AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

OUVERTURE DE LA VERSION 2 DU FORUM!
Tout se passe donc désormais ici -> http://karnevale-avenue2.forumactif.org !
(Si vous êtes membre d'ici et que vous n'avez pas encore pensé à votre fiche, etc,
ne vous faites pas de soucis, vous pouvez vous inscrire
et on pourra tout arranger après !)

 

 Goodmorning Clarice

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Andy R. Jacobsen
Jack Obscène

♦ Inscription le : 10/04/2010
♦ Mes messages : 939
♦ Etoiles ★ : 479
♠ Humeur : Hostile
♠ Emploi(s) : Aucun actuellement.
♠ Nationalité : Amenthalysien
♠ Karnevale : Pyrokinésie, pyrurgie
♠ Sexualité & Statut : Ta gueule.
♠ Mon rêve : Faire tout ce qu'aucun être humain n'a jamais réussi à réaliser.
♪ RP(s) en cours : Goodmorning Clarice.
[Event] Perfect Weapon.

MessageSujet: Goodmorning Clarice   Dim 15 Avr - 21:22

Un coup de vent s’infiltra par l’un des trous de la vieille carcasse de bateau dans laquelle Andy avait temporairement élu domicile. Ses cheveux noirs se soulevèrent légèrement, et il ouvrit les yeux, lentement, pour laisser à ses pupilles le temps de s’adapter à la lumière du jour. Il se sentait fiévreux, une douleur insupportable envahissait son crâne, comme si on avait martelé une timbale à proximité de ses tympans. Il poussa un grognement, mécontent que son lit soit encore moins confortable que d’habitude, avant de réaliser qu’il était couché sur le ventre sur la table en bois.

Il se releva lentement, la main posée sur son front, et observa longuement tout ce qui l’entourait. Il n’y avait rien de particulier, si ce n’est que sa porte – enfin, cette chose qui y ressemblait – était totalement défoncée. Il n’accorda que peu d’importance à ce détail cependant ; il savait bien que ce bateau moisissait depuis au moins dix ans et qu’un petit coup de vent pouvait parfaitement lui arracher sa porte.

Il s’assit sur le rebord de la table, réfléchissant à ce qui avait bien pu se passer la veille pour qu’il soit dans un tel état aujourd’hui. Il n’en avait aucun souvenir et à l’évidence, il peinait à réfléchir en ligne droite à l’heure actuelle. Il se rendit compte qu’il était à moitié nu, et ne se posa pas davantage de questions. Aujourd’hui, il avait quelques affaires à régler avec un marchand d’armes qu’il avait rencontré une semaine plus tôt, alors il n’avait pas le temps de penser à ces conneries. Il enfila rapidement son costume, noua habilement sa cravate, et rangea les quelques objets qui trainaient par terre.

C’est alors qu’il entendit du bruit derrière lui. Il y avait un rideau blanc qui cachait une partie de la pièce, derrière lequel il rangeait généralement des affaires importantes. Il s’avança en direction du coin de la pièce et tira brusquement sur le rideau, découvrant ainsi une jeune femme étalée au sol, avec les mains et les pieds ligotés. Il resta pantois à la vue de cette inconnue. Il ouvrit la bouche, sans réussir à placer un seul mot. Finalement il tenta une question.

« … Qui êtes-vous ? Qu’est-ce que vous faites ici ? »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Clarice Jensen
❧ Le monde des sciences infinies...

♦ Inscription le : 01/01/2012
♦ Mes messages : 130
♦ Etoiles ★ : 302
♠ Humeur : neutre
♠ Emploi(s) : messagère itinérante
♠ Nationalité : Alzen
♠ Karnevale : lire dans les pensées
♠ Sexualité & Statut : Inconnue et célibataire
♪ Fiche : Ci par là ~
♪ RP(s) en cours : † Douleur
❤️ Première amitié ♫
♬ Event ★
♦️ Rencontre
♠️ Chagrin
♪ Le désert

MessageSujet: Re: Goodmorning Clarice   Dim 15 Avr - 22:26

Elle n'était que bleus et courbatures. Une inspiration. Douleur. Une expiration. Douleur. Remuer un peu. Douleur. Son corps n'avait guère apprécié d'être trainé et tabassé, et son visage d'avoir reçu un direct. Elle ne sentait plus trop le sommet de son crâne. Elle aurait perdu sa chevelure tellement Andy avait tiré que ça ne l'aurait pas choquée. Une nouvelle inspiration. Douleur.

Le semblant de nuit qu'elle avait passé s'était révélé horrible. Le sol était dur et puait, comme Almancar en fait. Elle n'aurait pas dû en être plus incommodée que la veille... à part qu'avoir le nez à moitié plaqué contre un sol désagréablement mal odorant, c'était pas spécialement folichon.
Elle avait essayé de trouver une position moins inconfortable, mais avec les jambes et les mains liées, ça avait été un combat perdu d'avance.

Clarice n'avait en mémoire que quelques vagues évènements de la fin de la veille. Les coups de poing qu'elle avait encaissé, son corps, à nouveau traîné, puis le noir. Elle s'était éveillée, ligotée et endolorie. Elle avait tendu l'oreille. Jacobsen ronflait comme un bienheureux. Au moins... Elle était tranquille pour un moment.
Certes elle avait un peu mérité la dérouillée qu'elle avait mangé... Un petit peu... Mais vraiment un tout petit peu. Bon... Le coup de pied dans l'entrejambe, c'est vrai que c'était pas un truc des plus agréables. Mais, de là se faire refaire le portrait...
Bref. Il était un peu tard pour s'apitoyer sur le moment passé.

Lorsqu'elle passa sa langue sur ses lèvres sèches histoire de les humidifier un peu, Clarice contint difficilement un gémissement de douleur. Elles étaient gonflées, et sa lèvre supérieure fendue. Une nouvelle inspiration. Douleur.

Elle entendit un grognement.

~ Il se réveille... Dommage, le répit est fini. Ma fille, t'as plus qu'à espérer qu'il a décuvé et qu'il sera calme, sinon, c'est toi qui ira bouffer des pissenlits par la racine d'ici peu.~

Il n'avait pas l'air de comprendre pourquoi il s'était endormi ailleurs que dans son lit. D'ailleurs... Il ne se souvenait de rien de ce qui s'était passé la veille. Miracle ! Elle avait une chance de pouvoir se barrer. Sauf qu'il se préparait à sortir.

~ Non, non, non ! Hors de question de pourrir au sol plus longtemps ! ~

Elle s'arrangea pour produire du bruit avec ses pieds, l'idée de parler lui semblant être insupportable -pour une fois-. Un soulagement l'envahit lorsqu'il vint vers elle, et elle se força à rester impassible lorsqu'il tira sur le rideau d'un coup sec, évitant d'éclater de rire – ç'aurait été trop douloureux d'ailleurs – en le voyant ouvrir des yeux ronds et rester la bouche bée comme un poisson hors de l'eau.

« … Qui êtes-vous ? Qu’est-ce que vous faites ici ? »

Plusieurs possibilités. Tout lui ressortir en bloc, raconter une partie de la vérité, mentir... Rester muette ? Non, pas rester muette. Mais elle n'avait pas non plus envie de se replonger dans les évènements de la veille. Ne restait donc qu'un choix : mentir. Surtout, taire son prénom, des fois que ça lui aurait rappelé des souvenirs. Et bien évidemment, elle se devait d'être sarcastique.

« Eh bien comme vous pouvez le constater, je suis une femme, je suis ligotée, sur votre sol, et euh... j'apprécierais beaucoup d'être détachée. Parce que j'ai un peu mal là. S'il vous plait ? »

La formule de politesse avait été prononcée à contrecœur, mais bon, fallait essayer de faire un effort quand même. Et éviter de le traiter de connard de bon matin accessoirement parlant. Elle ne savait pas comment formuler quoi que ce soit qui fut cohérent et plausible.

« Vous avez juste un peu abusé sur la boisson hier, et... vous avez trouvé... amusant de me ligoter et de me laisser pioncer sur votre sol pendant que vous, vous cuviez sur votre table. J'espère que votre nuit a été meilleure que la mienne en tout cas. Et que vous allez me laisser rentrer maintenant que vous avez décuvé. »

Clarice espérait vraiment qu'il serait assez con pour gober tout ça. L'espoir faisait vivre, c'était bien connu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Goodmorning Clarice

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
KARNEVALE AVENUE ♫ ::  :: almancar le village des crânes-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit