AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
OUVERTURE DE LA VERSION 2 DU FORUM!
Tout se passe donc désormais ici -> http://karnevale-avenue2.forumactif.org !
(Si vous êtes membre d'ici et que vous n'avez pas encore pensé à votre fiche, etc,
ne vous faites pas de soucis, vous pouvez vous inscrire
et on pourra tout arranger après !)

 

 [Event] IV. One Vision

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maitre du Jeu
Maitre du Jeu
✖ On ne m'envoit pas de MP! ✖

♦ Inscription le : 21/02/2010
♦ Mes messages : 95
♦ Etoiles ★ : 549

[Event] IV. One Vision Vide
MessageSujet: [Event] IV. One Vision   [Event] IV. One Vision EmptySam 5 Nov - 13:13


One flesh, one bone, one true religion
One voice, one hope, one real decision
One vision !

Quel est l'intérêt de servir pour subir ? Encourager ce qui nous condamne ? Soutenir une illusion qui décide soudainement de nous broyer d'un sauvage arbitraire ? Peut-être que c'est ce qu'il se demandait, entre quatre coins froids d'une pièce d'acier triste. Ou peut-être pas, après tout. Il est de certaines opinions qui restent immuables, même dans la contradiction la plus totale et fatale. Il appartenait à chacun de soutenir l'opinion qu'il souhaitait, quand bien même le mal-être du Monde était de ces choses que seule la folie pouvait nier.

Même si certaines opinions sont plus délicates à soutenir que d'autres. Parfois il faut accepter de subir la férocité d'un danger nouveau, de se battre pour pouvoir penser comme on le souhaite. Aujourd'hui, elle était jetée dans la fosse aux lions, juste pour soutenir ses idées, juste pour soigner une société qui souffrait de l'intérieur. C'était pour la vie, et ce jusqu'à la mort. Une vie qui semblait présentement si courte et précieuse. Une mort si proche et délicieuse.

Parce qu'il était là, lui aussi, du haut de son uniforme brillant. Soldat de plomb obéissant à sa pompeuse hiérarchie. Ces murs glacés devaient être leur asile, au pire leur tombeau. De par son rang, c'est comme s'il pouvait les flairer. L'odieuse odeur de la rébellion face à ce qu'il défendait, lui.

À chacun de survivre pour ses idées.

Mais avec ordre et organisation:

Terek «Alazeïa» Vöronov – R. Gaelig Le Hir – Osmanthe Cathair
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Terek
Terek "Alazeïa" Vöronov
✔ I'm gonna help you...

♦ Inscription le : 01/05/2010
♦ Mes messages : 672
♦ Etoiles ★ : 676
♠ Humeur : Paumé.
♠ Emploi(s) : Au chômage à partir de l'event, youpi. C'est super. ET CA TE FAIT RIRE ???
♠ Nationalité : Alzen
♠ Karnevale : Tout Karnevale est rendu inutilisable dans un rayon de trente mètre environ. Un Amenthalysien ne peut rien contre. Un Alzenien puissant peut attraper des migraines, mais aussi en donner. Ne peut bloquer qu'un Opalien à la fois mais la cible ressent des douleurs dans les parties du corps affectées par son propore Karnevale. Toujours activé en temps normal HAHA bien fait.
♠ Sexualité & Statut : Homosexuel/hétérosexuelle selon ta vision des choses, frigide et blasé.
♠ Mon rêve : Que les oiseaux et les Karnevaliens disparaissent de Sphera, mais en fait on s'en fout.
♪ Fiche : Bah...
♪ RP(s) en cours : Oui.
♪ Relationships : Hein ?

[Event] IV. One Vision Vide
MessageSujet: Re: [Event] IV. One Vision   [Event] IV. One Vision EmptySam 5 Nov - 17:58

Terek aurait cru que c'était à l'internat d'Amenthalys qu'on allait le boucler. Mais de toute façon qu'il s'agisse de ça ou de la prison d'Alzen... les deux se valaient. Il claquerait juste d'une façon différente.

Le plus vicieux dans tout ça c'est qu'il ne pouvait pas compter les jours qu'il avait passés enfermés dans cette pièce... des fois qu'il eût été possible de qualifier cet espace confiné de pièce ouais. Il avait estimé à une semaine le temps de son incarcération quand il s'était évanoui pour la première fois. Il se faisait en effet assez mal à l'arrêt brusque et imprévu de son traitement aux hormones ; oui, il avait cru qu'il allait crever de ça au début, mais en fait non, ça aurait été vraiment trop facile. Donc après ça, il n'avait plus essayé de deviner le temps qu'il aurait passé dans le noir. Parce qu'entre l'horrible manque de ce qu'il s'enfilait presque quotidiennement et qui était supposé le tuer si on en croyait les campagnes médicales, qui faisaient doucement rigoler les professionnels du lavage de cerveau de masse dont il faisait encore partie il n'y a pas longtemps, et le fait de ne plus supporter jusque le bruit de sa propre respiration, il préférait penser à la théorie de la mécanique aéronautique quand son cerveau refusait de végéter plus longtemps. C'était le genre de questions chiantes à mourir mais qui avaient le mérite de lui faire penser à autre chose que... quoi déjà ?

Terek rouvrit les yeux, pas pour espérer voir quoi que ce soit là-dedans en fait, juste pour les ouvrir. Assis dans un coin de la cellule et les jambes repliées contre lui faute d'avoir la place de les étendre, l'Alzenien avait senti ses mains se remettre à trembler. Il y remédia en coinçant ses avant-bras entre ses jambes. Allez. Il allait faire quoi aujourd'hui ? Rien, pour changer. Enfin, quand il aurait fini de tousser à en vomir ses poumons (et bizarrement, ça lui arrivait surtout depuis qu'il n'avait plus fumé, cherchez l'erreur) ce serait pas une idée plus conne qu'une autre.

- Bor-... del. Lorsqu'il releva la tête et respira à nouveau, ses bronches lui faisaient un mal de chien, mais il commençait à s'y faire à force. Il avait dû se faire à ne plus porter de maquillage aussi, mais ça n'aurait eu aucune utilité vu les circonstances. Il en allait de même pour sa silhouette qui ne devait plus avoir grand chose de féminin, abstraction faite des éléments en silicone bien entendu. C'est qu'ici il n'y avait personne pour le traiter de mec de toute façon. Pourquoi s'emmerder avec ça alors qu'il était déjà mort, techniquement ? Il n'était même plus question d'espérer la moindre vengeance contre ces salopards de Karnevaliens qui l'avaient fait écraser par son propre pays. Enfin, peut-être que ça il s'en foutait, mais peut-être aussi qu'il continuerait à vivre sans se nourrir, avec trois cancers en phase terminale et le cerveau bouffé par les bactéries présentes dans l'air ambiant.

Il en vint à la conclusion qu'en laissant faire les choses, ça n'en finirait jamais. Cette perspective était des plus déprimantes. Pour la première fois depuis qu'il était là il eut envie d'en finir tout seul comme un grand : c'était jamais qu'un gain de temps, qu'est-ce qu'il avait à perdre ? S'il était surveillé et qu'on venait l'en empêcher, il recommencerait jusqu'à ce que ça marche, ou peut-être qu'avec un peu de chance on s'occuperait de l'achever. Ça avait l'air carrément à sa portée même.

À partir de ce moment-là Terek ne réfléchit plus, forçant sur son Karnevale jusqu'à ne plus être capable de produire la moindre pensée qui pourrait lui faire faire marche arrière. Il dégagea mécaniquement son bras gauche. Pourquoi le gauche ? Non, c'est vrai ça, il ne devait pas réfléchir. Vu le peu de moyens dont il disposait, c'est avec les dents que l'Alzenien entreprit de s'ouvrir les veines. Pour ça, le mal de crâne occasionné par son Karnevale le détournait de l'horrible sensation de commencer à avoir son propre sang dans la bouche. Il aurait pu faire ça en une seule fois si une autre quinte de toux ne l'avait pas interrompu, du coup il fit une pause.

- Deeeeereeeeeek tu vas nous manqueeeeer... Terek se rendit compte qu'il s'était mis à chanter des trucs bizarres alors il renforça encore la pression de son Karnevale et recommença à se mâchouiller le poignet avec résignation.

Comme il s'y prenait mal, le sang mettait du temps à s'écouler. Bah. Il avait tout son temps justement, pas vrai ?

[Event] IV. One Vision Fuckyashitimoutathere
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R. Gaelig Le Hir
R. Gaelig Le Hir
♥ Dream of Freedom...

♦ Inscription le : 26/10/2011
♦ Mes messages : 19
♦ Etoiles ★ : 70
♠ Humeur : Musicale. Normal, ouais, ouais !
♠ Emploi(s) : Chanteuse, musicienne et danseuse.
♠ Nationalité : Karnevalienne
♠ Karnevale : Le chant tyrannique. Un pouvoir qui me donne la capacité de modifier le son et le volume de ma voix tant que je veux... Avec des petites limites, mais rien ne m'arrête (Teuheuheuh !).
♠ Sexualité & Statut : Lesbienne en quète d'amour.
♠ Mon rêve : Si je vous dis « Marcher sur l'eau. », vous me dites ... ?
♪ Fiche : À celui qui veut en savoir plus sur Gaelig, sur sa beauté, sur sa gentillesse, sur sa perfection : LET'S BANG !
♪ RP(s) en cours : Pour l'amour de ma belle ▬ Aurore Lenaïs Moore
This is The Painkiller ▬ Warren Xaver Zähringen
MORE ?

♪ Relationships : Un petit lien avec Gaelig ? Quelque chose chez elle vous intrigue ? Par là : BABA-O-RHUM

[Event] IV. One Vision Vide
MessageSujet: Re: [Event] IV. One Vision   [Event] IV. One Vision EmptyVen 11 Nov - 15:49

Je lâchais un dernier grondement et me raclait la gorge une nouvelle fois. Je devais soutenir une sorte de douleur/démangeaison qui ne m'arrivait guère souvent. J'avais envie de cracher sur tout, je maudissais les rafles et les traqueurs et me posait une nouvelle fois la même question : « Qu'est-c'que j'fous là ? » Jusque là, les agissements de Raziel me paraissaient à part et je me prenais en main pour rester à part de tout cela, ou du moins pour ne pas me faire prendre. L'ambiance pesante ne me plaisait pas, je fixais juste les murs gris. Comment j'étais entrée ? Je n'en savais rien, je me retrouvais juste face à ce foutu mur. Je claquais presque des dents, le silence n'était plus présent. Depuis le temps que les rafles faisaient rage, je ne pensais toujours pas y être confrontée, et encore moins d'un point de vue si direct. Karnevale Avenue me semblait trop paisible. Je me souvenais encore de ce que grand-père avait toujours prédit : « un jour, il y aura la rébellion, un jour, la vérité éclatera sur tous ». Je m’en suis voulu de la connaitre, cette vérité. Je bougeais, je me plaquais contre l’autre mur. Ca ne me ressemblait pas de faire ça. Je ne connaissais personne, en plus ! Mes seuls amis dans cette prison étaient libres, ils venaient juste se jeter dans ce piège de… Crystal.

Je traversais un, deux, trois couloirs, puis un autre, et encore un. Un labyrinthe, un vrai. J’avais peur. Je me dissipais un peu dans mes idées avant de continuer. Il fallait que je me trouve une raison de ne pas partir en ce même moment les bras en l’air en hurlant. Je n’en trouvais pas. Je m’asseyais, fourrais mon poing dans ma bouche, me recroquevillais, mordais mon poing, toussais, puis me relevais, enfin. Arrivée à ce point, je ne pouvais tout simplement pas faire demi-tour. Je n’avais pas pensé me retrouver un jour dans une situation comme celle-ci. J’avais toujours imaginé ma vie d’un point de vue idéal, sans encombre, avec les seules embrouilles que j’avais décidées, pas les autres. Je voulais des histoires tristes, mais pas de morts dans mon camp, des rapports serrés, intéressants. Ca ne s’était pas si bien passé que ça. La faute à Karnevale Avenue et à ses rebelles d’habitants, si j’étais là. Je bougonnais, une nouvelle fois. Les frissons me parcouraient par dizaines. Je me tenais la gorge, par moment.
« …Héh ? Quelqu’un ? »
Je venais de pénétrer dans un nouvel endroit, une nouvelle pièce semblable aux autres, mais j’avais entendu du bruit, enfin c’est ce que je pensais. Je voyais des barreaux, d’un côté, un mur, de l’autre. Je me dirigeais vers la cellule. Elle était en effet habitée. Myope, je distinguais mal la personne qui s’y trouvait. Sa silhouette se confondait, elle était recroquevillée dans un coin, de ce qu’il me semblait. Je mis quelques instants avant de distinguer plus nettement le liquide rouge qui coulait de son bras. Je me plaquais contre les barreaux.
« Oh, fou ! Arrêtes-ça tout de suite, andouille ! »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Osmanthe Cathair
Osmanthe Cathair
✝ Tu ne t'attendais pas à me voir?

♦ Inscription le : 15/12/2010
♦ Mes messages : 89
♦ Etoiles ★ : 351
♠ Emploi(s) : Traqueur
♠ Nationalité : Amenthalysien
♠ Karnevale : None
♠ Sexualité & Statut : Hétérosexuel - célibataire
♠ Mon rêve : Trouver Karnevale Avenue

[Event] IV. One Vision Vide
MessageSujet: Re: [Event] IV. One Vision   [Event] IV. One Vision EmptySam 12 Nov - 0:01

Il tourna à l’angle et s’engouffra dans une allée sans fin, bordée de dizaines de cellules. Pour la trente-troisième fois depuis le début de sa ronde, il s’avança, impassible, sans même un regard pour les êtres qui croupissaient entre quatre murs depuis maintenant des mois. Il les avait vu se faire enfermer, résister les premiers jours, faiblir, dépérir, jusqu’à sombrer dans ce semi-coma qui précédait la mort. Ils étaient maigres, livides, amorphes, et lorsque son regard s’égarait sur l’un d’entre eux, Osmanthe frémissait. De dégoût.
Il y a quelques mois, peut-être aurait-il eu vaguement pitié, peut-être se serait-il senti vaguement coupable, sûrement les aurait-il donc ignoré pour se forcer à oublier qu’il était responsable, comme tous le reste des pro-impérialistes, de cette lente décadence d’êtres humains.
Maintenant, plus il les regardait, plus sa conviction en l’empire se renforçait, et plus son mépris à leur égard grandissait. Ils avaient été arrogants et stupides : il n’aurait tenu qu’à eux de se ranger plutôt que de se débattre lamentablement au nom d’idéaux illusoires, ainsi, il n’auraient pas fini leurs jours de cette façon pitoyable. Karnevale ou pas, ils avaient tous eu leur chance de vivre paisiblement au service de l’empire. Au lieu de ça, ils avaient voulu du changement, et bien ils en avaient eu. Leur erreur de jugement leur coûterait la vie, c’était le pris à payer lorsque l’on s’opposait à plus fort que soi.
Au fond, Osmanthe se fichait bien de l’Empereur. Ce souverain fantoche aurait sûrement été bon à interner, et il pouvait bien crever, cela ne lui ferait ni chaud ni froid. Si le Traqueur avait durci ses convictions, ce n’était, comme toujours, que dans un seul et unique but : assurer sa survie et son confort. Pour cela, une règle d’or : ne se préoccuper que de sa petite personne.
L’altruisme avait déjà bien failli lui coûter la vie quelques mois auparavant : il avait aidé une rebelle, résultat, une Traqueuse avait été exécutée. Sans le savoir, il avait sauvé la vie d’une stupide et inutile gamine en échange de celle d’Oblivion. L’annonce de sa mort avait été un choc ; elle lui avait fait réaliser ce que sa trahison lui avait coûté, et surtout, ce qu’elle aurait pu lui coûter de plus, à savoir sa tête. Il avait compris qu’il s’était égaré, mais il ne lui en avait pas fallu plus pour se remettre sur le droit chemin, le seul envisageable. Car si le régime de Raziel était ingrat et violent, c’était le seul où Osmanthe aurait jamais sa place. Un monde dirigé par les Karnevaliens ne lui offrirait rien. Aussi, Osmanthe défendrait l’Empire, coûte que coûte, car si il tombait, il tomberait avec.

Il passa trop près d’une cellule, sentit une faible poigne se refermer sur le tissu de son uniforme. Le prisonnier –à moins que ce ne soit une prisonnière, c’était franchement difficile à dire dans l’état où l’être se trouvait- lui adressa un regard larmoyant. C’était pitoyable. Écœurant. D’un coup de pied, Osmanthe se libéra, et envisagea sérieusement d’abréger les souffrances du captif.
Ce fût un bruit furtif qui l’en empêcha. Une toux, rapidement suivie de claquements discrets de pas sur le sol sale de la prison. Osmanthe se détourna de la cellule, pensif. A sa connaissance, il était le seul à patrouiller dans cette aile de la prison…

Il s’était rapproché silencieusement de l’origine des sons, de plus en plus convaincu d’avoir affaire à un intrus. Désormais, il voyait avec netteté la silhouette gracile collée aux barreaux d’une cellule. Venait-elle de traiter de fou l’habitant des lieux ? Simplement parce que, pour ce qu’Osmanthe pouvait en voir, il avait décidé d’en finir ? N’était-ce pas mille fois plus fou de s’introduire seule dans une prison bourrée de Traqueurs avec l’évidente intention d’en faire sortir ses prisonniers ? N’était-ce pas tout simplement fou de seulement envisager de s’opposer à un empire tout puissant ? Osmanthe ne comprendrait décidément jamais la logique de ces gens. Aucune importance, il n’en avait pas besoin.
Il sortit calmement son revolver, sans plus se soucier de cacher sa présence, et le pointa sur la jeune fille.

« Laissez-le donc. Ne serait-ce pas cruel de l’empêcher de décider d’une mort qui de toute façon est inéluctable ? Il serait plus judicieux de votre part de vous soucier de votre propre situation. Avancez, les mains sur la tête. A la moindre tentative de résistance, je n'hésiterai pas à tirer »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Terek
Terek "Alazeïa" Vöronov
✔ I'm gonna help you...

♦ Inscription le : 01/05/2010
♦ Mes messages : 672
♦ Etoiles ★ : 676
♠ Humeur : Paumé.
♠ Emploi(s) : Au chômage à partir de l'event, youpi. C'est super. ET CA TE FAIT RIRE ???
♠ Nationalité : Alzen
♠ Karnevale : Tout Karnevale est rendu inutilisable dans un rayon de trente mètre environ. Un Amenthalysien ne peut rien contre. Un Alzenien puissant peut attraper des migraines, mais aussi en donner. Ne peut bloquer qu'un Opalien à la fois mais la cible ressent des douleurs dans les parties du corps affectées par son propore Karnevale. Toujours activé en temps normal HAHA bien fait.
♠ Sexualité & Statut : Homosexuel/hétérosexuelle selon ta vision des choses, frigide et blasé.
♠ Mon rêve : Que les oiseaux et les Karnevaliens disparaissent de Sphera, mais en fait on s'en fout.
♪ Fiche : Bah...
♪ RP(s) en cours : Oui.
♪ Relationships : Hein ?

[Event] IV. One Vision Vide
MessageSujet: Re: [Event] IV. One Vision   [Event] IV. One Vision EmptyMar 15 Nov - 2:00

Terek avait déjà le bras sévèrement entamé et luttait contre des nausées de plus en plus violentes : ça devait vouloir dire que c'était bientôt fini, ou en tout cas c'était ce qu'il s'imaginait. Il entendit parfaitement la voix venir de la partie de sa cellule qui donnait sur le couloir, et ça, ça signifiait assurément qu'il était encore loin de la mort cérébrale. Naturellement, il sursauta : du bruit, il en entendait bien de temps en temps, il soupçonnait même certains de ses voisins de cellule de pousser des hurlements à heures fixes rien que pour faire chier le monde ; donc l'origine du spasme qui avait failli lui valoir de se manger le mur d'en face, c'était juste son Karnevale qui l'avait lâché en sautant trop brusquement. Dis-donc, c'est qu'il ne lui avait plus manqué que la frustration aujourd'hui.

- … Pardon ?! Il avait lâché ça plutôt fort, et il ne pensa qu'après à cracher l'hémoglobine qui lui restait dans la cavité buccale. Il devait pourrir ici depuis suffisamment longtemps pour avoir perdu le réflexe de fermer sa gueule quand elle était pleine. Bah. Quelle importance ? Il devait s'en être déjà foutu partout. Mais une chose était sûre maintenant, c'est qu'elle avait brillamment réussi son coup : ça lui avait coupé l'envie ; maintenant il avait juste un mal de chien doublée d'une migraine. Il nota au passage qu'un autre type s'était joint à la fête lui aussi, il se foutait de ce qu'il racontait parce qu'il sentait que ça ne le concernait pas. Depuis quand le personnel s'adressait-il aux détenus ici ? Il allait juste rester là à espérer que l'hémorragie suffirait à l'achever. Oui, les détenus n'existaient pour personne.

Mais quelque chose n'allait pas, c'était bien ce qu'il s'était dit au moment où ce qui devait être une jeune femme avait débarqué sans prévenir... donc elle n'était pas du coin. C'était parfaitement ce que l'autre avait insinué et ça expliquait des trucs. Il était temps qu'il s'en rende compte : un traqueur allait dégommer une Karnevalienne infiltrée. Autant dire qu'ici, ça n'arrivait jamais. Après avoir croisé les bras, manqué une nouvelle fois de vomir ses bronches, décroisé les bras et jeté un autre coup d'œil dans leur direction,Terek s'était levé -non sans difficulté mais ce n'est pas la question- parce que c'était aussi l'occasion de prendre une balle lui aussi et l'affaire serait vite réglée. Il s'écroula donc contre les barreaux, en se demandant quel intérêt on avait pu trouver au moment de sa mise en cage à lui réparer à lui réparer un pied dont il n'aurait de toute façon plus l'usage de toute sa vie, puis regarda fixement les deux individus.

- Dis, mec tu m'en gardes une ? J'allais finir ça toute seule mais en fait avec un flingue ça va plus vite. L'Alzenien ne savait même pas si le traqueur l'écoutait, mais ça avait été plus fort que lui. Forcément quand on est derrière les barreaux, oser demander un service à un tueur impérial c'était juste à crever de rire. Alors quoi d'autre ? Sortir de là était toujours une solution aussi, bien qu'il avait depuis longtemps abandonné cette idée. Oh... j'viendrais bien l'chercher sinon... mais là... ça craint... À ce stade ça tenait du sarcasme, Terek n'avait plus qu'à attendre qu'on l'achève, c'était parfait, il le cherchait après tout. Il abattit sa main gauche crispée suite à une certaine mutilation sur la chose qui ressemblait vaguement à une serrure ou enfin un truc pour ouvrir de l'extérieur (franchement quel intérêt de pouvoir ouvrir une cellule de l'intérieur ?) en singe de bête agressivité envers l'élément de la cellule en question qui craignait, ce qu'il regretta un peu étant donné qu'avoir déjà mal ne dispensait pas de prendre encore plus cher quand on s'amusait à en rajouter. En bon habitué à la chose, Terek frissonna seulement et sans accorder le moindre regard au système de verrouillage à présent taché de liquide couleur rouille.

[Event] IV. One Vision Fuckyashitimoutathere
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R. Gaelig Le Hir
R. Gaelig Le Hir
♥ Dream of Freedom...

♦ Inscription le : 26/10/2011
♦ Mes messages : 19
♦ Etoiles ★ : 70
♠ Humeur : Musicale. Normal, ouais, ouais !
♠ Emploi(s) : Chanteuse, musicienne et danseuse.
♠ Nationalité : Karnevalienne
♠ Karnevale : Le chant tyrannique. Un pouvoir qui me donne la capacité de modifier le son et le volume de ma voix tant que je veux... Avec des petites limites, mais rien ne m'arrête (Teuheuheuh !).
♠ Sexualité & Statut : Lesbienne en quète d'amour.
♠ Mon rêve : Si je vous dis « Marcher sur l'eau. », vous me dites ... ?
♪ Fiche : À celui qui veut en savoir plus sur Gaelig, sur sa beauté, sur sa gentillesse, sur sa perfection : LET'S BANG !
♪ RP(s) en cours : Pour l'amour de ma belle ▬ Aurore Lenaïs Moore
This is The Painkiller ▬ Warren Xaver Zähringen
MORE ?

♪ Relationships : Un petit lien avec Gaelig ? Quelque chose chez elle vous intrigue ? Par là : BABA-O-RHUM

[Event] IV. One Vision Vide
MessageSujet: Re: [Event] IV. One Vision   [Event] IV. One Vision EmptyMer 16 Nov - 17:09

Je sursautais, me retournais et fixais la gardien la bouche entrouverte. Je me passais le poing devant les yeux, pour vérifier mon état, puis levais tout bêtement les bras et les plaçais derrière ma nuque. Je coupais mon souffle et fixais l'homme. Mais qu'est-ce que j'avais encore foutu ? Je n'étais pas discrète, certes, m'enfin... Il ne devait y avoir personne dans ce trou ! Je ne considérais plus personne comme source sûre, ou, en tout cas, je m'en persuadais sur le moment. Je sentais un grand besoin d'être rassurée monter en moi, j'avais envie de retrouve la chaleur de Karnevale Avenue, là, tout de suite. Mais nan, rien n'y faisait, je ne pouvais pas me téléporter, il fallait que je me contente de ma voix. Tiens, je n'avais plus mal à la gorge. J'hésitais pou finalement ne pas bouger, il y avait déjà un revolver qui me visait. Je jetais un coup d’œil grave au prisonnier. Son air ne me disait rien qui vaille, il respirait le...Je n'ai pas de mot pour décrire ça, il empestait la mort.

Je ne l'avais pas vu s'approcher, ni même s'agripper -ou s'étaler- contre les barreaux, mais les simples phrases qu'il venait de prononcer m'avaient secouée. Il ? Il disait "toute seule". C'était une femme, je le notais pour moi même, même si ce n'était pas forcément la chose la plus importante du moment. Je jetais un coup d’œil au traqueur puis baissais mon regard sur la main mutilée de la prisonnière. Peut être qu'en criant assez fort, j’aurais put... Je remballais aussitôt mes pensées. Peut être que le traqueur avait un karnevale. Mais j'en doutais, se servir d'une arme lorsqu'on a un karnevale assez intéressant pour connaitre les pensées des autres, je ne dis rien, mais j'en pense bien de choses. J'avais oublié d'avancer, j'en prenais soudain conscience. Bien que ce soit trop tard, je m’exécutais sous l'ancien ordre de l'homme et venait me mettre face à lui, plus prêt de la cellule que je ne l'avais été jusque là, soit-dit en passant. Je m'approchais un peu de la prisonnière puis me penchais légèrement. L'idée de savoir si je pourrais éviter une balle en criant venait de me prendre, je me sentais curieuse. En même temps, tous mes membres tremblaient, il fallait que j'occupe mes pensées. Je toussais et enlevais mes mains de ma nuque pour me tenir la gorge. Geste frénétique, je me remettais bien vite en place.

Je ne me sentais pas sincère, même dans un moment comme ça, avec une telle ambiance, j'avais l'impression d'être le centre d'une sorte de mauvaise ronde basée sur la tromperie. Je n'avais pas même confiance en la prisonnière. Trop louche. J'avais une nouveau doute.
« Qu'allez-vous faire ? »
Je fronçais les sourcils, prenant enfin conscience du tout. Je retenais une nouvelle toux.
« Vous n'allez pas tirer, quand même, parce que j'ai bougé, et que je n'ai pas envie de vous suivre ? »
Je m'étonnais moi même, mais prenais un air coupable et surpris, puis reculais, pas à pas, fixant alternativement le traqueur et le prisonnier. Partir et courir ? Là ? Oh oui, j'aurais voulu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Osmanthe Cathair
Osmanthe Cathair
✝ Tu ne t'attendais pas à me voir?

♦ Inscription le : 15/12/2010
♦ Mes messages : 89
♦ Etoiles ★ : 351
♠ Emploi(s) : Traqueur
♠ Nationalité : Amenthalysien
♠ Karnevale : None
♠ Sexualité & Statut : Hétérosexuel - célibataire
♠ Mon rêve : Trouver Karnevale Avenue

[Event] IV. One Vision Vide
MessageSujet: Re: [Event] IV. One Vision   [Event] IV. One Vision EmptyLun 28 Nov - 1:37

Mais qu'est-ce qu'elle était venue foutre ici? Elle n'avait rien d'une combattante, ça crevait les yeux. Les rebelles étaient-ils désespérés au point d'envoyer des gamines inexpérimentées faire leur boulot? Elle même n'avait pas l'air de savoir ce qu'elle faisait. Elle n'avait même pas cette espèce de lueur fanatique qui brillait dans les yeux de ceux qui se battaient pour une cause en laquelle il croyait, cette lueur qui donnait à Osmanthe envie de les écraser pour être aussi pleins d'espoir. Elle avait juste l'air d'être méchamment abasourdie, peut-être un peu effrayée, aussi. Mais dans ce cas, pourquoi avoir été jusqu'ici? Pour libérer l'espèce de loque humaine -quoiqu'il avait des doutes sur la pertinence de ce dernier adjectif- qui venait de s'écraser sur les barreaux en demandant qu'on achève ses souffrances? Ça ne valait pas la peine, franchement. Si elle était dotée d'un minimum de lucidité, elle devait être en train de réaliser l'absurdité de son engagement. "Rejoignez les Karnevaliens, vous serez envoyé sans préparation dans une prison bourrée de Traqueur pour libérer des déchets humains qui seraient tout aussi utile à la société six pieds sous terre." Et le pire, c'est que des gens y croyaient, à leurs utopies...
Osmanthe s'était refusé à accorder ne serait-ce qu'un regard au prisonnier(...prisonnière? le doute était permis...), mais il envisageait de lui accorder une fin rapide une fois qu'il en aurait terminé avec la fille, parce que rien que sa présence était viscéralement malsaine. Sa mort les arrangerait tous les deux, alors pourquoi se priver, franchement? L'Empire n'en était plus à un assassinat près.
En parlant de la fille, elle paraissait plus confuse à chacun de ses gestes maladroits. Et que je tousse, j'avance, je recule, je re-tousse, le tout avec une nervosité tellement perceptible qu'il en avait presque pitié. Il était tellement évident qu'elle aurait souhaité être n'importe où, n'importe quand, sauf en cet endroit précis, à ce moment précis. Et en même temps, son attitude semblait décalée. Elle ressemblait plus à une gamine prise en faute qu'à une rebelle sur le point d'être capturée, un pistolet braqué sur elle. C'est à ce moment qu'Osmanthe se demanda si elle n'avait pas un grain. Dans le cas contraire, elle manquait étonnement de discernement ou de sens commun, parce que ses questions étaient bien trop naïves pour qu'elle ait vraiment réalisé la situation dans laquelle elle se trouvait.
... Ou alors tout ceci n'était qu'un rôle pour le pousser à baisser sa garde. On ne savait jamais, les gens pouvaient être tellement fourbes... Il était bien placé pour le savoir, la tromperie était un art qu'il cultivait avec soin depuis des années. Quitte à ce que tout ça soit du cinéma, alors autant rentrer dans le jeu jusqu'au bout.
Il esquissa un sourire amusé :

« J'hésite, très honnêtement. En temps normal, j'essaie d'être un minimum civilisé et de ne pas tirer sur les gens désarmés (c'est un mensonge, évidemment), mais avec les Karnevaliens, c'est différent : ils ne sont jamais réellement démunis, je suppose que vous êtes bien placée pour le savoir. Alors j'hésite, mais pour m'éviter d'avoir à faire un choix qui pourrait s'avérer douloureux -pour vous- il serait plus sage d'obtempérer sagement. Dans tous les cas, laissez-moi vous rassurer, je ne viserai aucun point vital. »

C'est un cynisme de base assez ignoble, nous sommes d'accord. C'est Osmanthe, quoi.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Terek
Terek "Alazeïa" Vöronov
✔ I'm gonna help you...

♦ Inscription le : 01/05/2010
♦ Mes messages : 672
♦ Etoiles ★ : 676
♠ Humeur : Paumé.
♠ Emploi(s) : Au chômage à partir de l'event, youpi. C'est super. ET CA TE FAIT RIRE ???
♠ Nationalité : Alzen
♠ Karnevale : Tout Karnevale est rendu inutilisable dans un rayon de trente mètre environ. Un Amenthalysien ne peut rien contre. Un Alzenien puissant peut attraper des migraines, mais aussi en donner. Ne peut bloquer qu'un Opalien à la fois mais la cible ressent des douleurs dans les parties du corps affectées par son propore Karnevale. Toujours activé en temps normal HAHA bien fait.
♠ Sexualité & Statut : Homosexuel/hétérosexuelle selon ta vision des choses, frigide et blasé.
♠ Mon rêve : Que les oiseaux et les Karnevaliens disparaissent de Sphera, mais en fait on s'en fout.
♪ Fiche : Bah...
♪ RP(s) en cours : Oui.
♪ Relationships : Hein ?

[Event] IV. One Vision Vide
MessageSujet: Re: [Event] IV. One Vision   [Event] IV. One Vision EmptyMer 30 Nov - 1:31

Personne ne semblait s'agiter dans les cellules environnantes, alors il devait être le seul à ne pas trouver ça normal, ou bien le seul à être encore vivant, voire le seul tout court. Peut-être même que tout ça, c'était juste dans sa tête. Ces considérations ne le perturbaient pas plus que ça : tant qu'il ne voyait pas d'oiseaux tout espoir de mourir avant de devenir cinglé était encore permis. Tandis que la Karnevalienne paniquait devant ce à quoi elle aurait dû être préparée bien avant son entrée dans la Tour, Terek (qui lui faisait manifestement peur lui aussi, sans même être armé, c'est qu'il avait de quoi être fier de lui) croisa les bras sur les barreaux qu'il tenait, ou plutôt qui le tenaient. Puis il reporta son regard vitreux la jeune femme, l'agitation de cette dernière étant tellement absurde qu'il s'attendait à ce qu'elle fasse... un truc, il n'en savait rien, normalement les rebelles savaient se battre, enfin, c'était ce qui se disait.

En fait pour une Karnevalienne, la fille n'avait pas l'air de savoir ce qu'elle faisait, c'était d'une touriste qu'elle avait surtout l'air à ce moment-là. Et pourquoi est-ce qu'il disait hésiter l'autre abruti ? Depuis quand est-ce que les Traqueurs épargnaient les rebelles sous prétexte qu'ils étaient désarmés ? Terek leva les yeux. Ou alors c'était juste un gros sadique avec un humour de gros sadique, c'était pas impossible, mais ça ne faisait pas rire l'Alzenien et ce malgré son aversion envers les connards de Karnevale Avenue. Les seules fois où il avait eu affaire à des Traqueurs, les différents intéressés perdaient leur temps à s'en prendre aux mauvaise personnes et là encore il était évident que, Karnevalienne ou pas, la jeune femme ne servait à rien et de fait ne représentait aucun danger pour qui que ce soit. Aussi, plutôt que de faire empirer son mal de crâne à chaque minute de sa tirade, l'autre aurait tout aussi bien pu laisser la fille se barrer et continuer d'être parfaitement inutile à l'armée rebelle, histoire de s'occuper des vrais problèmes, comme, attends voir, aller brûler Karnevale Avenue une fois pour toutes par exemple ?

- … bon hé vous allez encore causer longtemps ? Faîtes un truc... je sais pas... décidez-vous... L'Alzenien ne maîtrisait plus tout à fait le ton sur lequel il s'exprimait et qui venait de passer du harassé au suppliant et ce d'une phrase à l'autre. Il s'avachit un peu plus sur les barreaux de sa cellule : ça ne faisait jamais qu'une éternité qu'il se faisait chier ici à attendre qu'il se passe un truc. Ce dont Terek avait surtout envie en ce moment, ce n'était pas tant de sortir que de sortir certes, mais surtout pour leur en coller une à tous les deux... ce qui en soi relevait du véritable fantasme inaccessible dans sa position, dans état physique et, plus particulièrement, dans sa cellule. À la place, il fixa l'arme du traqueur avec un sourire nerveux, crispa un peu plus ses bras faméliques sur sa grille et se prépara mentalement à entendre une détonation, ainsi qu'à éventuellement se prendre une balle destinée à le faire taire.

[Event] IV. One Vision Fuckyashitimoutathere
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maitre du Jeu
Maitre du Jeu
✖ On ne m'envoit pas de MP! ✖

♦ Inscription le : 21/02/2010
♦ Mes messages : 95
♦ Etoiles ★ : 549

[Event] IV. One Vision Vide
MessageSujet: Re: [Event] IV. One Vision   [Event] IV. One Vision EmptySam 24 Déc - 19:12



Tout à coup, la terre trembla. Comme si la ville d'Alzen était agitée d'un soudain frisson. Comme si elle se doutait que quelque chose de terrible allait arriver. Les murs se secouèrent étrangement. Comme s'ils savaient.

Les quelques vitres qui s'encraient dans les murs des couloirs furent soudain lézardées de fissures. Les nuages qui entouraient la ville volante l'enveloppèrent soudain dans un cocon gris, cotonneux, étouffant. Comme pour la plonger dans le sommeil. La couper définitivement du monde.
Préparer sa chute.
Inexorable.
Vers la Mort.

Les pauvres mortels se retrouvaient coincés dans ce phallus froid et sordide sans pouvoir en sortir. Ils furent piégés durant quelques secondes par les secousses violentes qui faisaient trembler les murs, le sol et le plafond. La tour entière menaçait de s'écrouler.
Une tour, après tout, quelle qu'elle soit, est faite pour qu'on en tombe.

Ils seraient tous.
Dévorés.
Vivants.

LE TOUR DE JEU EST À OSMANTHE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Osmanthe Cathair
Osmanthe Cathair
✝ Tu ne t'attendais pas à me voir?

♦ Inscription le : 15/12/2010
♦ Mes messages : 89
♦ Etoiles ★ : 351
♠ Emploi(s) : Traqueur
♠ Nationalité : Amenthalysien
♠ Karnevale : None
♠ Sexualité & Statut : Hétérosexuel - célibataire
♠ Mon rêve : Trouver Karnevale Avenue

[Event] IV. One Vision Vide
MessageSujet: Re: [Event] IV. One Vision   [Event] IV. One Vision EmptyVen 30 Déc - 3:15

Un frisson d'agacement lui parcourut la nuque. Cette fille avait l'air complètement demeurée, elle ne faisait que lui faire perdre son temps. Temps pendant lequel l'autre loque dans sa prison ne se privait pas pour se foutre ouvertement de sa gueule.
Il se retint de brailler au prisonnier de fermer la sienne. Perdre son sang-froid ne lui avait jamais beaucoup réussi; malgré ses milliers d'heures d'entraînement pour tenter de devenir un parfait soldat dans les faits comme dans l'esprit, Osmanthe restait un intellectuel : doué pour la réflexion et la stratégie, mais son domaine de prédilection s'arrêtait là.
Il suffisait de changer de tactique. Puisque la causette amicale de fonctionnait pas, il suffisait de passer à la discussion sérieuse entre Traqueur et Karnevalien. Les techniques de base d'intimidation devraient faire l'affaire avec une rebelle de cet acabit.

Au moment où il s'élança vers la fille, le monde se mit à trembler. L'esprit d'Osmanthe s'emballa tandis qu'il se jetait en avant pour tenter de maintenir son équilibre. Le secousses avaient démarré au moment précis où il avait commencé à afficher une volonté clairement agressive envers la rebelle. La probabilité que son Karnevale soit à l'origine des tremblements était supérieure à 50%. Parvenu à cette conclusion, il cessa de réfléchir, arma son pistolet et tira alors qu'une secousse plus forte encore faisait trembler la tour entière. Déséquilibré, il regarda la balle suivre une trajectoire légèrement différente de celle prévue. Au lieu d'aller se loger dans le biceps de la rebelle, elle le toucha et l'entailla profondément avant de finir sa course dans le mur.
Osmanthe s’efforça d'ignorer la désagréable égratignure à son orgueil que constituait chaque mauvais tir. De toute façon, le résultat était le même : l'intimidation. Histoire que la rebelle réalise qu'il savait se servir de son arme.

A partir de ce moment, les secousses devinrent continues, ce qui transforma la probabilité qu'elles soient la conséquence d'un Karnevale en un résultat quasi-nul. Aucun Karnevalien digne de ce nom ne s'exposerait volontairement à un tel tremblement de terre, ce serait comme se tirer une balle dans le pied.
Et pourtant, si la tour s'effondrait, ce ne pouvait être qu'un acte terroriste. Il était impensable que l'empereur ordonne la destruction de sa propre prison, et Osmanthe refusait d'admettre qu'un incident technique de cette ampleur puisse avoir lieu, pas au vu de la fiabilité de la science qui permettait à Alzen de voler.
C'étaient forcément les rebelles. La venue de la fille ici devait être un acte isolé, sans rapport avec les plans généraux des Karnevaliens.

Osmanthe commençait vaguement à s’adapter au tremblement constant. En trois pas à peine hésitants, il fût près de la rebelle, attrapa volontairement son bras blessé et lui colla le canon de son pistolet sur le front.

- On n'a plus le temps de discuter gentiment, tes camarades sont sur le point de faire s'écrouler la tour, et visiblement, il se foutent bien que tu sois dedans. Alors laisse donc tomber la loyauté et toutes les jolies valeurs creuses de ce genre, et crache le morceau. Quel est leur plan? Leurs prochains objectifs? Comment ont-ils réussi à organiser une opération aussi complexe que la destruction de la prison?


Des pierres se décelèrent de leur cache avec un crissement désagréable, une partie du mur s'effondra à mois d'un mètres d'Osmanthe. Le Traqueur remarqua du coin de l’œil que si quelques pierres supplémentaires lâchaient prise, le trou serait suffisamment large pour que le prisonnier s'échappe. Grand bien lui fasse. A ce stade, Osmanthe se foutait bien de ce qui pouvait arriver à la loque humaine, ce n'était pas comme si elle pouvait représenter une quelconque menace. A ce stade, son instinct lui hurlait de prendre ses jambes à son cou immédiatement, mais son orgueil refusait de fuir sans avoir récolté la moindre information alors qu'il avait une rebelle facilement impressionnable sous la main. Il avait parfaitement conscience que le jour où il y passerait, ce serait à cause de cette foutue vanité. Mais pour l'instant, il préférait passer quelques instants de plus dans une tour sur le point de s'effondrer que de rentrer bredouille.

- Tu as cinq secondes pour me fournir une information que je jugerai intéressante, après ça, je déguerpis. En t'ayant tiré une balle dans la jambe ou pas, selon ce que tu m'auras dit. Et je t'assure que tu auras beau souffrir en essayant, tu n'arriveras jamais à sortir de là à temps avec une jambe blessée.

Bien sûr, il pourrait aussi bien lui éclater le crâne dans tous les cas, qu'elle ait parlé ou non. C'était pour éviter de se retrouver dans la position hautement incertaine de la victime qu'il était devenu un bourreau. Mais il ne voyait aucun intérêt à être cruel gratuitement dans cette situation. Pour peu qu'elle lâche le morceau, il la laisserait filer; débrouillarde comme elle en avait l'air, il était de toute façon fort probable qu'elle ne parvienne pas à s'échapper du piège qu'était devenu la prison.
Étouffant le début de panique qui commençait à engourdir son corps, Osmanthe commença mentalement le décompte.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Terek
Terek "Alazeïa" Vöronov
✔ I'm gonna help you...

♦ Inscription le : 01/05/2010
♦ Mes messages : 672
♦ Etoiles ★ : 676
♠ Humeur : Paumé.
♠ Emploi(s) : Au chômage à partir de l'event, youpi. C'est super. ET CA TE FAIT RIRE ???
♠ Nationalité : Alzen
♠ Karnevale : Tout Karnevale est rendu inutilisable dans un rayon de trente mètre environ. Un Amenthalysien ne peut rien contre. Un Alzenien puissant peut attraper des migraines, mais aussi en donner. Ne peut bloquer qu'un Opalien à la fois mais la cible ressent des douleurs dans les parties du corps affectées par son propore Karnevale. Toujours activé en temps normal HAHA bien fait.
♠ Sexualité & Statut : Homosexuel/hétérosexuelle selon ta vision des choses, frigide et blasé.
♠ Mon rêve : Que les oiseaux et les Karnevaliens disparaissent de Sphera, mais en fait on s'en fout.
♪ Fiche : Bah...
♪ RP(s) en cours : Oui.
♪ Relationships : Hein ?

[Event] IV. One Vision Vide
MessageSujet: Re: [Event] IV. One Vision   [Event] IV. One Vision EmptyDim 1 Jan - 2:00

L'Alzenien comprit que le Traqueur s'était enfin décidé à en finir avec la fille. Quand il se rendit compte que les murs se s'étaient mis à bouger, il ne fut plus sûr de comprendre quoi que ce soit. Il était déjà accroché aux barreaux, aussi il ne put rien faire de plus que resserrer sa prise sur ces derniers jusqu'à se couper la circulation dans les avants-bras et ferma les yeux en attendant que ça passe. Non pas qu'il doutait de la maintenance du système de lévitation de la ville, mais c'était typiquement le genre de truc qui n'arrivait jamais. De plus il n'arrivait jamais que de telles perturbations se fassent sentir aussi longtemps et ça, ça l'intriguait un peu. En faisant mine d'interroger du regard les deux probablement seules personnes libres de tout l'étage, Terek comprit qu'il avait raté un épisode et s'écarta très vite du mur sur sa gauche (ou plutôt se plaqua un peu plus sur celui de droite) en apercevant les premières briques s'échapper de celui-ci. Aussi loin que pouvaient remonter ses souvenirs, les murs de sa cellule étaient en acier. Il paniqua donc vraiment au moment où les simples plaques de métal qui tapissaient les murs glissèrent un peu plus de là où elles avaient été vissées sous la torsion que leur infligeaient les secousses. Si le tout s'effondrait et qu'il restait à l'intérieur, ça lui rappellerait des souvenirs qu'il aurait préféré oublier ; alors certes il avait voulu crever ce matin, mais pas comme ça, tout sauf ça.

De l'électricité statique s'échappa du système de verrouillage dans un bruit qui ne voulait sûrement pas dire que tout était de nouveau opérationnel. Terek avait une certaine idée du fonctionnement des machines et poussa la grille par réflexe : elle s'ouvrit comme pour narguer tout le monde, mais surtout parce des câbles électriques s'étaient manifestement rompus avec la chute du mur. Terek ne se rua pas tout de suite à l'extérieur, il regarda fixement le sol jusqu'à ce que le Traqueur finisse de parler et qu'une nouvelle secousse remette au défi son sens de l'équilibre déjà complètement rouillé. Le Traqueur pointait son arme contre la Karnevalienne, soit. Il semblait y avoir un décalage entre ce qu'il aurait dû faire l'instant d'avant et son comportement actuel vis-vis de la rebelle et c'est tout ce que Terek put conclure de leur position alors qu'il ne pensait déjà plus qu'à la localisation de la sortie, ne serait-ce que pour avoir une direction dans laquelle courir le temps de se faire descendre par ce Traqueur-ci ou un autre.

L'envie de se mettre dans un coin pour chialer en attendant la mort la plus horrible à ses yeux était bel et bien présente, mais, dans les faits, la pression de son gros opportuniste d'instinct de survie avait encore le dessus. L'instant d'après, il fut hors de sa cellule et se sentit obligé de passer entre les deux, parce que l'adrénaline qui le saturait déjà préférait sans doute qu'il se déplace en ligne droite, ou plutôt juste pour les faire chier ; autrement, ça lui était égal s'il avait évité à une Karnevalienne qui, de toute évidence, ne faisait pas partie de l'élite de l'armée rebelle, de se prendre une balle là où c'était souvent mortel. Il ne se priva pas de leur adresser au passage et avec un débit bien trop rapide :

- Pardon excusez-moi dégagez le passage vous feriez mieux de pas rester ici. Puis il courut aussi vite que ses muscles atrophiés et l'instabilité du couloir le lui permettaient parce qu'il voulait descendre avant que tous les néons ne s'éteignent, au moins pour savoir à quel étage ils se trouvaient actuellement. À vrai dire il n'y avait pas à se soucier des traces de sang qu'il pouvait laisser derrière lui : la poussière qui s'échappait du plafond les recouvrirait.

------------------------------------------------------------
Je suis un cas pour poster à une heure pareille.

[Event] IV. One Vision Fuckyashitimoutathere
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maitre du Jeu
Maitre du Jeu
✖ On ne m'envoit pas de MP! ✖

♦ Inscription le : 21/02/2010
♦ Mes messages : 95
♦ Etoiles ★ : 549

[Event] IV. One Vision Vide
MessageSujet: Re: [Event] IV. One Vision   [Event] IV. One Vision EmptyDim 15 Jan - 18:32

Les vitres éclatent, une à une, comme éclatent les vaisseaux d'un corps frappé. La tour tressaille et se convulse. Les portes tremblent et les prisonniers hurlent, prient qu'on les laisse sortir, mais la prison se vide peu à peu de ses perturbateurs. Elle veut les emporter avec elle, comme les capitaines MEURENT avec leur bateaux.

Les sonneries de téléphone ébranlent les murs.

"TOUS LES TRAQUEURS DOIVENT SORTIR ! LA MISSION EST ANNULÉE !"

Le tour de jeu est à TEREK.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Osmanthe Cathair
Osmanthe Cathair
✝ Tu ne t'attendais pas à me voir?

♦ Inscription le : 15/12/2010
♦ Mes messages : 89
♦ Etoiles ★ : 351
♠ Emploi(s) : Traqueur
♠ Nationalité : Amenthalysien
♠ Karnevale : None
♠ Sexualité & Statut : Hétérosexuel - célibataire
♠ Mon rêve : Trouver Karnevale Avenue

[Event] IV. One Vision Vide
MessageSujet: Re: [Event] IV. One Vision   [Event] IV. One Vision EmptyMar 24 Jan - 0:28

Cette fille avait une putain de bonne étoile qui veillait sur elle, comment expliquer sinon qu'elle se ramène en touriste dans une prison infestée de Traqueurs et s'en sorte indemne, ou presque?
Ou alors c'était celle d'Osmanthe qui était particulièrement défectueuse. Ça expliquerait qu'au moment précis où il arrivait à la fin de son mini-compte à rebours, l'instant où elle était censée lâcher les infos en bonne amatrice qu'elle était, un prisonnier sensé être à moitié mort viennent s'interposer, puis que le reste de la prison ne manque de lui tomber sur la tête, avant d'entendre cette saleté de message qui le faisait doucement ricaner : depuis quand est-ce que l'Empire se souciait de perdre malencontreusement quelques dizaines de Traqueurs?
L'hypothèse la plus probable restait qu'on avait besoin d'eux ailleurs où la situation était encore plus critique. Ça s'appelait tomber de Charybde en Scylla; en même temps, Osmanthe était de toute façon moyennement emballé par l'idée de mourir écrabouillé, donc autant aller voir la tête de l'autre monstre...
Restait qu'une fois de plus, c'était le goût amer de l'échec qui lui resterait dans la bouche. Il avait eu à s'occuper d'un détenu-serpillère et d'une gamine paumée, et n'avait été capable d'empêcher la fuite d'aucun des deux. De quoi subir une dégringolade express dans l'échelle hiérarchique des Traqueurs. Encore heureux que seuls les deux Karnevaliens soient en mesure de témoigner de son incompétence.
Dans un accès de fureur, Osmanthe déchargea de moitié son pistolet en visant vaguement l'un ou l'autre des fugitifs. De toute façon, entre les bouts de murs qui dégringolaient ça et là, et la poussière, le pourcentage de chance qu'il atteigne un des Karnevaliens était nul : il distinguait à peine leurs silhouettes dans le bordel ambiant. C'était moyennement mature, mais ça défoulait. Et dans l'idéal, ça ferait paniquer un peu plus les deux rebelles. Pour peu qu'ils trébuchent sous le coup de la peur et reçoivent un bout de plafond sur le crâne, il serait comblé.
Sur cette réflexion mesquine, Osmanthe jugea qu'il serait plus raisonnable de continuer à broyer du noir au sujet de sa médiocrité actuelle une fois certain que lui ne risquerait plus de se faire assommer par un gros débris.
Plus heureux que jamais de connaître sur le bout des doigts le moindre recoin de la prison, il s'élança dans les couloirs vacillants en direction de la plus proche sortie.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Terek
Terek "Alazeïa" Vöronov
✔ I'm gonna help you...

♦ Inscription le : 01/05/2010
♦ Mes messages : 672
♦ Etoiles ★ : 676
♠ Humeur : Paumé.
♠ Emploi(s) : Au chômage à partir de l'event, youpi. C'est super. ET CA TE FAIT RIRE ???
♠ Nationalité : Alzen
♠ Karnevale : Tout Karnevale est rendu inutilisable dans un rayon de trente mètre environ. Un Amenthalysien ne peut rien contre. Un Alzenien puissant peut attraper des migraines, mais aussi en donner. Ne peut bloquer qu'un Opalien à la fois mais la cible ressent des douleurs dans les parties du corps affectées par son propore Karnevale. Toujours activé en temps normal HAHA bien fait.
♠ Sexualité & Statut : Homosexuel/hétérosexuelle selon ta vision des choses, frigide et blasé.
♠ Mon rêve : Que les oiseaux et les Karnevaliens disparaissent de Sphera, mais en fait on s'en fout.
♪ Fiche : Bah...
♪ RP(s) en cours : Oui.
♪ Relationships : Hein ?

[Event] IV. One Vision Vide
MessageSujet: Re: [Event] IV. One Vision   [Event] IV. One Vision EmptyMar 24 Jan - 16:53

Les hauts-parleurs confirmèrent son intuition du moment qui était de ne pas traîner ici, comme quoi même les traqueurs n'avaient pas le droit de se faire enculer en restant sur place. Inutile de dire que c'était pas parce qu'il était un civil qu'il ne courait pas les mêmes risques que le gosse armé qu'il venait de laisser derrière lui. Mais ça c'était déjà bien clair et s'il devait mourir ce jour-là il attendrait au moins d'être sorti de cette prison. Dommage que le Traqueur le prenne au mot, encore une fois avec cinq minutes de décalage, à croire qu'on s'obstinait à lui prouver qu'il passait son temps à changer d'avis depuis son incarcération. Les balles qui sifflèrent à côté de lui lui firent manquer quelques battements de cœur, ce qui ne l'empêcha pas de courir encore plus vite et de gaspiller son énergie à se retourner brièvement vers le Traqueur pour gueuler à l'adresse de celui-ci :

- J'déconnais, enfoiré !!! C'était moins difficile que revenir sur ses pas pour lui faire bouffer son arme. Puis il était au bout du couloir, les escaliers donc, pas l'endroit par lequel il valait mieux passer quand un bâtiment s'écroulait mais c'était pas comme s'il avait le choix ni le temps d'hésiter. À n'en pas douter n'importe quel autre prisonnier en position de se tirer d'ici l'aurait fait sans attendre et Terek n'avait rien d'une exception, aussi il oublia la Karnevalienne, le Traqueur et tous les autres débiles enfermés pour toujours dans leurs cellules à la con et sans prendre le temps de recracher la poussière qu'il avait sûrement avalée en ouvrant la bouche, il dévala les deux ou trois centaines de marches qui le séparaient du rez-de-chassée. Après quoi et sans autre difficulté particulière sinon celle de tenir debout, il n'eut pas trop de mal à sortir de la tour vu que les différents systèmes de fermetures supportaient très mal l'instabilité de la structure. Terek n'avait plus peur de rien, il en avait juste assez, mais le fait est que finalement il ne crèverait pas ici.
------------------------------------------------------------
HRP : @Osmanthe : np je t'attendais~
Et c'est /COURT/ mais stfu on a "fini" le topic j'allais pas faire du Angst non plus (je devrais avoir les 10 lignes mais jpeux pas être sûre avant d'avoir posté heh)

[Event] IV. One Vision Fuckyashitimoutathere
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siam Pain
Siam Pain
❤ Co Administratrice, même pas peur!

♦ Inscription le : 16/04/2010
♦ Mes messages : 794
♦ Etoiles ★ : 1363
♠ Humeur : Provocateur
♠ Emploi(s) : Chasseur du Désert
♠ Nationalité : Opalien
♠ Karnevale : Semi Transformation en Guépard
♠ Sexualité & Statut : Indécise - Victime de Morgane E. Adams
♠ Mon rêve : Venger ma soeur
♪ Fiche : ICI
♪ RP(s) en cours : ♥️
♪ Relationships : Un câlin ?

[Event] IV. One Vision Vide
MessageSujet: Re: [Event] IV. One Vision   [Event] IV. One Vision EmptySam 28 Jan - 17:22

Je peux donc cloturer et faire un p'tit message dans le topic racine ? =)

[Event] IV. One Vision Harem
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


[Event] IV. One Vision Vide
MessageSujet: Re: [Event] IV. One Vision   [Event] IV. One Vision Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

[Event] IV. One Vision

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
KARNEVALE AVENUE ♫ ::  :: la tour du savoir :: Prison-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit