il ne savait même pas réellement pourquoi il faisait cela… Pour se venger de Tyler ? Ou pour reprendre tous les baisers que ce gars avait piquer à son amant… ou ex-amant, désormais. Il ne savait pas. Il mordit la lèvre du gars, sans pitié. Il n’en était pas digne. Il n’en avait pas le droit. Il lui avait voler Tyler ! Il devait payer ! Ses larmes n’arrêtaient pas de couler sur ses joues… Visiblement sa vengeance ne marchait pas totalement comme il voulait… L’inconnu prenait trop de plaisir à l’embrasser… Il lui avait même aggriper les hanches pour le rapprocher de lui… Artiom ne pouvait plus fuir… et il n’arrivait même pas à avoir peur de ce qu’il était en train de faire, il se mettait dans le pétrin, le gros pétrin.


Dernière édition par Artiom Sooan le Jeu 1 Sep - 10:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Tyler H. Moore
♥ Dream of Freedom...

♦ Inscription le : 09/07/2011
♦ Mes messages : 122
♦ Etoiles ★ : 338
♠ Emploi(s) : Barman
♠ Nationalité : Alzen
♠ Karnevale : 6ème sens, sens le danger à l'avance.
♠ Sexualité & Statut : Homosexuel, libre comme l'air!
♪ Fiche : Présentation.
♪ RP(s) en cours : Tyler & les rps.
♪ Relationships : You know you love me, yes you do.

MessageSujet: Re: Passion lies in scream of estacitic dreams. [Artiom]   Mer 31 Aoû - 23:11

    Il était toujours assis sur les marches du perron depuis maintenant un moment. Mais c’était seulement maintenant qu’il avait remarqué qu’il n’était pas si loin d’Artiom qu’il le pensait. En fait, celui-ci n’avait pas bougé, et depuis là où il était assis, Tyler le voyait parfaitement. D’ailleurs, il lui semblât qu’il pleurait. Pourquoi ? Il n’y avait aucune, vraiment aucune raison apparente. Le jeune homme esquissa un mouvement pour se relever et aller le voir, mais au dernier moment il se rassit. Après tout … C’était Artiom qui avait voulu qu’il le laisse, il n’allait pas revenir même pas dix minutes plus tard.

    Mais ce à quoi il ne s’attendait pas … C’est qu’il embrasse quelqu’un. Comme ça, d’un coup, sans prévenir. D’autant plus qu’il réalisa qu’il s’agissait de sa conquête de cette nuit. Et ils avaient l’air d’apprécier leur baiser.
    Tyler resta… Sur le cul, si vous me passez l’expression. Eh bien ! On pouvait dire qu’il changeait vite d’avis ! Ou alors, il essayait de le rendre jaloux. Il se retint d’aller foncer droit sur eux pour les séparer. Ils faisaient ce qu’ils voulaient … non ? Il n’avait pas à s’en mêler ?

    Il bouillonnait. Pourquoi ce n’était pas lui qu’Artiom embrassait avec passion en pleine rue ? Il ne connaissait même pas l’autre homme, et de les voir comme ça … Enfin, il ne savait même pas si Artiom appréciait le baiser ; il pleurait encore. Finalement, il se détacha des marches du perron, et fila à grands pas vers eux.

    - Tu passes vite à autre chose.

    Il lança ses quelques mots à Artiom, alors qu’il passait à côté de lui. C’était puéril, complètement puéril. Le jeu du plus jaloux, peut-être ? Dans ce cas, il ne voulait pas perdre. Mais ça le mettait tellement en colère que … il était sûrement en train de perdre depuis longtemps.
    De les regarder le dégoutait, il les sépara, et jeta un regard dédaigneux à son ex-compagnon.

    - Calme tes ardeurs toi, il a dix sept ans.

    Certes, cela s’appliquait aussi pour lui-même. Il repoussa l’homme et se tourna vers Artiom, les sourcils froncés.

    - Et toi, à quoi tu joues là ?... Enfin, ça me regardes pas .

    Il avait dis qu’il partait, mais finalement, tout le forçait à chaque fois à revenir vers Artiom. C’était un peu agaçant, comme si une force qu’il ne pouvait expliqué l’aimantait et l’attirait vers lui.
    Non, il ne pouvait se résoudre à laisser un Artiom le visage couvert de larmes au milieu de la rue. Il essuya les joues du jeune homme du plat de la main, effaçant toutes traces de larmes. Il avait encore les yeux rouges, mais ça, Tyler n’y pouvait rien. Le rouquin eut un petit sourire, presque moqueur.

    - Regardes toi un peu, ça ne te ressemble pas de pleurer. Où est passé le garçon que tu es d’habitude ? Tu ne te laisserais pas aller à pleurer devant des inconnus comme ça. Reprends-toi.

    Il retira sa main du visage d’Artiom. Il était peut être allé trop loin en lui faisant la morale, et laissa sa main, à mis chemin entre son visage et sa place habituelle, suspendu dans un mouvement. Il ne savait plus trop sur quel pied danser maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lukaphotography.tumblr.com/
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Passion lies in scream of estacitic dreams. [Artiom]   Jeu 1 Sep - 12:59

    Il ne savait plus ce qu’il faisait… et à vrai dire, il s’en foutait. Tout était fini. Ses bonnes résolutions avaient fini aux oubliettes. Il assumerait après. Ou pas. Il ne voulait plus réfléchir, il en avait assez. Assez de tout. Il lui sembla entendre la voix de Tyler… Il était vraiment en train de délirer, il n’y avait pas d’autres possibilités. Il l’ignora. Les illusions n’avaient pas leur place dans son monde. Mais il réalisa qu’il n’avait pas inventé cette voix lorsqu’il fut séparer brusquement de l’autre homme… Tyler se trouvait là, devant eux,… furieux ? Il ne l’avait jamais vu ainsi… Alors il était attaché à sa conquête de l’autre soir ? Ah… Artiom aurait dû s’en douter. Mais ça faisait mal de le savoir.

    Qu’est-ce qu’il en avait à foutre d’avoir seulement dix-sept ans ? Bien des jeunes de son âge était beaucoup moins mature que lui ! Malgré ce que l’on puisse penser à cause de sa petite taille… L’excuse de Tyler ne tenait pas la route. Il paraissait tellement… bidon ! Elle devait avoir été trouvée à la va-vite pour les écarter. C’était la première fois qu’il voyait Tyler aussi… sec, cassant,… Il devait en avoir marre de lui. Evidemment. C’était compréhensible. Lui-même avait envie de se foutre des baffes en cet instant. A quoi jouait-il ? Voilà une bonne question dont il ne connaissait même pas la réponse. Il aurait aimé pouvoir y répondre… juste pour clouer le bec de son ancien amant, juste pour voir comment il réagirait. Mais les mots sonnaient tellement creux pour dire ce qu’il ressentait ! Il aurait été incapable de l’expliquer. A moins qu’il refusait d’employer les petits mots nécessaires… Non, il n’était pas prêt à les utiliser.

    Le toucher… délicat… de Tyler… Cela lui avait manqué. Atrocement. Il aurait presque poussé sa joue dans sa main s’il n’était pas figé par la situation. Non, c’est vrai, pleurer ne lui ressemblait pas. Pas du tout… Mais tomber amoureux non plus… alors tant pis pour les détails. Cela n’avait plus d’importances. Même la recherche de son père lui semblait loin de son esprit, pour une fois. C’était étrange… comme si l’espace d’un moment, ses priorités avaient changé… Cela lui faisait peur. Atrocement peur. Il était en train d’avancer vers l’inconnu sans garde fou… Il allait le regretter, il le savait, et pourtant, il ne pouvait rien faire pour empêcher cela. Il était pris au piège, prisonnier. Lorsque la main douce quitta sa joue, il eut l’envie de la ramener contre lui, immédiatement. Mais il se retint. Il n’avait pas le droit de faire cela. Il avait rejeté Tyler, il devait l’assumer. Le troisième mec avait complètement disparu de sa tête. Ce dernier devait vraiment se demander au milieu de quoi il se trouvait...


      - S’il-te-plaît… reste… avec moi…


    Cette phrase… Putain ! Il ne se reconnaissait même plus lui-même ! Tout semblait tourner autour de lui… Cette historie allait le tuer. Il était même en train de supplier Tyler… Que quelqu’un le sorte de toute cela. Par pitié.

      - Ne me laisse pas seul…


    Et il attrapa la main. Enfin. Il la serra, fort, comme si sa vie en dépendant. Qu’attendait-il vraiment de Tyler ?

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Tyler H. Moore
♥ Dream of Freedom...

♦ Inscription le : 09/07/2011
♦ Mes messages : 122
♦ Etoiles ★ : 338
♠ Emploi(s) : Barman
♠ Nationalité : Alzen
♠ Karnevale : 6ème sens, sens le danger à l'avance.
♠ Sexualité & Statut : Homosexuel, libre comme l'air!
♪ Fiche : Présentation.
♪ RP(s) en cours : Tyler & les rps.
♪ Relationships : You know you love me, yes you do.

MessageSujet: Re: Passion lies in scream of estacitic dreams. [Artiom]   Jeu 1 Sep - 22:08

    Il restait surpris. Artiom jouait à la girouette ; je t’aime, je t’aime plus, vas-t-en, reste ici … C’était à en perdre la tête. De quoi avait-il peur pour s’accrocher à lui à ce point, comme on s’accrocherait à une bouée de sauvetage, notre dernier espoir ? Tyler se radoucit. Être dur et cassant ne ferait qu’accentuer les larmes du jeune homme.

    - Je ne pars pas, comme tu vois. Tu peux être aussi odieux que tu veux, je finirais par revenir. Il eut un petit rire. Arrête de me supplier, tu n’as pas besoin de ça.

    Il sourit. Il n’allait pas s’enfuir en courant non plus. Il ne savait pas ce qu’Artiom attendait de lui, restant silencieux ainsi. Tyler n’essaya pas de briser le silence avant un petit moment. Finalement, il attira le jeune adolescent contre lui, dans une étreinte sincère.

    - Allez. Assez d’effet dramatique pour aujourd’hui. On oublie ça, et on passe à autre chose, d’accord ? Et ne changes pas d’avis dans les deux secondes, hm ?

    Ce n’était pas vraiment une question, mais plutôt une sorte d’ordre. Il n’avait pas envie que cette histoire prenne trop d’importance. Il garda Artiom contre lui. Il ne cherchait même plus à savoir les raisons qui avaient poussés Artiom à venir ici, ça lui était égal. Complètement égal. Ils restèrent donc ainsi un petit moment – Tyler n’avait pas compté combien de temps – avant que Tyler brise le silence.

    - Je suppose que tu vas bientôt rentrer, non ?

    Il supposait, oui. Peut-être qu’il allait finalement rentrer chez lui et qu’ils se reverraient… Dans un certain moment. Après tout, Artiom n’avait pas prévu de rester ici éternellement. En pensant à cette éventualité, Tyler eut envie de sourire mais il se retient. Après tout, ils avaient une vie chacun de leur côté et il ne s’attendait pas à ce qu’Artiom quitte tout pour lui. Bah non, pourquoi il voudrait ça, d’abord ? Il chassa cette pensée, la mis de côté pour plus tard. Il n’avait toujours pas lâché la main d’Artiom.

    - Si tu rentres, je te raccompagne.

    A vrai dire, il ne se souvenait pas avoir été un jour chez Artiom, et c’était une bonne occasion. Pas seulement pour voir la maison, mh ? Evidemment non, peut être pour passer un peu plus de temps avec le jeune homme ? Il avait lâché ça, une proposition galante en quelque sorte. Peut être qu’Artiom allait refuser… dans ce cas, il n’aurait plus qu’a rentré chez lui… Et fin de l’histoire. Ou il insisterai.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lukaphotography.tumblr.com/
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Passion lies in scream of estacitic dreams. [Artiom]   Jeu 1 Sep - 23:07

    Qu’est-ce qu’il lui avait prit de dire ces mots ? Comme s’il était obligé de les prononcer… Pour… se rassurer ? Il écoutait les paroles de Tyler, patiemment, sans le couper… C’était la première fois de sa vie qu’il était autant attentif à de simples mots. Il les buvait, comme pour en extraire un nectar : la vérité. Oui, il voulait savoir ce que Tyler ressentait pour lui, tellement que cela le dévorait de l’intérieur. Il était loin d’être naïf et se doutait bien que l’autre ne l’aimait pas… Mais si seulement – si seulement ! – il y avait une petite lueur d’espoir qu’il ferait que dans un futur, cela serait possible…

    Ouais, c’est vrai, il avait épuisé son quota de pitoyable pour au moins quelques années… Mais être là, contre Tyler,… Il se sentait bien. Mieux que dans sa cabane au fond d’Almancar, c’est pour dire ! Il voulait y rester… Le plus longtemps possible. Il souhaitait même oublier ses principes et son foutu caractère pour un moment, juste pour en profiter… Il allait lui répondre à contrecœur qu’il rentrait aujourd’hui même mais il n’eut pas le temps. Le raccompagner ? Comme un fille ? Enfin, ce n’était pas vraiment pour se vexer pour ce genre de détails… Il ferait une remarque là-dessus une autre fois. Ce qui lui faisait le plus peur c’était qu’il n’avait jamais emmener Tyler chez lui. C’était toujours le contraire… C’est clair que c’était plus pratique… Ainsi le plus âgé n’avait pas à venir jusqu’à Almancar et Artiom profitait de ses sorties chasse-infos pour rendre visite à son amant… Tout roulait comme sur des roulettes avec ce système… Ainsi, il n’avait pas besoin de lui dévoiler son « terrain protégé », et il ne s’impliquait pas trop dans cette histoire… Mais là… accepter… cela voulait dire accepter de franchir une nouvelle étape entre eux deux et il n’était pas certain que ce soit une bonne idée… Oui, il avait peur des conséquences.


      - Tu veux… venir chez moi ?


    Sa maison, ou plutôt sa cabane, n’était pas la grande classe. Loin de là. Les Marécages d’Almancar n’étaient pas non plus connus pour leur accueil chaleureux et leur beau paysage… Il avait peur que tout cela fasse fuir Tyler. C’était bien la dernière chose qu’il fallait. Certes, il pouvait le conduire dans sa péniche qu’il était plus agréable que sa cabane… mais c’était un endroit encore plus personnel pour lui. Enfin, si Tyler venait avec lui, il entrerait forcément dans sa péniche vu que c’est grâce à elle qu’il va rentrer d’Amenthalys jusqu’à Almancar… Donc pour cela, Artiom n’avait aucune chance d’y échapper. Le voulait-il vraiment ? Peut-être que c’était une occasion rêvée pour s’accaparer Tyler pour lui tout seul… mais si ce dernier le rejetait ? Il aurait tellement d’espoirs piétinés… Il en creverait.

      - Tu ne sais pas à quoi tu t’attaques…


    Avait-il au moins déjà mis les pieds à Almancar pour savoir à quoi s’attendre ? Se rendait-il compte que c’était peut-être le coin le plus mal fréquenté de la Sphéra ? Non, sûrement pas. Il paraissait dire cela si sereinement alors qu’il ne savait même pas où il allait mettre les pieds… Quel inconscient. Pire qu’Artiom. D’ailleurs, il était persuadé de gagner s’ils faisaient un test de maturité entre eux deux. Il sourit distraitement à cette pensée… Il devrait penser à mettre en pratique son idée un jour ou l’autre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Tyler H. Moore
♥ Dream of Freedom...

♦ Inscription le : 09/07/2011
♦ Mes messages : 122
♦ Etoiles ★ : 338
♠ Emploi(s) : Barman
♠ Nationalité : Alzen
♠ Karnevale : 6ème sens, sens le danger à l'avance.
♠ Sexualité & Statut : Homosexuel, libre comme l'air!
♪ Fiche : Présentation.
♪ RP(s) en cours : Tyler & les rps.
♪ Relationships : You know you love me, yes you do.

MessageSujet: Re: Passion lies in scream of estacitic dreams. [Artiom]   Dim 4 Sep - 23:11

    S’il voulait aller chez Artiom ? Surement que oui. Mais lui n’avait pas l’air sûr de vouloir l’emmener. Peut-être que Tyler avait grillé les étapes un peu trop vite. Calme donc un peu tes ardeurs. Et il ne savait pas du tout à quoi il s’attaquait, non, en effet. Il était habitué à un minium de confort, de classe, etc, et les Marécages d’Almancar, pour lui, c’était le bout du monde. Autant être franc.

    - Tu as raison, je ne sais pas. Mais apparemment, tu n’as pas l’air de vouloir que je te raccompagne… ?

    Il avait un petit sourire. Il ne disait pas ça méchamment, c’était juste une petite remarque comme cela. Oh, il comprenait qu’Artiom ne veule pas, il avait sûrement de bonnes raisons, mais il n’allait pas le forcer. Lui était habitué à avoir des gens chez lui, et les rares moments où il était seul lui semblait étrangement inconfortable, mais il ne faisait pas de son cas une généralité.
    Il remarqua le petit sourire distrait d’Artiom. A quoi pouvait-il penser ? Surtout pour sourire comme ça, sans raison apparente. Tyler aurait bien voulu être dans sa tête, parfois … Ça lui aurait permis de comprendre pourquoi il était venu ici et s’était mi dans un tel état. Oui, Tyler avait dis de ne plus en parler, mais il ne pouvait pas s’empêcher d’y penser. Et ça lui resterai en tête sûrement un grand moment. Enfin. Il aurait tout le temps d’y penser ce soir, ou plus tard tout du moins.

    - Si tu préfères, je viendrais chez toi une autre fois, quand tu sauras plus prêt à m’accueillir ? Ça ne me pose aucun problème.

    Il pouvait attendre évidemment. L’idée d’aller chez Artiom … C’était franchir une ligne de plus dans leurs relations. Déjà que les limites sont floues entre simples « sex-friends » et « en couple » … Artiom n’était sans doute pas prêt à ce que Tyler déboule dans sa vie et son intimité comme ça, sans prévenir. Il pouvait comprendre ça, il n’est pas aussi étranger aux sentiments que l’ont peut le penser.

    - Donc prends ton temps, je ne veux pas te forcer la main. Ajouta-t-il, un sourire aux lèvres.

    Ils avaient tout le temps après tout, pas besoin de se presser. Aller chez Artiom consistait-il à franchir une ligne, en fait ? Il pouvait très bien aller chez lui en tant qu’ami, mais dans ce cas là, il ne serait pas très franc sur ce qu’il pense vraiment d’Artiom. Sur ces sentiments envers lui. Le considère-t-il juste comme un ami ? C’est une bonne question. Il arrive parfois que même nous même ne pouvons répondre à cette question… Et c’est bien le cas de Tyler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lukaphotography.tumblr.com/
avatar
Invité


MessageSujet: Re: Passion lies in scream of estacitic dreams. [Artiom]   Lun 12 Sep - 20:29

    Non, ce n’était pas ce qu’il voulait dire, pas du tout. Tyler se trompait. Non… en fait, c’était exactement cela. Encore une fois, ce gars avait vu juste. Comme pratiquement tout le temps dernièrement… et c’était incroyablement déroutant. Il attrapa la manche de Tyler, du bout des doigts. Tremblant, comme si c’était sa dernière chance pour le garder près de lui. Tout cela lui faisait peur. Il tira doucement sur la manche de son amant, pour tenter d’obtenir un peu de son attention, pour se rassurer. Est-ce qu’au moins, Tyler l’appréciait, juste un tout petit peu ? Est-ce qu’il lui donnait un minimum d’importance ? Non… certainement pas… Mais il aurait tant aimer. Car maintenant, il en était persuadé, il l’aimait. C’était simple et pourtant tellement difficile de se l’avouer à soi-même ! Surtout pour Artiom. Il fit la moue.

      - Viens… murmura-t-il.


    Il n’osait pas parler plus fort. Il avait honte. Mais s’il continuait comme cela, soit Tyler allait se moquer de lui, soit il allait abandonner toutes chances de le comprendre. Et si ce dernier abandonnait, cela voulait dire qu’Artiom ne pourrait plus rester vers lui… ce serait la pire des choses.

      - Viens… chez moi…


    C’était presque une supplique. Qu’était-il en train de faire ? C’était n’importe quoi ! Cela ne lui ressemblait pas du tout ! Mais avait l’impression qu’il était en train de perdre son amant et il voulait à tout prix éviter cela. Il irait même jusqu’à l’inviter chez lui, la preuve absolue qu’il avait confiance en lui… ou en tout cas qu’il préférait prendre cet énorme risque pour lui plutôt que de le perdre.

      - Viens chez moi… je te protégerai…


    Bon, d’accord, cela paraissait ridicule pour tout le monde, qu’un petit gars comme lui dise cela. Artiom n’était pas bien épais et faisait pale figure devant n’importe quel homme mature. Mais il pensait réellement ce qu’il disait. Il protégerait Tyler quoi qu’il arrive, soit grâce à son pouvoir, soit par le poison qu’il emportait toujours avec lui, ou encore avec ces fils d’acier à l’intérieur de sa péniche et de sa cabane. Oui, il était pas mal équipé, de ce côté-là. Jamais il n’aurait pensé que c’était possible de prendre autant de risques pour quelqu’un… Cela lui rappelait trop comment son père se conduisait envers lui… Et cela faisait mal. Non, en réalité, c’était différent. Pas le même genre de sentiments… mais au final, cela revenait peut-être au même.

      - Mais… ne t’attends pas au luxe…


    C’est vrai que s’il s’attendait au luxe, il allait être déçu, très déçu, même ! Sa maison n’était en réalité qu’une péniche empli de trésors d’informations en tout genre entassées un peu partout et comme « bureau », c’était une vieille cabane dans les Marécages d’Almancar, au bord de l’eau. En fait, il partageait son temps entre les deux lieux. Oui, en bref, Tyler allait être déçu et Artiom blessé. Mais ce n’était pas le moment de penser à ce genre de choses car il avait déjà fait son choix. Il allait assumer. Il n’allait de toute façon pas pouvoir se cacher éternellement, n’est-ce pas ?

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Tyler H. Moore
♥ Dream of Freedom...

♦ Inscription le : 09/07/2011
♦ Mes messages : 122
♦ Etoiles ★ : 338
♠ Emploi(s) : Barman
♠ Nationalité : Alzen
♠ Karnevale : 6ème sens, sens le danger à l'avance.
♠ Sexualité & Statut : Homosexuel, libre comme l'air!
♪ Fiche : Présentation.
♪ RP(s) en cours : Tyler & les rps.
♪ Relationships : You know you love me, yes you do.

MessageSujet: Re: Passion lies in scream of estacitic dreams. [Artiom]   Sam 17 Sep - 20:33

    « Viens. » , un mot à peine murmuré, que si Tyler n’avait pas vu les lèvres d’Artiom – ô combien désirables, mais je m’égare – bouger, il n’aurait jamais entendu le mot. Il se raccrochait à lui comme un dernier espoir, un petit animal tout apeuré. Tyler se sentit envahi d’un surplus d’affection pour cette petite personne là, qui avait tellement d’importance pour lui. Il sourit.

    Surtout quand Artiom annonçait qu’il allait le protéger. Il y avait là presque de l’ironie. Là, le jeune homme, dénudé de toutes les défenses qu’il avait mis des années à construire, annonçait qu’il allait le protéger ? Tyler ne sous-estimait pas Artiom : il vivait seul, c’est donc qu’il savait se débrouiller, mais la phrase était tellement décalée avec le moment, qu’il avait failli rire. Mais peut-être que son rire aurait été mal interprété, alors il le garda pour lui.

    Oh, franchement. Tyler ne se souciait pas du luxe. Autant lui vivait dans l’aisance, se lovant dans un confort luxueux tellement désirable pour plein du monde, même si Artiom avait vécu dans un carton sous un pont, Tyler ne s’en serai pas soucier. Artiom pouvait l’emmener n’importe où, tant qu’il était là, l’endroit serait sublimé. Mais ça, il ne le dirait pas, non, pas encore. Il est trop pour Tyler d’admettre tout ça. Si pour Artiom il avait été « facile » d’admettre ses sentiments, il y avait encore un long chemin avec que Tyler, lui, s’accepte à cela. Pas d’histoire d’orgueil ou d’égo, non. Peut-être qu’il a juste peur. Oui, Tyler, le séduisant, le séducteur, peur de l’amour. Ah, la jeunesse.

    Il passa son bras autour du cou de son jeune amant, un sourire aux lèvres, et se permit de déposer un baiser – à peine quelques secondes – sur celles d’Artiom. Comme un avant gout, en quelque sorte.

    - Alors allons-y ? Je te suis.

    Tyler était joyeux, comme si sa journée s’était illuminée d’un coup, et il se sentait d’humeur légère. Gardant son bras autour du cou d’Artiom, il avait un sourire pensif. Où est-ce que tout ça allait les mener ? Très loin de là où ils étaient parti, en tout cas. Leur relation avait déjà bien évolué, alors …


[ HRP : Si tu veux, on peut continuer aux Marécages : D ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lukaphotography.tumblr.com/
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Passion lies in scream of estacitic dreams. [Artiom]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Passion lies in scream of estacitic dreams. [Artiom]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
KARNEVALE AVENUE ♫ ::  :: walking into the streets-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit